L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.
Historique des vulnérabilités traitées par Vigil@nce :

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2016-0742 CVE-2016-0746 CVE-2016-0747

nginx : trois vulnérabilités du client DNS

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant possédant un serveur DNS peut employer plusieurs vulnérabilités de nginx.
Produits concernés : Debian, Fedora, nginx, openSUSE Leap, RHEL, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits privilégié, déni de service du service.
Provenance : serveur internet.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 3.
Date création : 27/01/2016.
Références : CERTFR-2016-AVI-039, CVE-2016-0742, CVE-2016-0746, CVE-2016-0747, DSA-3473-1, FEDORA-2016-bf03932bb3, FEDORA-2016-fd3428577d, openSUSE-SU-2016:0371-1, RHSA-2016:1425-01, USN-2892-1, VIGILANCE-VUL-18828.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans nginx.

Un attaquant peut envoyer un paquet malveillant, afin de provoquer un accès mémoire invalide et ainsi mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2016-0742]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée dans le traitement des réponse de type CNAME, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:2/4; CVE-2016-0746]

Un attaquant peut provoquer une surconsommation de ressources avec des réponses de type CNAME, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2016-0747]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2016-0754

cURL : écriture de fichiers via des réponses HTTP spécifiant un chemin contenant le caractère double point

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant possédant un serveur HTTP interrogé par curl peut créer ou modifier un fichier en envoyant des nom de fichiers contenant ":" sur cURL, afin par exemple de modifier un fichier exécutable.
Produits concernés : OpenOffice, curl, Juniper EX-Series, Junos OS, SRX-Series.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits privilégié, accès/droits utilisateur, création/modification de données.
Provenance : serveur internet.
Date création : 27/01/2016.
Références : CVE-2016-0754, JSA10874, VIGILANCE-VUL-18827.

Description de la vulnérabilité

Le produit cURL contient un client HTTP.

Il possède des options pour spécifier le nom de fichier à utiliser pour enregistrer le corps de réponse HTTP. Ce nom peut aussi provenir des en-têtes de réponse HTTP. Cependant, le caractère ":" est accepté dans ces noms. Lorsque l'outil curl est utilisé sur MS-Windows, ":" est spécial, et curl peut être amené à écrire le contenu téléchargé à un emplacement non prévu, en particulier sur un autre volume que le volume courant.

Un attaquant possédant un serveur HTTP interrogé par curl peut donc créer ou modifier un fichier en envoyant des nom de fichiers contenant ":" sur cURL, afin par exemple de modifier un fichier exécutable.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2016-0755

cURL : élévation de privilèges via des relais avec authentification NTLM

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut utiliser cURL avec un relais HTTP avec le compte NTLM d'une autre utilisateur, afin d'élever ses privilèges.
Produits concernés : SDS, SES, SNS, OpenOffice, Mac OS X, Brocade Network Advisor, Brocade vTM, curl, Debian, Fedora, Juniper EX-Series, Junos OS, SRX-Series, openSUSE, openSUSE Leap, Solaris, Slackware, Ubuntu.
Gravité : 1/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 27/01/2016.
Références : BSA-2016-004, cpuoct2018, CVE-2016-0755, DSA-3455-1, FEDORA-2016-3fa315a5dd, FEDORA-2016-55137a3adb, FEDORA-2016-57bebab3b6, FEDORA-2016-5a141de5d9, HT207170, JSA10874, openSUSE-SU-2016:0360-1, openSUSE-SU-2016:0373-1, openSUSE-SU-2016:0376-1, SSA:2016-039-01, STORM-2019-002, USN-2882-1, VIGILANCE-VUL-18826.

Description de la vulnérabilité

Le produit cURL contient un client HTTP embarquable. Il peut gérer les relais mandataires.

Un relais peut imposer une authentification. Dans le cas de NTLM, l'authentification se fait une fois par connexion (alors que l'authentification au niveau HTTP se fait à chaque requête). Par ailleurs, cURL peut réutiliser une connexion TCP vers le relais d'une requête HTTP à l'autre. Cependant, lorsque l'application utilisant cURL utilise 2 comptes différents pour l'authentification auprès du relais, cURL va utiliser la connexion authentifiée pour toutes les requêtes même si les authentifiés spécifiés pour la requête courante sont différents de ceux utilisés pour la connexion.

Un attaquant peut donc utiliser cURL avec un relais HTTP avec le compte NTLM d'une autre utilisateur, afin d'élever ses privilèges.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité informatique 18825

WordPress Ultimate CSV Importer : Cross Site Scripting de index.php

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting dans index.php de WordPress Ultimate CSV Importer, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Produits concernés : WordPress Plugins ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client.
Provenance : document.
Date création : 27/01/2016.
Références : VIGILANCE-VUL-18825.

Description de la vulnérabilité

Le plugin Ultimate CSV Importer peut être installé sur WordPress.

Cependant, les données reçues ne sont pas filtrées avant d'être insérées dans les documents HTML générés.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Scripting dans index.php de WordPress Ultimate CSV Importer, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2016-1938

Mozilla NSS : calcul incorrect de mp_div/mp_exptmod

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut utiliser une erreur de NSS mp_div et mp_exptmod, afin de contourner certaines fonctionnalités de sécurité.
Produits concernés : Debian, Juniper SBR, NSS, openSUSE, openSUSE Leap, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 3/4.
Conséquences : lecture de données, création/modification de données.
Provenance : client internet.
Date création : 27/01/2016.
Références : CERTFR-2019-AVI-325, CVE-2016-1938, DLA-480-1, DSA-3688-1, JSA10939, MFSA-2016-07, openSUSE-SU-2016:0306-1, openSUSE-SU-2016:0309-1, SUSE-SU-2016:0334-1, SUSE-SU-2016:0338-1, USN-2903-1, USN-2903-2, VIGILANCE-VUL-18824.

Description de la vulnérabilité

La bibliothèque Mozilla NSS fournit des fonctions de calcul en Multi-Précision :
 - mp_div : division
 - mp_exptmod : exponentiation modulaire
Elles sont utilisées par les algorithmes à clé publique.

Cependant, ces fonctions sont erronées, et produisent des résultats parfois invalides.

Un attaquant peut donc utiliser une erreur de NSS mp_div et mp_exptmod, afin de contourner certaines fonctionnalités de sécurité.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2015-7208 CVE-2016-1930 CVE-2016-1931

Firefox, Thunderbird : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Firefox/Thunderbird.
Produits concernés : Debian, Fedora, Firefox, SeaMonkey, Thunderbird, openSUSE, openSUSE Leap, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 4/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, lecture de données, création/modification de données, déni de service du client.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 12.
Date création : 27/01/2016.
Références : CERTFR-2016-AVI-038, CVE-2015-7208, CVE-2016-1930, CVE-2016-1931, CVE-2016-1933, CVE-2016-1935, CVE-2016-1937, CVE-2016-1938, CVE-2016-1939, CVE-2016-1940, CVE-2016-1941, CVE-2016-1942, CVE-2016-1943, CVE-2016-1944, CVE-2016-1945, CVE-2016-1946, CVE-2016-1947, CVE-2016-1948, DSA-3457-1, DSA-3491-1, FEDORA-2016-4aeba0f53d, FEDORA-2016-c12fa80d79, FEDORA-2016-ddc8c5c950, FEDORA-2016-eacfc58fb9, FEDORA-2016-f2980b4099, MFSA-2016-01, MFSA-2016-02, MFSA-2016-03, MFSA-2016-04, MFSA-2016-05, MFSA-2016-06, MFSA-2016-07, MFSA-2016-08, MFSA-2016-09, MFSA-2016-10, MFSA-2016-11, MFSA-2016-12, openSUSE-SU-2016:0306-1, openSUSE-SU-2016:0307-1, openSUSE-SU-2016:0308-1, openSUSE-SU-2016:0309-1, openSUSE-SU-2016:0310-1, openSUSE-SU-2016:0488-1, openSUSE-SU-2016:0492-1, RHSA-2016:0071-01, RHSA-2016:0258-01, SSA:2016-034-01, SSA:2016-075-02, SUSE-SU-2016:0334-1, SUSE-SU-2016:0338-1, USN-2880-1, USN-2880-2, USN-2904-1, VIGILANCE-VUL-18823.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Firefox/Thunderbird.

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2016-1930, CVE-2016-1931, MFSA-2016-01]

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide dans GIF, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2016-1933, MFSA-2016-02]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow dans GIF, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2016-1935, MFSA-2016-03]

Un attaquant peut injecter un caractère de contrôle dans un cookie, afin de contourner certaines fonctionnalités. [grav:2/4; CVE-2015-7208, CVE-2016-1939, MFSA-2016-04]

Un attaquant peut usurper la barre d'adresse sous Android. [grav:2/4; CVE-2016-1940, MFSA-2016-05]

Un attaquant peut provoquer un Clickjacking. [grav:2/4; CVE-2016-1937, MFSA-2016-06]

Un attaquant peut utiliser une erreur de NSS mp_div et mp_exptmod, afin de contourner certaines fonctionnalités de sécurité (VIGILANCE-VUL-18824). [grav:3/4; CVE-2016-1938, MFSA-2016-07]

Un attaquant peut provoquer un Clickjacking sous OS X. [grav:2/4; CVE-2016-1941, MFSA-2016-08]

Un attaquant peut usurper la barre d'adresse, afin de tromper la victime. [grav:3/4; CVE-2016-1942, CVE-2016-1943, MFSA-2016-09]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2016-1944, CVE-2016-1945, CVE-2016-1946, MFSA-2016-10]

Un attaquant peut contourner les mesures de sécurité dans Application Reputation Service, afin d'élever ses privilèges. [grav:2/4; CVE-2016-1947, MFSA-2016-11]

Un attaquant peut se positionner en Man-in-the-Middle sur Android avec Lightweight Themes, afin de lire ou modifier des données de la session. [grav:1/4; CVE-2016-1948, MFSA-2016-12]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité CVE-2014-1830

python-requests : obtention d'information via Proxy-Authorization

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant possédant un serveur Web peut lire les en-têtes de requête Proxy-Authorization que python-requests aurait du filtrer, afin d'obtenir les authentifiants pour les relais mandataires du client.
Produits concernés : Debian, openSUSE, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client, lecture de données.
Provenance : serveur internet.
Date création : 26/01/2016.
Références : CVE-2014-1830, DSA-3146-1, MDVSA-2015:133, openSUSE-SU-2016:0246-1, USN-2382-1, VIGILANCE-VUL-18822.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant possédant un serveur Web peut lire les en-têtes de requête Proxy-Authorization que python-requests aurait du filtrer, afin d'obtenir les authentifiants pour les relais mandataires du client.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité 18821

Wireshark : cinq vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Wireshark.
Produits concernés : Wireshark.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié, accès/droits utilisateur, déni de service du service.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 5.
Date création : 26/01/2016.
Références : VIGILANCE-VUL-18821.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Wireshark.

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow dans dissect_ber_constrained_bitstring(), afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:2/4]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow dans nettrace_3gpp_32_423_file_open(), afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:2/4]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow dans hiqnet_display_data(), afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:2/4]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow dans dissect_nhdr_extopt(), afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:3/4]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow dans iseries_check_file_type(), afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:2/4]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2015-7420 CVE-2015-7421

GSKit : deux vulnérabilités de GDA

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de GSKit de IBM Tivoli Directory Server, Security Directory Server.
Produits concernés : Security Directory Server, SPSS Modeler, Tivoli Workload Scheduler, WebSphere MQ.
Gravité : 1/4.
Conséquences : lecture de données, création/modification de données.
Provenance : client internet.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 2.
Date création : 26/01/2016.
Références : 1978182, 1982432, 1983690, CVE-2015-7420, CVE-2015-7421, T1023277, VIGILANCE-VUL-18820.

Description de la vulnérabilité

Le composant GSKit fournit notamment un générateur de suite pseudo-aléatoire.

Pour que la sortie du générateur d'aléa reste imprédictible, l'état interne de ce GDA ne pas pouvoir être deviné, dupliqué ou restauré. Cependant, le programme utilisateur peut créer des processus fils avec l'appel système fork(), qui duplique l'intégralité de la mémoire virtuelle du processus père. Ce dernier et les processus fils qu'il crée ont donc le même état du GDA et sont donc susceptibles de produire les mêmes suites.

L'état interne du GDA de GSKit est dupliqué de cette façon. [grav:1/4; CVE-2015-7420]

L'état interne du GDA "ICC" est dupliqué de cette façon. [grav:1/4; CVE-2015-7421]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité informatique 18819

WordPress Easy Gallery : Cross Site Scripting de wpeg-settings.php

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting dans wpeg-settings.php de WordPress Easy Gallery, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Produits concernés : WordPress Plugins ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client.
Provenance : document.
Date création : 26/01/2016.
Références : VIGILANCE-VUL-18819.

Description de la vulnérabilité

Le produit WordPress Easy Gallery sert à gérer des photos.

Cependant, les données reçues via le paramètre custom_style ne sont pas filtrées avant d'être enregistrées et insérées dans les documents HTML générés.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Scripting dans wpeg-settings.php de WordPress Easy Gallery, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Page précédente   Page suivante

Accès à la page 1 21 41 61 81 101 121 141 161 181 201 221 241 261 281 301 321 341 361 381 401 421 441 461 481 501 521 541 561 581 601 621 641 661 681 701 721 741 761 781 801 821 841 861 881 901 921 941 961 981 1001 1021 1041 1061 1081 1101 1121 1141 1161 1181 1201 1221 1241 1261 1281 1301 1321 1341 1361 1381 1401 1421 1441 1461 1481 1501 1521 1541 1561 1581 1601 1621 1641 1661 1681 1701 1721 1741 1761 1765 1766 1767 1768 1769 1770 1771 1772 1773 1774 1775 1776 1777 1778 1779 1780 1781 1782 1783 1784 1785 1801 1821 1841 1861 1881 1901 1921 1941 1961 1981 2001 2021 2041 2061 2081 2101 2121 2141 2161 2181 2201 2221 2241 2261 2281 2301 2321 2341 2361 2381 2401 2421 2441 2461 2481 2501 2521 2541 2561 2581 2601 2621 2641 2661 2681 2701 2721 2741 2761 2781 2801 2821 2841 2861 2881 2895