L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.
Historique des vulnérabilités traitées par Vigil@nce :

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2018-18508

Mozilla NSS : déréférencement de pointeur NULL via CMS

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer le déréférencement d'un pointeur NULL via CMS de Mozilla NSS, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : Debian, Fedora, NSS, Solaris, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Date création : 01/02/2019.
Références : bulletinjul2019, CVE-2018-18508, DLA-1704-1, FEDORA-2019-481a343318, USN-3898-1, USN-3898-2, VIGILANCE-VUL-28417.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer le déréférencement d'un pointeur NULL via CMS de Mozilla NSS, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2018-20748 CVE-2018-20749 CVE-2018-20750

LibVNC : trois vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de LibVNC.
Produits concernés : Debian, openSUSE Leap, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits privilégié, accès/droits utilisateur, déni de service du service.
Provenance : client intranet.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 3.
Date création : 31/01/2019.
Références : CVE-2018-20748, CVE-2018-20749, CVE-2018-20750, DLA-1652-1, openSUSE-SU-2019:0196-1, openSUSE-SU-2019:0200-1, SUSE-SU-2019:0283-1, SUSE-SU-2019:0313-1, SUSE-SU-2019:13952-1, USN-3877-1, VIGILANCE-VUL-28416.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de LibVNC....
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité informatique 28415

Check Point Gaia : élévation de privilèges via Administrator Password Reset

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions via Administrator Password Reset de Check Point Gaia, afin d'élever ses privilèges.
Produits concernés : GAiA, CheckPoint Security Gateway.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié.
Provenance : client intranet.
Date création : 31/01/2019.
Références : sk145612, VIGILANCE-VUL-28415.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions via Administrator Password Reset de Check Point Gaia, afin d'élever ses privilèges.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2019-3808 CVE-2019-3809 CVE-2019-3810

Moodle : trois vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Moodle.
Produits concernés : Fedora.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 3.
Date création : 31/01/2019.
Références : CVE-2019-3808, CVE-2019-3809, CVE-2019-3810, FEDORA-2019-077cd6f168, FEDORA-2019-d8ec88b21e, VIGILANCE-VUL-28414.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Moodle.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2019-6978

LibGD : utilisation de mémoire libérée via gdImagePtr

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via gdImagePtr() de LibGD, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Debian, openSUSE Leap, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Date création : 31/01/2019.
Références : CVE-2019-6978, DLA-1651-1, DSA-4384-1, openSUSE-SU-2019:0207-1, openSUSE-SU-2019:1140-1, openSUSE-SU-2019:1148-1, SUSE-SU-2019:0333-1, SUSE-SU-2019:0747-1, SUSE-SU-2019:0771-1, SUSE-SU-2019:13961-1, USN-3900-1, VIGILANCE-VUL-28413.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via gdImagePtr() de LibGD, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité CVE-2019-1000018

rssh : exécution de code via Restriction Bypass

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut utiliser une vulnérabilité via Restriction Bypass de rssh, afin d'exécuter du code.
Produits concernés : Debian, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 31/01/2019.
Références : CVE-2019-1000018, DLA-1650-1, DSA-4377-1, DSA-4377-2, DSA-4377-3, USN-3946-1, VIGILANCE-VUL-28412.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut utiliser une vulnérabilité via Restriction Bypass de rssh, afin d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité CVE-2018-14614

Noyau Linux : lecture de mémoire hors plage prévue via __remove_dirty_segment

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via __remove_dirty_segment() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Debian, Linux, Slackware, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, déni de service du serveur, déni de service du service.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 31/01/2019.
Références : 200419, CERTFR-2019-AVI-145, CVE-2018-14614, DLA-1715-1, SSA:2019-030-01, USN-3932-1, USN-3932-2, VIGILANCE-VUL-28411.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via __remove_dirty_segment() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2018-14616

Noyau Linux : déréférencement de pointeur NULL via fscrypt_do_page_crypto

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer le déréférencement d'un pointeur NULL via fscrypt_do_page_crypto() du noyau Linux, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : Debian, Linux, Slackware, Ubuntu.
Gravité : 1/4.
Conséquences : déni de service du serveur.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 31/01/2019.
Références : 200465, CERTFR-2019-AVI-145, CVE-2018-14616, DLA-1715-1, SSA:2019-030-01, USN-3932-1, USN-3932-2, VIGILANCE-VUL-28410.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer le déréférencement d'un pointeur NULL via fscrypt_do_page_crypto() du noyau Linux, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité informatique CVE-2018-14612

Noyau Linux : déréférencement de pointeur NULL via btrfs_root_node

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer le déréférencement d'un pointeur NULL via btrfs_root_node() du noyau Linux, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : Debian, Linux, Slackware, Ubuntu.
Gravité : 1/4.
Conséquences : déni de service du serveur.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 31/01/2019.
Références : 199847, CERTFR-2019-AVI-145, CVE-2018-14612, DLA-1715-1, SSA:2019-030-01, USN-3932-1, USN-3932-2, VIGILANCE-VUL-28409.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer le déréférencement d'un pointeur NULL via btrfs_root_node() du noyau Linux, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2018-14610

Noyau Linux : buffer overflow via write_extent_buffer

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow via write_extent_buffer() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Debian, Linux, Slackware, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, déni de service du serveur.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 31/01/2019.
Références : 199837, CERTFR-2019-AVI-145, CVE-2018-14610, DLA-1715-1, SSA:2019-030-01, USN-3932-1, USN-3932-2, VIGILANCE-VUL-28408.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow via write_extent_buffer() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Page précédente   Page suivante

Accès à la page 1 21 41 61 81 101 121 141 161 181 201 221 241 261 281 301 321 341 361 381 401 421 441 461 481 501 521 541 561 581 601 621 641 661 681 701 721 741 761 781 801 821 841 861 881 901 921 941 961 981 1001 1021 1041 1061 1081 1101 1121 1141 1161 1181 1201 1221 1241 1261 1281 1301 1321 1341 1361 1381 1401 1421 1441 1461 1481 1501 1521 1541 1561 1581 1601 1621 1641 1661 1681 1701 1721 1741 1761 1781 1801 1821 1841 1861 1881 1901 1921 1941 1961 1981 2001 2021 2041 2061 2081 2101 2121 2141 2161 2181 2201 2221 2241 2261 2281 2301 2321 2341 2361 2381 2401 2421 2441 2461 2481 2501 2521 2541 2561 2581 2601 2621 2641 2661 2679 2680 2681 2682 2683 2684 2685 2686 2687 2688 2689 2690 2691 2692 2693 2694 2695 2696 2697 2698 2699 2701 2721 2741 2761 2781 2801 2821 2822