L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.
Historique des vulnérabilités traitées par Vigil@nce :

vulnérabilité CVE-2011-4318

Dovecot : non vérification du certificat en mode proxy

Synthèse de la vulnérabilité

Lorsque Dovecot est configuré en mode proxy avec TLS/SSL, un attaquant peut mettre en place un faux serveur de messagerie, qui n'est pas détecté par Dovecot.
Produits concernés : Fedora, openSUSE, RHEL, Unix (plateforme) ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, création/modification de données.
Provenance : serveur intranet.
Date création : 13/12/2011.
Références : CVE-2011-4318, FEDORA-2011-16234, FEDORA-2011-16272, openSUSE-SU-2012:0219-1, RHSA-2013:0520-02, VIGILANCE-VUL-11210.

Description de la vulnérabilité

Le serveur Dovecot permet aux utilisateurs de consulter leur messagerie via les protocoles IMAP et POP3.

Dovecot peut être configuré en mode proxy :
 - l'utilisateur se connecte sur Dovecot
 - Dovecot se connecte sur un serveur de messagerie distant
Dans ce cas, la session entre Dovecot et le serveur distant peut être chiffrée via TLS/SSL.

Cependant, si le serveur distant est indiqué dans la configuration sous la forme d'un nom de machine (au lieu d'une adresse IP), Dovecot ne vérifie pas si le nom de machine correspond au Common Name du certificat X.509 présenté par le serveur. Dovecot ne détecte alors pas lorsqu'il se connecte sur un serveur illicite.

Lorsque Dovecot est configuré en mode proxy avec TLS/SSL, un attaquant peut donc mettre en place un faux serveur de messagerie, qui n'est pas détecté par Dovecot.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité informatique CVE-2011-3648 CVE-2011-3649 CVE-2011-3650

SeaMonkey : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités de SeaMonkey permettent à un attaquant d'exécuter du code sur la machine de la victime.
Produits concernés : Debian, SeaMonkey, openSUSE, RHEL.
Gravité : 4/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, accès/droits client, lecture de données.
Provenance : client internet.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 6.
Date création : 12/12/2011.
Références : BID-50591, BID-50592, BID-50593, BID-50594, BID-50595, BID-50597, BID-50600, BID-50602, CVE-2011-3648, CVE-2011-3649, CVE-2011-3650, CVE-2011-3651, CVE-2011-3652, CVE-2011-3653, CVE-2011-3654, CVE-2011-3655, DSA-2342-1, MFSA 2011-47, MFSA 2011-48, MFSA 2011-49, MFSA 2011-50, MFSA 2011-51, MFSA 2011-52, openSUSE-SU-2011:1290-1, openSUSE-SU-2012:0567-1, RHSA-2011:1440-01, VIGILANCE-VUL-11209.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans SeaMonkey.

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting sur les sites utilisant l'encodage Shift-JIS. [grav:2/4; BID-50593, CVE-2011-3648, MFSA 2011-47]

Un attaquant peut provoquer plusieurs corruptions de mémoire. [grav:4/4; BID-50597, BID-50600, BID-50602, CVE-2011-3651, CVE-2011-3652, CVE-2011-3654, MFSA 2011-48]

Un attaquant peut corrompre la mémoire via Firebug. [grav:4/4; BID-50595, CVE-2011-3650, MFSA 2011-49]

Un attaquant peut accéder aux données d'un autre site via Windows D2D Azure. [grav:2/4; BID-50591, CVE-2011-3649, MFSA 2011-50]

Sous Mac OS X, un attaquant peut lire les données d'un autre site via WebGL. [grav:2/4; BID-50592, CVE-2011-3653, MFSA 2011-51]

Un attaquant peut faire exécuter du code via NoWaiverWrapper. [grav:4/4; BID-50594, CVE-2011-3655, MFSA 2011-52]

Les plus graves de ces vulnérabilités conduisent à l'exécution de code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique 11208

Cacti : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Cacti, afin d'obtenir ou d'altérer des informations.
Produits concernés : Cacti, Fedora.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, accès/droits client, lecture de données.
Provenance : client intranet.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 7.
Date création : 12/12/2011.
Références : 0002062, BID-51048, FEDORA-2011-17015, FEDORA-2011-17049, VIGILANCE-VUL-11208.

Description de la vulnérabilité

Le produit Cacti utilise une base de données MySQL et RRDtool (Round Robin Database), pour stocker les informations. Les graphes sont affichés sur un site Apache+PHP. Cependant, plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans les scripts PHP.

Un attaquant peut contourner l'authentification via le paramètre login_username. [grav:2/4]

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting dans graph_settings.php. [grav:2/4]

Un attaquant peut rediriger la victime via graph_settings.php. [grav:1/4]

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting dans graph_settings.php. [grav:2/4]

Un attaquant peut provoquer un Cross-Site Request Forgery dans logout.php. [grav:2/4]

Un attaquant peut tester des couples login/password sans limite. [grav:1/4]

Un attaquant peut tromper la victime via le paramètre num_columns de graph_settings.php. [grav:1/4]

Un attaquant peut donc employer plusieurs vulnérabilités de Cacti, afin d'obtenir ou d'altérer des informations.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2011-4594

Noyau Linux : corruption de mémoire via sendmmsg

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant local peut employer l'appel système sendmmsg(), afin de corrompre la mémoire, ce qui conduit à un déni de service ou à l'exécution de code.
Produits concernés : Linux, RHEL.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, déni de service du serveur.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 09/12/2011.
Références : BID-50984, CVE-2011-4594, RHSA-2012:0350-01, VIGILANCE-VUL-11207.

Description de la vulnérabilité

L'appel système sendmmsg() permet d'envoyer plusieurs messages sur une socket. Le noyau appelle alors __sys_sendmsg() pour envoyer ces messages.

Cependant, la fonction __sys_sendmsg() copie ses données à une adresse contrôlée par l'utilisateur (user space).

Un attaquant local peut donc employer l'appel système sendmmsg(), afin de corrompre la mémoire, ce qui conduit à un déni de service ou à l'exécution de code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2011-4598

Asterisk : déni de service via automon

Synthèse de la vulnérabilité

Lorsque la fonctionnalité "automon" est activée, un attaquant peut envoyer une séquence de paquets SIP, afin de stopper Asterisk.
Produits concernés : Asterisk Open Source, Debian.
Gravité : 2/4.
Conséquences : déni de service du service.
Provenance : client internet.
Date création : 09/12/2011.
Références : AST-2011-014, BID-50989, CVE-2011-4598, DSA-2367-1, VIGILANCE-VUL-11206.

Description de la vulnérabilité

La fonctionnalité "automon" d'Asterisk permet d'enregistrer un échange.

Généralement, le fichier de configuration indique une séquence de touches à presser (* 1) pour commencer à enregistrer. De plus, certains téléphones envoient un message SIP INFO avec un entête Record, pour indiquer de démarrer l'enregistrement. La fonction handle_request_info() du fichier channels/chan_sip.c reconnaît ce cas particulier.

Cependant, s'il n'y a pas de session active lorsque le message SIP INFO est reçu, un pointeur NULL est déréférencé.

Lorsque la fonctionnalité "automon" est activée, un attaquant peut donc envoyer une séquence de paquets SIP, afin de stopper Asterisk.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité informatique CVE-2011-4597

Asterisk : énumération de endpoints via NAT

Synthèse de la vulnérabilité

Lorsque Asterisk est configuré avec de la translation d'adresse spécifique, un attaquant distant peut détecter la présence de endpoints.
Produits concernés : Asterisk Open Source, Debian.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : client internet.
Date création : 09/12/2011.
Références : AST-2011-013, ASTERISK-18862, BID-50990, CERTA-2011-AVI-682, CVE-2011-4597, DSA-2367-1, VIGILANCE-VUL-11205.

Description de la vulnérabilité

Un serveur Asterisk peut être placé derrière un firewall, avec translation d'adresse. Dans ce cas, plusieurs valeurs peuvent être définies dans la configuration d'Asterisk (syntaxe de la version 1.8) :
  nat=yes : Asterisk force le comportement RFC 3581 (adresse/port indiqué dans l'entête SIP Via), et active Symmetric RTP (adresse/port de l'expéditeur)
  nat=no : Asterisk active le comportement RFC 3581 uniquement si demandé, et désactive Symmetric RTP
  nat=force_rport : Asterisk force le comportement RFC 3581, et désactive Symmetric RTP
  nat=comedia : Asterisk active le comportement RFC 3581 uniquement si demandé, et active Symmetric RTP
Cette directive "nat" peut être placée dans la section "[general]" du fichier sip.conf, ou dans la section spécifique d'un user/peer/friend.

Cependant :
 - si la section générale indique "yes" ou "force_rport" ET si la section spécifique indique "no" ou "comedia", OU
 - si la section générale indique "no" ou "comedia" ET si la section spécifique indique "yes" ou "force_rport"
alors, cette différence de comportement permet de détecter la présence d'un endpoint user/peer/friend.

Lorsque Asterisk est configuré avec de la translation d'adresse spécifique, un attaquant distant peut donc détecter la présence de endpoints.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2011-4693 CVE-2011-4694 CVE-2011-4695

Adobe Flash, Reader : exécution de code

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut inviter la victime à consulter un document Flash illicite, ou un document PDF contenant des données Flash illicites, afin de faire exécuter du code sur sa machine.
Produits concernés : Flash Player, Acrobat.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 3.
Date création : 08/12/2011.
Références : BID-50935, CVE-2011-4693, CVE-2011-4694, CVE-2011-4695, VIGILANCE-VUL-11204.

Description de la vulnérabilité

Le programme Adobe Flash Player affiche des animations au format SWF (Shockwave Flash). Grâce à un plugin/module, ces animations peuvent s'afficher directement dans une page web.

Les programmes Adobe Reader et Acrobat incluent un lecteur Flash, géré par authplay.dll. Grâce à un plugin/module, ces documents PDF peuvent s'afficher directement dans une page web.

Un attaquant peut inviter la victime à consulter un document Flash illicite, ou un document PDF contenant des données Flash illicites, afin de faire exécuter du code sur sa machine.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2011-4539

ISC DHCP : déni de service via une expression régulière

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut envoyer une requête DHCP spéciale, afin de stopper le démon ISC DHCP.
Produits concernés : Debian, Fedora, ISC DHCP, Mandriva Linux, openSUSE, Solaris, RHEL, Slackware.
Gravité : 2/4.
Conséquences : déni de service du service.
Provenance : client intranet.
Date création : 08/12/2011.
Références : BID-50971, CERTA-2011-AVI-677, CVE-2011-4539, DSA-2516-1, DSA-2519-1, DSA-2519-2, FEDORA-2011-16976, FEDORA-2011-16981, MDVSA-2011:182, openSUSE-SU-2011:1318-1, RHSA-2011:1819-01, RHSA-2011:1850-01, SSA:2012-237-01, VIGILANCE-VUL-11203.

Description de la vulnérabilité

Le fichier de configuration de ISC DHCP peut contenir des règles, afin d'adapter la réponse à la requête. Par exemple :
  if option domain-name = "example.org" { ... }

Ces règles utilisent des expressions booléennes, comme :
 - A = B : vrai si les valeurs A et B sont identiques
 - A ~= B : vrai si la valeur A correspond à l'expression régulière B
 - A ~~ B : vrai si la valeur A correspond à l'expression régulière B, en ignorant la casse
 - etc.

Lorsque le fichier de configuration contient "~=" ou "~~", la fonction evaluate_boolean_expression() du fichier common/tree.c applique l'expression régulière. Cependant, cette fonction ne vérifie pas si les données sont vides. Un pointeur NULL est alors déréférencé.

Un attaquant peut donc envoyer une requête DHCP contenant un champ vide, qui est utilisé dans une expression régulière de ISC DHCP, afin de stopper le démon.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité CVE-2011-4054

CA SiteMinder : Cross Site Scripting via login.fcc

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting dans la page login.fcc de CA SiteMinder, afin de faire exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Produits concernés : SiteMinder.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client.
Provenance : document.
Date création : 07/12/2011.
Références : BID-50962, CA20111208-01, CERTA-2011-AVI-679, CVE-2011-4054, VIGILANCE-VUL-11202, VU#713012.

Description de la vulnérabilité

La page login.fcc gère l'authentification des utilisateurs sur CA SiteMinder.

Cependant, cette page ne filtre pas le paramètre posté "postpreservationdata". Un attaquant peut alors y injecter du code JavaScript.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Scripting dans la page login.fcc de CA SiteMinder, afin de faire exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité CVE-2011-4578

acpid : obtention d'informations

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant local peut accéder aux fichiers créés par le démon acpid, afin d'obtenir des informations.
Produits concernés : Debian, Mandriva Linux, Unix (plateforme) ~ non exhaustif.
Gravité : 1/4.
Conséquences : lecture de données, création/modification de données.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 07/12/2011.
Références : BID-50945, CVE-2011-4578, DSA-2362-1, MDVSA-2012:137, MDVSA-2012:138, VIGILANCE-VUL-11201.

Description de la vulnérabilité

Le démon acpid implémente la spécification ACPI (Advanced Configuration and Power Interface), qui gère l'alimentation.

Lors de son exécution, ce démon crée des fichiers. Cependant, le masque de création n'est pas restreint à 0077, c'est-à-dire que les fichiers sont créés avec un mode autorisant tous les utilisateurs à lire leur contenu.

Un attaquant local peut donc accéder aux fichiers créés par le démon acpid, afin d'obtenir des informations. Cette vulnérabilité pourrait aussi permettre de modifier ces fichiers, si le masque de l'utilisateur autorise l'écriture.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Page précédente   Page suivante

Accès à la page 1 21 41 61 81 101 121 141 161 181 201 221 241 261 281 301 321 341 361 381 401 421 441 461 481 501 521 541 561 581 601 621 641 661 681 701 721 741 761 781 801 821 841 861 881 901 921 941 961 981 1001 1021 1041 1058 1059 1060 1061 1062 1063 1064 1065 1066 1067 1068 1069 1070 1071 1072 1073 1074 1075 1076 1077 1078 1081 1101 1121 1141 1161 1181 1201 1221 1241 1261 1281 1301 1321 1341 1361 1381 1401 1421 1441 1461 1481 1501 1521 1541 1561 1581 1601 1621 1641 1661 1681 1701 1721 1741 1761 1781 1801 1821 1841 1861 1881 1901 1921 1941 1961 1981 2001 2021 2041 2061 2081 2101 2121 2141 2161 2181 2201 2221 2241 2261 2281 2301 2321 2341 2361 2381 2401 2421 2441 2461 2481 2501 2521 2541 2561 2581 2601 2621 2641 2661 2681 2701 2721 2741 2761 2781