L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.
Historique des vulnérabilités traitées par Vigil@nce :

vulnérabilité informatique CVE-2015-6423

Cisco ASA : transit de packets via DCERPC

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant authentifié peut envoyer des paquets non DCERPC vers Cisco ASA, afin de contourner les règles de filtrage.
Produits concernés : ASA.
Gravité : 2/4.
Conséquences : transit de données.
Provenance : client intranet.
Date création : 12/01/2016.
Références : CERTFR-2016-AVI-008, cisco-sa-20160111-asa, CSCuu67782, CVE-2015-6423, VIGILANCE-VUL-18685.

Description de la vulnérabilité

Le produit Cisco ASA inspecte les flux DCERPC (Distributed Computing Environment/Remote Procedure Calls).

Le filtre DCERPC devrait uniquement autoriser ce protocole et uniquement sur le port 135/tcp. Cependant, suite à une erreur d'ACL interne, ce filtre autorise tous les flux. On peut noter que ce filtre est actif après l'authentification de l'utilisateur.

Un attaquant authentifié peut donc envoyer des paquets non DCERPC vers Cisco ASA, afin de contourner les règles de filtrage.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2016-1909

Fortinet FortiOS, FortiAnalyzer : compte Fortimanager_Access

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut utiliser le compte Fortimanager_Access de Fortinet FortiOS, afin d'accéder au système.
Produits concernés : FortiAnalyzer, FortiAnalyzer Virtual Appliance, FortiGate, FortiGate Virtual Appliance, FortiOS.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur.
Provenance : client intranet.
Date création : 12/01/2016.
Dates révisions : 13/01/2016, 21/01/2016.
Références : CVE-2016-1909, VIGILANCE-VUL-18684.

Description de la vulnérabilité

Le produit Fortinet FortiOS/FortiAnalyzer dispose d'un service SSH d'administration à distance.

Cependant, le compte caché "Fortimanager_Access" permet d'accéder au système via SSH, et sans mot de passe.

Un attaquant peut donc utiliser le compte Fortimanager_Access de Fortinet FortiOS/FortiAnalyzer, afin d'accéder au système.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2016-1714

QEMU : corruption de mémoire via Firmware Configuration

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant local privilégié dans un système invité peut provoquer une corruption de mémoire dans l'implémentation de Firmware Configuration de QEMU, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code sur le système hôte.
Produits concernés : Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, openSUSE, openSUSE Leap, QEMU, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 1/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié, déni de service du service.
Provenance : shell privilégié.
Date création : 12/01/2016.
Références : CVE-2016-1714, DSA-3469-1, DSA-3470-1, DSA-3471-1, FEDORA-2016-38b20aa50f, FEDORA-2016-f4504e9445, openSUSE-SU-2016:0914-1, openSUSE-SU-2016:0995-1, openSUSE-SU-2016:1750-1, openSUSE-SU-2016:2494-1, RHSA-2016:0082-01, RHSA-2016:0083-01, RHSA-2016:0085-01, RHSA-2016:0086-01, RHSA-2016:0087-01, RHSA-2016:0088-01, SOL75248350, SUSE-SU-2016:0873-1, SUSE-SU-2016:0955-1, SUSE-SU-2016:1154-1, SUSE-SU-2016:1318-1, SUSE-SU-2016:1560-1, SUSE-SU-2016:1698-1, SUSE-SU-2016:1703-1, SUSE-SU-2016:1745-1, SUSE-SU-2016:1785-1, USN-2891-1, VIGILANCE-VUL-18683.

Description de la vulnérabilité

Le produit QEMU implémente le support de Firmware Configuration.

Cependant, la valeur FW_CFG_INVALID corrompt la mémoire dans le fichier hw/nvram/fw_cfg.c.

Un attaquant local privilégié dans un système invité peut donc provoquer une corruption de mémoire dans l'implémentation de Firmware Configuration de QEMU, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code sur le système hôte.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité CVE-2015-8607

Perl : contournement de Taint via File-Spec-canonpath

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner le mécanisme Taint de Perl, lorsqu'une application emploie la fonction File::Spec::canonpath().
Produits concernés : Debian, Fedora, openSUSE, Solaris, Perl Core, Perl Module ~ non exhaustif, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, lecture de données, création/modification de données.
Provenance : document.
Date création : 12/01/2016.
Références : 126862, bulletinapr2017, CVE-2015-8607, DSA-3441-1, FEDORA-2016-4ca904238f, FEDORA-2016-69e506e02d, openSUSE-SU-2016:0881-1, USN-2878-1, VIGILANCE-VUL-18682.

Description de la vulnérabilité

Le produit Perl incorpore la suite PathTools, qui fournit la classe File::Spec.

La fonction File::Spec::canonpath() canonise un chemin. Cependant, cette fonction retourne toujours une chaîne non teintée, même si l'entrée était teintée (de provenance non sûre).

Un attaquant peut donc contourner le mécanisme Taint de Perl, lorsqu'une application emploie la fonction File::Spec::canonpath().
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité 18681

WordPress AzonPop : injection SQL

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une injection SQL de WordPress AzonPop, afin de lire ou modifier des données.
Produits concernés : WordPress Plugins ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, création/modification de données, effacement de données.
Provenance : client internet.
Date création : 11/01/2016.
Références : VIGILANCE-VUL-18681.

Description de la vulnérabilité

Le produit WordPress AzonPop utilise une base de données.

Cependant, les données provenant de l'utilisateur sont directement insérées dans une requête SQL.

Un attaquant peut donc provoquer une injection SQL de WordPress AzonPop, afin de lire ou modifier des données.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité 18680

RubyGems Mail : injection SMTP

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une injection SMTP de RubyGems Mail, afin de lire ou modifier des données.
Produits concernés : openSUSE, openSUSE Leap.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, création/modification de données.
Provenance : client internet.
Date création : 11/01/2016.
Références : openSUSE-SU-2016:0066-1, VIGILANCE-VUL-18680.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une injection SMTP de RubyGems Mail, afin de lire ou modifier des données.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité informatique CVE-2015-0855

Pitivi : exécution de code via os.system

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut utiliser une vulnérabilité dans os.system de Pitivi, afin d'exécuter du code.
Produits concernés : Fedora, openSUSE, openSUSE Leap.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur.
Provenance : document.
Date création : 11/01/2016.
Références : CVE-2015-0855, FEDORA-2016-cbb76d0e3a, openSUSE-SU-2016:0065-1, VIGILANCE-VUL-18679.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut utiliser une vulnérabilité dans os.system de Pitivi, afin d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2015-8767

Noyau Linux : déni de service via sctp_accept

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant local peut provoquer un blocage via sctp_accept() du noyau Linux, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : Debian, Fedora, NSM Central Manager, NSMXpress, Linux, openSUSE, openSUSE Leap, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 1/4.
Conséquences : déni de service du serveur, déni de service du service.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 11/01/2016.
Références : CERTFR-2016-AVI-073, CERTFR-2016-AVI-082, CERTFR-2016-AVI-099, CERTFR-2016-AVI-103, CERTFR-2016-AVI-110, CERTFR-2016-AVI-159, CERTFR-2016-AVI-275, CERTFR-2016-AVI-315, CVE-2015-8767, DSA-3448-1, DSA-3503-1, FEDORA-2016-5d43766e33, JSA10853, openSUSE-SU-2016:0280-1, openSUSE-SU-2016:0301-1, openSUSE-SU-2016:0318-1, openSUSE-SU-2016:1008-1, openSUSE-SU-2016:2649-1, RHSA-2016:0715-01, RHSA-2016:1277-01, RHSA-2016:1301-01, RHSA-2016:1341-01, SUSE-SU-2016:0585-1, SUSE-SU-2016:0785-1, SUSE-SU-2016:0911-1, SUSE-SU-2016:1102-1, SUSE-SU-2016:1203-1, SUSE-SU-2016:2074-1, USN-2930-1, USN-2930-2, USN-2930-3, USN-2931-1, USN-2932-1, USN-2967-1, USN-2967-2, USN-3083-1, USN-3083-2, VIGILANCE-VUL-18678.

Description de la vulnérabilité

Le protocole SCTP permet de transporter plusieurs flux de messages applicatifs multiplexés sur une seule connexion.

Cependant, lorsque la fonction sctp_accept() est appelée durant un timeout, un interblocage se produit dans le fichier net/sctp/sm_sideeffect.c.

Un attaquant local peut donc provoquer un blocage via sctp_accept() du noyau Linux, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2015-7882

MongoDB Enterprise : élévation de privilèges via LDAP Authentication

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut utiliser l'authentification LDAP de MongoDB Enterprise, afin d'élever ses privilèges.
Produits concernés : MongoDB Server.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié.
Provenance : client intranet.
Date création : 11/01/2016.
Références : CVE-2015-7882, VIGILANCE-VUL-18677.

Description de la vulnérabilité

Le produit MongoDB Enterprise peut être configuré avec une authentification LDAP.

Cependant, un attaquant peut l'utiliser pour accéder à MongoDB.

Un attaquant peut donc utiliser l'authentification LDAP de MongoDB Enterprise, afin d'élever ses privilèges.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2016-1715

McAfee Application Control : élévation de privilèges via swin.sys

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant local peut utiliser swin.sys de McAfee Application Control, afin d'élever ses privilèges.
Produits concernés : MAC.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 11/01/2016.
Références : CVE-2016-1715, SB10145, VIGILANCE-VUL-18676, ZDI-16-007.

Description de la vulnérabilité

Le produit McAfee Application Control installe le pilote swin.sys.

Cependant, un attaquant local peut employer le syscall 768 de swin.sys, pour écrire un zéro en mémoire noyau.

Un attaquant local peut donc utiliser swin.sys de McAfee Application Control, afin d'élever ses privilèges.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Page précédente   Page suivante

Accès à la page 1 21 41 61 81 101 121 141 161 181 201 221 241 261 281 301 321 341 361 381 401 421 441 461 481 501 521 541 561 581 601 621 641 661 681 701 721 741 761 781 801 821 841 861 881 901 921 941 961 981 1001 1021 1041 1061 1081 1101 1121 1141 1161 1181 1201 1221 1241 1261 1281 1301 1321 1341 1361 1381 1401 1421 1441 1461 1481 1501 1521 1541 1561 1581 1601 1621 1641 1661 1681 1701 1721 1741 1751 1752 1753 1754 1755 1756 1757 1758 1759 1760 1761 1762 1763 1764 1765 1766 1767 1768 1769 1770 1771 1781 1801 1821 1841 1861 1881 1901 1921 1941 1961 1981 2001 2021 2041 2061 2081 2101 2121 2141 2161 2181 2201 2221 2241 2261 2281 2301 2321 2341 2361 2381 2401 2421 2441 2461 2481 2501 2521 2541 2561 2581 2601 2621 2641 2661 2681 2701 2721 2741 2761 2781 2801 2821 2841 2861 2866