L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.
Historique des vulnérabilités traitées par Vigil@nce :

annonce de vulnérabilité informatique 15747

Noyau Linux : contournement de ASLR via offset2lib

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant, connaissant une seule adresse mémoire, peut obtenir l'adresse de la libc, afin d'exploiter une vulnérabilité à l'aide de la technique ROP (Return Oriented Programming).
Produits concernés : Linux.
Gravité : 1/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : compte utilisateur.
Date création : 05/12/2014.
Références : VIGILANCE-VUL-15747.

Description de la vulnérabilité

Le noyau Linux utilise ASLR afin de rendre aléatoire les adresses mémoire utilisées par les programmes et les bibliothèques.

Cependant, l'offset entre une application compilée avec PIE et la libc est constant pour une architecture donnée (environ 0x5b0000).

Un attaquant, connaissant une seule adresse mémoire, peut donc obtenir l'adresse de la libc, afin d'exploiter une vulnérabilité à l'aide de la technique ROP (Return Oriented Programming).
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique 15746

OpenBSD : déni de service via PIPEX

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut envoyer un paquet PIPEX illicite vers OpenBSD, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : OpenBSD.
Gravité : 2/4.
Conséquences : déni de service du serveur, déni de service du service.
Provenance : client intranet.
Date création : 05/12/2014.
Références : VIGILANCE-VUL-15746.

Description de la vulnérabilité

Le produit OpenBSD implémente de l'extension PIPEX (PPP IP EXtension), qui est activée avec net.pipex.enable.

Cependant, lorsqu'un paquet illicite est reçu, une erreur fatale se produit dans pipex_common_input(), pipex_pptp_lookup_session() ou pipex_mppe_input().

Un attaquant peut donc envoyer un paquet PIPEX illicite vers OpenBSD, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité informatique CVE-2014-8371

VMware vCenter Server : vérification incorrecte de certificat

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut se placer en Man-in-the-Midlle de VMware vCenter Server, afin d'obtenir ou d'altérer des informations du service CIM.
Produits concernés : vCenter Server, VMware vSphere.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, création/modification de données.
Provenance : serveur intranet.
Date création : 05/12/2014.
Références : CERTFR-2014-AVI-382, CERTFR-2014-AVI-507, CVE-2014-8371, VIGILANCE-VUL-15745, VMSA-2014-0008, VMSA-2014-0008.1, VMSA-2014-0008.2, VMSA-2014-0012.

Description de la vulnérabilité

Le produit VMware vCenter Server utilise des certificats lors de la connexion avec CIM Server.

Cependant, il ne vérifie pas la validité du certificat.

Un attaquant peut donc se placer en Man-in-the-Midlle de VMware vCenter Server, afin d'obtenir ou d'altérer des informations du service CIM.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2014-3797

VMware vCenter Server Appliance : Cross Site Scripting

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting de VMware vCenter Server Appliance, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Produits concernés : vCenter Server, VMware vSphere.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client.
Provenance : document.
Date création : 05/12/2014.
Références : CERTFR-2014-AVI-507, CVE-2014-3797, VIGILANCE-VUL-15744, VMSA-2014-0002.4, VMSA-2014-0012.

Description de la vulnérabilité

Le produit VMware vCenter Server Appliance dispose d'un service web.

Cependant, les données reçues ne sont pas filtrées avant d'être insérées dans les documents HTML générés.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Scripting de VMware vCenter Server Appliance, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2014-9029

JasPer : deux vulnérabilités de jpc_dec.c

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de JasPer.
Produits concernés : Debian, Fedora, openSUSE, Oracle Directory Services Plus, Oracle Fusion Middleware, Oracle Internet Directory, Tuxedo, WebLogic, RHEL, Slackware, Ubuntu.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, déni de service du client.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 2.
Date création : 04/12/2014.
Références : 1167537, cpujul2018, CVE-2014-9029, DSA-3089-1, FEDORA-2014-16292, FEDORA-2014-16349, FEDORA-2014-16465, FEDORA-2014-16961, FEDORA-2014-17027, FEDORA-2014-17032, MDVSA-2014:247, MDVSA-2015:159, openSUSE-SU-2014:1644-1, openSUSE-SU-2016:2737-1, RHSA-2014:2021-01, RHSA-2015:0698-01, SSA:2015-302-02, USN-2434-1, USN-2434-2, VIGILANCE-VUL-15743.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans JasPer.

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow dans jpc_dec_cp_setfromcox(), afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:3/4]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow dans jpc_dec_cp_setfromrgn(), afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:3/4]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité CVE-2014-8106

QEMU : corruption de mémoire via cirrus

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant privilégié dans un système invité peut provoquer une corruption de mémoire dans le système hôte via le pilote cirrus de QEMU, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : XenServer, Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu, Unix (plateforme) ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié, accès/droits utilisateur, déni de service du serveur, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : shell privilégié.
Date création : 04/12/2014.
Références : CERTFR-2015-AVI-161, CTX200892, CVE-2014-8106, DSA-3087-1, DSA-3088-1, FEDORA-2015-1886, FEDORA-2015-5482, MDVSA-2014:249, MDVSA-2015:061, RHSA-2015:0349-01, RHSA-2015:0624-01, RHSA-2015:0643-01, RHSA-2015:0795-01, RHSA-2015:0867-01, RHSA-2015:0868-01, RHSA-2015:0891-01, SOL63519101, SUSE-SU-2017:0582-1, SUSE-SU-2017:0647-1, SUSE-SU-2017:0718-1, USN-2439-1, VIGILANCE-VUL-15742.

Description de la vulnérabilité

Le produit QEMU utilise par défaut le pilote VGA hw/display/cirrus_vga.c.

Cependant, la fonction blit_is_unsafe() ne vérifie pas si l'opération de BIT BLIT (incrustation d'image) utilise une taille trop grande.

Un attaquant privilégié dans un système invité peut donc provoquer une corruption de mémoire dans le système hôte via le pilote cirrus de QEMU, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité 15741

WordPress Cart66 Lite : injection SQL

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une injection SQL de WordPress Cart66 Lite, afin de lire ou modifier des données.
Produits concernés : WordPress Plugins ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, création/modification de données, effacement de données.
Provenance : client internet.
Date création : 04/12/2014.
Références : VIGILANCE-VUL-15741.

Description de la vulnérabilité

Le produit WordPress Cart66 Lite utilise une base de données.

Cependant, les données provenant de l'utilisateur sont directement insérées dans une requête SQL.

Un attaquant peut donc provoquer une injection SQL de WordPress Cart66 Lite, afin de lire ou modifier des données.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité 15740

procmail : buffer overflow de getlline

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant local peut éditer son fichier ~/.procmailrc pour provoquer un buffer overflow dans la fonction getlline() de procmail, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Unix (plateforme) ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits privilégié, accès/droits utilisateur.
Provenance : compte utilisateur.
Date création : 04/12/2014.
Références : 771958, VIGILANCE-VUL-15740.

Description de la vulnérabilité

Le programme procmail analyse le fichier ~/.procmailrc de l'utilisateur, afin de déterminer comment traiter ses emails.

Le caractère backslash (\) placé en fin de ligne indique à procmail que la règle est sur plusieurs lignes. Cependant, si la taille des données réassemblées est supérieure à la taille du tableau de stockage (2048 octets), un débordement d'un octet se produit.

Cette vulnérabilité concerne les systèmes où procmail est installé suid root, ou lorsque l'utilisateur peut éditer son fichier ~/.procmailrc mais ne possède pas d'accès shell.

Un attaquant local peut donc éditer son fichier ~/.procmailrc pour provoquer un buffer overflow dans la fonction getlline() de procmail, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité informatique CVE-2014-9498

Drupal Webform Invitation : Cross Site Scripting

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting de Drupal Webform Invitation, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Produits concernés : Drupal Modules ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client.
Provenance : document.
Date création : 04/12/2014.
Références : CVE-2014-9498, DRUPAL-SA-CONTRIB-2014-116, VIGILANCE-VUL-15739.

Description de la vulnérabilité

Le module Webform Invitation peut être installé sur Drupal.

Cependant, les données reçues ne sont pas filtrées avant d'être insérées dans les documents HTML générés.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Scripting de Drupal Webform Invitation, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique 15738

Drupal Hierarchical Select : Cross Site Scripting

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting de Drupal Hierarchical Select, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Produits concernés : Drupal Modules ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client.
Provenance : document.
Date création : 04/12/2014.
Références : DRUPAL-SA-CONTRIB-2014-117, VIGILANCE-VUL-15738.

Description de la vulnérabilité

Le module Hierarchical Select peut être installé sur Drupal.

Cependant, les données reçues ne sont pas filtrées avant d'être insérées dans les documents HTML générés.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Scripting de Drupal Hierarchical Select, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Page précédente   Page suivante

Accès à la page 1 21 41 61 81 101 121 141 161 181 201 221 241 261 281 301 321 341 361 381 401 421 441 461 481 501 521 541 561 581 601 621 641 661 681 701 721 741 761 781 801 821 841 861 881 901 921 941 961 981 1001 1021 1041 1061 1081 1101 1121 1141 1161 1181 1201 1221 1241 1261 1281 1301 1321 1341 1361 1381 1401 1421 1441 1461 1471 1472 1473 1474 1475 1476 1477 1478 1479 1480 1481 1482 1483 1484 1485 1486 1487 1488 1489 1490 1491 1501 1521 1541 1561 1581 1601 1621 1641 1661 1681 1701 1721 1741 1761 1781 1801 1821 1841 1861 1881 1901 1921 1941 1961 1981 2001 2021 2041 2061 2081 2101 2121 2141 2161 2181 2201 2221 2241 2261 2281 2301 2321 2341 2361 2381 2401 2421 2441 2461 2481 2501 2521 2541 2561 2581 2601 2621 2641 2661 2681 2701 2721 2741 2751