L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base de données de vigilance et des outils pour y remédier.

Vulnérabilité de Noyau Linux : corruption de mémoire via race_events_filter.c

Synthèse de la vulnérabilité 

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire via race_events_filter.c du noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Logiciels vulnérables : Fedora, Linux.
Gravité de cette annonce : 2/4.
Date de création : 25/06/2018.
Références de cette vulnérabilité informatique : CVE-2018-12714, FEDORA-2018-d82a45d9ab, VIGILANCE-VUL-26515.

Description de la vulnérabilité 

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire via race_events_filter.c du noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin complet, filtrage par logiciel, emails, correctifs, ... (Demandez votre essai gratuit)

Cette vulnérabilité cyber-sécurité concerne les logiciels ou systèmes comme Fedora, Linux.

Notre équipe Vigil@nce a déterminé que la gravité de cette annonce de menace est moyen.

Le niveau de confiance est de type confirmé par l'éditeur, avec une provenance de shell utilisateur.

Un attaquant avec un niveau de compétence expert peut exploiter cet avis de menace.

Solutions pour cette menace 

Noyau Linux : version 4.17.4.
La version 4.17.4 est corrigée :
  https://cdn.kernel.org/pub/linux/kernel/v4.x/

Noyau Linux : patch pour race_events_filter.c.
Un patch est indiqué dans les sources d'information.

Fedora 28 : nouveaux paquetages kernel.
De nouveaux paquetages sont disponibles :
  Fedora 28 : kernel 4.17.4-200.fc28

Fedora 28 : nouveaux paquetages kernel-tools.
De nouveaux paquetages sont disponibles :
  Fedora 28 : kernel-tools 4.17.4-200.fc28
Bulletin complet, filtrage par logiciel, emails, correctifs, ... (Demandez votre essai gratuit)

Service de veille sur les vulnérabilités informatiques 

Vigil@nce fournit une annonce de vulnérabilités informatiques. La base de vulnérabilités Vigil@nce contient plusieurs milliers de failles.