L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.

Vulnérabilités informatiques de DCFM Enterprise

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2015-2808

TLS : déchiffrement de RC4 via Bar Mitzvah

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut utiliser l'attaque Bar Mitzvah sur TLS, afin d'obtenir des informations sensibles chiffrées par RC4.
Produits concernés : DCFM Enterprise, Brocade Network Advisor, Brocade vTM, Avamar, Black Diamond, ExtremeXOS, Summit, BIG-IP Hardware, TMOS, HPE BSM, HP Data Protector, HPE NNMi, HP Operations, SiteScope, HP Switch, HP-UX, AIX, DB2 UDB, Domino, Notes, IRAD, Security Directory Server, Tivoli Storage Manager, Tivoli Workload Scheduler, WebSphere AS Traditional, WebSphere MQ, SnapManager, Oracle Communications, Oracle Directory Server, Oracle Directory Services Plus, Oracle Fusion Middleware, Oracle GlassFish Server, Oracle Identity Management, Oracle iPlanet Web Server, Oracle OIT, Oracle Virtual Directory, WebLogic, Oracle Web Tier, SSL (protocole), RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : client internet.
Date création : 27/03/2015.
Références : 1450666, 1610582, 1647054, 1882708, 1883551, 1883553, 1902260, 1903541, 1960659, 1963275, 1967498, 523628, 7014463, 7022958, 7045736, 9010041, 9010044, Bar Mitzvah, BSA-2015-007, c04708650, c04767175, c04770140, c04772305, c04773119, c04773241, c04777195, c04777255, c04832246, c04926789, c05085988, c05336888, cpujan2018, cpuoct2017, CVE-2015-2808, DSA-2018-124, HPSBGN03350, HPSBGN03393, HPSBGN03399, HPSBGN03407, HPSBGN03414, HPSBGN03415, HPSBGN03580, HPSBHF03673, HPSBMU03345, HPSBMU03401, HPSBUX03435, HPSBUX03512, NTAP-20150715-0001, NTAP-20151028-0001, RHSA-2015:1020-01, RHSA-2015:1021-01, RHSA-2015:1091-01, SOL16864, SSRT102254, SSRT102977, SUSE-SU-2015:1073-1, SUSE-SU-2015:1085-1, SUSE-SU-2015:1086-1, SUSE-SU-2015:1086-2, SUSE-SU-2015:1086-3, SUSE-SU-2015:1086-4, SUSE-SU-2015:1138-1, SUSE-SU-2015:1161-1, VIGILANCE-VUL-16486, VN-2015-004.

Description de la vulnérabilité

Lors de l'initialisation d'une session TLS, le client et le serveur négocient des algorithmes cryptographiques. L'algorithme RC4 peut être choisi pour chiffrer.

Pour certaines clés faibles (une sur 2^24), la faiblesse "Invariance Weakness" permet de prédire les deux bits les plus faibles (LSB - Least Significant Bit) des 100 premiers octets chiffrés avec RC4. Le premier message TLS chiffré étant "Finished" (36 octets), un attaquant peut alors prédire les LSB de 64 octets.

Un attaquant peut donc utiliser l'attaque Bar Mitzvah sur TLS, afin d'obtenir des informations sensibles chiffrées par RC4.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2013-2566

SSL/TLS : obtention de message chiffré par RC4

Synthèse de la vulnérabilité

Lorsqu'un attaquant dispose de 2^30 messages chiffrés par RC4 avec des clés différentes, il peut retrouver le message en clair.
Produits concernés : DCFM Enterprise, Brocade Network Advisor, Brocade vTM, Avamar, BIG-IP Hardware, TMOS, HP Switch, Opera, Oracle Communications, Oracle Directory Server, Oracle Directory Services Plus, Oracle Fusion Middleware, Oracle GlassFish Server, Oracle Identity Management, Oracle iPlanet Web Server, Oracle OIT, Oracle Virtual Directory, WebLogic, Oracle Web Tier, SSL (protocole).
Gravité : 1/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : client internet.
Date création : 15/03/2013.
Références : 523628, BID-58796, BSA-2015-007, c05336888, cpuapr2017, cpujan2018, cpuoct2016, cpuoct2017, CVE-2013-2566, DSA-2018-124, HPSBHF03673, SOL14638, VIGILANCE-VUL-12530.

Description de la vulnérabilité

Une session SSL/TLS peut négocier différents algorithmes de chiffrement.

L'algorithme RC4 utilise un flot continu d'octets générés à partir de la clé. Ce flot est ensuite combiné (XOR) avec le message en clair.

Cependant, il apparaît que le flot généré est biaisé. L'analyse statistique de millions de messages chiffrés permet alors de retrouver ce biais.

Lorsqu'un attaquant dispose de 2^30 (minimum 2^24) messages chiffrés par RC4 avec des clés différentes, il peut donc retrouver le message en clair. La quantité de messages nécessaires pour mener l'attaque rend cette vulnérabilité difficile à exploiter.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)
Notre base de données contient d'autres bulletins. Vous pouvez utiliser un essai gratuit pour les consulter.