L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.
Historique des vulnérabilités traitées par Vigil@nce :

vulnérabilité 18480

Potrace : corruption de mémoire via BMP

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire dans BMP de Potrace, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Fedora.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 09/12/2015.
Références : FEDORA-2015-7852ea201b, FEDORA-2015-89ee6b7f82, VIGILANCE-VUL-18480.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire dans BMP de Potrace, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité informatique CVE-2015-8045 CVE-2015-8047 CVE-2015-8048

Adobe Flash Player : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Adobe Flash Player.
Produits concernés : Flash Player, Chrome, Edge, IE, openSUSE, Opera, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES.
Gravité : 4/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, déni de service du client.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 90.
Date création : 08/12/2015.
Date révision : 05/02/2016.
Références : 2755801, 581, 611, APSB15-32, CERTFR-2015-AVI-536, CVE-2015-8045, CVE-2015-8047, CVE-2015-8048, CVE-2015-8049, CVE-2015-8050, CVE-2015-8051-ERROR, CVE-2015-8052-ERROR, CVE-2015-8053-ERROR, CVE-2015-8055, CVE-2015-8056, CVE-2015-8057, CVE-2015-8058, CVE-2015-8059, CVE-2015-8060, CVE-2015-8061, CVE-2015-8062, CVE-2015-8063, CVE-2015-8064, CVE-2015-8065, CVE-2015-8066, CVE-2015-8067, CVE-2015-8068, CVE-2015-8069, CVE-2015-8070, CVE-2015-8071, CVE-2015-8401, CVE-2015-8402, CVE-2015-8403, CVE-2015-8404, CVE-2015-8405, CVE-2015-8406, CVE-2015-8407, CVE-2015-8408, CVE-2015-8409, CVE-2015-8410, CVE-2015-8411, CVE-2015-8412, CVE-2015-8413, CVE-2015-8414, CVE-2015-8415, CVE-2015-8416, CVE-2015-8417, CVE-2015-8418, CVE-2015-8419, CVE-2015-8420, CVE-2015-8421, CVE-2015-8422, CVE-2015-8423, CVE-2015-8424, CVE-2015-8425, CVE-2015-8426, CVE-2015-8427, CVE-2015-8428, CVE-2015-8429, CVE-2015-8430, CVE-2015-8431, CVE-2015-8432, CVE-2015-8433, CVE-2015-8434, CVE-2015-8435, CVE-2015-8436, CVE-2015-8437, CVE-2015-8438, CVE-2015-8439, CVE-2015-8440, CVE-2015-8441, CVE-2015-8442, CVE-2015-8443, CVE-2015-8444, CVE-2015-8445, CVE-2015-8446, CVE-2015-8447, CVE-2015-8448, CVE-2015-8449, CVE-2015-8450, CVE-2015-8451, CVE-2015-8452, CVE-2015-8453, CVE-2015-8454, CVE-2015-8455, CVE-2015-8456, CVE-2015-8457, CVE-2015-8652, CVE-2015-8653, CVE-2015-8654, CVE-2015-8655, CVE-2015-8656, CVE-2015-8657, CVE-2015-8658, CVE-2015-8820, CVE-2015-8821, CVE-2015-8822, CVE-2015-8823, openSUSE-SU-2015:2239-1, RHSA-2015:2593-01, SUSE-SU-2015:2236-1, SUSE-SU-2015:2247-1, VIGILANCE-VUL-18479, ZDI-15-601, ZDI-15-602, ZDI-15-603, ZDI-15-604, ZDI-15-605, ZDI-15-606, ZDI-15-607, ZDI-15-608, ZDI-15-609, ZDI-15-610, ZDI-15-611, ZDI-15-612, ZDI-15-613, ZDI-15-614, ZDI-15-636.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Adobe Flash Player.

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8438, ZDI-15-605]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8446, ZDI-15-609]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8444]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8443]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8417]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8416]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8451]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8047]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8053-ERROR, CVE-2015-8455]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8045]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8051-ERROR, CVE-2015-8418]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8060]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8419]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8408]

Un attaquant peut contourner les mesures de sécurité, afin d'élever ses privilèges. [grav:2/4; CVE-2015-8453, ZDI-15-614]

Un attaquant peut contourner les mesures de sécurité, afin d'élever ses privilèges. [grav:2/4; CVE-2015-8440]

Un attaquant peut contourner les mesures de sécurité, afin d'élever ses privilèges. [grav:2/4; CVE-2015-8409]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8407]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8439, ZDI-15-606]

Un attaquant peut provoquer un débordement d'entier, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8445, ZDI-15-608]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8415]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8050, ZDI-15-602]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8049, ZDI-15-601]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8437, ZDI-15-604]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8450, ZDI-15-613]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8449, ZDI-15-612]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8448, ZDI-15-611]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8436, ZDI-15-603]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8452]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8048]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8413]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8412]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8410]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8411]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8424]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8422]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8420]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8421]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8423]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8425]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8433]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8432]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8431]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8426]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8430]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8427]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8428]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8429]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8434]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8435]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8414]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8052-ERROR, CVE-2015-8454]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8059]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8058]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8055]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8057]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8056]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8061]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8067]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8066]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8062]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8068]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8064]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8065]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8063]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8405]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8404]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8402]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8403]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8071]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8401]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8406]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8069]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8070]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8441]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8442, ZDI-15-607]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8447, ZDI-15-610]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8456]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8457, ZDI-15-636]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8652]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8654]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8656]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8657]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8658]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8653]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8655]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8820]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8821]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8822]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-8823]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2015-6171 CVE-2015-6173 CVE-2015-6174

Windows : quatre vulnérabilités de Kernel

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Kernel de Windows.
Produits concernés : Windows 10, Windows 2008 R0, Windows 2008 R2, Windows 2012, Windows 7, Windows 8, Windows RT, Windows Vista.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié.
Provenance : shell utilisateur.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 4.
Date création : 08/12/2015.
Références : 3119075, CERTFR-2015-AVI-531, CVE-2015-6171, CVE-2015-6173, CVE-2015-6174, CVE-2015-6175, MS15-135, VIGILANCE-VUL-18478.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Windows.

Un attaquant peut corrompre la mémoire, afin d'élever ses privilèges. [grav:2/4; CVE-2015-6171]

Un attaquant peut corrompre la mémoire, afin d'élever ses privilèges. [grav:2/4; CVE-2015-6173]

Un attaquant peut corrompre la mémoire, afin d'élever ses privilèges. [grav:2/4; CVE-2015-6174]

Un attaquant peut corrompre la mémoire, afin d'élever ses privilèges. [grav:2/4; CVE-2015-6175]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2015-6127 CVE-2015-6131

Windows : deux vulnérabilités de Media Center

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Media Center de Windows.
Produits concernés : Windows 7, Windows 8, Windows Vista.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, lecture de données.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 2.
Date création : 08/12/2015.
Références : 3108669, CERTFR-2015-AVI-530, CORE-2015-0014, CVE-2015-6127, CVE-2015-6131, MS15-134, VIGILANCE-VUL-18477.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Windows Media Center.

Un attaquant peut utiliser une vulnérabilité de l'analyse d'un fichier Media Center Link (.mcl), afin d'exécuter du code. [grav:3/4; CVE-2015-6131]

Un attaquant peut utiliser une vulnérabilité de l'analyse d'un fichier Media Center Link (.mcl), afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; CORE-2015-0014, CVE-2015-6127]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2015-6126

Windows : élévation de privilèges via PGM

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via PGM sur Windows, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Windows 10, Windows 2008 R0, Windows 2008 R2, Windows 2012, Windows 7, Windows 8, Windows RT, Windows Vista.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 08/12/2015.
Références : 3116130, CERTFR-2015-AVI-528, CVE-2015-6126, MS15-133, VIGILANCE-VUL-18476.

Description de la vulnérabilité

Le protocole Windows Pragmatic General Multicast (PGM) peut être activé sur un système avec Microsoft Message Queuing (MSMQ).

Cependant, un attaquant peut utiliser PGM, et exploiter une course dans la gestion de la mémoire, afin d'utiliser une zone déjà libérée.

Un attaquant peut donc provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via PGM sur Windows, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité informatique CVE-2015-6128 CVE-2015-6132 CVE-2015-6133

Windows : trois vulnérabilités de Library Loading

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Library Loading de Windows.
Produits concernés : Windows 10, Windows 2008 R0, Windows 2008 R2, Windows 2012, Windows 7, Windows 8, Windows RT, Windows Vista.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur.
Provenance : serveur intranet.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 3.
Date création : 08/12/2015.
Références : 3116162, CERTFR-2015-AVI-529, CVE-2015-6128, CVE-2015-6132, CVE-2015-6133, MS15-132, VIGILANCE-VUL-18475.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Windows.

Un attaquant peut inviter la victime à démarrer une application depuis un dossier contenant une bibliothèque els.dll malveillante, afin d'exécuter du code. [grav:3/4; CVE-2015-6128]

Un attaquant peut inviter la victime à démarrer une application depuis un dossier contenant une bibliothèque wuaext.dll malveillante, afin d'exécuter du code. [grav:3/4; CVE-2015-6132]

Un attaquant peut inviter la victime à démarrer une application depuis un dossier contenant une bibliothèque malveillante, afin d'exécuter du code. [grav:3/4; CVE-2015-6133]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2015-6040 CVE-2015-6118 CVE-2015-6122

Microsoft Office : six vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Microsoft Office.
Produits concernés : Office, Access, Office Communicator, Excel, OneNote, Outlook, PowerPoint, Project, Publisher, Visio, Word.
Gravité : 4/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, déni de service du client.
Provenance : client internet.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 6.
Date création : 08/12/2015.
Références : 3116111, CERTFR-2015-AVI-527, CVE-2015-6040, CVE-2015-6118, CVE-2015-6122, CVE-2015-6124, CVE-2015-6172, CVE-2015-6177, MS15-131, VIGILANCE-VUL-18474.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Microsoft Office.

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:3/4; CVE-2015-6040]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:3/4; CVE-2015-6118]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:3/4; CVE-2015-6122]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:3/4; CVE-2015-6124]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:3/4; CVE-2015-6177]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire dans Microsoft Outlook, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-6172]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2015-6130

Windows : débordement d'entier de Uniscribe

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut inviter la victime à consulter un document contenant un police malveillante, pour provoquer un débordement d'entier dans l'implémentation Uniscribe de Windows, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Windows 2008 R2, Windows 7.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, déni de service du client.
Provenance : document.
Date création : 08/12/2015.
Références : 3108670, CERTFR-2015-AVI-526, CVE-2015-6130, MS15-130, VIGILANCE-VUL-18473.

Description de la vulnérabilité

Le système Windows implémente Uniscribe, qui permet de contrôler la typographie d'une police de caractères.

Cependant, si une propriété Uniscribe trop grande, un entier déborde dans GetFontDesc(), et une zone mémoire est corrompue.

Un attaquant peut donc inviter la victime à consulter un document contenant un police malveillante, pour provoquer un débordement d'entier dans l'implémentation Uniscribe de Windows, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité CVE-2015-6114 CVE-2015-6165 CVE-2015-6166

Silverlight : trois vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Silverlight.
Produits concernés : Silverlight.
Gravité : 4/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, lecture de données, déni de service du client.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 3.
Date création : 08/12/2015.
Références : 3106614, CERTFR-2015-AVI-525, CVE-2015-6114, CVE-2015-6165, CVE-2015-6166, MS15-129, TALOS-2015-0130, VIGILANCE-VUL-18472.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Silverlight.

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire via Open And Close Requests, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-6166]

Un attaquant peut deviner l'organisation de la mémoire d'un processus, pour contourner ASLR, afin de faciliter la prochaine étape d'une attaque. [grav:2/4; CVE-2015-6114]

Un attaquant peut deviner l'organisation de la mémoire d'un processus, pour contourner ASLR, afin de faciliter la prochaine étape d'une attaque. [grav:2/4; CVE-2015-6165, TALOS-2015-0130]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité CVE-2015-6106 CVE-2015-6107 CVE-2015-6108

Windows, .NET, Office, Skype, Lync, Silverlight : trois vulnérabilités de Graphics Component

Synthèse de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Windows, .NET, Office, Skype, Lync et Silverlight.
Produits concernés : Lync, .NET Framework, Office, Access, Office Communicator, Excel, OneNote, Outlook, PowerPoint, Project, Publisher, Visio, Word, Silverlight, Skype for Business, Windows 10, Windows 2008 R0, Windows 2008 R2, Windows 2012, Windows 7, Windows 8, Windows RT, Windows Vista.
Gravité : 4/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 3.
Date création : 08/12/2015.
Références : 3104503, CERTFR-2015-AVI-524, CVE-2015-6106, CVE-2015-6107, CVE-2015-6108, MS15-128, VIGILANCE-VUL-18471.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Windows, .NET, Office, Skype, Lync et Silverlight.

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-6106]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-6107]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2015-6108]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Page précédente   Page suivante

Accès à la page 1 21 41 61 81 101 121 141 161 181 201 221 241 261 281 301 321 341 361 381 401 421 441 461 481 501 521 541 561 581 601 621 641 661 681 701 721 741 761 781 801 821 841 861 881 901 921 941 961 981 1001 1021 1041 1061 1081 1101 1121 1141 1161 1181 1201 1221 1241 1261 1281 1301 1321 1341 1361 1381 1401 1421 1441 1461 1481 1501 1521 1541 1561 1581 1601 1621 1641 1661 1681 1701 1721 1731 1732 1733 1734 1735 1736 1737 1738 1739 1740 1741 1742 1743 1744 1745 1746 1747 1748 1749 1750 1751 1761 1781 1801 1821 1841 1861 1881 1901 1921 1941 1961 1981 2001 2021 2041 2061 2081 2101 2121 2141 2161 2181 2201 2221 2241 2261 2281 2301 2321 2341 2361 2381 2401 2421 2441 2461 2481 2501 2521 2541 2561 2581 2601 2621 2641 2661 2681 2701 2721 2741 2761 2781 2798