L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2016-2181

OpenSSL : déni de service via DTLS Window

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut envoyer un paquet DTLS avec un grand numéro de séquence vers une application compilée avec OpenSSL, afin de mener un déni de service.
Logiciels impactés : Blue Coat CAS, ProxyAV, ProxySG par Blue Coat, SGOS par Blue Coat, Cisco ASR, Cisco Aironet, Cisco ATA, Cisco AnyConnect Secure Mobility Client, Cisco ACE, ASA, AsyncOS, Cisco Catalyst, Cisco Content SMA, Cisco ESA, IOS par Cisco, IOS XE Cisco, IOS XR Cisco, Cisco IPS, Nexus par Cisco, NX-OS, Cisco Prime Access Registrar, Prime Collaboration Assurance, Cisco Prime DCNM, Prime Infrastructure, Cisco Prime LMS, Cisco Router, Secure ACS, Cisco CUCM, Cisco Manager Attendant Console, Cisco Unified CCX, Cisco IP Phone, Cisco MeetingPlace, Cisco Wireless IP Phone, Cisco WSA, Cisco Wireless Controller, Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, FileZilla Server, FortiAnalyzer, FortiAnalyzer Virtual Appliance, FortiGate, FortiGate Virtual Appliance, FortiOS, FreeBSD, FreeRADIUS, hMailServer, AIX, QRadar SIEM, Tivoli Storage Manager, Tivoli Workload Scheduler, Juniper J-Series, Junos OS, Junos Space, NSM Central Manager, NSMXpress, McAfee Email Gateway, NetScreen Firewall, ScreenOS, Nodejs Core, OpenSSL, openSUSE, openSUSE Leap, Oracle Communications, Oracle Directory Server, Oracle Directory Services Plus, Oracle Fusion Middleware, Oracle GlassFish Server, Oracle Identity Management, Oracle iPlanet Web Server, Solaris, Tuxedo, WebLogic, Oracle Web Tier, pfSense, RHEL, SAS Add-in for Microsoft Office, SAS Analytics Pro, Base SAS Software, SAS Enterprise BI Server, SAS Enterprise Guide, SAS Management Console, SAS OLAP Server, SAS SAS/ACCESS, SAS SAS/AF, SAS SAS/CONNECT, SAS SAS/EIS, SAS SAS/ETS, SAS SAS/FSP, SAS SAS/GRAPH, SAS SAS/IML, SAS SAS/OR, SAS SAS/STAT, SAS SAS/Web Report Studio, Slackware, Splunk Enterprise, stunnel, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Synology DS***, Synology RS***, Nessus, Ubuntu, WinSCP.
Gravité de cette vulnérabilité informatique : 2/4.
Conséquences d'un hack : déni de service du serveur, déni de service du service, déni de service du client.
Origine de l'attaquant : client internet.
Date création : 24/08/2016.
Références de cette annonce : 1996096, 1999395, 1999474, 1999478, 1999479, 1999488, 1999532, 2000095, 2003480, 2003620, 2003673, bulletinapr2017, bulletinjul2016, CERTFR-2016-AVI-333, cisco-sa-20160927-openssl, cpuapr2017, cpujan2018, cpuoct2017, CVE-2016-2181, DLA-637-1, DSA-3673-1, DSA-3673-2, FEDORA-2016-97454404fe, FEDORA-2016-a555159613, FG-IR-16-047, FG-IR-16-048, FG-IR-17-127, FreeBSD-SA-16:26.openssl, JSA10759, K59298921, openSUSE-SU-2016:2391-1, openSUSE-SU-2016:2407-1, openSUSE-SU-2016:2537-1, openSUSE-SU-2018:0458-1, RHSA-2016:1940-01, SA132, SB10215, SOL59298921, SP-CAAAPUE, SPL-129207, SSA:2016-266-01, SUSE-SU-2016:2387-1, SUSE-SU-2016:2394-1, SUSE-SU-2016:2458-1, SUSE-SU-2016:2468-1, SUSE-SU-2016:2469-1, TNS-2016-16, USN-3087-1, USN-3087-2, VIGILANCE-VUL-20458.

Description de la vulnérabilité

La bibliothèque OpenSSL implémente DTLS (Datagram Transport Layer Security, par exemple sur UDP).

Pour se prémunir des rejeux, OpenSSL utilise une fenêtre glissante contenant les numéros de séquence acceptés. Cependant, si un attaquant envoie un paquet avec un grand numéro de séquence, la fenêtre est déplacée, et les paquets légitimes ont alors des numéros avant le début de la fenêtre, et sont rejetés.

Un attaquant peut donc envoyer un paquet DTLS avec un grand numéro de séquence vers une application compilée avec OpenSSL, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Service de veille sur les vulnérabilités informatiques

Vigil@nce fournit un bulletin de vulnérabilité informatique. La veille sécurité Vigil@nce publie des bulletins de vulnérabilités pour les failles qui impactent le système d'information. La cellule de veille technologique suit les menaces sécurité qui ciblent le parc informatique. L'équipe Vigil@nce surveille les vulnérabilités informatiques de systèmes et d'applications.