L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.
Historique des vulnérabilités traitées par Vigil@nce :

avis de vulnérabilité informatique 14009

WordPress Trust Jacker : Cross Site Scripting

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting de WordPress Trust Jacker, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Produits concernés : WordPress Plugins ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client.
Provenance : document.
Date création : 02/01/2014.
Références : BID-64586, VIGILANCE-VUL-14009.

Description de la vulnérabilité

Le plugin Trust Jacker peut être installé sur WordPress.

Cependant, il ne filtre pas les données reçues avant de les insérer dans les documents HTML générés.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Scripting de WordPress Trust Jacker, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique 14008

WordPress Amazon Affiliate Link Localizer : Cross Site Scripting

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting de WordPress Amazon Affiliate Link Localizer, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Produits concernés : WordPress Plugins ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client.
Provenance : document.
Date création : 02/01/2014.
Références : BID-64613, VIGILANCE-VUL-14008.

Description de la vulnérabilité

Le plugin Amazon Affiliate Link Localizer peut être installé sur WordPress.

Cependant, il ne filtre pas les données reçues avant de les insérer dans les documents HTML générés.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Scripting de WordPress Amazon Affiliate Link Localizer, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2013-6450

OpenSSL : obtention d'information via DTLS

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant, placé en Man-in-the-middle, peut forcer l'utilisation d'un contexte DTLS invalide dans OpenSSL, afin d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, FreeBSD, AIX, OpenSSL, openSUSE, Solaris, pfSense, Puppet, RHEL, Slackware.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : serveur intranet.
Date création : 02/01/2014.
Références : BID-64618, CERTA-2014-AVI-003, CERTFR-2014-AVI-049, CERTFR-2014-AVI-091, CERTFR-2014-AVI-200, CERTFR-2014-AVI-286, CVE-2013-6450, DSA-2833-1, FEDORA-2014-0456, FEDORA-2014-0474, FEDORA-2014-0476, FEDORA-2014-1560, FEDORA-2014-1567, FreeBSD-SA-14:03.openssl, MDVSA-2014:007, openSUSE-SU-2014:0012-1, openSUSE-SU-2014:0015-1, openSUSE-SU-2014:0018-1, openSUSE-SU-2014:0048-1, openSUSE-SU-2014:0049-1, RHSA-2014:0015-01, SOL15158, SSA:2014-013-02, VIGILANCE-VUL-14007.

Description de la vulnérabilité

Le protocole DTLS (Datagram Transport Layer Security), basé sur TLS, fournit une couche cryptographique au-dessus du protocole UDP.

Cependant, la fonction dtls1_hm_fragment_new() du fichier ssl/d1_both.c ne gère pas correctement l'état de retransmission.

Un attaquant, placé en Man-in-the-middle, peut donc forcer l'utilisation d'un contexte DTLS invalide dans OpenSSL, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2013-6436

libvirt : déréférencement de pointeur NULL via lxcDomainGetMemoryParameters

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut déréférencer un pointeur NULL dans lxcDomainGetMemoryParameters de libvirt, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : Fedora, openSUSE, Unix (plateforme) ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : déni de service du service.
Provenance : compte utilisateur.
Date création : 31/12/2013.
Références : BID-64549, CVE-2013-6436, FEDORA-2014-1042, openSUSE-SU-2014:0010-1, VIGILANCE-VUL-14006.

Description de la vulnérabilité

La bibliothèque libvirt fournit une interface standardisée sur plusieurs produits de virtualisation (Xen, QEMU, KVM, etc.).

La fonction lxcDomainGetMemoryParameters permet d'obtenir des informations sur la mémoire. Cependant, elle ne vérifie pas si un pointeur est NULL, avant de l'utiliser.

Un attaquant peut donc déréférencer un pointeur NULL dans lxcDomainGetMemoryParameters de libvirt, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité informatique CVE-2013-6886

RealVNC : élévation de privilèges via vncserver-x11 et Xvnc

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant local peut employer vncserver-x11 ou Xvnc de RealVNC, afin d'élever ses privilèges.
Produits concernés : RealVNC.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur.
Provenance : compte utilisateur.
Date création : 31/12/2013.
Références : BID-64560, CVE-2013-6886, VIGILANCE-VUL-14005.

Description de la vulnérabilité

Le produit RealVNC installe les programmes suivants en suid root :
 - vncserver-x11 (User Mode)
 - Xvnc (Virtual Mode)

Cependant, un attaquant peut injecter un paramètre complémentaire à ces programmes.

Un attaquant local peut donc employer vncserver-x11 ou Xvnc de RealVNC, afin d'élever ses privilèges.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2013-5211

ntp.org : déni de service distribué via monlist

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer monlist de ntp.org, afin de mener un déni de service distribué.
Produits concernés : GAiA, CheckPoint IP Appliance, IPSO, Provider-1, CheckPoint Security Appliance, CheckPoint Security Gateway, Cisco ASR, Cisco Catalyst, IOS par Cisco, IOS XE Cisco, IOS XR Cisco, Nexus par Cisco, NX-OS, Cisco Router, Cisco CUCM, Cisco Unified CCX, Cisco MeetingPlace, FreeBSD, HP-UX, AIX, Juniper J-Series, Junos OS, Meinberg NTP Server, NetBSD, NTP.org, openSUSE, Solaris, Trusted Solaris, pfSense, Puppet, Slackware, ESX, ESXi, vCenter Server, VMware vSphere, VMware vSphere Hypervisor.
Gravité : 2/4.
Conséquences : déni de service du service.
Provenance : client internet.
Date création : 31/12/2013.
Références : 1532, BID-64692, c04084148, CERTA-2014-AVI-034, CERTFR-2014-AVI-069, CERTFR-2014-AVI-112, CERTFR-2014-AVI-117, CERTFR-2014-AVI-244, CERTFR-2014-AVI-526, CSCtd75033, CSCum44673, CSCum52148, CSCum76937, CSCun84909, CSCur38341, CVE-2013-5211, ESX400-201404001, ESX400-201404402-SG, ESX410-201404001, ESX410-201404402-SG, ESXi400-201404001, ESXi400-201404401-SG, ESXi410-201404001, ESXi410-201404401-SG, ESXi510-201404001, ESXi510-201404101-SG, ESXi510-201404102-SG, ESXi550-201403101-SG, FreeBSD-SA-14:02.ntpd, HPSBUX02960, JSA10613, MBGSA-1401, NetBSD-SA2014-002, openSUSE-SU-2014:0949-1, openSUSE-SU-2014:1149-1, sk98758, SSA:2014-044-02, SSRT101419, VIGILANCE-VUL-14004, VMSA-2014-0002, VMSA-2014-0002.1, VMSA-2014-0002.2, VMSA-2014-0002.4, VMSA-2015-0001.

Description de la vulnérabilité

Le service ntp.org implémente la commande "monlist", qui permet d'obtenir la liste de 600 derniers clients qui se sont connectés au serveur.

Cependant, la taille de la réponse est beaucoup plus grande que la taille de la requête. De plus, les serveurs NTP publics ne demandent aucune authentification, et les paquets UDP peuvent être usurpés.

Un attaquant peut donc employer monlist de ntp.org, afin de mener un déni de service distribué.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2013-7266 CVE-2013-7267 CVE-2013-7268

Noyau Linux : lecture mémoire via recv

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant local peut appeler les fonctions de la famille recv du noyau Linux, afin d'obtenir des fragments de la mémoire du noyau.
Produits concernés : Linux, openSUSE, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 1/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : shell utilisateur.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 7.
Date création : 31/12/2013.
Références : BID-64669, BID-64739, BID-64741, BID-64742, BID-64743, BID-64744, BID-64746, BID-64747, CERTA-2014-AVI-010, CERTFR-2014-AVI-106, CERTFR-2014-AVI-107, CVE-2013-6463-REJECT, CVE-2013-7266, CVE-2013-7267, CVE-2013-7268, CVE-2013-7269, CVE-2013-7270, CVE-2013-7271, MDVSA-2014:001, openSUSE-SU-2014:1246-1, SUSE-SU-2014:1138-1, SUSE-SU-2015:0812-1, USN-2128-1, USN-2129-1, USN-2135-1, USN-2136-1, USN-2138-1, USN-2139-1, USN-2141-1, VIGILANCE-VUL-14003.

Description de la vulnérabilité

Les fonctions recvmsg() et recvfrom() permettent de recevoir des données à partir d'une socket réseau.

Cependant, ces fonctions ne calculent pas correctement la taille du champ msg_name (msg_namelen). Certains octets ne sont alors pas initialisés avant d'être retournés à l'utilisateur.

Un attaquant local peut donc appeler les fonctions de la famille recv du noyau Linux, afin d'obtenir des fragments de la mémoire du noyau.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité CVE-2013-7276

WordPress Recommend to a friend : Cross Site Scripting

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting de WordPress Recommend to a friend, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Produits concernés : WordPress Plugins ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client.
Provenance : document.
Date création : 30/12/2013.
Références : BID-64548, CVE-2013-7276, VIGILANCE-VUL-14002.

Description de la vulnérabilité

Le plugin Recommend to a friend peut être installé sur WordPress.

Cependant, il ne filtre pas les données reçues avant de les insérer dans les documents HTML générés.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Scripting de WordPress Recommend to a friend, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité 14001

Noyau Linux : déni de service via get_wchan

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant local sur ARM peut exécuter un programme avec de nombreux threads, afin de mener un déni de service sur le noyau Linux.
Produits concernés : Linux.
Gravité : 1/4.
Conséquences : déni de service du serveur.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 30/12/2013.
Références : BID-64510, VIGILANCE-VUL-14001.

Description de la vulnérabilité

Sur un processeur ARM, le fichier arch/arm/kernel/process.c gère l'exécution des processus.

La fonction get_wchan() de process.c manipule la pile. Cependant, elle ne vérifie pas si le pointeur de pile est valide avant de le déréférencer.

Un attaquant local sur ARM peut donc exécuter un programme avec de nombreux threads, afin de mener un déni de service sur le noyau Linux.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2013-4164 CVE-2013-4363 CVE-2013-4969

Puppet Enterprise 2.8 : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Puppet Enterprise 2.8.
Produits concernés : Debian, Puppet, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, accès/droits client, lecture de données, création/modification de données, déni de service du service.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 5.
Date création : 30/12/2013.
Références : BID-63873, BID-64552, CERTA-2013-AVI-647, CERTA-2013-AVI-687, CVE-2013-4164, CVE-2013-4363, CVE-2013-4969, CVE-2013-6415, CVE-2013-6417, DSA-2831-1, DSA-2831-2, MDVSA-2014:040, SUSE-SU-2014:0880-1, VIGILANCE-VUL-14000.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Puppet Enterprise 2.8.

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow dans la conversion des nombres réels par Ruby, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code (VIGILANCE-VUL-13817). [grav:2/4; BID-63873, CERTA-2013-AVI-647, CVE-2013-4164]

Un attaquant peut employer une expression régulière dans RubyGems, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2013-4363]

Un attaquant peut employer un lien symbolique, afin de corrompre un fichier. [grav:2/4; BID-64552, CVE-2013-4969]

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting dans Ruby on Rails, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web. [grav:2/4; CVE-2013-6415]

Un attaquant peut provoquer une injection SQL dans Rack and Rails, afin de lire ou modifier des données. [grav:2/4; CVE-2013-6417]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Page précédente   Page suivante

Accès à la page 1 21 41 61 81 101 121 141 161 181 201 221 241 261 281 301 321 341 361 381 401 421 441 461 481 501 521 541 561 581 601 621 641 661 681 701 721 741 761 781 801 821 841 861 881 901 921 941 961 981 1001 1021 1041 1061 1081 1101 1121 1141 1161 1181 1201 1221 1241 1261 1281 1301 1311 1312 1313 1314 1315 1316 1317 1318 1319 1320 1321 1322 1323 1324 1325 1326 1327 1328 1329 1330 1331 1341 1361 1381 1401 1421 1441 1461 1481 1501 1521 1541 1561 1581 1601 1621 1641 1661 1681 1701 1721 1741 1761 1781 1801 1821 1841 1861 1881 1901 1921 1941 1961 1981 2001 2021 2041 2061 2081 2101 2121 2141 2161 2181 2201 2221 2241 2261 2281 2301 2321 2341 2361 2381 2401 2421 2441 2461 2481 2501 2521 2541 2561 2581 2601 2621 2641 2661 2681 2701 2721 2741 2761 2780