L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.
Historique des vulnérabilités traitées par Vigil@nce :

annonce de vulnérabilité CVE-2014-0239

Samba : déni de service via DNS Reply

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut envoyer un paquet DNS UDP usurpé provenant d'un autre serveur Samba, pour provoquer un ping-pong entre les deux serveurs Samba, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : openSUSE, Samba, Slackware, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : déni de service du serveur, déni de service du service.
Provenance : client intranet.
Date création : 28/05/2014.
Références : CERTFR-2014-AVI-245, CVE-2014-0239, openSUSE-SU-2014:0859-1, SSA:2014-175-04, USN-2257-1, VIGILANCE-VUL-14812.

Description de la vulnérabilité

Le produit Samba dispose d'un service DNS interne.

Cependant, avant de répondre à une requête DNS, ce service ne vérifie pas s'il s'agit déjà d'une réponse.

Un attaquant peut donc envoyer un paquet DNS UDP usurpé provenant d'un autre serveur Samba, pour provoquer un ping-pong entre les deux serveurs Samba, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité CVE-2014-0178

Samba : obtention d'information via shadow_copy

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant, authentifié sur Samba avec Shadow Copy, peut employer deux requêtes, pour lire des fragments de la mémoire du service, afin d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Debian, Fedora, HP-UX, openSUSE, Solaris, RHEL, Samba, Slackware, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : compte utilisateur.
Date création : 28/05/2014.
Références : c05115993, CERTFR-2014-AVI-245, CVE-2014-0178, DSA-2966-1, FEDORA-2014-7654, FEDORA-2014-7672, HPSBUX03574, MDVSA-2014:136, MDVSA-2015:082, openSUSE-SU-2014:0857-1, openSUSE-SU-2014:0859-1, RHSA-2014:0867-01, SSA:2014-175-04, USN-2257-1, VIGILANCE-VUL-14811.

Description de la vulnérabilité

La section "vfs objects" (Virtual File System) de la configuration de Samba supporte les modules shadow_copy et shadow_copy2, qui permettent d'effectuer des copies intermédiaires des fichiers.

Les requêtes FSCTL_GET_SHADOW_COPY_DATA et FSCTL_SRV_ENUMERATE_SNAPSHOTS sont utilisées pour gérer les Shadow Copies. Cependant, Samba les implémente sans initialiser 8 octets dans le message de réponse. Ce message est ensuite retourné vers le client.

Un attaquant, authentifié sur Samba avec Shadow Copy, peut donc employer deux requêtes, pour lire des fragments de la mémoire du service, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2014-3798

Citrix XenServer : déni de service via Ethernet

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut envoyer une trame Ethernet illicite vers Citrix XenServer Tools installé sur Windows, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : XenServer.
Gravité : 2/4.
Conséquences : déni de service du serveur, déni de service du service.
Provenance : LAN.
Date création : 28/05/2014.
Références : CERTFR-2014-AVI-246, CTX140814, CVE-2014-3798, VIGILANCE-VUL-14810.

Description de la vulnérabilité

Les XenServer Tools peuvent être installés sur les système invités Windows.

Cependant, un attaquant situé sur le réseau local peut envoyer une trame Ethernet illicite vers un service de ces outils, afin de stopper le système invité.

Un attaquant peut donc envoyer une trame Ethernet illicite vers Citrix XenServer Tools installé sur Windows, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité informatique CVE-2014-0119

Apache Tomcat : obtention d'information via XML Parser

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant, autorisé à installer une application web, peut modifier le parseur XML utilisé par Apache Tomcat, afin d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Tomcat, Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, HP-UX, Oracle Communications, Solaris, RHEL, JBoss EAP par Red Hat, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : compte utilisateur.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 2.
Date création : 27/05/2014.
Références : c04223376, CERTFR-2014-AVI-243, cpuoct2016, CVE-2014-0119, DSA-3530-1, HPSBUX03102, MDVSA-2015:052, MDVSA-2015:053, MDVSA-2015:084, RHSA-2014:0842-01, RHSA-2014:0843-01, RHSA-2014:0895-01, RHSA-2014:1034-01, RHSA-2014:1038-01, RHSA-2014:1086-01, RHSA-2014:1087-01, RHSA-2014:1088-01, RHSA-2015:0234-01, RHSA-2015:0235-01, RHSA-2015:0675-01, RHSA-2015:0720-01, RHSA-2015:0765-01, RHSA-2015:1009, SOL15429, SSRT101681, USN-2654-1, VIGILANCE-VUL-14809.

Description de la vulnérabilité

Une application web peut modifier le parseur XML utilisé par Apache Tomcat, ce qui conduit à deux vulnérabilités.

Un attaquant peut employer une entité XML externe, afin de contourner les contraintes d'accès aux fichiers imposées par le Security Manager. [grav:2/4]

Un attaquant peut consulter les fichiers XML analysés par les autres applications web sur la même instance de Tomcat. [grav:2/4]

Un attaquant, autorisé à installer une application web, peut donc modifier le parseur XML utilisé par Apache Tomcat, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2014-0099

Apache Tomcat : injection d'entête HTTP

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer un entête HTTP Content-Length spécial, pour désynchroniser Apache Tomcat et son proxy, afin de contourner les mesures de sécurité.
Produits concernés : Tomcat, Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, HP-UX, ePO, Oracle Communications, Solaris, RHEL, JBoss EAP par Red Hat, Ubuntu.
Gravité : 3/4.
Conséquences : lecture de données, création/modification de données, transit de données.
Provenance : client internet.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 2.
Date création : 27/05/2014.
Références : c04223376, c04483248, cpuoct2016, CVE-2014-0097-ERROR, CVE-2014-0099, DSA-3530-1, FEDORA-2015-2109, HPSBUX03102, HPSBUX03150, MDVSA-2015:052, MDVSA-2015:053, MDVSA-2015:084, RHSA-2014:0827-01, RHSA-2014:0833-01, RHSA-2014:0834-02, RHSA-2014:0835-01, RHSA-2014:0836-01, RHSA-2014:0842-01, RHSA-2014:0843-01, RHSA-2014:0865-01, RHSA-2014:0895-01, RHSA-2014:1149-01, RHSA-2015:0234-01, RHSA-2015:0235-01, RHSA-2015:0675-01, RHSA-2015:0720-01, RHSA-2015:0765-01, RHSA-2015:1009, SB10079, SOL15432, SSRT101681, USN-2302-1, VIGILANCE-VUL-14808.

Description de la vulnérabilité

Le produit Apache Tomcat peut être placé derrière un reverse proxy, qui filtre par exemple les tentatives d'attaques.

L'entête HTTP Content-Length indique la taille de la requête HTTP. Cette taille est analysée par la classe Ascii, qui convertit la chaîne en entier. Cependant, les valeurs proches de la limite provoquent un débordement d'entier. Apache Tomcat n'interprète plus alors le flux HTTP de la même manière que son reverse proxy.

Un attaquant peut donc employer un entête HTTP Content-Length spécial, pour désynchroniser Apache Tomcat et son proxy, afin de contourner les mesures de sécurité.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2014-0096

Apache Tomcat : obtention d'information via Directory Listing

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut fournir un XSLT avec une entité XML externe, pour manipuler les données d'un Directory Listing de Apache Tomcat, afin d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Tomcat, Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, HP-UX, ePO, Oracle Communications, Solaris, RHEL, JBoss EAP par Red Hat, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : compte utilisateur.
Date création : 27/05/2014.
Références : c04223376, cpuoct2016, CVE-2014-0096, DSA-3530-1, FEDORA-2015-2109, HPSBUX03102, MDVSA-2015:052, MDVSA-2015:053, MDVSA-2015:084, RHSA-2014:0827-01, RHSA-2014:0833-01, RHSA-2014:0834-02, RHSA-2014:0835-01, RHSA-2014:0836-01, RHSA-2014:0842-01, RHSA-2014:0843-01, RHSA-2014:0865-01, RHSA-2014:0895-01, RHSA-2015:0234-01, RHSA-2015:0235-01, RHSA-2015:0675-01, RHSA-2015:0720-01, RHSA-2015:0765-01, RHSA-2015:1009, SB10079, SOL15428, SSRT101681, USN-2302-1, VIGILANCE-VUL-14807.

Description de la vulnérabilité

Une application web peut définir un XSLT pour formater la liste des fichiers d'un répertoire (Directory Listing).

Cependant, un attaquant peut employer un XSLT avec une entité XML externe, afin de contourner les contraintes d'accès aux fichiers imposées par le Security Manager.

Un attaquant, autorisé à installer une application web, peut donc fournir un XSLT avec une entité XML externe, pour manipuler les données d'un Directory Listing de Apache Tomcat, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2014-0075

Apache Tomcat : déni de service via Chunked

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut envoyer un entête HTTP Chunked vers Apache Tomcat, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : Tomcat, Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, HP-UX, ePO, Oracle Communications, Solaris, RHEL, JBoss EAP par Red Hat, Ubuntu.
Gravité : 3/4.
Conséquences : déni de service du serveur, déni de service du service.
Provenance : client internet.
Date création : 27/05/2014.
Références : c04223376, c04483248, cpuoct2016, CVE-2014-0075, DSA-3530-1, FEDORA-2015-2109, HPSBUX03102, HPSBUX03150, MDVSA-2015:052, MDVSA-2015:053, MDVSA-2015:084, RHSA-2014:0827-01, RHSA-2014:0833-01, RHSA-2014:0834-02, RHSA-2014:0835-01, RHSA-2014:0836-01, RHSA-2014:0842-01, RHSA-2014:0843-01, RHSA-2014:0865-01, RHSA-2014:0895-01, RHSA-2014:1149-01, RHSA-2015:0234-01, RHSA-2015:0235-01, RHSA-2015:0675-01, RHSA-2015:0720-01, RHSA-2015:0765-01, RHSA-2015:1009, SB10079, SOL15426, SSRT101681, USN-2302-1, VIGILANCE-VUL-14806.

Description de la vulnérabilité

L'entête HTTP Transfer-Encoding peut utiliser le type "chunked", pour indiquer que les données sont scindées en morceaux avant d'être transférées.

Cependant, en utilisant une taille de chunk spéciale, un attaquant peut contourner les limites de ressources.

Un attaquant peut donc envoyer un entête HTTP Chunked vers Apache Tomcat, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité informatique CVE-2014-3949

TYPO3 Grid Elements : Cross Site Scripting

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting de TYPO3 Grid Elements, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Produits concernés : TYPO3 Extensions ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client.
Provenance : document.
Date création : 27/05/2014.
Références : CVE-2014-3949, TYPO3-EXT-SA-2014-008, VIGILANCE-VUL-14805.

Description de la vulnérabilité

L'extension Grid Elements peut être installée sur TYPO3.

Cependant, les données reçues ne sont pas filtrées avant d'être insérées dans les documents HTML générés.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Scripting de TYPO3 Grid Elements, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2013-6713

IBM Tivoli Storage Manager for Virtual Environments : obtention d'information

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut utiliser IBM Tivoli Storage Manager for Virtual Environments, afin d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Tivoli Storage Manager.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, déni de service du serveur.
Provenance : compte utilisateur.
Date création : 27/05/2014.
Références : 1673051, CVE-2013-6713, VIGILANCE-VUL-14803.

Description de la vulnérabilité

L'interface Data Protection for VMware GUI du produit IBM Tivoli Storage Manager for Virtual Environments permet de sauvegarder et restaurer des VMs.

Cependant, un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données, afin de sauvegarder et restaurer des VMs auxquelles il n'a pas accès.

Un attaquant peut donc utiliser IBM Tivoli Storage Manager for Virtual Environments, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité CVE-2014-8952

Check Point Security Gateway : déni de service

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut envoyer des paquets illicites vers Check Point Security Gateway, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : GAiA, CheckPoint IP Appliance, IPSO, SecurePlatform, CheckPoint Security Appliance, CheckPoint Security Gateway.
Gravité : 3/4.
Conséquences : déni de service du serveur, déni de service du service.
Provenance : client internet.
Date création : 26/05/2014.
Références : CVE-2014-8952, sk100431, VIGILANCE-VUL-14802.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut envoyer des paquets illicites vers Check Point Security Gateway, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Page précédente   Page suivante

Accès à la page 1 21 41 61 81 101 121 141 161 181 201 221 241 261 281 301 321 341 361 381 401 421 441 461 481 501 521 541 561 581 601 621 641 661 681 701 721 741 761 781 801 821 841 861 881 901 921 941 961 981 1001 1021 1041 1061 1081 1101 1121 1141 1161 1181 1201 1221 1241 1261 1281 1301 1321 1341 1361 1381 1385 1386 1387 1388 1389 1390 1391 1392 1393 1394 1395 1396 1397 1398 1399 1400 1401 1402 1403 1404 1405 1421 1441 1461 1481 1501 1521 1541 1561 1581 1601 1621 1641 1661 1681 1701 1721 1741 1761 1781 1801 1821 1841 1861 1881 1901 1921 1941 1961 1981 2001 2021 2041 2061 2081 2101 2121 2141 2161 2181 2201 2221 2241 2261 2281 2301 2321 2341 2361 2381 2401 2421 2441 2461 2481 2501 2521 2541 2561 2581 2601 2621 2641 2661 2681 2701 2721 2741 2761 2781 2801 2821 2841 2861 2870