L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.
Historique des vulnérabilités traitées par Vigil@nce :

vulnérabilité informatique CVE-2014-8710 CVE-2014-8711 CVE-2014-8712

Wireshark : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Wireshark.
Produits concernés : Debian, Fedora, MBS, openSUSE, Solaris, RHEL, Wireshark.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : client intranet.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 13/11/2014.
Références : bulletinjan2015, CERTFR-2014-AVI-481, CVE-2014-8710, CVE-2014-8711, CVE-2014-8712, CVE-2014-8713, CVE-2014-8714, DSA-3076-1, FEDORA-2014-15244, MDVSA-2014:223, openSUSE-SU-2014:1503-1, RHSA-2015:1460-01, RHSA-2015:2393-01, VIGILANCE-VUL-15635, wnpa-sec-2014-20, wnpa-sec-2014-21, wnpa-sec-2014-22, wnpa-sec-2014-23.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Wireshark.

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow dans SigComp UDVM, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:2/4; CVE-2014-8710, wnpa-sec-2014-20]

Un attaquant peut envoyer un paquet AMQP illicite, afin de mener un déni de service. [grav:1/4; CVE-2014-8711, wnpa-sec-2014-21]

Un attaquant peut envoyer un paquet NCP illicite, afin de mener un déni de service. [grav:1/4; CVE-2014-8712, wnpa-sec-2014-22]

Un attaquant peut envoyer un paquet NCP illicite, afin de mener un déni de service. [grav:1/4; CVE-2014-8713, wnpa-sec-2014-22]

Un attaquant peut provoquer une boucle infinie dans TN5250, afin de mener un déni de service. [grav:1/4; CVE-2014-8714, wnpa-sec-2014-23]
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2014-3625

Spring Framework : traversée de répertoire de MVC ResourceHttpRequestHandler

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut traverser les répertoires dans MVC ResourceHttpRequestHandler.java de Spring Framework, afin de lire un fichier situé hors de la racine du service.
Produits concernés : QRadar SIEM.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : client internet.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 12/11/2014.
Date révision : 21/11/2014.
Références : 1999395, 1999474, 1999478, 1999479, 1999488, 1999532, CVE-2014-3625, RHSA-2015:0234-01, RHSA-2015:0235-01, RHSA-2015:0236-01, RHSA-2015:0720-01, SPR-12354, VIGILANCE-VUL-15633.

Description de la vulnérabilité

Le fichier org/springframework/web/servlet/resource/ResourceHttpRequestHandler.java de Spring Framework est utilisé via "<mvc:resources>" par exemple.

Cependant, les données provenant de l'utilisateur sont directement insérées dans un chemin d'accès. Les séquences comme "/.." permettent alors de remonter dans l'arborescence.

Un attaquant peut donc traverser les répertoires dans MVC ResourceHttpRequestHandler.java de Spring Framework, afin de lire un fichier situé hors de la racine du service.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité CVE-2014-10012 CVE-2014-10013

WordPress Another WordPress Classifieds : injection SQL

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une injection SQL de WordPress Another WordPress Classifieds, afin de lire ou modifier des données.
Produits concernés : WordPress Plugins ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, création/modification de données, effacement de données.
Provenance : client internet.
Confiance : confirmé par un tiers de confiance (4/5).
Date création : 12/11/2014.
Références : CVE-2014-10012, CVE-2014-10013, VIGILANCE-VUL-15632.

Description de la vulnérabilité

Le produit WordPress Another WordPress Classifieds utilise une base de données.

Cependant, les données provenant de l'utilisateur sont directement insérées dans une requête SQL.

Un attaquant peut donc provoquer une injection SQL de WordPress Another WordPress Classifieds, afin de lire ou modifier des données.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité CVE-2014-7991

Cisco Unified Communications Manager : contournement de l'authentification de Remote Mobile Access

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer un certificat X.509 avec un champ SAN sur Cisco Unified Communications Manager, afin d'accéder à Remote Mobile Access.
Produits concernés : Cisco CUCM.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur.
Provenance : client intranet.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 12/11/2014.
Références : CSCuq86376, CVE-2014-7991, VIGILANCE-VUL-15631.

Description de la vulnérabilité

Le produit Cisco Unified Communications Manager utilise des certificats TLS pour authentifier les utilisateurs de Remote Mobile Access Subsystem.

Cependant, un attaquant peut employer un certificat, signé par une autorité de certification de confiance, mais avec un champ SAN (subjectAltName) indiquant le CN voulu, afin de contourner l'authentification.

Un attaquant peut donc employer un certificat X.509 avec un champ SAN sur Cisco Unified Communications Manager, afin d'accéder à Remote Mobile Access.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2013-3678

SAP GRC : exécution de code

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut utiliser des vulnérabilités de SAP GRC, afin d'exécuter du code.
Produits concernés : SAP ERP.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié, accès/droits utilisateur.
Provenance : client intranet.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 12/11/2014.
Références : 2039348, CVE-2013-3678, ESNC-2039348, VIGILANCE-VUL-15630.

Description de la vulnérabilité

Le produit SAP GRC (Governance, Risk, and Compliance).

Un attaquant peut utiliser des vulnérabilités de SAP GRC, afin d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité informatique CVE-2014-7824

D-Bus : déni de service

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut utiliser D-Bus, afin de mener un déni de service sur toutes les applications liées.
Produits concernés : Debian, Fedora, MBS, openSUSE, Synology DSM, Ubuntu, Unix (plateforme) ~ non exhaustif.
Gravité : 1/4.
Conséquences : déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : shell utilisateur.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 12/11/2014.
Références : 85105, CVE-2014-7824, DSA-3099-1, FEDORA-2014-16147, FEDORA-2014-16227, FEDORA-2014-16243, FEDORA-2014-17570, FEDORA-2014-17595, MDVSA-2014:214, MDVSA-2015:176, openSUSE-SU-2014:1454-1, openSUSE-SU-2014:1455-1, USN-2425-1, VIGILANCE-VUL-15629.

Description de la vulnérabilité

Le système D-Bus permet aux applications locales d'échanger des messages.

Cependant, un attaquant peut utiliser tous les descripteurs de fichiers, afin de mener un déni de service.

Un attaquant peut donc utiliser D-Bus, afin de mener un déni de service sur toutes les applications liées.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2014-8564

GnuTLS : corruption de mémoire via ECC

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire via ECC de GnuTLS, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Fedora, MBS, openSUSE, RHEL, Ubuntu, Unix (plateforme) ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, déni de service du client.
Provenance : document.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 12/11/2014.
Références : 1161443, CVE-2014-8564, FEDORA-2014-14760, GNUTLS-SA-2014-5, MDVSA-2014:215, MDVSA-2015:072, openSUSE-SU-2014:1472-1, RHSA-2014:1846-01, USN-2403-1, VIGILANCE-VUL-15628.

Description de la vulnérabilité

La bibliothèque GnuTLS implémente SSL/TLS.

La fonction _gnutls_ecc_ansi_x963_export() du fichier lib/gnutls_ecc.c exporte un certificat utilisant ECC (Elliptic Curve Cryptography) au format X9.63. Cependant, un certificat illicite corrompt la mémoire.

Un attaquant peut donc provoquer une corruption de mémoire via ECC de GnuTLS, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2014-8716

ImageMagick : lecture de mémoire non accessible via PNG property.c

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut créer une image PNG illicite, pour forcer la lecture à une adresse invalide dans property.c de ImageMagick, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : Debian, MBS, openSUSE, Ubuntu, Unix (plateforme) ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 12/11/2014.
Références : CVE-2014-8716, DLA-960-1, MDVSA-2014:226, MDVSA-2015:105, openSUSE-SU-2014:1492-1, USN-3131-1, VIGILANCE-VUL-15627.

Description de la vulnérabilité

L'application ImageMagick permet de manipuler des images.

Cependant, le fichier magick/property.c cherche à lire une zone mémoire qui n'est pas accessible, ce qui provoque une erreur fatale.

Un attaquant peut donc créer une image PNG illicite, pour forcer la lecture à une adresse invalide dans property.c de ImageMagick, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2014-3710

Fine Free file : lecture de mémoire non accessible via ELF donote

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut créer un fichier ELF malformé, pour forcer la lecture à une adresse invalide dans la fonction donote() de file, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : Debian, Fedora, FreeBSD, MBS, openSUSE, Solaris, RHEL, Synology DSM, Ubuntu, Unix (plateforme) ~ non exhaustif.
Gravité : 1/4.
Conséquences : déni de service du client.
Provenance : document.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 12/11/2014.
Références : bulletinjul2015, CVE-2014-3710, DSA-3072-1, FEDORA-2014-13571, FreeBSD-SA-14:28.file, MDVSA-2014:236, MDVSA-2015:080, openSUSE-SU-2014:1516-1, RHSA-2014:1765-01, RHSA-2014:1766-01, RHSA-2014:1767-01, RHSA-2014:1768-01, RHSA-2015:2155-07, RHSA-2016:0760-01, USN-2391-1, USN-2494-1, VIGILANCE-VUL-15626.

Description de la vulnérabilité

Le programme file permet de déterminer le type d'un fichier.

Cependant, la fonction donote() du fichier src/readelf.c cherche à lire une zone mémoire qui n'est pas accessible, ce qui provoque une erreur fatale.

Un attaquant peut donc créer un fichier ELF malformé, pour forcer la lecture à une adresse invalide dans la fonction donote() de file, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

vulnérabilité informatique CVE-2014-0573 CVE-2014-0574 CVE-2014-0576

Adobe Flash Player : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Adobe Flash Player.
Produits concernés : Flash Player, IE, openSUSE, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES.
Gravité : 4/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur.
Provenance : document.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 12/11/2014.
Références : 2755801, APSB14-24, CERTFR-2014-AVI-478, CVE-2014-0573, CVE-2014-0574, CVE-2014-0576, CVE-2014-0577, CVE-2014-0581, CVE-2014-0582, CVE-2014-0583, CVE-2014-0584, CVE-2014-0585, CVE-2014-0586, CVE-2014-0588, CVE-2014-0589, CVE-2014-0590, CVE-2014-8437, CVE-2014-8438, CVE-2014-8440, CVE-2014-8441, CVE-2014-8442, openSUSE-SU-2014:1444-1, openSUSE-SU-2014:1626-1, openSUSE-SU-2015:0725-1, RHSA-2014:1852-01, SUSE-SU-2014:1442-1, VIGILANCE-VUL-15625.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Adobe Flash Player.

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-0576]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-0581]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-8440]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-8441]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-0573]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-0588]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-8438]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-0574]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-0577]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-0584]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-0585]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-0586]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-0590]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-0582]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2014-0589]

Un attaquant peut obtenir des jetons de session, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; CVE-2014-8437]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:2/4; CVE-2014-0583]

Un attaquant peut élever ses privilèges. [grav:2/4; CVE-2014-8442]
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

Page précédente   Page suivante

Accès à la page 1 21 41 61 81 101 121 141 161 181 201 221 241 261 281 301 321 341 361 381 401 421 441 461 481 501 521 541 561 581 601 621 641 661 681 701 721 741 761 781 801 821 841 861 881 901 921 941 961 981 1001 1021 1041 1061 1081 1101 1121 1141 1161 1181 1201 1221 1241 1261 1281 1301 1321 1341 1361 1381 1401 1421 1441 1461 1471 1472 1473 1474 1475 1476 1477 1478 1479 1480 1481 1482 1483 1484 1485 1486 1487 1488 1489 1490 1491 1501 1521 1541 1561 1581 1601 1621 1641 1661 1681 1701 1721 1741 1761 1781 1801 1821 1841 1861 1881 1901 1921 1941 1961 1981 2001 2021 2041 2050