L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.
Historique des vulnérabilités traitées par Vigil@nce :

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2010-4540 CVE-2010-4541 CVE-2010-4542

GIMP : quatre vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut inviter la victime à ouvrir des fichiers illicites avec GIMP, afin de provoquer un débordement, conduisant à l'exécution de code.
Produits concernés : Debian, Fedora, GIMP, Mandriva Linux, OpenSolaris, openSUSE, Solaris, RHEL, SLES.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 4.
Date création : 04/01/2011.
Références : 608497, BID-45647, CVE-2010-4540, CVE-2010-4541, CVE-2010-4542, CVE-2010-4543, DSA-2426-1, FEDORA-2011-7371, FEDORA-2011-7393, FEDORA-2011-7397, MDVSA-2011:103, openSUSE-SU-2011:0162-1, RHSA-2011:0837-01, RHSA-2011:0838-01, RHSA-2011:0839-01, SUSE-SR:2011:005, VIGILANCE-VUL-10247.

Description de la vulnérabilité

Quatre vulnérabilités ont été annoncées dans les plugins standards de GIMP.

Un attaquant peut créer un fichier de lumière contenant un champ Position trop long. Lorsque la victime l'ouvre (Filtres, Ombres et lumières, Effets d'éclairage, Lumière, Ouvrir), un buffer overflow se produit dans la fonction load_preset_response() du fichier plug-ins/lighting/lighting-ui.c. [grav:2/4; CVE-2010-4540]

Un attaquant peut créer un fichier de sphère contenant un champ trop long. Lorsque la victime l'ouvre (Filtres, Rendu, Créateur de sphère, Ouvrir), un buffer overflow se produit dans la fonction loadit() du fichier plug-ins/common/sphere-designer.c. [grav:2/4; CVE-2010-4541]

Un attaquant peut créer un fichier d'objet contenant un champ Foreground trop long. Lorsque la victime l'ouvre (Filtres, Rendu, Figure géométrique, Ouvrir), un buffer overflow se produit dans la fonction gfig_read_parameter_gimp_rgb() du fichier plug-ins/gfig/gfig-style.c. [grav:2/4; CVE-2010-4542]

Un attaquant peut créer une image PSP contenant un encodage RLE (Run Length Encoding) illicite. Lorsque la victime l'ouvre, un buffer overflow se produit dans la fonction read_channel_data() du fichier plug-ins/common/file-psp.c [grav:3/4; CVE-2010-4543]

Un attaquant peut donc inviter la victime à ouvrir des fichiers illicites avec GIMP, afin de provoquer un débordement, conduisant à l'exécution de code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2010-4526

Noyau Linux : déni de service via SCTP ICMP

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant local peut bloquer une socket SCTP lorsqu'elle gère un paquet ICMP, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : Debian, Linux, RHEL, ROX, RuggedSwitch, SLES, ESX.
Gravité : 1/4.
Conséquences : déni de service du serveur.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 04/01/2011.
Références : BID-45661, CERTA-2002-AVI-280, CVE-2010-4526, DSA-2153-1, ESX400-201110001, ESX400-201110401-SG, ESX400-201110403-SG, ESX400-201110406-SG, ESX400-201110408-SG, ESX400-201110409-SG, ESX400-201110410-SG, openSUSE-SU-2011:0159-1, RHSA-2011:0163-01, RHSA-2011:0421-01, RHSA-2011:1253-01, SUSE-SA:2011:012, SUSE-SA:2011:015, VIGILANCE-VUL-10246, VMSA-2011-0004.2, VMSA-2011-0009.1, VMSA-2011-0010.2, VMSA-2011-0012, VMSA-2011-0012.1, VMSA-2011-0013, VMSA-2012-0005.

Description de la vulnérabilité

Le protocole SCTP (Stream Control Transmission Protocol) permet de faire transiter plusieurs flux dans une même session.

La fonction sctp_icmp_proto_unreachable() du fichier net/sctp/input.c gère les paquets d'erreur ICMP Protocol Unreachable. Cependant, cette fonction libère ses ressources, même si l'utilisateur a verrouillé la socket SCTP.

Un attaquant local peut donc bloquer une socket SCTP lorsqu'elle gère un paquet ICMP, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité informatique CVE-2011-0346

IE : exécution de code via ReleaseInterface

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut inviter la victime à consulter un document HTML illicite, afin de corrompre la mémoire, ce qui conduit à l'exécution de code.
Produits concernés : IE, Windows 2003, Windows 2008 R0, Windows 2008 R2, Windows 7, Windows Vista, Windows XP.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur.
Provenance : document.
Date création : 04/01/2011.
Références : 2497640, BID-45639, CVE-2011-0346, MS11-018, VIGILANCE-VUL-10245, VU#427980.

Description de la vulnérabilité

La bibliothèque MSHTML.DLL gère les documents HTML.

La méthode CDoc::Close() termine l'utilisation d'un document. Cependant, si le document est malformé, une corruption de mémoire se produit dans ReleaseInterface().

Un attaquant peut donc inviter la victime à consulter un document HTML illicite, afin de corrompre la mémoire, ce qui conduit à l'exécution de code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2010-3907

VLC : débordement d'entier de RealMedia

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut inviter la victime à ouvrir un fichier RealMedia illicite avec VLC, afin d'exécuter du code sur sa machine.
Produits concernés : VLC.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, déni de service du client.
Provenance : document.
Date création : 03/01/2011.
Références : BID-45632, CERTA-2010-AVI-639, CVE-2010-3907, VideoLAN-SA-1007, VIGILANCE-VUL-10244.

Description de la vulnérabilité

Le programme VideoLAN VLC affiche des documents multimédia.

Le plugin libreal_plugin permet d'afficher des documents au format RealMedia (.rm).

La fonction DemuxAudioMethod1() du fichier modules/demux/real.c ne vérifie pas une valeur provenant de l'entête d'un fichier RealMedia, et l'utilise comme compteur qui déborde.

Un attaquant peut donc inviter la victime à ouvrir un fichier RealMedia illicite avec VLC, afin d'exécuter du code sur sa machine.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2010-4527

Noyau Linux : buffer overflow via load_mixer_volumes

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant local peut employer l'ioctl SOUND_MIXER_SETLEVELS, afin de provoquer un débordement, conduisant à un déni de service ou à l'exécution de code.
Produits concernés : Debian, Fedora, Linux, NLD, OES, openSUSE, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, déni de service du serveur.
Provenance : compte utilisateur.
Date création : 03/01/2011.
Références : BID-45629, CERTA-2002-AVI-280, CVE-2010-4527, DSA-2153-1, FEDORA-2011-6447, openSUSE-SU-2011:0159-1, openSUSE-SU-2011:0346-1, openSUSE-SU-2011:0399-1, RHSA-2011:0263-01, SUSE-SA:2011:008, SUSE-SA:2011:012, SUSE-SA:2011:015, SUSE-SA:2011:017, SUSE-SA:2011:020, SUSE-SU-2011:0928-1, SUSE-SU-2011:1150-1, VIGILANCE-VUL-10243.

Description de la vulnérabilité

Le noyau implémente l'interface OSS (Open Sound System), qui permet de créer et manipuler des sons.

Les utilisateurs membres du groupe audio peuvent employer l'ioctl SOUND_MIXER_SETLEVELS pour définir les niveaux de volume. Cet ioctl appelle la fonction load_mixer_volumes(). Cependant, elle ne vérifie pas si la taille des noms de "boutons de volume" dépasse 32 caractères. Un buffer overflow se produit alors.

Un attaquant local peut donc employer l'ioctl SOUND_MIXER_SETLEVELS, afin de provoquer un débordement, conduisant à un déni de service ou à l'exécution de code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité CVE-2010-4538

Wireshark : buffer overflow via ENTTEC DMX

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut envoyer un paquet ENTTEC DMX illicite, afin de provoquer un débordement dans Wireshark, provoquant un déni de service ou l'exécution de code.
Produits concernés : Debian, Fedora, Mandriva Linux, NLD, OES, OpenSolaris, openSUSE, Solaris, RHEL, SLES, Wireshark.
Gravité : 1/4.
Conséquences : accès/droits privilégié, déni de service du service.
Provenance : LAN.
Date création : 03/01/2011.
Références : 5539, BID-45634, CVE-2010-4538, DSA-2144-1, FEDORA-2011-0128, FEDORA-2011-0167, MDVSA-2011:002, RHSA-2011:0013-01, SUSE-SR:2011:007, VIGILANCE-VUL-10242.

Description de la vulnérabilité

La norme DMX512 permet de commander jusqu'à 512 jeux de lumières, dans une salle de spectacle. Le protocole ENTTEC DMX fait transiter des paquets DMX sur Ethernet.

Les paquets DMX sont compressés par RLE (Run Length Encoding). Le dissecteur packet-enttec.c de Wireshark décode ces paquets DMX. Cependant, si le nombre d'éléments est supérieur à 512, un buffer overflow se produit.

Un attaquant peut donc envoyer un paquet ENTTEC DMX illicite, afin de provoquer un débordement dans Wireshark, provoquant un déni de service ou l'exécution de code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité 10241

SPIP : élévation de privilèges

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant rédacteur peut employer plusieurs vulnérabilités de SPIP, afin d'acquérir les privilèges de l'administrateur.
Produits concernés : SPIP.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits privilégié.
Provenance : compte utilisateur.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 2.
Date création : 03/01/2011.
Références : VIGILANCE-VUL-10241.

Description de la vulnérabilité

Un rédacteur du site SPIP peut employer plusieurs vulnérabilités.

Un attaquant peut accéder à un script de configuration, afin de la modifier. [grav:2/4]

Un attaquant peut mettre en place plusieurs Cross Site Scripting destinés au compte administrateur. [grav:2/4]

Un attaquant rédacteur peut donc employer plusieurs vulnérabilités de SPIP, afin d'acquérir les privilèges de l'administrateur.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2010-4480 CVE-2010-4481

phpMyAdmin : deux vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut obtenir des informations ou provoquer un Cross Site Scripting dans phpMyAdmin.
Produits concernés : Debian, Fedora, phpMyAdmin.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client, lecture de données.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 2.
Date création : 03/01/2011.
Références : BID-45633, CERTA-2003-AVI-003, CVE-2010-4480, CVE-2010-4481, DSA-2139-1, FEDORA-2011-3733, FEDORA-2011-3737, MDVSA-2011:000, PMASA-2010-10, PMASA-2010-9, VIGILANCE-VUL-10240.

Description de la vulnérabilité

Le programme phpMyAdmin permet d'administrer une base de données MySQL. Il comporte deux vulnérabilités.

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting dans la page error.php. [grav:2/4; BID-45633, CVE-2010-4480, PMASA-2010-9]

Un attaquant peut obtenir le résultat de la fonction phpinfo(), qui affiche des informations sur le système. [grav:2/4; CVE-2010-4481, PMASA-2010-10]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité informatique CVE-2010-1677

MHonArc : déni de service

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut envoyer un email HTML malformé, qui n'est pas correctement décodé par MHonArc, et provoque une surcharge du processeur.
Produits concernés : Fedora, Mandriva Linux, MHonArc.
Gravité : 1/4.
Conséquences : déni de service du service.
Provenance : document.
Date création : 03/01/2011.
Références : 32014, CVE-2010-1677, FEDORA-2011-3357, FEDORA-2011-3390, MDVSA-2011:003, VIGILANCE-VUL-10239.

Description de la vulnérabilité

Le programme MHonArc convertit des emails en pages HTML, qui peuvent ensuite être affichées sur un serveur web.

Cependant, si les éléments HTML d'un email sont imbriqués de nombreuses fois, MHonArc consomme de nombreuses ressources pour les extraire.

Un attaquant peut donc envoyer un email HTML malformé, qui n'est pas correctement décodé par MHonArc, et provoque une surcharge du processeur.

Cette vulnérabilité est une variante de VIGILANCE-VUL-10231.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2010-4701

Windows Fax : buffer overflow de Cover Page Editor

Synthèse de la vulnérabilité

Lorsque les fonctionnalités de Fax sont installées, un attaquant peut inviter la victime à ouvrir un fichier COV illicite, afin de faire exécuter du code sur la machine.
Produits concernés : Windows 2003, Windows 2008 R0, Windows 2008 R2, Windows 7, Windows Vista, Windows XP.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur.
Provenance : document.
Date création : 28/12/2010.
Références : 2527308, CVE-2010-4701, MS11-024, VIGILANCE-VUL-10238.

Description de la vulnérabilité

Les fonctionnalités Fax Services, Fax Console et Windows Fax and Scan permettent d'envoyer des fax.

Le programme Windows Fax Cover Page Editor (fxscover.exe) crée des pages de garde pour fax, qui sont sauvées dans des fichiers portant l'extension ".COV".

Un fichier COV contient des définitions d'objets, comme des polygones. La fonction CDrawPoly::Serialize() de fxscover.exe décode les polygones. Cependant, cette fonction ne vérifie pas correctement la taille des données provenant du fichier COV, ce qui provoque un débordement.

Lorsque les fonctionnalités de Fax sont installées, un attaquant peut donc inviter la victime à ouvrir un fichier COV illicite, afin de faire exécuter du code sur la machine.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Page précédente   Page suivante

Accès à la page 1 21 41 61 81 101 121 141 161 181 201 221 241 261 281 301 321 341 361 381 401 421 441 461 481 501 521 541 561 581 601 621 641 661 681 701 721 741 761 781 801 821 841 861 881 901 921 941 961 966 967 968 969 970 971 972 973 974 975 976 977 978 979 980 981 982 983 984 985 986 1001 1021 1041 1061 1081 1101 1121 1141 1161 1181 1201 1221 1241 1261 1281 1301 1321 1341 1361 1381 1401 1421 1441 1461 1481 1501 1521 1541 1561 1581 1601 1621 1641 1661 1681 1701 1721 1741 1761 1781 1801 1821 1841 1861 1881 1901 1921 1941 1961 1981 2001 2021 2041 2061 2081 2101 2121 2141 2161 2181 2201 2221 2241 2261 2281 2301 2321 2341 2361 2381 2401 2421 2441 2461 2481 2501 2521 2541 2561 2581 2601 2621 2641 2661 2681 2701 2721 2741 2761 2781 2801 2821 2841 2861 2881 2899