L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.
Historique des vulnérabilités traitées par Vigil@nce :

vulnérabilité 15320

WordPress WP to Twitter : envoi de Tweets

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut utiliser WordPress WP to Twitter, afin d'envoyer des Tweets usurpés.
Produits concernés : WordPress Plugins ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : création/modification de données.
Provenance : client internet.
Date création : 10/09/2014.
Références : VIGILANCE-VUL-15320.

Description de la vulnérabilité

Le plugin WP to Twitter peut être installé sur WordPress.

Cependant, les droits d'accès ne sont pas toujours vérifiés.

Un attaquant peut donc utiliser WordPress WP to Twitter, afin d'envoyer des Tweets usurpés.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité informatique 15319

WordPress Contact Form : injection d'entête email

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut utiliser WordPress Contact Form, afin d'injecter un entête dans un email.
Produits concernés : WordPress Plugins ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : création/modification de données.
Provenance : client internet.
Date création : 10/09/2014.
Références : VIGILANCE-VUL-15319.

Description de la vulnérabilité

Le plugin Contact Form peut être installé sur WordPress.

Cependant, un champ n'est pas suffisamment filtré.

Un attaquant peut donc utiliser WordPress Contact Form, afin d'injecter un entête dans un email.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2014-9688

WordPress Ninja Forms : élévation de privilèges

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut utiliser WordPress Ninja Forms, afin d'effacer un formulaire.
Produits concernés : WordPress Plugins ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié.
Provenance : client internet.
Date création : 10/09/2014.
Références : CVE-2014-9688, VIGILANCE-VUL-15318.

Description de la vulnérabilité

Le plugin Ninja Forms peut être installé sur WordPress.

Cependant, les droits d'accès ne sont pas toujours vérifiés.

Un attaquant peut donc utiliser WordPress Ninja Forms, afin d'effacer un formulaire.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2014-2624

HP Network Node Manager I : buffer overflow de ovopi.dll

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow dans ovopi.dll de HP Network Node Manager I, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : HPE NNMi.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié, accès/droits utilisateur, déni de service du serveur, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : client intranet.
Date création : 10/09/2014.
Date révision : 17/09/2014.
Références : c04378450, CERTFR-2014-AVI-383, CVE-2014-2624, HPSBMU03075, SSRT101519, VIGILANCE-VUL-15317, ZDI-14-305, ZDI-14-335, ZDI-14-336, ZDI-14-337, ZDI-14-338, ZDI-14-339, ZDI-14-340, ZDI-14-341, ZDI-14-342, ZDI-14-343, ZDI-CAN-2264.

Description de la vulnérabilité

Le produit HP Network Node Manager I dispose de ovopi.dll qui écoute sur le port 696/udp.

Cependant, si la taille des données est supérieure à la taille du tableau de stockage, un débordement se produit.

Un attaquant peut donc provoquer un buffer overflow dans ovopi.dll de HP Network Node Manager I, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2014-3535

Noyau Linux : déréférencement de pointeur NULL via VxLAN

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer le déréférencement d'un pointeur NULL via une interface VxLAN sur le noyau Linux, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : Linux, RHEL.
Gravité : 1/4.
Conséquences : déni de service du serveur.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 10/09/2014.
Références : 1114540, CERTFR-2014-AVI-381, CVE-2014-3535, RHSA-2014:1167-01, RHSA-2014:1168-01, VIGILANCE-VUL-15316.

Description de la vulnérabilité

Le fichier include/linux/netdevice.h du noyau Linux définit plusieurs macros pour journaliser des messages d'erreur avec printk().

Cependant, ces macros ne vérifient pas si le nom du device VxLAN est NULL, avant de l'utiliser.

Un attaquant peut donc forcer le déréférencement d'un pointeur NULL via une interface VxLAN sur le noyau Linux, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité informatique CVE-2014-0205

Noyau Linux : utilisation de mémoire libérée via futex_wait

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant local peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée dans la fonction futex_wait() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Linux, RHEL.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié, accès/droits utilisateur, déni de service du serveur.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 10/09/2014.
Références : 1094455, CERTFR-2014-AVI-381, CVE-2014-0205, RHSA-2014:1167-01, RHSA-2014:1365-01, RHSA-2014:1763-01, VIGILANCE-VUL-15315.

Description de la vulnérabilité

Le noyau Linux peut être compilé avec le support CONFIG_FUTEX (Fast Userspace Mutex).

Cependant, lorsque des futex sont remis en queue durant l'exécution de la fonction futex_wait(), un compteur est remis à zéro, et une zone mémoire est libérée prématurément.

Un attaquant local peut donc provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée dans la fonction futex_wait() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2014-4068 CVE-2014-4070 CVE-2014-4071

Microsoft Lync : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Microsoft Lync.
Produits concernés : Lync.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits client, déni de service du service.
Provenance : client internet.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 3.
Date création : 09/09/2014.
Références : 2990928, CERTFR-2014-AVI-378, CVE-2014-4068, CVE-2014-4070, CVE-2014-4071, MS14-055, VIGILANCE-VUL-15314.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Microsoft Lync.

Un attaquant peut générer une exception, afin de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2014-4068]

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web. [grav:2/4; CVE-2014-4070]

Un attaquant peut forcer le déréférencement d'un pointeur NULL, afin de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2014-4071]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2014-4074

Windows : élévation de privilèges via Task Scheduler

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant local peut employer le Planificateur de tâches de Windows, afin d'élever ses privilèges.
Produits concernés : Windows 2012, Windows 8, Windows RT.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 09/09/2014.
Références : 2988948, CERTFR-2014-AVI-377, CVE-2014-4074, MS14-054, VIGILANCE-VUL-15313.

Description de la vulnérabilité

Le Planificateur de tâches (Task Scheduler) permet de programmer l'exécution de commandes à une heure définie.

Cependant, une tâche spécialement conçue peut être exécutée avec les privilèges du système local.

Un attaquant local peut donc employer le Planificateur de tâches de Windows, afin d'élever ses privilèges.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité CVE-2014-4072

Microsoft .NET : déni de service via collision de hachés

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut envoyer des requêtes spéciales vers un service utilisant Microsoft .NET, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : IIS, .NET Framework, Windows 2003, Windows 2008 R0, Windows 2008 R2, Windows 2012, Windows 7, Windows 8, Windows RT, Windows Vista.
Gravité : 3/4.
Conséquences : déni de service du serveur, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : client internet.
Date création : 09/09/2014.
Date révision : 18/09/2014.
Références : 2990931, CERTFR-2014-AVI-376, CVE-2014-4072, MS14-053, VIGILANCE-VUL-15312.

Description de la vulnérabilité

Le produit Microsoft .NET peut par exemple être utilisé sur un service web via ASP.NET.

Le bulletin VIGILANCE-VUL-11254 décrit une vulnérabilité qui permet de mener un déni de service sur de nombreuses applications, en utilisant des collisions de hachés. Cette vulnérabilité affecte aussi Microsoft .NET.

Un attaquant peut donc envoyer des requêtes spéciales vers un service utilisant Microsoft .NET, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité CVE-2013-7331 CVE-2014-2799 CVE-2014-4059

Internet Explorer : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Internet Explorer.
Produits concernés : IE, Windows 2003, Windows 2008 R0, Windows 2008 R2, Windows 2012, Windows 7, Windows 8, Windows RT, Windows Vista.
Gravité : 4/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, lecture de données, déni de service du client.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 37.
Date création : 09/09/2014.
Références : 2977629, CERTFR-2014-AVI-375, CVE-2013-7331, CVE-2014-2799, CVE-2014-4059, CVE-2014-4065, CVE-2014-4079, CVE-2014-4080, CVE-2014-4081, CVE-2014-4082, CVE-2014-4083, CVE-2014-4084, CVE-2014-4085, CVE-2014-4086, CVE-2014-4087, CVE-2014-4088, CVE-2014-4089, CVE-2014-4090, CVE-2014-4091, CVE-2014-4092, CVE-2014-4093, CVE-2014-4094, CVE-2014-4095, CVE-2014-4096, CVE-2014-4097, CVE-2014-4098, CVE-2014-4099, CVE-2014-4100, CVE-2014-4101, CVE-2014-4102, CVE-2014-4103, CVE-2014-4104, CVE-2014-4105, CVE-2014-4106, CVE-2014-4107, CVE-2014-4108, CVE-2014-4109, CVE-2014-4110, CVE-2014-4111, MS14-052, VIGILANCE-VUL-15311, ZDI-14-306, ZDI-14-307, ZDI-14-308, ZDI-14-309, ZDI-14-310, ZDI-14-311, ZDI-14-312, ZDI-14-313, ZDI-14-314, ZDI-14-315, ZDI-14-316, ZDI-14-317, ZDI-14-318, ZDI-14-319, ZDI-14-320, ZDI-14-321, ZDI-14-322.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Internet Explorer.

Un attaquant peut interroger la liste des ressources, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; CVE-2013-7331]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-2799]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4059]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4065, ZDI-14-306]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4079, ZDI-14-318]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4080]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4081]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4082]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4083]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4084]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4085, ZDI-14-316]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4086]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4087]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4088]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4089]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4090, ZDI-14-317]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4091]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4092, ZDI-14-320, ZDI-14-321]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4093]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4094]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4095, ZDI-14-307]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4096, ZDI-14-309, ZDI-14-319]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4097, ZDI-14-308]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4098, ZDI-14-310]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4099, ZDI-14-311]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4100]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4101, ZDI-14-322]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4102]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4103, ZDI-14-312]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4104]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4105, ZDI-14-313]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4106]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4107, ZDI-14-314]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4108, ZDI-14-315]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4109]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4110]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-4111]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Page précédente   Page suivante

Accès à la page 1 21 41 61 81 101 121 141 161 181 201 221 241 261 281 301 321 341 361 381 401 421 441 461 481 501 521 541 561 581 601 621 641 661 681 701 721 741 761 781 801 821 841 861 881 901 921 941 961 981 1001 1021 1041 1061 1081 1101 1121 1141 1161 1181 1201 1221 1241 1261 1281 1301 1321 1341 1361 1381 1401 1421 1431 1432 1433 1434 1435 1436 1437 1438 1439 1440 1441 1442 1443 1444 1445 1446 1447 1448 1449 1450 1451 1461 1481 1501 1521 1541 1561 1581 1601 1621 1641 1661 1681 1701 1721 1741 1761 1781 1801 1821 1841 1861 1881 1901 1921 1941 1961 1981 2001 2021 2041 2061 2081 2101 2121 2141 2161 2181 2201 2221 2241 2261 2281 2301 2321 2341 2361 2381 2401 2421 2441 2461 2481 2501 2521 2541 2561 2581 2601 2621 2641 2661 2681 2701 2721 2741 2761 2781 2793