L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.
Historique des vulnérabilités traitées par Vigil@nce :

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2014-3122

Noyau Linux : déni de service via try_to_unmap_cluster

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant local peut manipuler des pages mémoire du noyau Linux, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, Linux, openSUSE, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Synology DS***, Synology RS***, Ubuntu.
Gravité : 1/4.
Conséquences : déni de service du serveur.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 30/04/2014.
Références : CERTFR-2014-AVI-241, CERTFR-2014-AVI-256, CERTFR-2014-AVI-416, CVE-2014-3122, DSA-2926-1, FEDORA-2014-6122, FEDORA-2014-6354, MDVSA-2014:201, openSUSE-SU-2014:0766-1, openSUSE-SU-2014:0840-1, openSUSE-SU-2014:0856-1, RHSA-2014:0557-01, RHSA-2014:1392-01, SOL15852, SUSE-SU-2014:0696-1, SUSE-SU-2014:0807-1, SUSE-SU-2014:0908-1, SUSE-SU-2014:0909-1, SUSE-SU-2014:0910-1, SUSE-SU-2014:0911-1, SUSE-SU-2014:0912-1, USN-2223-1, USN-2224-1, USN-2233-1, USN-2234-1, USN-2235-1, USN-2236-1, USN-2239-1, USN-2240-1, USN-2241-1, USN-2260-1, VIGILANCE-VUL-14686.

Description de la vulnérabilité

Le noyau Linux permet de verrouiller une page mémoire, pour qu'elle ne soit pas swappée (les données secrètes de la page ne seront pas enregistrées sur le disque dur).

Cependant, la fonction try_to_unmap_cluster() ne gère pas les pages verrouillées, ce qui provoque un BUG_ON() dans la fonction mlock_vma_page().

Un attaquant local peut donc manipuler des pages mémoire du noyau Linux, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité informatique CVE-2014-3758 CVE-2014-3759

TYPO3 si_bibtex : deux vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de TYPO3 si_bibtex.
Produits concernés : TYPO3 Extensions ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client, lecture de données, création/modification de données, effacement de données.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 2.
Date création : 30/04/2014.
Références : CVE-2014-3758, CVE-2014-3759, SEC Consult SA-20140430-0, VIGILANCE-VUL-14685.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans TYPO3 si_bibtex.

Un attaquant peut provoquer une injection SQL, afin de lire ou modifier des données. [grav:2/4; CVE-2014-3759]

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web. [grav:2/4; CVE-2014-3758]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2013-4039 CVE-2013-6323 CVE-2013-6325

WebSphere AS 8.5 : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de WebSphere AS 8.5.
Produits concernés : HP-UX, WebSphere AS Traditional.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, accès/droits client, lecture de données, création/modification de données, déni de service du service.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 14.
Date création : 30/04/2014.
Références : 1669554, BID-64249, BID-65096, BID-65099, BID-65400, c04483248, CERTFR-2014-AVI-131, CVE-2013-4039, CVE-2013-6323, CVE-2013-6325, CVE-2013-6329, CVE-2013-6438, CVE-2013-6725, CVE-2013-6738, CVE-2013-6747, CVE-2014-0050, CVE-2014-0823, CVE-2014-0857, CVE-2014-0859, CVE-2014-0892, CVE-2014-0896, HPSBUX03150, PI04777, PI04880, PI05309, PI05324, PI05661, PI07808, PI08892, PI09345, PI09443, PI09786, PI10134, PI12648, PI12926, PI13162, PM84760, PM98132, PM99450, SSRT101681, VIGILANCE-VUL-14684.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans WebSphere AS 8.5.

Un attaquant peut utiliser Compute Grid, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; CVE-2013-4039, PM84760]

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web. [grav:2/4; BID-65099, CVE-2013-6725, PM98132]

Un attaquant peut envoyer des données XML illicites vers le parseur XML, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; BID-65096, CVE-2013-6325, PM99450]

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting dans Administration Console, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web. [grav:2/4; CVE-2013-6323, PI04777, PI04880]

Un attaquant peut envoyer des messages SSLv2 illicites vers les applications utilisant IBM GSKit, afin de mener un déni de service (VIGILANCE-VUL-14155). [grav:2/4; BID-64249, CVE-2013-6329, PI05309]

Un attaquant peut utiliser Full/Liberty Profile, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; CVE-2014-0823, PI05324]

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting dans Oauth, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web. [grav:2/4; CVE-2013-6738, PI05661]

Un attaquant peut utiliser l'Administrative Console, afin d'élever ses privilèges. [grav:2/4; CVE-2014-0857, PI07808]

Un attaquant peut utiliser des requêtes POST, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2014-0859, PI08892]

Un attaquant peut envoyer une requête DAV WRITE commençant par des espaces, afin de mener un déni de service dans mod_dav de Apache HTTP Server (VIGILANCE-VUL-14439). [grav:2/4; CERTFR-2014-AVI-131, CVE-2013-6438, PI09345]

Un attaquant peut envoyer des messages SSL/TLS illicites vers les applications utilisant IBM GSKit, afin de mener un déni de service (VIGILANCE-VUL-14158). [grav:2/4; CVE-2013-6747, PI09443]

Un attaquant peut utiliser Proxy et ODR, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:1/4; CVE-2014-0892, PI09786]

Un attaquant peut utiliser Liberty Profile, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; CVE-2014-0896, PI10134]

Un attaquant peut employer un entête Content-Type trop long, pour provoquer une boucle infinie dans Apache Commons FileUpload ou Apache Tomcat, afin de mener un déni de service (VIGILANCE-VUL-14183). [grav:2/4; BID-65400, CVE-2014-0050, PI12648, PI12926, PI13162]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2014-3125

Xen : déni de service via ARM CNTKCTL_EL1

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant, situé dans un système invité sous ARM, peut utiliser CNTKCTL_EL1, afin de mener un déni de service de Xen.
Produits concernés : Unix (plateforme) ~ non exhaustif.
Gravité : 1/4.
Conséquences : déni de service du serveur, déni de service du service.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 30/04/2014.
Références : CVE-2014-3125, VIGILANCE-VUL-14683, XSA-91.

Description de la vulnérabilité

Sur un processeur ARM, le registre CNTKCTL_EL1 permet de contrôler l'accès aux timers matériels.

Cependant, Xen gère CNTKCTL_EL1 globalement, au lieu de le gérer par système invité.

Un attaquant, situé dans un système invité sous ARM, peut donc utiliser CNTKCTL_EL1, afin de mener un déni de service de Xen.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité CVE-2014-3001

FreeBSD 10 : élévation de privilèges via devfs

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant, situé dans un jail, peut utiliser devfs de FreeBSD, afin d'obtenir des informations sensibles, ou d'élever ses privilèges.
Produits concernés : FreeBSD.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié, lecture de données.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 30/04/2014.
Références : CVE-2014-3001, FreeBSD-SA-14:07.devfs, VIGILANCE-VUL-14682.

Description de la vulnérabilité

Le système de fichiers devfs permet d'accéder aux périphériques du noyau, comme étant des fichiers.

Cependant, les règles d'accès (ruleset) à devfs ne sont pas chargées au démarrage du système.

Un attaquant, situé dans un jail, peut donc utiliser devfs de FreeBSD, afin d'obtenir des informations sensibles, ou d'élever ses privilèges.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité CVE-2014-3000

FreeBSD : déni de service via TCP Reassembly

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant distant peut créer une session TCP, et envoyer de nombreux paquets TCP à ré-assembler vers FreeBSD, afin de mener un déni de service. Un attaquant local peut éventuellement lire un fragment de la mémoire noyau.
Produits concernés : Debian, FreeBSD, pfSense.
Gravité : 3/4.
Conséquences : lecture de données, déni de service du serveur.
Provenance : client internet.
Date création : 30/04/2014.
Dates révisions : 02/05/2014, 05/05/2014.
Références : CVE-2014-3000, DSA-2952-1, FreeBSD-SA-14:08.tcp, pfSense-SA-14_05.tcp, sk100537, VIGILANCE-VUL-14681.

Description de la vulnérabilité

Les données TCP sont segmentées en plusieurs paquets IP, qui peuvent arriver dans le désordre.

Le noyau FreeBSD maintient une queue de paquets TCP à ré-assembler. Cependant, lorsque cette queue est pleine, le noyau lit une zone mémoire non initialisée. Si la mémoire est inaccessible, une erreur fatale se produit. Si la mémoire est accessible, un fragment de la mémoire noyau peut être envoyé vers l'application utilisateur.

Un attaquant distant peut donc créer une session TCP, et envoyer de nombreux paquets TCP à ré-assembler vers FreeBSD, afin de mener un déni de service. Un attaquant local peut éventuellement lire un fragment de la mémoire noyau.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité 14680

Nagios : obtention d'information via l'environnement

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut utiliser Nagios, afin d'obtenir des informations sensibles contenues dans des variables d'environnement.
Produits concernés : Nagios Open Source.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : compte utilisateur.
Date création : 30/04/2014.
Références : 595, VIGILANCE-VUL-14680.

Description de la vulnérabilité

Le produit Nagios dispose d'un service web.

Lorsqu'une erreur se produit, les fichiers base/workers.c et lib/runcmd.c affichent le contenu des variables d'environnement sur le site web. Cependant, ces variables peuvent contenir des données sensibles, comme des mots de passe.

Un attaquant peut donc utiliser Nagios, afin d'obtenir des informations sensibles contenues dans des variables d'environnement.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité informatique CVE-2014-1492 CVE-2014-1518 CVE-2014-1519

Firefox, Thunderbird, SeaMonkey : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Firefox, Thunderbird et SeaMonkey.
Produits concernés : Debian, Fedora, Firefox, SeaMonkey, Thunderbird, openSUSE, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 4/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, lecture de données, création/modification de données, déni de service du client.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 14.
Date création : 30/04/2014.
Références : CERTFR-2014-AVI-209, CVE-2014-1492, CVE-2014-1518, CVE-2014-1519, CVE-2014-1520, CVE-2014-1522, CVE-2014-1523, CVE-2014-1524, CVE-2014-1525, CVE-2014-1526, CVE-2014-1527, CVE-2014-1528, CVE-2014-1529, CVE-2014-1530, CVE-2014-1531, CVE-2014-1532, DSA-2918-1, DSA-2924-1, FEDORA-2014-5829, FEDORA-2014-5833, FEDORA-2014-6271, FEDORA-2014-6276, MFSA 2014-34, MFSA 2014-35, MFSA 2014-36, MFSA 2014-37, MFSA 2014-38, MFSA 2014-39, MFSA 2014-40, MFSA 2014-41, MFSA 2014-42, MFSA 2014-43, MFSA 2014-44, MFSA 2014-45, MFSA 2014-46, MFSA 2014-47, openSUSE-SU-2014:0584-1, openSUSE-SU-2014:0599-1, openSUSE-SU-2014:0602-1, openSUSE-SU-2014:0629-1, openSUSE-SU-2014:0640-1, openSUSE-SU-2014:0950-1, openSUSE-SU-2014:1100-1, RHSA-2014:0448-01, RHSA-2014:0449-01, SSA:2014-119-01, SSA:2014-119-02, SSA:2014-131-01, SSA:2014-157-01, SUSE-SU-2014:0638-1, SUSE-SU-2014:0638-2, SUSE-SU-2014:0665-1, SUSE-SU-2014:0665-2, SUSE-SU-2014:0727-1, USN-2185-1, USN-2189-1, VIGILANCE-VUL-14679.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Firefox, Thunderbird et SeaMonkey.

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-1518, CVE-2014-1519, MFSA 2014-34]

Un attaquant peut utiliser Mozilla Maintenance Service Installer, afin d'élever ses privilèges. [grav:3/4; CVE-2014-1520, MFSA 2014-35]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire dans Web Audio, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:3/4; CVE-2014-1522, MFSA 2014-36]

Un attaquant peut créer une image JPG illicite, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2014-1523, MFSA 2014-37]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow avec un non-XBL Object, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:3/4; CVE-2014-1524, MFSA 2014-38]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée dans Text Track Manager, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-1525, MFSA 2014-39]

Un attaquant peut supprimer la barre d'adresse dans Firefox for Android, afin de mener un déni de service, ou d'hameçonner la victime. [grav:2/4; CVE-2014-1527, MFSA 2014-40]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow dans Cairo, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:3/4; CVE-2014-1528, MFSA 2014-41]

Un attaquant peut utiliser Web Notification API, afin d'élever ses privilèges. [grav:4/4; CVE-2014-1529, MFSA 2014-42]

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting dans History Navigation, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web. [grav:2/4; CVE-2014-1530, MFSA 2014-43]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée dans imgLoader, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-1531, MFSA 2014-44]

Un attaquant peut créer un certificat Wildcard IDN, qui est accepté par NSS, afin de réaliser un Man-in-the-Middle (VIGILANCE-VUL-14456). [grav:2/4; CVE-2014-1492, MFSA 2014-45]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée dans nsHostResolver, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-1532, MFSA 2014-46]

Un attaquant peut utiliser XrayWrappers, afin d'élever ses privilèges. [grav:3/4; CVE-2014-1526, MFSA 2014-47]

Un attaquant peut donc inviter la victime à consulter un site illicite, afin par exemple de faire exécuter du code sur son ordinateur.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2014-3124

Xen : déni de service via HVMOP_set_mem_type

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant, dans un système invité HVM avec qemu-dm, peut appeler HVMOP_set_mem_type de Xen, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : Debian, Fedora, openSUSE, Unix (plateforme) ~ non exhaustif.
Gravité : 1/4.
Conséquences : déni de service du serveur, déni de service du service.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 29/04/2014.
Références : CVE-2014-3124, DSA-3006-1, FEDORA-2014-5915, FEDORA-2014-5941, openSUSE-SU-2014:1279-1, openSUSE-SU-2014:1281-1, VIGILANCE-VUL-14678, XSA-92.

Description de la vulnérabilité

Un système invité Xen peut utiliser HVM (Hardware Virtual Machine) avec qemu-dm ("device model", démon pour émuler le matériel).

Cependant, l'hypercall HVMOP_set_mem_type ne vérifie pas si la mémoire provient d'une page mémoire valide. Une vulnérabilité de qemu-dm permet alors d'appeler cet hypercall, afin de stopper Xen.

Un attaquant, dans un système invité HVM avec qemu-dm, peut donc appeler HVMOP_set_mem_type de Xen, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2014-2182

Cisco ASA : déni de service via DHCPv6

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut envoyer un paquet DHCPv6 spécial vers Cisco ASA avec DHCPv6 Replay activé, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : ASA.
Gravité : 2/4.
Conséquences : déni de service du serveur, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : LAN.
Date création : 29/04/2014.
Références : CSCun45520, CVE-2014-2182, VIGILANCE-VUL-14677.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut envoyer un paquet DHCPv6 spécial vers Cisco ASA avec DHCPv6 Replay activé, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Page précédente   Page suivante

Accès à la page 1 21 41 61 81 101 121 141 161 181 201 221 241 261 281 301 321 341 361 381 401 421 441 461 481 501 521 541 561 581 601 621 641 661 681 701 721 741 761 781 801 821 841 861 881 901 921 941 961 981 1001 1021 1041 1061 1081 1101 1121 1141 1161 1181 1201 1221 1241 1261 1281 1301 1321 1341 1361 1373 1374 1375 1376 1377 1378 1379 1380 1381 1382 1383 1384 1385 1386 1387 1388 1389 1390 1391 1392 1393 1401 1421 1441 1461 1481 1501 1521 1541 1561 1581 1601 1621 1641 1661 1681 1701 1721 1741 1761 1781 1801 1821 1841 1861 1881 1901 1921 1941 1961 1981 2001 2021 2041 2061 2081 2101 2121 2141 2161 2181 2201 2221 2241 2261 2281 2301 2321 2341 2361 2381 2401 2421 2441 2461 2481 2501 2521 2541 2561 2581 2601 2621 2641 2661 2681 2701 2721 2741 2761 2781 2801 2821 2841 2861 2881 2898