L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.

Vulnérabilités informatiques de Cisco Prime Network Control Systems

avis de menace CVE-2014-8176

OpenSSL : utilisation de mémoire libérée via DTLS

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via DTLS dans OpenSSL, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Gravité : 2/4.
Date création : 12/06/2015.
Références : 1961569, 9010038, 9010039, BSA-2015-006, c05184351, CERTFR-2015-AVI-257, cisco-sa-20150612-openssl, CVE-2014-8176, DSA-3287-1, HPSBHF03613, NetBSD-SA2015-008, NTAP-20150616-0001, openSUSE-SU-2015:1277-1, PAN-SA-2016-0020, PAN-SA-2016-0028, RHSA-2015:1115-01, SA98, SB10122, SOL16920, USN-2639-1, VIGILANCE-VUL-17118.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Le protocole DTLS (Datagram Transport Layer Security), basé sur TLS, fournit une couche cryptographique au-dessus du protocole UDP.

Cependant, si des données sont reçues entre les messages ChangeCipherSpec et Finished, OpenSSL libère une zone mémoire avant de la réutiliser.

Un attaquant peut donc provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via DTLS dans OpenSSL, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

menace sécurité CVE-2015-1788 CVE-2015-1789 CVE-2015-1790

OpenSSL : quatre vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de OpenSSL.
Gravité : 2/4.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 4.
Date création : 12/06/2015.
Références : 1450666, 1610582, 1647054, 1961111, 1961569, 1964113, 1964766, 1966038, 1970103, 1972125, 9010038, 9010039, BSA-2015-006, bulletinjul2015, c04760669, c05184351, c05353965, CERTFR-2015-AVI-257, CERTFR-2015-AVI-431, CERTFR-2016-AVI-128, CERTFR-2016-AVI-303, cisco-sa-20150612-openssl, cpuapr2017, cpuoct2017, CTX216642, CVE-2015-1788, CVE-2015-1789, CVE-2015-1790, CVE-2015-1792, DSA-3287-1, FEDORA-2015-10047, FEDORA-2015-10108, FreeBSD-SA-15:10.openssl, HPSBGN03678, HPSBHF03613, HPSBUX03388, JSA10694, JSA10733, NetBSD-SA2015-008, NTAP-20150616-0001, openSUSE-SU-2015:1139-1, openSUSE-SU-2015:1277-1, openSUSE-SU-2015:2243-1, openSUSE-SU-2016:0640-1, PAN-SA-2016-0020, PAN-SA-2016-0028, RHSA-2015:1115-01, RHSA-2015:1197-01, SA40002, SA98, SB10122, SOL16898, SOL16913, SOL16915, SOL16938, SSA:2015-162-01, SSRT102180, SUSE-SU-2015:1143-1, SUSE-SU-2015:1150-1, SUSE-SU-2015:1181-1, SUSE-SU-2015:1181-2, SUSE-SU-2015:1182-2, SUSE-SU-2015:1183-1, SUSE-SU-2015:1183-2, SUSE-SU-2015:1184-1, SUSE-SU-2015:1184-2, SUSE-SU-2015:1185-1, TNS-2015-07, TSB16728, USN-2639-1, VIGILANCE-VUL-17117.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans OpenSSL.

Un attaquant peut provoquer une boucle infinie via ECParameters, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2015-1788]

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide dans X509_cmp_time(), afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2015-1789]

Un attaquant peut forcer le déréférencement d'un pointeur NULL via EnvelopedContent, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2015-1790]

Un attaquant peut provoquer une boucle infinie via CMS signedData, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2015-1792]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis sécurité CVE-2015-0768

Cisco Prime : élévation de privilèges via Network Control System

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut utiliser certaines commandes de Network Control System de Cisco Prime, afin d'élever ses privilèges.
Gravité : 2/4.
Date création : 09/06/2015.
Références : 39192, CSCur27371, CVE-2015-0768, VIGILANCE-VUL-17087.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Le produit Cisco Prime contient un module "Network Control System" destiné à l'administration.

Ce module gère des comptes privilégiés et des comptes non privilégiés. Cependant, certaines actions concernant le "Device Work Center", qui devraient être réservées aux comptes privilégiés sont en fait réalisables par des comptes non privilégiés.

Un attaquant peut donc utiliser certaines commandes de Network Control System de Cisco Prime, afin d'élever ses privilèges.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de menace CVE-2015-1791

OpenSSL : utilisation de mémoire libérée via NewSessionTicket

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant, disposant d'un serveur TLS malveillant, peut employer le message NewSessionTicket, pour provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée dans un client lié à OpenSSL, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Gravité : 2/4.
Date création : 04/06/2015.
Références : 1961569, 1964113, 1970103, 2003480, 2003620, 2003673, 9010038, 9010039, bulletinjul2015, c04760669, c05184351, c05353965, CERTFR-2015-AVI-431, CERTFR-2016-AVI-128, CERTFR-2016-AVI-303, cisco-sa-20150612-openssl, cpuapr2017, cpuoct2016, cpuoct2017, CTX216642, CVE-2015-1791, DSA-3287-1, FEDORA-2015-10047, FEDORA-2015-10108, FreeBSD-SA-15:10.openssl, HPSBGN03678, HPSBHF03613, HPSBUX03388, JSA10694, JSA10733, NetBSD-SA2015-008, NTAP-20150616-0001, openSUSE-SU-2015:1139-1, openSUSE-SU-2016:0640-1, PAN-SA-2016-0020, PAN-SA-2016-0028, RHSA-2015:1115-01, SA40002, SA98, SB10122, SOL16914, SSA:2015-162-01, SSRT102180, SUSE-SU-2015:1143-1, SUSE-SU-2015:1150-1, SUSE-SU-2015:1182-2, SUSE-SU-2015:1184-1, SUSE-SU-2015:1184-2, SUSE-SU-2015:1185-1, TSB16728, USN-2639-1, VIGILANCE-VUL-17062.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Le protocole TLS utilise les messages NewSessionTicket pour obtenir un nouveau ticket de session (RFC 5077).

La fonction ssl3_get_new_session_ticket() du fichier ssl/s3_clnt.c implémente NewSessionTicket dans un client OpenSSL. Cependant, si le client est multi-threadé, cette fonction libère une zone mémoire avant de la réutiliser.

Un attaquant, disposant d'un serveur TLS malveillant, peut donc employer le message NewSessionTicket, pour provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée dans un client lié à OpenSSL, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de faille CVE-2015-0138 CVE-2015-0204

OpenSSL, LibReSSL, Mono, JSSE : affaiblissement du chiffrement TLS via FREAK

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant, placé en Man-in-the-middle, peut forcer le client Chrome, JSSE, LibReSSL, Mono ou OpenSSL à accepter un algorithme d'export faible, afin de plus facilement intercepter ou modifier les données échangées.
Gravité : 2/4.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 2.
Date création : 04/03/2015.
Date révision : 09/03/2015.
Références : 122007, 1450666, 1610582, 1647054, 1698613, 1699051, 1699810, 1700225, 1700997, 1701485, 1902260, 1903541, 1963275, 1968485, 1973383, 55767, 7014463, 7022958, 9010028, ARUBA-PSA-2015-003, bulletinjan2015, c04556853, c04679334, c04773241, CERTFR-2015-AVI-108, CERTFR-2015-AVI-117, CERTFR-2015-AVI-146, CERTFR-2016-AVI-303, cisco-sa-20150310-ssl, cpuapr2017, cpujul2018, cpuoct2017, CTX216642, CVE-2015-0138, CVE-2015-0204, DSA-3125-1, FEDORA-2015-0512, FEDORA-2015-0601, FG-IR-15-007, FREAK, FreeBSD-SA-15:01.openssl, HPSBMU03345, HPSBUX03244, HPSBUX03334, JSA10679, MDVSA-2015:019, MDVSA-2015:062, MDVSA-2015:063, NetBSD-SA2015-006, NetBSD-SA2015-007, NTAP-20150205-0001, openSUSE-SU-2015:0130-1, openSUSE-SU-2016:0640-1, RHSA-2015:0066-01, RHSA-2015:0800-01, RHSA-2015:1020-01, RHSA-2015:1021-01, RHSA-2015:1091-01, SA40015, SA88, SA91, SB10108, SB10110, SOL16120, SOL16123, SOL16124, SOL16126, SOL16135, SOL16136, SOL16139, SP-CAAANXD, SPL-95203, SPL-95206, SSA:2015-009-01, SSRT101885, SSRT102000, SUSE-SU-2015:1073-1, SUSE-SU-2015:1085-1, SUSE-SU-2015:1086-1, SUSE-SU-2015:1086-2, SUSE-SU-2015:1086-3, SUSE-SU-2015:1086-4, SUSE-SU-2015:1138-1, SUSE-SU-2015:1161-1, T1022075, USN-2459-1, VIGILANCE-VUL-16301, VN-2015-003_FREAK, VU#243585.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Le protocole TLS utilise une succession de messages, que le client et le serveur doivent échanger, avant d'établir une session sécurisée.

Plusieurs algorithmes cryptographiques sont négociables, dont les algorithmes compatibles avec l'export USA (moins de 512 bits).

Un attaquant placé en Man-in-the-middle peut injecter en début de session TLS un message choisissant un algorithme d'export. Ce message devrait générer une erreur, cependant certains clients TLS l'acceptent.

Note : la variante concernant Windows est décrite dans VIGILANCE-VUL-16332.

Un attaquant, placé en Man-in-the-middle, peut donc forcer le client Chrome, JSSE, LibReSSL, Mono ou OpenSSL à accepter un algorithme d'export faible, afin de plus facilement intercepter ou modifier les données échangées.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis cybersécurité CVE-2014-6593 CVE-2015-0205

JSSE, CyaSSL, Mono, OpenSSL : session en clair via SKIP-TLS

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant, disposant d'un serveur TLS, peut forcer le client/serveur JSSE, CyaSSL, Mono ou OpenSSL à utiliser une session en clair, afin qu'une tierce partie puisse intercepter ou modifier les données échangées.
Gravité : 2/4.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 2.
Date création : 04/03/2015.
Date révision : 09/03/2015.
Références : 1699051, 1700706, 1701485, 9010028, ARUBA-PSA-2015-003, bulletinjan2015, c04517481, c04556853, c04580241, c04583581, CERTFR-2015-AVI-108, CERTFR-2015-AVI-146, CERTFR-2016-AVI-303, cisco-sa-20150310-ssl, cpujan2015, cpuoct2017, CTX216642, CVE-2014-6593, CVE-2015-0205, DSA-3125-1, DSA-3144-1, DSA-3147-1, FEDORA-2015-0512, FEDORA-2015-0601, FEDORA-2015-0983, FEDORA-2015-1075, FEDORA-2015-1150, FEDORA-2015-8251, FEDORA-2015-8264, FreeBSD-SA-15:01.openssl, HPSBUX03219, HPSBUX03244, HPSBUX03273, HPSBUX03281, JSA10679, MDVSA-2015:019, MDVSA-2015:033, MDVSA-2015:062, NetBSD-SA2015-006, NTAP-20150205-0001, openSUSE-SU-2015:0130-1, openSUSE-SU-2015:0190-1, openSUSE-SU-2015:1277-1, RHSA-2015:0066-01, RHSA-2015:0067-01, RHSA-2015:0068-01, RHSA-2015:0069-01, RHSA-2015:0079-01, RHSA-2015:0080-01, RHSA-2015:0085-01, RHSA-2015:0086-01, RHSA-2015:0133-01, RHSA-2015:0134-01, RHSA-2015:0135-01, RHSA-2015:0136-01, RHSA-2015:0263-01, RHSA-2015:0264-01, SA40015, SA88, SB10104, SB10108, SKIP-TLS, SOL16120, SOL16123, SOL16124, SOL16126, SOL16135, SOL16136, SOL16139, SPL-95203, SSA:2015-009-01, SSRT101859, SSRT101885, SSRT101951, SSRT101968, SUSE-SU-2015:0336-1, SUSE-SU-2015:0503-1, USN-2459-1, USN-2486-1, USN-2487-1, VIGILANCE-VUL-16300, VMSA-2015-0003, VMSA-2015-0003.1, VMSA-2015-0003.10, VMSA-2015-0003.11, VMSA-2015-0003.12, VMSA-2015-0003.13, VMSA-2015-0003.14, VMSA-2015-0003.15, VMSA-2015-0003.2, VMSA-2015-0003.3, VMSA-2015-0003.4, VMSA-2015-0003.5, VMSA-2015-0003.6, VMSA-2015-0003.8, VMSA-2015-0003.9.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Le protocole TLS utilise une succession de messages, que le client et le serveur doivent échanger, avant d'établir une session sécurisée.

Cependant, les clients comme JSSE et CyaSSL acceptent que le serveur saute directement à l'état final (CVE-2014-6593, initialement traité dans VIGILANCE-VUL-16014). De même, les serveurs comme Mono ou OpenSSL acceptent que le client saute directement à l'état final (CVE-2015-0205, initialement traité dans VIGILANCE-VUL-15934). La session établie n'utilise alors aucun chiffrement.

Un attaquant, disposant d'un serveur TLS, peut donc forcer le client/serveur JSSE, CyaSSL, Mono ou OpenSSL à utiliser une session en clair, afin qu'une tierce partie puisse intercepter ou modifier les données échangées.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité cyber-sécurité CVE-2014-3570 CVE-2014-3571 CVE-2014-3572

OpenSSL : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de OpenSSL.
Gravité : 2/4.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 7.
Date création : 08/01/2015.
Références : 1610582, 1699810, 1700997, 1902260, 1903541, 1973383, 55767, 9010028, ARUBA-PSA-2015-003, bulletinjan2015, c04556853, c04679334, CERTFR-2015-AVI-008, CERTFR-2015-AVI-108, CERTFR-2015-AVI-146, CERTFR-2016-AVI-303, cisco-sa-20150310-ssl, cpuapr2017, cpujul2018, cpuoct2016, cpuoct2017, CTX216642, CVE-2014-3570, CVE-2014-3571, CVE-2014-3572, CVE-2014-8275, CVE-2015-0204, CVE-2015-0205, CVE-2015-0206, DSA-3125-1, FEDORA-2015-0512, FEDORA-2015-0601, FreeBSD-SA-15:01.openssl, HPSBUX03244, HPSBUX03334, JSA10679, MDVSA-2015:019, MDVSA-2015:062, MDVSA-2015:063, NetBSD-SA2015-006, NetBSD-SA2015-007, NTAP-20150205-0001, openSUSE-SU-2015:0130-1, openSUSE-SU-2015:1277-1, openSUSE-SU-2016:0640-1, RHSA-2015:0066-01, RHSA-2015:0800-01, SA40015, SA88, SB10108, SOL16120, SOL16123, SOL16124, SOL16126, SOL16135, SOL16136, SOL16139, SP-CAAANXD, SPL-95203, SPL-95206, SSA:2015-009-01, SSRT101885, SSRT102000, SUSE-SU-2015:1138-1, SUSE-SU-2015:1161-1, USN-2459-1, VIGILANCE-VUL-15934, VU#243585.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans OpenSSL.

Un attaquant peut envoyer un message DTLS, pour forcer le déréférencement d'un pointeur NULL dans dtls1_get_record(), afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2014-3571]

Un attaquant peut envoyer un message DTLS, pour provoquer une fuite mémoire dans dtls1_buffer_record(), afin de mener un déni de service. [grav:1/4; CVE-2015-0206]

Un attaquant peut forcer un client TLS à utiliser ECDH au lieu de ECDHE (ephemeral). [grav:2/4; CVE-2014-3572]

Un attaquant peut forcer un client TLS à utiliser EXPORT_RSA au lieu de RSA (VIGILANCE-VUL-16301). [grav:2/4; CVE-2015-0204, VU#243585]

Un attaquant peut s'authentifier sans utiliser de clé privé, dans le cas où le serveur fait confiance à une autorité de certification qui publie des certificats avec des clés DH (cas rare) (VIGILANCE-VUL-16300). [grav:2/4; CVE-2015-0205]

Un attaquant peut changer l'empreinte d'un certificat, sans conséquence connue sur la sécurité. [grav:1/4; CVE-2014-8275]

Dans certains cas peu probables, la fonction BN_sqr() fournit un résultat incorrect, sans conséquence connue sur la sécurité. [grav:1/4; CVE-2014-3570]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

faille CVE-2014-3569

OpenSSL : déréférencement de pointeur NULL via ssl23_get_client_hello

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer le déréférencement d'un pointeur NULL dans ssl23_get_client_hello() de OpenSSL, afin de mener un déni de service.
Gravité : 2/4.
Date création : 29/12/2014.
Références : 1973383, 9010028, ARUBA-PSA-2015-003, bulletinapr2017, bulletinjan2015, c04556853, CERTFR-2015-AVI-108, CERTFR-2015-AVI-146, CERTFR-2016-AVI-303, cisco-sa-20150310-ssl, cpuoct2017, CTX216642, CVE-2014-3569, DSA-3125-1, FreeBSD-SA-15:01.openssl, HPSBUX03244, JSA10679, MDVSA-2015:019, MDVSA-2015:062, NetBSD-SA2015-006, NTAP-20150205-0001, openSUSE-SU-2015:0130-1, openSUSE-SU-2016:0640-1, SA40015, SA88, SB10108, SSA:2015-009-01, SSRT101885, VIGILANCE-VUL-15882.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

La bibliothèque OpenSSL peut être compilée avec l'option no-ssl3, afin de désactiver SSLv3.

Cependant, depuis le patch pour la vulnérabilité VIGILANCE-VUL-15491, si OpenSSL est compilé avec no-ssl3 et reçoit un message SSL v3 Client Hello, la fonction ssl23_get_client_hello() du fichier ssl/s23_srvr.c utilise un pointeur NULL.

Un attaquant peut donc forcer le déréférencement d'un pointeur NULL dans ssl23_get_client_hello() de OpenSSL, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

faille cyber-sécurité CVE-2012-5990

Cisco Prime NCS, WCS : Cross Site Scripting de Login Page

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting dans la Login Page de Cisco Prime NCS/WCS, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Gravité : 2/4.
Date création : 04/09/2013.
Références : BID-62143, CSCud18375, CVE-2012-5990, VIGILANCE-VUL-13343, VU#830316.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Les produits Cisco Prime Network Control System et Wireless Control System utilisent une page d'authentification.

Cependant, elle ne filtre pas les données reçues avant de les insérer dans les documents HTML générés.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Scripting dans la Login Page de Cisco Prime NCS/WCS, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

menace cybersécurité CVE-2013-1170

Cisco Prime Network Control Systems : connexion via l'utilisateur de la base de données

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut utiliser le login et le mot de passe de la base de données de Cisco Prime Network Control Systems, afin de se connecter via SSH.
Gravité : 3/4.
Date création : 11/04/2013.
Date révision : 03/07/2013.
Références : 28796, BID-59013, CERTA-2013-AVI-239, cisco-sa-20130410-ncs, CSCtz30468, CSCub54624, CVE-2013-1170, VIGILANCE-VUL-12647.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Le produit Cisco Prime NCS (Network Control Systems) utilise une base de données.

Cependant, le login et le mot de passe de l'utilisateur qui accède à cette base sont constants. De plus, ils sont utilisables via SSH.

Un attaquant peut donc utiliser le login et le mot de passe de la base de données de Cisco Prime Network Control Systems, afin de se connecter via SSH.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)
Notre base de données contient d'autres bulletins. Vous pouvez utiliser un essai gratuit pour les consulter.

Consulter les informations sur Cisco Prime Network Control Systems :