L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.
Historique des vulnérabilités traitées par Vigil@nce :

alerte de vulnérabilité informatique 21006

PAN-OS : élévation de privilèges via REST API Tokens

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions via REST API Tokens de PAN-OS, afin d'élever ses privilèges.
Produits concernés : Palo Alto Firewall PA***, PAN-OS.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié.
Provenance : document.
Date création : 02/11/2016.
Références : PAN-SA-2016-0032, VIGILANCE-VUL-21006.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions via REST API Tokens de PAN-OS, afin d'élever ses privilèges.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité informatique CVE-2016-9011

libwmf : déni de service

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une erreur fatale de libwmf, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : Debian, Slackware.
Gravité : 2/4.
Conséquences : déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Date création : 02/11/2016.
Références : CVE-2016-9011, DLA-694-1, SSA:2018-120-01, VIGILANCE-VUL-21005.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une erreur fatale de libwmf, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2016-9013 CVE-2016-9014

Django : deux vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Django.
Produits concernés : Debian, Fedora, openSUSE Leap, Solaris, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits privilégié, lecture de données.
Provenance : client intranet.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 2.
Date création : 02/11/2016.
Références : bulletinjul2018, CVE-2016-9013, CVE-2016-9014, DSA-3835-1, FEDORA-2016-3eb5a55123, openSUSE-SU-2018:0824-1, openSUSE-SU-2018:0826-1, USN-3115-1, VIGILANCE-VUL-21004.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Django.

Un attaquant peut contourner les mesures de sécurité via Oracle Database Test, afin d'élever ses privilèges. [grav:2/4; CVE-2016-9013]

Un attaquant peut contourner les mesures de sécurité via DNS Rebinding Attack, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; CVE-2016-9014]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2016-7123

Mailman : Cross Site Request Forgery

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Request Forgery de Mailman, afin de forcer la victime à effectuer des opérations.
Produits concernés : Solaris, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur.
Provenance : client internet.
Date création : 02/11/2016.
Références : bulletinjul2017, CVE-2016-7123, USN-3118-1, VIGILANCE-VUL-21003.

Description de la vulnérabilité

Le produit Mailman dispose d'un service web.

Cependant, l'origine des requêtes n'est pas validée. Elles peuvent par exemple provenir d'une image affichée dans un document HTML.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Request Forgery de Mailman, afin de forcer la victime à effectuer des opérations.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité 21002

Noyau Linux : déni de service via EXT4

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une erreur fatale via EXT4 sur le noyau Linux, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : Linux.
Gravité : 1/4.
Conséquences : déni de service du serveur, déni de service du service.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 02/11/2016.
Références : OS-S 2016-23, VIGILANCE-VUL-21002.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une erreur fatale via EXT4 sur le noyau Linux, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité CVE-2016-5102

LibTIFF : corruption de mémoire via gif2tiff

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire via gif2tiff de LibTIFF, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Debian, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Date création : 02/11/2016.
Références : CVE-2016-5102, DLA-693-1, DLA-693-2, USN-3606-1, VIGILANCE-VUL-21001.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire via gif2tiff de LibTIFF, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2016-8677

GraphicsMagick : corruption de mémoire via AcquireQuantumPixels

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire via AcquireQuantumPixels de GraphicsMagick, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Debian, openSUSE, openSUSE Leap, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Date création : 02/11/2016.
Références : CVE-2016-8677, DSA-3726-1, openSUSE-SU-2016:2671-1, openSUSE-SU-2016:2770-1, openSUSE-SU-2016:3091-1, USN-3142-1, USN-3142-2, VIGILANCE-VUL-21000.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire via AcquireQuantumPixels de GraphicsMagick, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité informatique CVE-2016-7799

GraphicsMagick : buffer overflow via Mogrify

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow via Mogrify de GraphicsMagick, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Debian, openSUSE, openSUSE Leap, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Date création : 02/11/2016.
Références : CVE-2016-7799, DLA-756-1, DSA-3726-1, openSUSE-SU-2016:2671-1, openSUSE-SU-2016:2770-1, openSUSE-SU-2016:3091-1, SUSE-SU-2016:2964-1, USN-3142-1, USN-3142-2, VIGILANCE-VUL-20999.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow via Mogrify de GraphicsMagick, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2016-9180

Perl XML-Twig : injection d'entité XML externe

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut transmettre des données XML malveillantes à Perl XML-Twig, afin de lire un fichier, de scanner des sites, ou de mener un déni de service.
Produits concernés : BIG-IP Hardware, TMOS, Perl Module ~ non exhaustif.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, déni de service du service.
Provenance : document.
Date création : 02/11/2016.
Références : 118097, CVE-2016-9180, K08383757, VIGILANCE-VUL-20998.

Description de la vulnérabilité

Les données XML peuvent contenir des entités externes (DTD) :
  <!ENTITY nom SYSTEM "fichier">
  <!ENTITY nom SYSTEM "http://serveur/fichier">
Un programme lisant ces données XML peut remplacer ces entités par les données provenant du fichier indiqué. Lorsque le programme utilise des données XML de provenance non sûre, ce comportement permet de :
 - lire le contenu de fichiers situés sur le serveur
 - scanner des sites web privés
 - mener un déni de service en ouvrant un fichier bloquant
Cette fonctionnalité doit donc être désactivée pour traiter des données XML de provenance non sûre.

Cependant, le parseur de Perl XML-Twig autorise les entités externes.

Un attaquant peut donc transmettre des données XML malveillantes à Perl XML-Twig, afin de lire un fichier, de scanner des sites, ou de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2016-9139

OTRS Help Desk : Cross Site Scripting via Attachment

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting via une pièce jointe de OTRS Help Desk, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Produits concernés : Debian, openSUSE, openSUSE Leap, OTRS Help Desk.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client.
Provenance : document.
Date création : 02/11/2016.
Références : CVE-2016-9139, DLA-787-1, openSUSE-SU-2016:2844-1, VIGILANCE-VUL-20997.

Description de la vulnérabilité

Le produit OTRS Help Desk dispose d'un service web.

Cependant, les données reçues via une pièce jointe ne sont pas filtrées avant d'être insérées dans les documents HTML générés.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Scripting via une pièce jointe de OTRS Help Desk, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Page précédente   Page suivante

Accès à la page 1 21 41 61 81 101 121 141 161 181 201 221 241 261 281 301 321 341 361 381 401 421 441 461 481 501 521 541 561 581 601 621 641 661 681 701 721 741 761 781 801 821 841 861 881 901 921 941 961 981 1001 1021 1041 1061 1081 1101 1121 1141 1161 1181 1201 1221 1241 1261 1281 1301 1321 1341 1361 1381 1401 1421 1441 1461 1481 1501 1521 1541 1561 1581 1601 1621 1641 1661 1681 1701 1721 1741 1761 1781 1801 1821 1841 1861 1881 1901 1921 1941 1961 1981 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2021 2041 2061 2081 2101 2121 2141 2161 2181 2201 2221 2241 2261 2281 2301 2321 2341 2361 2381 2401 2421 2441 2461 2481 2501 2521 2541 2561 2581 2601 2621 2641 2661 2681 2701 2720