L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.
Historique des vulnérabilités traitées par Vigil@nce :

bulletin de vulnérabilité CVE-2014-6362

Microsoft Office : contournement de ASLR

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner ASLR via Microsoft Office, afin de faciliter l'exploitation d'une autre vulnérabilité.
Produits concernés : Office, Access, Excel, InfoPath, OneNote, Outlook, PowerPoint, Project, Publisher, Visio, Word.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur.
Provenance : document.
Date création : 10/02/2015.
Références : 3033857, CERTFR-2015-AVI-064, CVE-2014-6362, MS15-013, VIGILANCE-VUL-16163.

Description de la vulnérabilité

Les systèmes utilisent ASLR afin de rendre aléatoire les adresses mémoire utilisées par les programmes et les bibliothèques.

Cependant, Microsoft Office permet à un attaquant de contourner cette mesure de sécurité.

Un attaquant peut donc contourner ASLR via Microsoft Office, afin de faciliter l'exploitation d'une autre vulnérabilité.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité CVE-2015-0063 CVE-2015-0064 CVE-2015-0065

Microsoft Office : trois vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Microsoft Office.
Produits concernés : Office, Access, Excel, InfoPath, OneNote, Outlook, PowerPoint, Project, Publisher, Visio, Word.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 3.
Date création : 10/02/2015.
Références : 3032328, CERTFR-2015-AVI-063, CVE-2015-0063, CVE-2015-0064, CVE-2015-0065, MS15-012, VIGILANCE-VUL-16162.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Microsoft Office.

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire dans Excel, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:3/4; CVE-2015-0063]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire dans Word, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:3/4; CVE-2015-0064]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire dans Word OneTableDocumentStream, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:3/4; CVE-2015-0065]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité CVE-2015-0008

Windows : exécution de code via Domain Group Policy

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut utiliser une Group Policy illicite, afin d'exécuter du code sur les systèmes Windows configurés pour un domaine, et acceptant de se connecter à un autre domaine.
Produits concernés : Windows 2003, Windows 2008 R0, Windows 2008 R2, Windows 2012, Windows 7, Windows 8, Windows RT, Windows Vista.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié, accès/droits utilisateur.
Provenance : serveur intranet.
Date création : 10/02/2015.
Références : 3000483, CERTFR-2015-AVI-062, CVE-2015-0008, JASBUG, MS15-011, VIGILANCE-VUL-16161, VU#787252.

Description de la vulnérabilité

Le système Windows peut être configuré pour un domaine.

Cependant, lorsque ce système est connecté à un autre domaine, il accepte d'utiliser les scripts provenant de cet autre domaine (par exemple : \\example.com\NETLOGON\logon.cmd).

Un attaquant peut donc utiliser une Group Policy illicite, afin d'exécuter du code sur les systèmes Windows configurés pour un domaine, et acceptant de se connecter à un autre domaine.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2015-0003 CVE-2015-0010 CVE-2015-0057

Windows : multiples vulnérabilités de Kernel-Mode Driver

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Kernel-Mode Driver de Windows.
Produits concernés : Windows 2003, Windows 2008 R0, Windows 2008 R2, Windows 2012, Windows 7, Windows 8, Windows RT, Windows Vista.
Gravité : 4/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, déni de service du serveur.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 6.
Date création : 10/02/2015.
Références : 3036220, CERTFR-2015-AVI-061, CVE-2015-0003, CVE-2015-0010, CVE-2015-0057, CVE-2015-0058, CVE-2015-0059, CVE-2015-0060, MS15-010, VIGILANCE-VUL-16160, ZDI-15-012, ZDI-15-030.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Windows.

Un attaquant peut utiliser le message WM_SYSTIMER sur Win32k, afin d'élever ses privilèges. [grav:2/4; CVE-2015-0003, ZDI-15-012]

Un attaquant peut contourner CNG (Cryptography Next Generation), afin d'accéder à des informations sensibles (VIGILANCE-VUL-15995). [grav:2/4; CVE-2015-0010]

Un attaquant peut utiliser Win32k, afin d'élever ses privilèges. [grav:2/4; CVE-2015-0057]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via un Cursor, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:2/4; CVE-2015-0058, ZDI-15-030]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire avec une police TrueType, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0059]

Un attaquant peut utiliser le Windows Font Driver, afin de mener un déni de service. [grav:1/4; CVE-2015-0060]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité informatique CVE-2015-0017 CVE-2015-0018 CVE-2015-0019

Internet Explorer : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Internet Explorer.
Produits concernés : IE.
Gravité : 4/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, lecture de données, création/modification de données, déni de service du client.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 40.
Date création : 10/02/2015.
Références : 3034682, CERTFR-2015-AVI-060, CVE-2015-0017, CVE-2015-0018, CVE-2015-0019, CVE-2015-0020, CVE-2015-0021, CVE-2015-0022, CVE-2015-0023, CVE-2015-0025, CVE-2015-0026, CVE-2015-0027, CVE-2015-0028, CVE-2015-0029, CVE-2015-0030, CVE-2015-0031, CVE-2015-0035, CVE-2015-0036, CVE-2015-0037, CVE-2015-0038, CVE-2015-0039, CVE-2015-0040, CVE-2015-0041, CVE-2015-0042, CVE-2015-0043, CVE-2015-0044, CVE-2015-0045, CVE-2015-0046, CVE-2015-0048, CVE-2015-0049, CVE-2015-0050, CVE-2015-0051, CVE-2015-0052, CVE-2015-0053, CVE-2015-0054, CVE-2015-0055, CVE-2015-0066, CVE-2015-0067, CVE-2015-0068, CVE-2015-0069, CVE-2015-0070, CVE-2015-0071, MS15-009, VIGILANCE-VUL-16159, ZDI-15-013, ZDI-15-014, ZDI-15-015, ZDI-15-016, ZDI-15-017, ZDI-15-018, ZDI-15-019, ZDI-15-020, ZDI-15-021, ZDI-15-022, ZDI-15-023, ZDI-15-024, ZDI-15-025, ZDI-15-026, ZDI-15-027, ZDI-15-028, ZDI-15-029, ZDI-15-102.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Internet Explorer.

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0017, ZDI-15-013]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0018]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0019]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0020]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0021]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0022]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0023]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0025, ZDI-15-014]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0026]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0027, ZDI-15-015]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0028]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0029]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0030]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0031, ZDI-15-016]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0035, ZDI-15-017, ZDI-15-018]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0036, ZDI-15-019]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0037, ZDI-15-020]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0038, ZDI-15-021]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0039]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0040, ZDI-15-022]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0041, ZDI-15-023]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0042, ZDI-15-024]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0043, ZDI-15-025, ZDI-15-102]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0044, ZDI-15-026]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0045, ZDI-15-027]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0046, ZDI-15-028]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0048]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0049]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0050]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0052]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0053, ZDI-15-029]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0066]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0067]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-0068]

Un attaquant peut élever ses privilèges. [grav:3/4; CVE-2015-0054]

Un attaquant peut élever ses privilèges. [grav:3/4; CVE-2015-0055]

Un attaquant peut contourner ASLR, afin d'exploiter une corruption de mémoire. [grav:2/4; CVE-2015-0051]

Un attaquant peut contourner ASLR, afin d'exploiter une corruption de mémoire. [grav:2/4; CVE-2015-0069]

Un attaquant peut contourner ASLR, afin d'exploiter une corruption de mémoire. [grav:2/4; CVE-2015-0071]

Un attaquant peut accéder à un autre domaine, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; CVE-2015-0070]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2014-9679

CUPS : buffer overflow de cupsRasterReadPixels

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow dans la fonction cupsRasterReadPixels() de CUPS, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : CUPS, Debian, Fedora, openSUSE, Solaris, RHEL, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits privilégié, accès/droits utilisateur, déni de service du service.
Provenance : document.
Date création : 10/02/2015.
Références : bulletinapr2016, CVE-2014-9679, DSA-3172-1, FEDORA-2015-2127, FEDORA-2015-2152, MDVSA-2015:049, MDVSA-2015:108, openSUSE-SU-2015:0381-1, RHSA-2015:1123-01, USN-2520-1, VIGILANCE-VUL-16157.

Description de la vulnérabilité

Le produit CUPS fournit la bibliothèque libcupsimage, qui propose des fonctions pour manipuler les images matricielles (raster).

La fonction cupsRasterReadPixels() lit un pixel provenant d'une image matricielle. Cependant, si la taille des données est supérieure à la taille du tableau de stockage, un débordement se produit.

Un attaquant peut donc provoquer un buffer overflow dans la fonction cupsRasterReadPixels() de CUPS, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique 16156

WordPress WPLMS : élévation de privilèges via admin-ajax.php

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer admin-ajax.php de WordPress WPLMS, afin d'élever ses privilèges.
Produits concernés : WordPress Plugins ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié.
Provenance : compte utilisateur.
Date création : 10/02/2015.
Références : VIGILANCE-VUL-16156.

Description de la vulnérabilité

Le thème WPLMS peut être installé sur WordPress.

Cependant, l'action import_data du script admin-ajax.php permet de modifier la configuration de WordPress.

Un attaquant peut donc employer admin-ajax.php de WordPress WPLMS, afin d'élever ses privilèges.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2015-1582

WordPress Spider Facebook : Cross Site Scripting

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting de WordPress Spider Facebook, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Produits concernés : WordPress Plugins ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client.
Provenance : document.
Date création : 10/02/2015.
Références : CVE-2015-1582, VIGILANCE-VUL-16154.

Description de la vulnérabilité

Le plugin Spider Facebook peut être installé sur WordPress.

Cependant, les données reçues ne sont pas filtrées avant d'être insérées dans les documents HTML générés.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Scripting de WordPress Spider Facebook, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2015-1580

WordPress Redirection Page : Cross Site Scripting

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting de WordPress Redirection Page, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Produits concernés : WordPress Plugins ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client.
Provenance : document.
Date création : 10/02/2015.
Références : CVE-2015-1580, VIGILANCE-VUL-16153.

Description de la vulnérabilité

Le plugin Redirection Page peut être installé sur WordPress.

Cependant, les données reçues ne sont pas filtrées avant d'être insérées dans les documents HTML générés.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Scripting de WordPress Redirection Page, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité CVE-2015-1581

WordPress Mobile Domain : Cross Site Scripting

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting de WordPress Mobile Domain, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Produits concernés : WordPress Plugins ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client.
Provenance : document.
Date création : 10/02/2015.
Références : CVE-2015-1581, VIGILANCE-VUL-16152.

Description de la vulnérabilité

Le plugin Mobile Domain peut être installé sur WordPress.

Cependant, les données reçues ne sont pas filtrées avant d'être insérées dans les documents HTML générés.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Scripting de WordPress Mobile Domain, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Page précédente   Page suivante

Accès à la page 1 21 41 61 81 101 121 141 161 181 201 221 241 261 281 301 321 341 361 381 401 421 441 461 481 501 521 541 561 581 601 621 641 661 681 701 721 741 761 781 801 821 841 861 881 901 921 941 961 981 1001 1021 1041 1061 1081 1101 1121 1141 1161 1181 1201 1221 1241 1261 1281 1301 1321 1341 1361 1381 1401 1421 1441 1461 1481 1501 1511 1512 1513 1514 1515 1516 1517 1518 1519 1520 1521 1522 1523 1524 1525 1526 1527 1528 1529 1530 1531 1541 1561 1581 1601 1621 1641 1661 1681 1701 1721 1741 1761 1781 1801 1821 1841 1861 1881 1901 1921 1941 1961 1981 2001 2021 2041 2061 2081 2101 2121 2141 2161 2181 2201 2221 2241 2261 2281 2301 2321 2341 2361 2381 2401 2421 2441 2461 2481 2501 2521 2541 2561 2581 2601 2621 2641 2661 2681 2701 2721 2741 2761 2780