L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.

bulletin de vulnérabilité CVE-2016-5195

Noyau Linux : élévation de privilèges via Copy On Write, Dirty COW

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant local peut provoquer une corruption de mémoire via un Copy On Write sur le noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Logiciels vulnérables : SNS, Cisco ATA, Nexus par Cisco, NX-OS, Cisco Prime Access Registrar, Cisco Prime DCNM, Cisco CUCM, Debian, NetWorker, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, Android OS, HP Operations, HP Switch, Junos Space, NSM Central Manager, NSMXpress, Linux, McAfee Email Gateway, openSUSE, openSUSE Leap, Oracle Communications, Palo Alto Firewall PA***, PAN-OS, HDX, RealPresence Resource Manager, Polycom VBP, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Synology DSM, Synology DS***, Synology RS***, Ubuntu.
Gravité de cette annonce : 2/4.
Conséquences d'un piratage : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié, création/modification de données.
Origine de l'attaquant : shell utilisateur.
Date création : 20/10/2016.
Références de cette vulnérabilité informatique : 1384344, 494072, c05341463, CERTFR-2016-AVI-353, CERTFR-2016-AVI-356, CERTFR-2016-AVI-357, CERTFR-2016-AVI-370, CERTFR-2017-AVI-001, CERTFR-2017-AVI-012, CERTFR-2017-AVI-022, cisco-sa-20161026-linux, cpujul2018, CVE-2016-5195, Dirty COW, DLA-670-1, DSA-3696-1, ESA-2016-170, FEDORA-2016-c3558808cd, FEDORA-2016-db4b75b352, HPESBGN03742, HPSBHF03682, JSA10770, JSA10774, K10558632, openSUSE-SU-2016:2583-1, openSUSE-SU-2016:2584-1, openSUSE-SU-2016:2625-1, openSUSE-SU-2016:2649-1, PAN-SA-2017-0003, PAN-SA-2017-0013, PAN-SA-2017-0014, PAN-SA-2017-0016, RHSA-2016:2098-01, RHSA-2016:2105-01, RHSA-2016:2106-01, RHSA-2016:2110-01, RHSA-2016:2118-01, RHSA-2016:2120-01, RHSA-2016:2124-01, RHSA-2016:2126-01, RHSA-2016:2127-01, RHSA-2016:2128-01, RHSA-2016:2132-01, RHSA-2016:2133-01, RHSA-2018:0180-01, SB10177, SB10178, SSA:2016-305-01, STORM-2016-006, SUSE-SU-2016:2585-1, SUSE-SU-2016:2592-1, SUSE-SU-2016:2593-1, SUSE-SU-2016:2596-1, SUSE-SU-2016:2614-1, SUSE-SU-2016:3069-1, SUSE-SU-2016:3304-1, USN-3104-1, USN-3104-2, USN-3105-1, USN-3105-2, USN-3106-1, USN-3106-2, USN-3106-3, USN-3106-4, USN-3107-1, USN-3107-2, VIGILANCE-VUL-20923, VU#243144.

Description de la vulnérabilité

Le noyau Linux supporte l'opération Copy On Write, qui permet de ne copier la mémoire qu'au moment de sa modification.

Cependant, un attaquant local peut manipuler la mémoire pour que l'opération COW écrive en mémoire Read Only.

Un attaquant local peut donc provoquer une corruption de mémoire via un Copy On Write sur le noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Service de veille sur les vulnérabilités informatiques

Vigil@nce fournit une contre-mesure de vulnérabilités de réseaux. La base de vulnérabilités Vigil@nce contient plusieurs milliers de failles. La veille sécurité Vigil@nce publie des bulletins de vulnérabilités pour les failles qui impactent le système d'information. Chaque administrateur peut personnaliser la liste des produits pour lesquels il souhaite recevoir des alertes de vulnérabilités.