L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.
Historique des vulnérabilités traitées par Vigil@nce :

vulnérabilité CVE-2001-0323 CVE-2008-4609 CVE-2011-0419

Solaris : multiples vulnérabilités de juillet 2012

Synthèse de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités de Solaris sont corrigées dans le CPU de juillet 2012.
Produits concernés : Solaris, Trusted Solaris.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits utilisateur, lecture de données, création/modification de données, déni de service du serveur.
Provenance : client internet.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 22.
Date création : 18/07/2012.
Références : BID-31545, BID-48802, BID-54493, BID-54502, BID-54505, BID-54508, BID-54510, BID-54513, BID-54517, BID-54528, BID-54530, BID-54532, BID-54537, BID-54553, BID-54556, BID-54557, BID-54559, BID-54560, BID-54562, BID-54564, CERTA-2012-AVI-393, cpujul2012, CVE-2001-0323, CVE-2008-4609, CVE-2011-0419, CVE-2011-2699, CVE-2012-0563, CVE-2012-1687, CVE-2012-1750, CVE-2012-1752, CVE-2012-1765, CVE-2012-3112, CVE-2012-3120, CVE-2012-3121, CVE-2012-3122, CVE-2012-3123, CVE-2012-3124, CVE-2012-3125, CVE-2012-3126, CVE-2012-3127, CVE-2012-3128, CVE-2012-3129, CVE-2012-3130, CVE-2012-3131, VIGILANCE-VUL-11780, VU#723308.

Description de la vulnérabilité

Un Critical Patch Update corrige plusieurs vulnérabilités concernant Solaris.

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de TCP/IP, afin de mener un déni de service. [grav:3/4; BID-54493, CVE-2012-3120]

Un attaquant peut employer des fenêtres TCP de petite taille afin de surcharger un serveur TCP (VIGILANCE-VUL-8139). [grav:3/4; BID-31545, CVE-2008-4609, VU#723308]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de TCP/IP, afin de mener un déni de service. [grav:3/4; BID-54502, CVE-2012-3125]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de TCP/IP, afin d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2001-0323]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de Apache Tomcat Agent, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:2/4; BID-54505, CVE-2012-3126]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de Logical Domains (LDOM), afin d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:2/4; BID-54508, CVE-2012-1687]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de SCTP, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; BID-54510, CVE-2012-3127]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de Gnome PDF viewer, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:2/4; BID-54513, CVE-2012-3129]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de Apache HTTP Server, afin d'obtenir des informations. [grav:2/4; BID-54517, CVE-2012-3123]

Un attaquant peut prédire les identifiants utilisés dans les fragments IPv6, afin de mener un déni de service ou d'altérer des informations (VIGILANCE-VUL-10859). [grav:2/4; BID-48802, CVE-2011-2699]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de in.tnamed, afin de mener un déni de service. [grav:3/4; BID-54553, CVE-2012-3121]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de Kernel/KSSL, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; BID-54528, CVE-2012-3124]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de Kernel/NFS, afin de mener un déni de service. [grav:3/4; BID-54530, CVE-2012-1752]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de Branded Zone, afin d'altérer des informations. [grav:2/4; BID-54532, CVE-2012-1765]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de mailx, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:2/4; BID-54537, CVE-2012-1750]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de Solaris Management Console, afin d'altérer des informations. [grav:2/4; BID-54556, CVE-2012-3112]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de pkg.depotd, afin d'altérer des informations. [grav:2/4; BID-54559, CVE-2012-3130]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de Network/NFS, afin d'obtenir des informations. [grav:2/4; BID-54560, CVE-2012-3131]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de libc, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2011-0419]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de SPARC T-Series Servers Integrated Lights Out Manager, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:2/4; BID-54564, CVE-2012-3128]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de sort, afin d'obtenir ou d'altérer des informations. [grav:1/4; BID-54562, CVE-2012-3122]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de Kerberos/klist, afin de mener un déni de service. [grav:1/4; BID-54557, CVE-2012-0563]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité informatique CVE-2012-1738

Oracle iPlanet Web Server : déni de service

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut mener un déni de service sur Oracle iPlanet Web Server.
Produits concernés : Oracle iPlanet Web Server, Oracle Web Tier.
Gravité : 2/4.
Conséquences : déni de service du service.
Provenance : client internet.
Date création : 18/07/2012.
Références : BID-54515, CERTA-2012-AVI-393, cpujul2012, CVE-2012-1738, VIGILANCE-VUL-11779.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut mener un déni de service sur Oracle iPlanet Web Server.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2011-4358

GlassFish Enterprise Server : exécution d'expressions via JSF et includeViewParams

Synthèse de la vulnérabilité

Lorsque GlassFish Enterprise Server emploie JavaServer Faces avec includeViewParams, un attaquant peut faire exécuter des expressions.
Produits concernés : Debian, Oracle GlassFish Server.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur.
Provenance : client internet.
Date création : 18/07/2012.
Références : CERTA-2012-AVI-393, CVE-2011-4358, DSA-2359-1, VIGILANCE-VUL-11778.

Description de la vulnérabilité

Le paramètre includeViewParams des formulaires JSF (JavaServer Faces) indique de construire une url contenant tous les paramètres de l'utilisateur.

Cependant, ces paramètres sont interprétés comme des expressions. Ainsi, la valeur "#{2+3}" calcule le résultat de l'addition. De même, "#{cl.variable}" obtient le contenu de la variable, et "#{cl.methode()}" appelle la méthode.

Lorsque GlassFish Enterprise Server emploie JavaServer Faces avec includeViewParams, un attaquant peut donc faire exécuter des expressions.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2012-0540 CVE-2012-1689 CVE-2012-1734

MySQL : multiples vulnérabilités de juillet 2012

Synthèse de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités de MySQL sont corrigées dans le CPU de juillet 2012.
Produits concernés : MySQL Community, MySQL Enterprise, Percona Server, XtraDB Cluster, RHEL.
Gravité : 2/4.
Conséquences : déni de service du service.
Provenance : compte utilisateur.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 6.
Date création : 18/07/2012.
Références : BID-54524, BID-54526, BID-54540, BID-54547, BID-54549, BID-54551, CERTA-2012-AVI-393, cpujul2012, CVE-2012-0540, CVE-2012-1689, CVE-2012-1734, CVE-2012-1735, CVE-2012-1756, CVE-2012-1757, RHSA-2012:1462-01, VIGILANCE-VUL-11777.

Description de la vulnérabilité

Un Critical Patch Update corrige plusieurs vulnérabilités concernant MySQL.

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de Server Optimizer, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; BID-54549, CVE-2012-1735]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de GIS Extension, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; BID-54551, CVE-2012-0540]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de InnoDB, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; BID-54526, CVE-2012-1757]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de Server, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; BID-54524, CVE-2012-1756]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de Server Optimizer, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; BID-54540, CVE-2012-1734]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de Server Optimizer, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; BID-54547, CVE-2012-1689]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2011-3368 CVE-2011-3562 CVE-2011-4317

Oracle Fusion Middleware : multiples vulnérabilités de juillet 2012

Synthèse de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités de Oracle Fusion Middleware sont corrigées dans le CPU de juillet 2012.
Produits concernés : Oracle AS, Oracle Fusion Middleware, Oracle Identity Management, Oracle Portal.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, lecture de données, création/modification de données, déni de service du service.
Provenance : client internet.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 8.
Date création : 18/07/2012.
Références : BID-54492, BID-54494, BID-54495, BID-54514, BID-54516, BID-54520, CERTA-2012-AVI-393, cpujul2012, CVE-2011-3368, CVE-2011-3562, CVE-2011-4317, CVE-2012-1736, CVE-2012-1741, CVE-2012-1749, CVE-2012-3115, CVE-2012-3135, VIGILANCE-VUL-11776.

Description de la vulnérabilité

Un Critical Patch Update corrige plusieurs vulnérabilités concernant Oracle Fusion Middleware.

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de Oracle JRockit, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; BID-54494, CVE-2012-3135]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de Enterprise Manager for Fusion Middleware, afin d'obtenir ou d'altérer des informations. [grav:2/4; BID-54492, CVE-2012-1741]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de Oracle HTTP Server, afin d'obtenir des informations. [grav:2/4; CVE-2011-3368]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de Oracle MapViewer, afin d'obtenir des informations. [grav:2/4; BID-54514, CVE-2012-1736]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de Oracle MapViewer, afin d'obtenir des informations. [grav:2/4; BID-54516, CVE-2012-1749]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de Oracle HTTP Server, afin d'altérer des informations. [grav:2/4; CVE-2011-4317]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de Oracle MapViewer, afin d'altérer des informations. [grav:2/4; BID-54520, CVE-2012-3115]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de Portal, afin d'altérer des informations. [grav:2/4; BID-54495, CVE-2011-3562]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité informatique CVE-2012-1737 CVE-2012-1745 CVE-2012-1746

Oracle Database : multiples vulnérabilités de juillet 2012

Synthèse de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités de Oracle Database sont corrigées dans le CPU de juillet 2012.
Produits concernés : Oracle DB, SQL*Net, SLES.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, lecture de données, création/modification de données, déni de service du service.
Provenance : compte utilisateur.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 5.
Date création : 18/07/2012.
Références : BID-54496, BID-54501, BID-54507, BID-54518, BID-54569, CERTA-2012-AVI-393, cpujul2012, CVE-2012-1737, CVE-2012-1745, CVE-2012-1746, CVE-2012-1747, CVE-2012-3134, SUSE-SU-2012:1020-1, VIGILANCE-VUL-11775.

Description de la vulnérabilité

Un Critical Patch Update corrige plusieurs vulnérabilités concernant Oracle Database.

Un attaquant peut employer des injections SQL dans DB Performance Advisories/UIs, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; BID-54569, CVE-2012-1737]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de Oracle NET, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; BID-54501, CVE-2012-1745]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de Oracle NET, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; BID-54507, CVE-2012-1746]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de Oracle NET, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; BID-54518, CVE-2012-1747]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité de Core RDBMS, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; BID-54496, CVE-2012-3134]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2012-1948 CVE-2012-1949 CVE-2012-1950

Firefox, Thunderbird, SeaMonkey : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités de Firefox, Thunderbird et SeaMonkey permettent à un attaquant d'exécuter du code sur la machine de la victime.
Produits concernés : Debian, Fedora, MES, Mandriva Linux, Firefox, SeaMonkey, Thunderbird, openSUSE, Solaris, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES.
Gravité : 4/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 15.
Date création : 18/07/2012.
Références : BID-54572, BID-54573, BID-54574, BID-54575, BID-54576, BID-54577, BID-54578, BID-54579, BID-54580, BID-54581, BID-54582, BID-54583, BID-54584, BID-54585, BID-54586, CERTA-2012-AVI-394, CVE-2012-1948, CVE-2012-1949, CVE-2012-1950, CVE-2012-1951, CVE-2012-1952, CVE-2012-1953, CVE-2012-1954, CVE-2012-1955, CVE-2012-1957, CVE-2012-1958, CVE-2012-1959, CVE-2012-1960, CVE-2012-1961, CVE-2012-1962, CVE-2012-1963, CVE-2012-1964, CVE-2012-1965, CVE-2012-1966, CVE-2012-1967, DSA-2513-1, DSA-2514-1, DSA-2528-1, FEDORA-2012-10807, FEDORA-2012-10822, FEDORA-2012-10829, MDVSA-2012:110, MDVSA-2012:110-1, MFSA 2012-42, MFSA 2012-43, MFSA 2012-44, MFSA 2012-45, MFSA 2012-46, MFSA 2012-47, MFSA 2012-48, MFSA 2012-49, MFSA 2012-50, MFSA 2012-51, MFSA 2012-52, MFSA 2012-53, MFSA 2012-54, MFSA 2012-55, MFSA 2012-56, openSUSE-SU-2012:0899-1, openSUSE-SU-2012:0917-1, openSUSE-SU-2012:0924-1, openSUSE-SU-2012:0935-1, openSUSE-SU-2014:1100-1, RHSA-2012:1088-01, RHSA-2012:1089-01, SSA:2012-200-02, SSA:2012-200-03, SSA:2012-200-04, SUSE-SU-2012:0895-1, SUSE-SU-2012:0896-1, VIGILANCE-VUL-11774.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Firefox, Thunderbird et SeaMonkey.

Un attaquant peut provoquer plusieurs corruptions de mémoire, conduisant à l'exécution de code. [grav:4/4; BID-54580, CVE-2012-1948, CVE-2012-1949, MFSA 2012-42]

Un attaquant peut employer un drag-and-drop, afin de modifier l'url dans la barre d'adresse. [grav:2/4; BID-54585, CVE-2012-1950, MFSA 2012-43]

Un attaquant peut provoquer plusieurs corruptions de mémoire, conduisant à l'exécution de code. [grav:4/4; BID-54578, CVE-2012-1951, CVE-2012-1952, CVE-2012-1953, CVE-2012-1954, MFSA 2012-44]

Un attaquant peut employer history.forward pour changer l'url dans la barre d'adresse. [grav:2/4; BID-54586, CVE-2012-1955, MFSA 2012-45]

Un attaquant peut employer des uri "data:", afin de mener un Cross Site Scripting. [grav:3/4; BID-54577, CVE-2012-1966, MFSA 2012-46]

Un attaquant peut injecter du code JavaScript dans les flux RSS. [grav:3/4; BID-54583, CVE-2012-1957, MFSA 2012-47]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée dans nsGlobalWindow::PageHidden(). [grav:3/4; BID-54574, CVE-2012-1958, MFSA 2012-48]

Un attaquant peut contourner la fonctionnalité SCSW (Same Compartment Security Wrapper). [grav:4/4; BID-54576, CVE-2012-1959, MFSA 2012-49]

Un attaquant peut lire une portion de la mémoire via un profil couleur et QCMS. [grav:2/4; BID-54572, CVE-2012-1960, MFSA 2012-50]

Lorsque l'entête HTTP X-Frame-Options (qui restreint l'inclusion dans une frame) est dupliquée, elle est ignorée. [grav:2/4; BID-54584, CVE-2012-1961, MFSA 2012-51]

Un attaquant peut corrompre la mémoire via JSDependentString::undepend(). [grav:4/4; BID-54575, CVE-2012-1962, MFSA 2012-52]

Un attaquant peut employer CSP (Content Security Policy), afin d'obtenir des urls visitées. [grav:2/4; BID-54582, CVE-2012-1963, MFSA 2012-53]

Un attaquant peut employer un ClickJacking, afin d'inviter la victime à accepter un certificat illicite. [grav:2/4; BID-54581, CVE-2012-1964, MFSA 2012-54]

Un attaquant peut employer un uri "feed:javascript:", afin d'exécuter du code JavaScript. [grav:2/4; BID-54579, CVE-2012-1965, MFSA 2012-55]

Un attaquant peut employer un uri "javascript:", afin d'exécuter du code. [grav:4/4; BID-54573, CVE-2012-1967, MFSA 2012-56]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2012-2825

libxslt : déni de service via IS_XSLT_ELEM

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer des données XSLT contenant un élément DTD, afin de stopper les applications liées à libxslt.
Produits concernés : Fedora, MBS, MES, Mandriva Linux, openSUSE, Solaris, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Unix (plateforme) ~ non exhaustif, ESX.
Gravité : 1/4.
Conséquences : déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Date création : 17/07/2012.
Références : 769182, CERTA-2013-AVI-145, CERTFR-2014-AVI-112, CVE-2012-2825, ESX410-201301001, ESX410-201301401-SG, ESX410-201301402-SG, ESX410-201301403-SG, ESX410-201301405-SG, FEDORA-2012-14048, FEDORA-2012-14083, MDVSA-2012:109, MDVSA-2013:047, openSUSE-SU-2012:0813-1, openSUSE-SU-2012:0883-1, RHSA-2012:1265-01, SUSE-SU-2012:0901-1, VIGILANCE-VUL-11773, VMSA-2013-0001, VMSA-2013-0003.

Description de la vulnérabilité

La bibliothèque libxslt gère les transformations XSLT à appliquer sur un document XML.

La macro IS_XSLT_ELEM() du fichier libxslt/xsltutils.h vérifie si un élément XML appartient au namespace XSLT ("http://www.w3.org/1999/XSL/Transform"). Cependant, cette macro ne vérifie pas si l'élément est un nœud (XML_ELEMENT_NODE). Un élément DTD peut donc être accepté par IS_XSLT_ELEM(), ce qui conduit à la lecture d'une zone mémoire invalide.

Un attaquant peut donc employer des données XSLT contenant un élément DTD, afin de stopper les applications liées à libxslt.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité CVE-2012-3413

KDE : exécution de code JavaScript dans KMail

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut envoyer un email contenant du code JavaScript, qui est exécuté lorsque le destinataire ouvre le mail dans KDE KMail.
Produits concernés : Fedora, Unix (plateforme) ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, accès/droits client.
Provenance : document.
Date création : 13/07/2012.
Références : BID-54448, CVE-2012-3413, FEDORA-2012-10410, FEDORA-2012-10411, VIGILANCE-VUL-11772.

Description de la vulnérabilité

Le programme KDE PIM KMail permet aux utilisateurs de consulter leurs emails dans un environnement KDE.

La méthode HTMLQuoteColorer::process() du fichier messageviewer/htmlquotecolorer.cpp colorise les citations email ("quotes"), qui commencent par le caractère '>' ou '|'. Cependant, HTMLQuoteColorer::process() ne filtre pas le code JavaScript, les applets Java, ni les plugins.

Un attaquant peut donc envoyer un email contenant du code JavaScript, qui est exécuté lorsque le destinataire ouvre le mail dans KDE KMail.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité CVE-2012-2812 CVE-2012-2813 CVE-2012-2814

libexif : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut inviter la victime à ouvrir un document JPEG/TIFF/RIFF illicite, avec une application liée à libexif, afin de provoquer un déni de service ou de faire exécuter du code.
Produits concernés : Debian, Fedora, MBS, MES, Mandriva Linux, openSUSE, Solaris, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Unix (plateforme) ~ non exhaustif.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, lecture de données, déni de service du client.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 8.
Date création : 13/07/2012.
Références : BID-54437, CERTA-2012-AVI-392, CVE-2012-2812, CVE-2012-2813, CVE-2012-2814, CVE-2012-2836, CVE-2012-2837, CVE-2012-2840, CVE-2012-2841, CVE-2012-2845, DSA-2559-1, FEDORA-2012-10819, FEDORA-2012-10854, FEDORA-2013-1244, FEDORA-2013-1257, MDVSA-2012:106, MDVSA-2012:107, MDVSA-2013:035, MDVSA-2013:036, openSUSE-SU-2012:0914-1, RHSA-2012:1255-01, SSA:2012-200-01, SUSE-SU-2012:0902-1, SUSE-SU-2012:0903-1, VIGILANCE-VUL-11771.

Description de la vulnérabilité

Le format EXIF (Exchangeable Image File Format) permet de stocker des informations additionnelles dans une image ou un fichier audio. Un document JPEG, TIFF ou RIFF peut contenir des données EXIF. La bibliothèque libexif décode ces données. Elle comporte plusieurs vulnérabilités.

Un attaquant peut forcer la fonction exif_entry_get_value() à lire après la fin de la zone de stockage, ce qui permet soit d'obtenir un fragment de la mémoire du processus, soit de stopper l'application. [grav:1/4; CVE-2012-2812]

Un attaquant peut forcer la fonction exif_convert_utf16_to_utf8() à lire après la fin de la zone de stockage, ce qui permet soit d'obtenir un fragment de la mémoire du processus, soit de stopper l'application. [grav:1/4; CVE-2012-2813]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow dans la fonction exif_entry_format_value(), afin de faire exécuter du code. [grav:3/4; CVE-2012-2814]

Un attaquant peut forcer la fonction exif_data_load_data() à lire après la fin de la zone de stockage, ce qui permet soit d'obtenir un fragment de la mémoire du processus, soit de stopper l'application. [grav:1/4; CVE-2012-2836]

Un attaquant peut provoquer une division par zéro dans la fonction mnote_olympus_entry_get_value(), ce qui stoppe l'application. [grav:1/4; CVE-2012-2837]

Un attaquant peut provoquer un débordement d'un octet dans la fonction exif_convert_utf16_to_utf8(), afin de stopper l'application ou de faire exécuter du code. [grav:2/4; CVE-2012-2840]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow dans la fonction exif_entry_get_value(), afin de faire exécuter du code. [grav:3/4; CVE-2012-2841]

Un attaquant peut forcer la fonction jpeg_data_load_data() à lire après la fin de la zone de stockage, ce qui permet soit d'obtenir un fragment de la mémoire du processus, soit de stopper l'application. [grav:1/4; CVE-2012-2845]

Un attaquant peut donc inviter la victime à ouvrir un document JPEG/TIFF/RIFF illicite, avec une application liée à libexif, afin de provoquer un déni de service ou de faire exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Page précédente   Page suivante

Accès à la page 1 21 41 61 81 101 121 141 161 181 201 221 241 261 281 301 321 341 361 381 401 421 441 461 481 501 521 541 561 581 601 621 641 661 681 701 721 741 761 781 801 821 841 861 881 901 921 941 961 981 1001 1021 1041 1061 1081 1101 1121 1128 1129 1130 1131 1132 1133 1134 1135 1136 1137 1138 1139 1140 1141 1142 1143 1144 1145 1146 1147 1148 1161 1181 1201 1221 1241 1261 1281 1301 1321 1341 1361 1381 1401 1421 1441 1461 1481 1501 1521 1541 1561 1581 1601 1621 1641 1661 1681 1701 1721 1741 1761 1781 1801 1821 1841 1861 1881 1901 1921 1941 1961 1981 2001 2021 2041 2061 2081 2101 2121 2141 2161 2181 2201 2221 2241 2261 2281 2301 2321 2341 2361 2381 2401 2421 2441 2461 2481 2501 2521 2541 2561 2581 2601 2621 2641 2661 2681 2701 2721 2741 2742