L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.

Vulnérabilités informatiques de Cisco Unified CM

alerte de vulnérabilité CVE-2017-6654

Cisco Unified Communications Manager : Cross Site Scripting

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting de Cisco Unified Communications Manager, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Produits concernés : Cisco CUCM.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client.
Provenance : document.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 18/05/2017.
Références : CERTFR-2017-AVI-160, cisco-sa-20170517-ucm, CSCvc06608, CVE-2017-6654, VIGILANCE-VUL-22761.

Description de la vulnérabilité

Le produit Cisco Unified Communications Manager dispose d'un service web.

Cependant, les données reçues ne sont pas filtrées avant d'être insérées dans les documents HTML générés.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Scripting de Cisco Unified Communications Manager, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2017-3808

Cisco Unified Communications Manager : déni de service via Session Initiation Protocol

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut utiliser de nombreuses connexions Session Initiation Protocol vers Cisco Unified Communications Manager, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : Cisco CUCM.
Gravité : 3/4.
Conséquences : déni de service du serveur, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : client internet.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 20/04/2017.
Références : CERTFR-2017-AVI-127, cisco-sa-20170419-ucm, CVE-2017-3808, VIGILANCE-VUL-22507.

Description de la vulnérabilité

Le produit Cisco Unified Communications Manager dispose d'un service Session Initiation Protocol.

Cependant, la priorisation des flux est incorrecte.

Un attaquant peut donc utiliser de nombreuses connexions Session Initiation Protocol vers Cisco Unified Communications Manager, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2017-3888

Cisco Unified Communications Manager : Cross Site Scripting

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting de Cisco Unified Communications Manager, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Produits concernés : Cisco CUCM.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client.
Provenance : document.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 06/04/2017.
Références : cisco-sa-20170405-ucm1, CSCvc83712, CVE-2017-3888, VIGILANCE-VUL-22360.

Description de la vulnérabilité

Le produit Cisco Unified Communications Manager dispose d'un service web.

Cependant, les données reçues ne sont pas filtrées avant d'être insérées dans les documents HTML générés.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Scripting de Cisco Unified Communications Manager, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité informatique CVE-2017-3886

Cisco Unified Communications Manager : injection SQL

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une injection SQL de Cisco Unified Communications Manager, afin de lire ou modifier des données.
Produits concernés : Cisco CUCM.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, création/modification de données, effacement de données.
Provenance : client internet.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 06/04/2017.
Références : cisco-sa-20170405-ucm, CSCvc74291, CVE-2017-3886, VIGILANCE-VUL-22359.

Description de la vulnérabilité

Le produit Cisco Unified Communications Manager utilise une base de données.

Cependant, les données provenant de l'utilisateur sont directement insérées dans une requête SQL.

Un attaquant peut donc provoquer une injection SQL de Cisco Unified Communications Manager, afin de lire ou modifier des données.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2017-5638

Apache Struts : exécution de code via Jakarta Multipart CD/CL

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer un entête Content-Disposition/Content-Length malveillant sur Apache Struts avec Jakarta Multipart installé, afin d'exécuter du code.
Produits concernés : Struts, Cisco CUCM, Cisco Unified CCX, Avamar, MariaDB ~ précis, MySQL Community, MySQL Enterprise, Oracle Communications, Oracle Fusion Middleware, Oracle GlassFish Server, Oracle Identity Management, Oracle OIT, Tuxedo, WebLogic, Percona Server, XtraDB Cluster.
Gravité : 4/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur.
Provenance : client internet.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 20/03/2017.
Références : 498123, CERTFR-2017-ALE-004, cisco-sa-20170310-struts2, cpuapr2017, cpujul2017, CVE-2017-5638, ESA-2017-042, S2-045, S2-046, VIGILANCE-VUL-22190.

Description de la vulnérabilité

Le produit Apache Struts peut être configuré pour utiliser l'analyseur Multipart de Jakarta.

L'entête HTTP Content-Type peut contenir le type MIME multipart/form-data pour représenter les données de formulaires. Dans ce cas, l'analyseur Multipart de Jakarta est appelé.

Lorsque l'analyseur Multipart de Jakarta est utilisé, et lorsque l'entête Content-Disposition ou Content-Length contient une valeur malformée, une exception se produit, et le contenu de l'entête est interprété lors de l'affichage.

Un attaquant peut donc employer un entête Content-Disposition/Content-Length malveillant sur Apache Struts avec Jakarta Multipart installé, afin d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2017-3872

Cisco Unified Communications Manager : Cross Site Scripting

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting de Cisco Unified Communications Manager, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Produits concernés : Cisco CUCM.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client.
Provenance : document.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 16/03/2017.
Références : cisco-sa-20170315-ucm, CSCvc21620, CVE-2017-3872, VIGILANCE-VUL-22154.

Description de la vulnérabilité

Le produit Cisco Unified Communications Manager dispose d'un service web.

Cependant, les données reçues ne sont pas filtrées avant d'être insérées dans les documents HTML générés.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Scripting de Cisco Unified Communications Manager, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2017-3874

Cisco Unified Communications Manager : Cross Site Scripting

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting de Cisco Unified Communications Manager, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Produits concernés : Cisco CUCM.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client.
Provenance : document.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 16/03/2017.
Références : cisco-sa-20170315-ucm1, CSCvb70033, CVE-2017-3874, VIGILANCE-VUL-22153.

Description de la vulnérabilité

Le produit Cisco Unified Communications Manager dispose d'un service web.

Cependant, les données reçues ne sont pas filtrées avant d'être insérées dans les documents HTML générés.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Scripting de Cisco Unified Communications Manager, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité CVE-2017-3877

Cisco Unified Communications Manager : Cross Site Request Forgery

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Request Forgery de Cisco Unified Communications Manager, afin de forcer la victime à effectuer des opérations.
Produits concernés : Cisco CUCM.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur.
Provenance : client internet.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 16/03/2017.
Références : cisco-sa-20170315-ucm2, CSCvb70021, CVE-2017-3877, VIGILANCE-VUL-22152.

Description de la vulnérabilité

Le produit Cisco Unified Communications Manager dispose d'un service web.

Cependant, l'origine des requêtes n'est pas validée. Elles peuvent par exemple provenir d'une image affichée dans un document HTML.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Request Forgery de Cisco Unified Communications Manager, afin de forcer la victime à effectuer des opérations.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2017-5638

Apache Struts : exécution de code via Jakarta Multipart CT

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer un entête Content-Type illicite sur Apache Struts avec Jakarta Multipart installé, afin d'exécuter du code.
Produits concernés : Struts, Cisco CUCM, Cisco Unified CCX, Avamar, MariaDB ~ précis, MySQL Community, MySQL Enterprise, Oracle Communications, Oracle Fusion Middleware, Oracle GlassFish Server, Oracle Identity Management, Oracle OIT, Tuxedo, WebLogic, Percona Server, XtraDB Cluster, vCenter Server, VMware vSphere.
Gravité : 4/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur.
Provenance : client internet.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 08/03/2017.
Date révision : 14/03/2017.
Références : 498123, CERTFR-2017-ALE-004, CERTFR-2017-AVI-071, cisco-sa-20170310-struts2, cpuapr2017, cpujul2017, CVE-2017-5638, ESA-2017-042, S2-045, S2-046, VIGILANCE-VUL-22047, VMSA-2017-0004, VMSA-2017-0004.6, VU#834067.

Description de la vulnérabilité

Le produit Apache Struts peut être configuré pour utiliser l'analyseur Multipart de Jakarta.

L'entête HTTP Content-Type peut contenir le type MIME multipart/form-data pour représenter les données de formulaires. Dans ce cas, l'analyseur Multipart de Jakarta est appelé.

Lorsque l'analyseur Multipart de Jakarta est utilisé, et lorsque l'entête Content-Type contient une valeur multipart/form-data malformée, une exception se produit, et le contenu de l'entête est interprété lors de l'affichage.

Un attaquant peut donc employer un entête Content-Type illicite sur Apache Struts avec Jakarta Multipart installé, afin d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2017-3836

Cisco Unified Communications Manager : traversée de répertoire

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant authentifié peut traverser les répertoires de Cisco Unified Communications Manager, afin de lire un fichier situé hors de la racine du service.
Produits concernés : Cisco CUCM.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : client internet.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 16/02/2017.
Date révision : 20/02/2017.
Références : CERTFR-2017-AVI-052, cisco-sa-20170215-cucm3, CVE-2017-3836, VIGILANCE-VUL-21853.

Description de la vulnérabilité

Le produit Cisco Unified Communications Manager dispose d'un service web.

Cependant, les données provenant de l'utilisateur sont directement insérées dans un chemin d'accès. Les séquences comme "/.." permettent alors de remonter dans l'arborescence.

Un attaquant authentifié peut donc traverser les répertoires de Cisco Unified Communications Manager, afin de lire un fichier situé hors de la racine du service.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)
Notre base de données contient d'autres bulletins. Vous pouvez utiliser un essai gratuit pour les consulter.

Consulter les informations sur Cisco Unified CM :