L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.
Historique des vulnérabilités traitées par Vigil@nce :

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2016-1000115 CVE-2016-1000116

Joomla Huge-IT Portfolio Gallery : deux vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Joomla Huge-IT Portfolio Gallery.
Produits concernés : Joomla Extensions ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client, création/modification de données.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 2.
Date création : 20/07/2016.
Références : CVE-2016-1000115, CVE-2016-1000116, VIGILANCE-VUL-20168.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Joomla Huge-IT Portfolio Gallery.

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting via Joomla huge IT Portfolio Gallery manager, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web. [grav:2/4]

Un attaquant peut provoquer une injection SQL via Joomla huge IT Portfolio Gallery manager, afin de lire ou modifier des données. [grav:2/4]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2014-3571 CVE-2014-9708 CVE-2015-0235

Oracle Communications : vulnérabilités de juillet 2016

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Oracle Communications.
Produits concernés : Oracle Communications.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits privilégié, accès/droits utilisateur, lecture de données, création/modification de données, effacement de données, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : compte utilisateur.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 16.
Date création : 20/07/2016.
Références : cpujul2016, CVE-2014-3571, CVE-2014-9708, CVE-2015-0235, CVE-2015-2808, CVE-2015-3197, CVE-2015-5300, CVE-2015-7182, CVE-2015-7501, CVE-2016-0702, CVE-2016-2107, CVE-2016-3513, CVE-2016-3514, CVE-2016-3515, CVE-2016-3516, CVE-2016-5455, CVE-2016-5458, VIGILANCE-VUL-20167.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Oracle Communications.

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Communications EAGLE Application Processor, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2015-0235]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Communications Messaging Server, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2015-7182]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Communications ASAP, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2015-7501]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Communications Core Session Manager, afin de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2014-3571]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Enterprise Communications Broker, afin d'obtenir des informations. [grav:3/4; CVE-2016-3515]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Communications Operations Monitor, afin d'obtenir des informations. [grav:3/4; CVE-2016-3513]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Enterprise Communications Broker, afin d'obtenir des informations. [grav:3/4; CVE-2016-3514]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Communications EAGLE Application Processor, afin d'obtenir ou d'altérer des informations. [grav:2/4; CVE-2016-5458]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Communications Network Charging and Control, afin d'obtenir des informations. [grav:2/4; CVE-2015-3197]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Communications Unified Session Manager, afin d'obtenir des informations. [grav:2/4; CVE-2016-2107]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Communications Messaging Server, afin d'obtenir des informations. [grav:2/4; CVE-2016-5455]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Enterprise Communications Broker, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2014-9708]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Communications Session Border Controller, afin d'obtenir ou d'altérer des informations. [grav:2/4; CVE-2016-0702]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Communications Policy Management, afin d'obtenir des informations. [grav:2/4; CVE-2015-2808]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Communications Session Border Controller, afin d'obtenir des informations, ou de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2015-5300]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Enterprise Communications Broker, afin d'obtenir des informations. [grav:1/4; CVE-2016-3516]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2016-1000113 CVE-2016-1000114

Joomla Huge-IT Gallery : deux vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Joomla Huge-IT Gallery.
Produits concernés : Joomla Extensions ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client, création/modification de données.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 2.
Date création : 20/07/2016.
Références : CVE-2016-1000113, CVE-2016-1000114, VIGILANCE-VUL-20166.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Joomla Huge-IT Gallery.

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting via Joomla huge IT gallery, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web. [grav:2/4]

Un attaquant peut provoquer une injection SQL via Joomla huge IT gallery, afin de lire ou modifier des données. [grav:2/4]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité informatique CVE-2016-3574 CVE-2016-3575 CVE-2016-3576

Oracle Outside In Technology : vulnérabilités de juillet 2016

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Oracle Outside In Technology.
Produits concernés : Oracle OIT.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, lecture de données, création/modification de données, effacement de données, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : compte utilisateur.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 17.
Date création : 20/07/2016.
Date révision : 21/07/2016.
Références : cpujul2016, CVE-2016-3574, CVE-2016-3575, CVE-2016-3576, CVE-2016-3577, CVE-2016-3578, CVE-2016-3579, CVE-2016-3580, CVE-2016-3581, CVE-2016-3582, CVE-2016-3583, CVE-2016-3590, CVE-2016-3591, CVE-2016-3592, CVE-2016-3593, CVE-2016-3594, CVE-2016-3595, CVE-2016-3596, TALOS-2016-0096, TALOS-2016-0097, TALOS-2016-0098, TALOS-2016-0099, TALOS-2016-0100, TALOS-2016-0101, TALOS-2016-0102, TALOS-2016-0103, TALOS-2016-0104, TALOS-2016-0105, TALOS-2016-0156, TALOS-2016-0157, TALOS-2016-0158, TALOS-2016-0159, TALOS-2016-0161, TALOS-2016-0162, TALOS-2016-0163, VIGILANCE-VUL-20165.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Oracle Outside In Technology.

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Outside In Filters, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3574]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Outside In Filters, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3575]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Outside In Filters, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3576]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Outside In Filters, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3577]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Outside In Filters, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3578]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Outside In Filters, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3579]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Outside In Filters, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3580]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Outside In Filters, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3581]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Outside In Filters, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3582]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Outside In Filters, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3583]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Outside In Filters, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3590]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Outside In Filters, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3591]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Outside In Filters, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3592]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Outside In Filters, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3593]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Outside In Filters, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3594]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Outside In Filters, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3595]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Outside In Filters, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3596]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2015-3237 CVE-2015-7182 CVE-2016-1181

Oracle Fusion Middleware : vulnérabilités de juillet 2016

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Oracle Fusion Middleware.
Produits concernés : WebSphere AS Traditional, Oracle Directory Server, Oracle Fusion Middleware, Oracle GlassFish Server, Oracle Portal, Solaris, Oracle TopLink, WebLogic.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, lecture de données, création/modification de données, effacement de données, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : compte utilisateur.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 22.
Date création : 20/07/2016.
Références : 7014463, cpujul2016, cpuoct2018, CVE-2015-3237, CVE-2015-7182, CVE-2016-1181, CVE-2016-1548, CVE-2016-2107, CVE-2016-3432, CVE-2016-3433, CVE-2016-3445, CVE-2016-3446, CVE-2016-3474, CVE-2016-3482, CVE-2016-3487, CVE-2016-3499, CVE-2016-3502, CVE-2016-3504, CVE-2016-3510, CVE-2016-3544, CVE-2016-3564, CVE-2016-3586, CVE-2016-3607, CVE-2016-3608, CVE-2016-5019, CVE-2016-5477, VIGILANCE-VUL-20164, ZDI-16-441, ZDI-16-442, ZDI-16-443, ZDI-16-444.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Oracle Fusion Middleware.

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Directory Server Enterprise Edition, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2015-7182]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle GlassFish Server, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3607, ZDI-16-442]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle WebLogic Server, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3510, ZDI-16-443]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle WebLogic Server, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3586, ZDI-16-441]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle WebLogic Server, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3499, ZDI-16-444]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle JDeveloper, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3504, CVE-2016-5019]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Business Intelligence Enterprise Edition, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3446]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Portal, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-1181]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle TopLink, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3564]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle WebCenter Sites, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3487]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Business Intelligence Enterprise Edition, afin d'obtenir ou d'altérer des informations. [grav:3/4; CVE-2016-3544]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Exalogic Infrastructure, afin d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-1548]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle GlassFish Server, afin d'obtenir des informations, ou de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2015-3237]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle WebCenter Sites, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2016-3502]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Access Manager, afin d'obtenir des informations. [grav:2/4; CVE-2016-2107]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle GlassFish Server, afin d'obtenir des informations. [grav:2/4; CVE-2016-3608]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle GlassFish Server, afin d'obtenir des informations. [grav:2/4; CVE-2016-5477]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via BI Publisher (formerly XML Publisher), afin d'obtenir ou d'altérer des informations. [grav:2/4; CVE-2016-3432]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Business Intelligence Enterprise Edition, afin d'obtenir ou d'altérer des informations. [grav:2/4; CVE-2016-3433]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle WebLogic Server, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2016-3445]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via BI Publisher (formerly XML Publisher), afin d'obtenir des informations. [grav:1/4; CVE-2016-3474]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle HTTP Server, afin d'obtenir des informations. [grav:1/4; CVE-2016-3482]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2016-1000028 CVE-2016-1000029

Tenable Nessus : trois vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Tenable Nessus.
Produits concernés : Nessus.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 3.
Date création : 20/07/2016.
Références : CVE-2016-1000028, CVE-2016-1000029, TNS-2016-11, VIGILANCE-VUL-20163.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Tenable Nessus.

Un attaquant authentifié peut provoquer un Cross Site Scripting via Tenable Nessus, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web. [grav:2/4; CVE-2016-1000028]

Un attaquant avec les droits d'administration peut provoquer un Cross Site Scripting via Tenable Nessus, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web. [grav:2/4; CVE-2016-1000029]

Un attaquant avec les droits d'administration peut provoquer un Cross Site Scripting via Tenable Nessus, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web. [grav:2/4; CVE-2016-1000029]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité CVE-2015-0204 CVE-2016-3448 CVE-2016-3467

Oracle Database : vulnérabilités de juillet 2016

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Oracle Database.
Produits concernés : Oracle DB, Oracle JDBC Connector.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits privilégié, accès/droits utilisateur, lecture de données, création/modification de données, effacement de données, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : compte utilisateur.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 9.
Date création : 20/07/2016.
Références : CERTFR-2016-AVI-242, cpujul2016, CVE-2015-0204, CVE-2016-3448, CVE-2016-3467, CVE-2016-3479, CVE-2016-3484, CVE-2016-3488, CVE-2016-3489, CVE-2016-3506, CVE-2016-3609, VIGILANCE-VUL-20162.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Oracle Database.

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via OJVM, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3609]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via JDBC, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3506]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Portable Clusterware, afin de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3479]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Data Pump Import, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2016-3489]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Application Express, afin d'obtenir ou d'altérer des informations. [grav:2/4; CVE-2016-3448]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Application Express, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2016-3467]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via RDBMS, afin d'altérer des informations (VIGILANCE-VUL-16301). [grav:2/4; CVE-2015-0204]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via DB Sharding, afin d'altérer des informations. [grav:2/4; CVE-2016-3488]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Database Vault, afin d'obtenir ou d'altérer des informations. [grav:1/4; CVE-2016-3484]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité 20161

WordPress Video Player : injection SQL

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une injection SQL de WordPress Video Player, afin de lire ou modifier des données.
Produits concernés : WordPress Plugins ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, création/modification de données, effacement de données.
Provenance : client internet.
Date création : 20/07/2016.
Références : VIGILANCE-VUL-20161.

Description de la vulnérabilité

Le produit WordPress Video Player utilise une base de données.

Cependant, les données provenant de l'utilisateur sont directement insérées dans une requête SQL.

Un attaquant peut donc provoquer une injection SQL de WordPress Video Player, afin de lire ou modifier des données.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité 20160

WordPress Icegram : Cross Site Request Forgery

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Request Forgery de WordPress Icegram, afin de forcer la victime à effectuer des opérations.
Produits concernés : WordPress Plugins ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur.
Provenance : client internet.
Date création : 20/07/2016.
Références : VIGILANCE-VUL-20160.

Description de la vulnérabilité

Le plugin Icegram peut être installé sur WordPress.

Cependant, l'origine des requêtes n'est pas validée. Elles peuvent par exemple provenir d'une image affichée dans un document HTML.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Request Forgery de WordPress Icegram, afin de forcer la victime à effectuer des opérations.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité informatique 20159

WordPress Ninja Forms : Cross Site Scripting

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting de WordPress Ninja Forms, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Produits concernés : WordPress Plugins ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client.
Provenance : document.
Date création : 20/07/2016.
Références : VIGILANCE-VUL-20159.

Description de la vulnérabilité

Le plugin Ninja Forms peut être installé sur WordPress.

Cependant, les données reçues ne sont pas filtrées avant d'être insérées dans les documents HTML générés.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Scripting de WordPress Ninja Forms, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Page précédente   Page suivante

Accès à la page 1 21 41 61 81 101 121 141 161 181 201 221 241 261 281 301 321 341 361 381 401 421 441 461 481 501 521 541 561 581 601 621 641 661 681 701 721 741 761 781 801 821 841 861 881 901 921 941 961 981 1001 1021 1041 1061 1081 1101 1121 1141 1161 1181 1201 1221 1241 1261 1281 1301 1321 1341 1361 1381 1401 1421 1441 1461 1481 1501 1521 1541 1561 1581 1601 1621 1641 1661 1681 1701 1721 1741 1761 1781 1801 1821 1841 1861 1881 1901 1911 1912 1913 1914 1915 1916 1917 1918 1919 1920 1921 1922 1923 1924 1925 1926 1927 1928 1929 1930 1931 1941 1961 1981 2001 2021 2041 2061 2081 2101 2121 2141 2161 2181 2201 2221 2241 2261 2281 2301 2321 2341 2361 2381 2401 2421 2441 2461 2481 2501 2521 2541 2561 2581 2601 2621 2641 2661 2681 2701 2721 2741 2746