L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.
Historique des vulnérabilités traitées par Vigil@nce :

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2014-0282 CVE-2014-1762 CVE-2014-1764

Internet Explorer : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Internet Explorer.
Produits concernés : IE, Windows 2003, Windows 2008 R0, Windows 2008 R2, Windows 2012, Windows 7, Windows 8, Windows RT, Windows Vista.
Gravité : 4/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 4.
Date création : 10/06/2014.
Date révision : 20/12/2016.
Références : 2969262, CERTFR-2014-AVI-266, CVE-2014-0282, CVE-2014-1762, CVE-2014-1764, CVE-2014-1766, CVE-2014-1769, CVE-2014-1771, CVE-2014-1772, CVE-2014-1773, CVE-2014-1774, CVE-2014-1775, CVE-2014-1777, CVE-2014-1778, CVE-2014-1779, CVE-2014-1780, CVE-2014-1781, CVE-2014-1782, CVE-2014-1783, CVE-2014-1784, CVE-2014-1785, CVE-2014-1786, CVE-2014-1788, CVE-2014-1789, CVE-2014-1790, CVE-2014-1791, CVE-2014-1792, CVE-2014-1794, CVE-2014-1795, CVE-2014-1796, CVE-2014-1797, CVE-2014-1799, CVE-2014-1800, CVE-2014-1802, CVE-2014-1803, CVE-2014-1804, CVE-2014-1805, CVE-2014-2753, CVE-2014-2754, CVE-2014-2755, CVE-2014-2756, CVE-2014-2757, CVE-2014-2758, CVE-2014-2759, CVE-2014-2760, CVE-2014-2761, CVE-2014-2763, CVE-2014-2764, CVE-2014-2765, CVE-2014-2766, CVE-2014-2767, CVE-2014-2768, CVE-2014-2769, CVE-2014-2770, CVE-2014-2771, CVE-2014-2772, CVE-2014-2773, CVE-2014-2775, CVE-2014-2776, CVE-2014-2777, CVE-2014-2782, MS14-035, VIGILANCE-VUL-14876, ZDI-14-174, ZDI-14-175, ZDI-14-176, ZDI-14-177, ZDI-14-178, ZDI-14-179, ZDI-14-180, ZDI-14-181, ZDI-14-182, ZDI-14-183, ZDI-14-184, ZDI-14-185, ZDI-14-186, ZDI-14-212, ZDI-14-213, ZDI-14-226, ZDI-14-227, ZDI-14-237, ZDI-14-259, ZDI-14-260, ZDI-14-270, ZDI-14-354, ZDI-14-357, ZDI-14-366, ZDI-14-367.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Internet Explorer.

Un attaquant peut utiliser une renégociation de certificat TLS, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; CVE-2014-1771]

Un attaquant peut lire des fichiers locaux, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; CVE-2014-1777]

Un attaquant peut utiliser trois vulnérabilités, afin d'élever ses privilèges. [grav:2/4; CVE-2014-1764, CVE-2014-1778, CVE-2014-2777]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-0282, CVE-2014-1762, CVE-2014-1766, CVE-2014-1769, CVE-2014-1772, CVE-2014-1773, CVE-2014-1774, CVE-2014-1775, CVE-2014-1779, CVE-2014-1780, CVE-2014-1781, CVE-2014-1782, CVE-2014-1783, CVE-2014-1784, CVE-2014-1785, CVE-2014-1786, CVE-2014-1788, CVE-2014-1789, CVE-2014-1790, CVE-2014-1791, CVE-2014-1792, CVE-2014-1794, CVE-2014-1795, CVE-2014-1796, CVE-2014-1797, CVE-2014-1799, CVE-2014-1800, CVE-2014-1802, CVE-2014-1803, CVE-2014-1804, CVE-2014-1805, CVE-2014-2753, CVE-2014-2754, CVE-2014-2755, CVE-2014-2756, CVE-2014-2757, CVE-2014-2758, CVE-2014-2759, CVE-2014-2760, CVE-2014-2761, CVE-2014-2763, CVE-2014-2764, CVE-2014-2765, CVE-2014-2766, CVE-2014-2767, CVE-2014-2768, CVE-2014-2769, CVE-2014-2770, CVE-2014-2771, CVE-2014-2772, CVE-2014-2773, CVE-2014-2775, CVE-2014-2776, CVE-2014-2782, ZDI-14-174, ZDI-14-175, ZDI-14-176, ZDI-14-177, ZDI-14-178, ZDI-14-179, ZDI-14-180, ZDI-14-181, ZDI-14-182, ZDI-14-183, ZDI-14-184, ZDI-14-185, ZDI-14-186, ZDI-14-212, ZDI-14-213, ZDI-14-226, ZDI-14-227, ZDI-14-237, ZDI-14-259, ZDI-14-260, ZDI-14-270, ZDI-14-354, ZDI-14-357, ZDI-14-366, ZDI-14-367]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité informatique CVE-2014-2778

Word : corruption de mémoire via Embedded Font

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire de Word avec une police spéciale, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Office, Word.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits privilégié, accès/droits utilisateur, déni de service du client.
Provenance : document.
Date création : 10/06/2014.
Références : 2969261, CERTFR-2014-AVI-265, CVE-2014-2778, MS14-034, VIGILANCE-VUL-14875.

Description de la vulnérabilité

Un document Word peut contenir ses propres polices de caractères.

Cependant, une police illicite corrompt la mémoire de Word.

Un attaquant peut donc provoquer une corruption de mémoire de Word avec une police spéciale, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2014-1816

Windows : injection d'entité XML externe via XML Core Services

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut transmettre des données XML illicites via XML Core Services à Windows, afin de lire un fichier, de scanner des sites, ou de mener un déni de service.
Produits concernés : IE, Windows 2003, Windows 2008 R0, Windows 2008 R2, Windows 2012, Windows 7, Windows 8, Windows RT, Windows Vista.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, déni de service du service.
Provenance : document.
Date création : 10/06/2014.
Références : 2966061, CERTFR-2014-AVI-264, CVE-2014-1816, MS14-033, VIGILANCE-VUL-14874.

Description de la vulnérabilité

Les données XML peuvent contenir des entités externes (DTD) :
  <!ENTITY nom SYSTEM "fichier">
  <!ENTITY nom SYSTEM "http://serveur/fichier">
Un programme lisant ces données XML peut remplacer ces entités par les données provenant du fichier indiqué. Lorsque le programme utilise des données XML de provenance non sûre, ce comportement permet de :
 - lire le contenu de fichiers situés sur le serveur
 - scanner des sites web privés
 - mener un déni de service en ouvrant un fichier bloquant
Cette fonctionnalité doit donc être désactivée pour traiter des données XML de provenance non sûre.

Cependant, Microsoft XML Core Services (MSXML) autorise les entités externes.

Un attaquant peut donc transmettre des données XML illicites à XML Core Services via Internet Explorer, afin de lire un fichier, de scanner des sites, ou de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2014-1823

Microsoft Lync : Cross Site Scripting de Join Meeting

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting dans la fonctionnalité Join Meeting de Microsoft Lync, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Produits concernés : Lync.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client, lecture de données.
Provenance : document.
Date création : 10/06/2014.
Références : 2969258, CERTFR-2014-AVI-263, CVE-2014-1823, MS14-032, VIGILANCE-VUL-14873.

Description de la vulnérabilité

Le produit Microsoft Lync dispose d'un service web.

Cependant, les données reçues ne sont pas filtrées avant d'être insérées dans les documents HTML générés par l'opération de Join Meeting.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Scripting dans la fonctionnalité Join Meeting de Microsoft Lync, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité CVE-2014-1811

Windows : déni de service via TCP

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut envoyer des paquets TCP vers Windows, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : Windows 2008 R0, Windows 2008 R2, Windows 2012, Windows 7, Windows 8, Windows RT, Windows Vista.
Gravité : 3/4.
Conséquences : déni de service du serveur, déni de service du service.
Provenance : client internet.
Date création : 10/06/2014.
Références : 2962478, CERTFR-2014-AVI-262, CVE-2014-1811, MS14-031, VIGILANCE-VUL-14872.

Description de la vulnérabilité

Le produit Windows implémente une pile TCP/IP.

Cependant, une séquence spéciale de paquets TCP stoppe le système.

Un attaquant peut donc envoyer des paquets TCP vers Windows, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité CVE-2014-0296

Windows : modification de session RDP

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut lire ou modifier les données d'une session RDP de Windows, afin d'obtenir des informations, ou de perturber la session.
Produits concernés : Windows 2012, Windows 7, Windows 8.
Gravité : 3/4.
Conséquences : lecture de données, création/modification de données.
Provenance : LAN.
Date création : 10/06/2014.
Date révision : 03/10/2014.
Références : 2969259, CERTFR-2014-AVI-261, CVE-2014-0296, MS14-030, VIGILANCE-VUL-14871.

Description de la vulnérabilité

Le protocole RDP (Remote Desktop Protocol) permet d'accéder à distance à un ordinateur.

Les données sont protégées par un haché MAC. Cependant, un attaquant peut modifier les données, sans être détecté.

Un attaquant peut donc lire ou modifier les données d'une session RDP de Windows, afin d'obtenir des informations, ou de perturber la session.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2014-1533 CVE-2014-1534 CVE-2014-1536

Firefox, Thunderbird, SeaMonkey : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Firefox, Thunderbird et SeaMonkey.
Produits concernés : Debian, Fedora, Firefox, SeaMonkey, Thunderbird, openSUSE, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 4/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, déni de service du client.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 7.
Date création : 10/06/2014.
Références : CERTFR-2014-AVI-270, CVE-2014-1533, CVE-2014-1534, CVE-2014-1536, CVE-2014-1537, CVE-2014-1538, CVE-2014-1539, CVE-2014-1540, CVE-2014-1541, CVE-2014-1542, CVE-2014-1543, DSA-2955-1, DSA-2960-1, FEDORA-2014-7279, FEDORA-2014-7310, FEDORA-2014-7325, FEDORA-2014-7682, FEDORA-2014-7690, MFSA 2014-48, MFSA 2014-49, MFSA 2014-50, MFSA 2014-51, MFSA 2014-52, MFSA 2014-53, MFSA 2014-54, openSUSE-SU-2014:0797-1, openSUSE-SU-2014:0819-1, openSUSE-SU-2014:0855-1, openSUSE-SU-2014:0858-1, openSUSE-SU-2014:1100-1, RHSA-2014:0741-01, RHSA-2014:0742-01, SSA:2014-163-01, SSA:2014-175-05, SUSE-SU-2014:0824-1, SUSE-SU-2014:0824-2, SUSE-SU-2014:0824-3, SUSE-SU-2014:0905-1, USN-2243-1, USN-2250-1, VIGILANCE-VUL-14870.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Firefox, Thunderbird et SeaMonkey.

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-1533, CVE-2014-1534, MFSA 2014-48]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée dans Address Sanitizer, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-1536, CVE-2014-1537, CVE-2014-1538, MFSA 2014-49]

Un attaquant peut provoquer un Clickjacking sous OS X, afin de tromper la victime. [grav:2/4; CVE-2014-1539, MFSA 2014-50]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée dans Event Listener Manager, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-1540, MFSA 2014-51]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée dans SMIL Animation Controller, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-1541, MFSA 2014-52]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow dans Web Audio Speex Resampler, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-1542, MFSA 2014-53]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow dans Gamepad API, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:3/4; CVE-2014-1543, MFSA 2014-54]

Un attaquant peut donc inviter la victime à consulter un site illicite, afin par exemple de faire exécuter du code sur son ordinateur.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité informatique CVE-2014-1545

NSPR : buffer overflow de sprintf

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow de NSPR via sprintf(), afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Debian, Fedora, Juniper SBR, NSPR, openSUSE, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié, accès/droits utilisateur, déni de service du serveur, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Date création : 10/06/2014.
Références : CERTFR-2019-AVI-325, CVE-2014-1545, DSA-2962-1, FEDORA-2014-7279, FEDORA-2014-7310, JSA10939, MDVSA-2014:125, MDVSA-2015:059, MFSA 2014-55, openSUSE-SU-2014:0797-1, RHSA-2014:0917-01, RHSA-2014:1246-01, SUSE-SU-2014:0824-1, SUSE-SU-2014:0824-2, SUSE-SU-2014:0824-3, SUSE-SU-2014:0905-1, USN-2265-1, VIGILANCE-VUL-14869.

Description de la vulnérabilité

La bibliothèque NSPR (Netscape Portable Runtime) permet de créer des applications multi-plateformes.

Cependant, si la taille des données est supérieure à la taille du tableau de stockage, un débordement se produit dans la fonction sprintf().

Un attaquant peut donc provoquer un buffer overflow de NSPR via sprintf(), afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2014-8312

SAP Business Warehouse : obtention d'information via RSDU_CCMS_GET_PROFILE_PARAM

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut utiliser RSDU_CCMS_GET_PROFILE_PARAM de SAP Business Warehouse, afin d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : SAP ERP, NetWeaver.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : client intranet.
Date création : 10/06/2014.
Références : 1967780, CVE-2014-8312, DOC-8218, ONAPSIS-2014-033, VIGILANCE-VUL-14866.

Description de la vulnérabilité

Le produit SAP Business Warehouse dispose d'un service web.

Cependant, un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données via RSDU_CCMS_GET_PROFILE_PARAM.

Un attaquant peut donc utiliser RSDU_CCMS_GET_PROFILE_PARAM de SAP Business Warehouse, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité informatique CVE-2014-8308

SAP BusinessObjects : Cross Site Scripting

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting de SAP BusinessObjects, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Produits concernés : Business Objects.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client.
Provenance : document.
Date création : 10/06/2014.
Date révision : 10/10/2014.
Références : 1941562, CVE-2014-8308, DOC-8218, ONAPSIS-2014-032, VIGILANCE-VUL-14865.

Description de la vulnérabilité

Le produit SAP BusinessObjects dispose d'un service web.

Cependant, les données reçues ne sont pas filtrées avant d'être insérées dans les documents HTML générés.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Scripting de SAP BusinessObjects, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Page précédente   Page suivante

Accès à la page 1 21 41 61 81 101 121 141 161 181 201 221 241 261 281 301 321 341 361 381 401 421 441 461 481 501 521 541 561 581 601 621 641 661 681 701 721 741 761 781 801 821 841 861 881 901 921 941 961 981 1001 1021 1041 1061 1081 1101 1121 1141 1161 1181 1201 1221 1241 1261 1281 1301 1321 1341 1361 1381 1391 1392 1393 1394 1395 1396 1397 1398 1399 1400 1401 1402 1403 1404 1405 1406 1407 1408 1409 1410 1411 1421 1441 1461 1481 1501 1521 1541 1561 1581 1601 1621 1641 1661 1681 1701 1721 1741 1761 1781 1801 1821 1841 1861 1881 1901 1921 1941 1961 1981 2001 2021 2041 2061 2081 2101 2121 2141 2161 2181 2201 2221 2241 2261 2281 2301 2321 2341 2361 2381 2401 2421 2441 2461 2481 2501 2521 2541 2561 2581 2601 2621 2641 2661 2681 2701 2721 2741 2761 2781 2801 2821 2841 2861 2881 2896