L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.
Historique des vulnérabilités traitées par Vigil@nce :

avis de vulnérabilité informatique CVE-2013-6323 CVE-2013-6329 CVE-2013-6438

WebSphere AS 7.0 : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de WebSphere AS 7.0.
Produits concernés : HP-UX, WebSphere AS Traditional, Oracle Communications.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits client, lecture de données, déni de service du service.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 13.
Date création : 24/06/2014.
Références : 1676091, BID-64249, BID-65400, c04483248, CERTFR-2014-AVI-131, cpujan2019, CVE-2013-6323, CVE-2013-6329, CVE-2013-6438, CVE-2013-6738, CVE-2013-6747, CVE-2014-0050, CVE-2014-0098, CVE-2014-0114, CVE-2014-0859, CVE-2014-0891, CVE-2014-0963, CVE-2014-0965, CVE-2014-3022, HPSBUX03150, PI04777, PI04880, PI05309, PI05661, PI08892, PI09345, PI09443, PI09594, PI09786, PI11434, PI12648, PI12926, PI13028, PI13162, PI17025, PI17190, RHSA-2018:2669-01, SSRT101681, VIGILANCE-VUL-14929.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans WebSphere AS 7.0.

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting dans Administration Console, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web. [grav:2/4; CVE-2013-6323, PI04777, PI04880]

Un attaquant peut envoyer des messages SSLv2 illicites vers les applications utilisant IBM GSKit, afin de mener un déni de service (VIGILANCE-VUL-14155). [grav:2/4; BID-64249, CVE-2013-6329, PI05309]

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting dans Oauth, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web. [grav:2/4; CVE-2013-6738, PI05661]

Un attaquant peut utiliser des requêtes POST, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2014-0859, PI08892]

Un attaquant peut envoyer une requête DAV WRITE commençant par des espaces, afin de mener un déni de service dans mod_dav de Apache HTTP Server (VIGILANCE-VUL-14439). [grav:2/4; CERTFR-2014-AVI-131, CVE-2013-6438, PI09345]

Un attaquant peut envoyer des messages SSL/TLS illicites vers les applications utilisant IBM GSKit, afin de mener un déni de service (VIGILANCE-VUL-14158). [grav:2/4; CVE-2013-6747, PI09443]

Un attaquant peut provoquer une erreur, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:1/4; CVE-2014-3022, PI09594]

Un attaquant peut utilise le Proxy/ODR, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; CVE-2014-0891, PI09786]

Un attaquant peut utiliser SOAP, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; CVE-2014-0965, PI11434]

Un attaquant peut employer un entête Content-Type trop long, pour provoquer une boucle infinie dans Apache Commons FileUpload ou Apache Tomcat, afin de mener un déni de service (VIGILANCE-VUL-14183). [grav:2/4; BID-65400, CVE-2014-0050, PI12648, PI12926, PI13162]

Un attaquant peut employer un cookie tronqué, afin de mener un déni de service dans mod_log_config de Apache HTTP Server (VIGILANCE-VUL-14438). [grav:2/4; CERTFR-2014-AVI-131, CVE-2014-0098, PI13028]

Un attaquant peut envoyer des messages SSL/TLS illicites vers les applications utilisant IBM GSKit, afin de mener un déni de service (VIGILANCE-VUL-14775). [grav:3/4; CVE-2014-0963, PI17025]

Un attaquant peut accéder au paramètre "class", pour manipuler le ClassLoader, afin d'exécuter du code (VIGILANCE-VUL-14799). [grav:3/4; CVE-2014-0114, PI17190]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2014-0203

Noyau Linux : utilisation de mémoire libérée via __do_follow_link

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée dans le noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Linux, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 1/4.
Conséquences : déni de service du serveur.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 24/06/2014.
Références : 1094363, CERTFR-2014-AVI-278, CERTFR-2014-AVI-373, CVE-2014-0203, RHSA-2014:0771-01, SUSE-SU-2014:1138-1, USN-2332-1, USN-2333-1, VIGILANCE-VUL-14928.

Description de la vulnérabilité

Le fichier fs/namei.c du noyau Linux implémente des manipulations sur les noms de fichiers.

Cependant, la fonction __do_follow_link() utilise le type LAST_NORM au lieu de LAST_BIND, ce qui provoque un appel à kfree() inutile.

Un attaquant peut donc provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée dans le noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2014-4617

GnuPG : boucle infinie de Truncated zlib

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut envoyer un message chiffré avec des données compressées tronquées, pour provoquer une boucle infinie dans GnuPG, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, GnuPG, openSUSE, Solaris, Slackware, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : déni de service du serveur, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Date création : 24/06/2014.
Références : CVE-2014-4617, DSA-2967-1, DSA-2968-1, FEDORA-2014-7676, FEDORA-2014-7796, FEDORA-2014-7797, K21284031, MDVSA-2014:127, MDVSA-2015:154, openSUSE-SU-2014:0866-1, openSUSE-SU-2014:0952-1, SOL21284031, SSA:2014-175-02, SSA:2014-175-03, USN-2258-1, VIGILANCE-VUL-14927.

Description de la vulnérabilité

Le format OpenPGP compresse (algorithme de zlib) le message avant de le chiffrer.

Le produit GnuPG décompresse le message déchiffré. Cependant, si les données compressées sont trop courtes, la fonction do_uncompress() du fichier g10/compress.c continue indéfiniment à attendre ces données.

Un attaquant peut donc envoyer un message chiffré avec des données compressées tronquées, pour provoquer une boucle infinie dans GnuPG, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2014-3471

Qemu : utilisation de mémoire libérée via PCIe

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée dans PCIe de Qemu, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Ubuntu, Unix (plateforme) ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits privilégié, accès/droits utilisateur, déni de service du service.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 23/06/2014.
Références : CVE-2014-3471, USN-2342-1, VIGILANCE-VUL-14926.

Description de la vulnérabilité

Le produit Qemu supporte les périphériques PCIe.

Cependant, après une déconnexion à chaud (hot unplug), une ressource de hw/pci/pcie.c continue à être utilisée.

Un attaquant peut donc provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée dans PCIe de Qemu, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité informatique CVE-2014-0247

LibreOffice : exécution de macros

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut inviter la victime à ouvrir un document illicite avec LibreOffice, afin d'exécuter du code.
Produits concernés : Fedora, LibreOffice, openSUSE, RHEL, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits privilégié, accès/droits utilisateur.
Provenance : document.
Date création : 23/06/2014.
Références : CVE-2014-0247, FEDORA-2014-7679, openSUSE-SU-2014:0860-1, RHSA-2015:0377-01, USN-2253-1, VIGILANCE-VUL-14925.

Description de la vulnérabilité

Un document Office peut contenir une macro VBA.

L'utilisateur peut désactiver les macros. Cependant, certaines macros sont tout de même exécutées.

Un attaquant peut donc inviter la victime à ouvrir un document illicite avec LibreOffice, afin d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2014-0244 CVE-2014-3493

Samba : deux vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Samba.
Produits concernés : Debian, Fedora, HP-UX, openSUSE, Solaris, RHEL, Samba, Slackware, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : déni de service du service.
Provenance : client intranet.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 2.
Date création : 23/06/2014.
Références : c05115993, CERTFR-2014-AVI-287, CVE-2014-0244, CVE-2014-3493, DSA-2966-1, FEDORA-2014-7654, FEDORA-2014-7672, HPSBUX03574, MDVSA-2014:136, MDVSA-2015:082, openSUSE-SU-2014:0857-1, openSUSE-SU-2014:0859-1, openSUSE-SU-2014:0944-1, RHSA-2014:0866-01, RHSA-2014:0867-01, SSA:2014-175-04, USN-2257-1, VIGILANCE-VUL-14924.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Samba.

Un attaquant peut provoquer une boucle infinie dans nmbd, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2014-0244]

Un attaquant authentifié peut accéder à un fichier portant un nom Unicode, afin de mener un déni de service de smbd. [grav:1/4; CVE-2014-3493]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2014-4348

phpMyAdmin : Cross Site Scripting de Table Navigation

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting dans Table Navigation de phpMyAdmin, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Produits concernés : Fedora, phpMyAdmin.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client.
Provenance : document.
Date création : 23/06/2014.
Références : CERTFR-2014-AVI-281, CVE-2014-4348, FEDORA-2014-8577, FEDORA-2014-8581, MDVSA-2014:126, PMASA-2014-2, VIGILANCE-VUL-14923.

Description de la vulnérabilité

Le produit phpMyAdmin dispose d'un service web.

Cependant, les données reçues ne sont pas filtrées avant d'être insérées dans les documents HTML générés.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Scripting dans Table Navigation de phpMyAdmin, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité CVE-2014-4349

phpMyAdmin : Cross Site Scripting de Hide Navigation

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting dans la fonctionnalité Hide Navigation de phpMyAdmin, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Produits concernés : Fedora, openSUSE, phpMyAdmin.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client.
Provenance : document.
Date création : 23/06/2014.
Références : CERTFR-2014-AVI-281, CVE-2014-4349, FEDORA-2014-8577, FEDORA-2014-8581, MDVSA-2014:126, openSUSE-SU-2014:1069-1, PMASA-2014-3, VIGILANCE-VUL-14922.

Description de la vulnérabilité

Le produit phpMyAdmin dispose d'un service web.

Cependant, les données reçues ne sont pas filtrées par getItemUnhideDialog() ni getHtmlForControlButtons() avant d'être insérées dans les documents HTML générés.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Scripting dans la fonctionnalité Hide Navigation de phpMyAdmin, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité 14921

WordPress : Cross Site Request Forgery de wp-comments-post.php

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Request Forgery dans wp-comments-post.php de WordPress, afin de forcer la victime à effectuer des opérations.
Produits concernés : WordPress Core.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur.
Provenance : client internet.
Date création : 23/06/2014.
Références : VIGILANCE-VUL-14921.

Description de la vulnérabilité

Le produit WordPress dispose d'un service web.

Cependant, l'origine des requêtes n'est pas validée. Elles peuvent par exemple provenir d'une image affichée dans un document HTML.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Request Forgery dans wp-comments-post.php de WordPress, afin de forcer la victime à effectuer des opérations.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2014-3431

Symantec PGP Desktop, Encryption Desktop : manipulation de fichier sous OS X

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant local peut modifier un fichier de Symantec PGP Desktop ou Encryption Desktop installé sous OS X, afin de créer un fichier ou changer des permissions.
Produits concernés : Symantec Encryption Desktop, PGP Desktop.
Gravité : 2/4.
Conséquences : création/modification de données.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 23/06/2014.
Références : BID-68077, CVE-2014-3431, SYM14-011, VIGILANCE-VUL-14920.

Description de la vulnérabilité

Le produit Symantec PGP Desktop ou Symantec Encryption Desktop peut être installé sous OS X.

Cependant, certains fichiers sont installés avec les permissions d'écriture pour tout le monde (world-writeable). Un attaquant local peut donc les modifier :
 - pour créer de nouveaux fichiers, ou
 - pour changer les permissions d'un fichier existant.

Un attaquant local peut donc modifier un fichier de Symantec PGP Desktop ou Encryption Desktop installé sous OS X, afin de créer un fichier ou changer des permissions.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Page précédente   Page suivante

Accès à la page 1 21 41 61 81 101 121 141 161 181 201 221 241 261 281 301 321 341 361 381 401 421 441 461 481 501 521 541 561 581 601 621 641 661 681 701 721 741 761 781 801 821 841 861 881 901 921 941 961 981 1001 1021 1041 1061 1081 1101 1121 1141 1161 1181 1201 1221 1241 1261 1281 1301 1321 1341 1361 1381 1396 1397 1398 1399 1400 1401 1402 1403 1404 1405 1406 1407 1408 1409 1410 1411 1412 1413 1414 1415 1416 1421 1441 1461 1481 1501 1521 1541 1561 1581 1601 1621 1641 1661 1681 1701 1721 1741 1761 1781 1801 1821 1841 1861 1881 1901 1921 1941 1961 1981 2001 2021 2041 2061 2081 2101 2121 2141 2161 2181 2201 2221 2241 2261 2281 2301 2321 2341 2361 2381 2401 2421 2441 2461 2481 2501 2521 2541 2561 2581 2601 2621 2641 2661 2681 2701 2721 2741 2761 2781 2801 2821 2841 2861 2870