L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base de données de vigilance et des outils pour y remédier.

Vulnérabilité de Sun Java System Web Server : déni de service de JSP

Synthèse de la vulnérabilité 

Un attaquant distant peut mener un déni de service lorsque Sun Java System Web Server est installé sous Windows.
Logiciels impactés : Oracle iPlanet Web Server.
Gravité de cette vulnérabilité informatique : 3/4.
Date de création : 14/04/2005.
Références de cette annonce : BID-13165, CVE-2005-1150, Sun Alert 57760, Sun BugID 4852204, V6-SUNJSWEBJAVADOS, VIGILANCE-VUL-4900.

Description de la vulnérabilité 

Le serveur Sun Java System Web Server s'installe sous les environnements Unix et Windows.

Sous Windows, les noms de fichiers peuvent indifféremment porter des majuscules ou des minuscules. Cependant, cela perturbe l'analyse des fichiers JSP, et conduit à un déni de service.

Cette vulnérabilité permet donc à un attaquant distant de mener un déni de service sur les systèmes Windows.
Bulletin complet, filtrage par logiciel, emails, correctifs, ... (Demandez votre essai gratuit)

Cette alerte de menace informatique concerne les logiciels ou systèmes comme Oracle iPlanet Web Server.

Notre équipe Vigil@nce a déterminé que la gravité de cette faille est important.

Le niveau de confiance est de type confirmé par l'éditeur, avec une provenance de client internet.

Un attaquant avec un niveau de compétence expert peut exploiter ce bulletin de vulnérabilité informatique.

Solutions pour cette menace 

Sun Java System Web Server : contre-mesure et SP.
Cette vulnérabilité est corrigée dans le SP8, disponible depuis un an :
  http://wwws.sun.com/software/download/products/40968fe6.html
Une contre-mesure consiste à désactiver "Enable Java Globally".
Bulletin complet, filtrage par logiciel, emails, correctifs, ... (Demandez votre essai gratuit)

Service de veille sur les vulnérabilités informatiques 

Vigil@nce fournit une analyse cybersécurité. La base de vulnérabilités Vigil@nce contient plusieurs milliers de failles.