L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.

Vulnérabilités informatiques de DSM

avis de vulnérabilité CVE-2017-15887

Synology CardDAV Server : obtention d'information via Brute Force

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données via Brute Force de Synology CardDAV Server, afin d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Synology DSM.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : client intranet.
Date création : 06/11/2017.
Références : CVE-2017-15887, Synology-SA-17:64, VIGILANCE-VUL-24354.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données via Brute Force de Synology CardDAV Server, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2017-12079 CVE-2017-12080

Synology Photo Station : deux vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Synology Photo Station.
Produits concernés : Synology DSM.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : client intranet.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 2.
Date création : 06/11/2017.
Références : CVE-2017-12079, CVE-2017-12080, Synology-SA-17:63, VIGILANCE-VUL-24353.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Synology Photo Station.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2017-3735

OpenSSL : lecture de mémoire hors plage prévue via X.509 IPAddressFamily

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via X.509 IPAddressFamily de OpenSSL, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Mac OS X, Blue Coat CAS, ProxyAV, ProxySG par Blue Coat, SGOS par Blue Coat, Debian, Fedora, FreeBSD, hMailServer, AIX, WebSphere MQ, Juniper J-Series, Junos OS, NSM Central Manager, NSMXpress, SRX-Series, MariaDB ~ précis, McAfee Web Gateway, MySQL Community, MySQL Enterprise, Nodejs Core, OpenSSL, openSUSE Leap, Oracle Communications, Oracle Directory Services Plus, Oracle Fusion Middleware, Oracle Internet Directory, Solaris, Tuxedo, WebLogic, Percona Server, XtraDB Cluster, pfSense, RHEL, stunnel, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Symantec Content Analysis, ProxySG par Symantec, SGOS par Symantec, Synology DSM, Synology DS***, Synology RS***, Nessus, Ubuntu, X2GoClient.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Date création : 02/11/2017.
Références : 2011879, 2013026, 2014367, bulletinapr2018, CERTFR-2017-AVI-391, cpuapr2018, cpujan2018, cpujan2019, cpujul2018, cpuoct2018, CVE-2017-3735, DSA-4017-1, DSA-4018-1, FEDORA-2017-4cf72e2c11, FEDORA-2017-512a6c5aae, FEDORA-2017-55a3247cfd, FEDORA-2017-7f30914972, FEDORA-2017-dbec196dd8, FreeBSD-SA-17:11.openssl, HT208331, HT208394, ibm10715641, ibm10738249, JSA10851, openSUSE-SU-2017:3192-1, openSUSE-SU-2018:0029-1, openSUSE-SU-2018:0315-1, RHSA-2018:3221-01, SA157, SB10211, SUSE-SU-2017:2968-1, SUSE-SU-2017:2981-1, SUSE-SU-2018:0112-1, TNS-2017-15, USN-3475-1, VIGILANCE-VUL-24317.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via X.509 IPAddressFamily de OpenSSL, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2017-3736

OpenSSL : Man-in-the-Middle via bn_sqrx8x_internal

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut se positionner en Man-in-the-Middle et utiliser une erreur de retenue de bn_sqrx8x_internal() sur OpenSSL, afin de lire ou modifier des données de la session.
Produits concernés : SDS, SNS, Blue Coat CAS, ProxyAV, ProxySG par Blue Coat, SGOS par Blue Coat, Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, FreeBSD, hMailServer, Domino, Notes, IRAD, Rational ClearCase, QRadar SIEM, Tivoli Storage Manager, WebSphere AS Traditional, WebSphere MQ, Juniper J-Series, Junos OS, NSM Central Manager, NSMXpress, SRX-Series, MariaDB ~ précis, McAfee Email Gateway, McAfee NSP, McAfee NTBA, VirusScan, McAfee Web Gateway, MySQL Community, MySQL Enterprise, Nodejs Core, OpenSSL, openSUSE Leap, Oracle Communications, Oracle Directory Services Plus, Oracle Fusion Middleware, Oracle Internet Directory, Solaris, Tuxedo, WebLogic, Percona Server, XtraDB Cluster, pfSense, RHEL, Slackware, stunnel, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Symantec Content Analysis, ProxySG par Symantec, SGOS par Symantec, Synology DSM, Synology DS***, Synology RS***, Nessus, Ubuntu, X2GoClient.
Gravité : 1/4.
Conséquences : lecture de données, création/modification de données.
Provenance : client internet.
Date création : 02/11/2017.
Références : 2012827, 2013025, 2014202, 2014651, 2014669, 2015080, bulletinapr2018, bulletinjan2018, CERTFR-2017-AVI-391, cpuapr2018, cpujan2018, cpujan2019, cpujul2018, cpuoct2018, CVE-2017-3736, DSA-4017-1, DSA-4018-1, FEDORA-2017-4cf72e2c11, FEDORA-2017-512a6c5aae, FEDORA-2017-55a3247cfd, FEDORA-2017-7f30914972, FEDORA-2017-dbec196dd8, FreeBSD-SA-17:11.openssl, ibm10715641, ibm10719113, ibm10732391, ibm10733905, ibm10738249, ibm10738401, JSA10851, K14363514, openSUSE-SU-2017:3192-1, openSUSE-SU-2018:0029-1, openSUSE-SU-2018:0315-1, RHSA-2018:0998-01, RHSA-2018:2568-01, RHSA-2018:2575-01, SA157, SB10211, SB10220, SSA:2017-306-02, STORM-2017-006, SUSE-SU-2018:2839-1, SUSE-SU-2018:3082-1, TNS-2017-15, USN-3475-1, VIGILANCE-VUL-24316.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut se positionner en Man-in-the-Middle et utiliser une erreur de retenue de bn_sqrx8x_internal() sur OpenSSL, afin de lire ou modifier des données de la session.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité CVE-2017-15888

Synology Audio Station : Cross Site Scripting

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting de Synology Audio Station, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Produits concernés : Synology DSM.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client.
Provenance : document.
Date création : 30/10/2017.
Références : CVE-2017-15888, Synology-SA-17:61, VIGILANCE-VUL-24272.

Description de la vulnérabilité

Le produit Synology Audio Station dispose d'un service web.

Cependant, les données reçues ne sont pas filtrées avant d'être insérées dans les documents HTML générés.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Scripting de Synology Audio Station, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2017-13089 CVE-2017-13090

wget : buffer overflow via Chunk Encode

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow via Chunk Encode de wget, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Debian, Fedora, openSUSE Leap, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Synology DSM, Synology DS***, Synology RS***, Ubuntu.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : serveur internet.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 2.
Date création : 27/10/2017.
Références : CVE-2017-13089, CVE-2017-13090, DLA-1149-1, DSA-4008-1, FEDORA-2017-10fbce01ec, FEDORA-2017-de8a421dcd, FEDORA-2017-f0b3231763, openSUSE-SU-2017:2884-1, RHSA-2017:3075-01, SSA:2017-300-02, SUSE-SU-2017:2871-2, Synology-SA-17:62, USN-3464-1, USN-3464-2, VIGILANCE-VUL-24248.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow via Chunk Encode de wget, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2017-15649

Noyau Linux : utilisation de mémoire libérée via fanout_add

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via fanout_add() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Debian, Android OS, Linux, openSUSE Leap, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Synology DSM, Synology DS***, Synology RS***, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié, déni de service du serveur.
Provenance : document.
Date création : 18/10/2017.
Références : CERTFR-2017-AVI-379, CERTFR-2017-AVI-383, CERTFR-2017-AVI-390, CERTFR-2017-AVI-424, CERTFR-2017-AVI-426, CERTFR-2018-AVI-408, CVE-2017-15649, DLA-1200-1, openSUSE-SU-2017:2846-1, openSUSE-SU-2017:2905-1, RHSA-2018:0151-01, RHSA-2018:0152-01, SUSE-SU-2017:2847-1, SUSE-SU-2017:2869-1, SUSE-SU-2017:2908-1, SUSE-SU-2017:2920-1, SUSE-SU-2017:3267-1, SUSE-SU-2018:0233-1, Synology-SA-18:14, USN-3485-1, USN-3485-2, USN-3485-3, USN-3487-1, USN-3754-1, VIGILANCE-VUL-24166.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via fanout_add() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité CVE-2017-10274 CVE-2017-10281 CVE-2017-10285

Oracle Java : vulnérabilités de octobre 2017

Synthèse de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Oracle Java.
Produits concernés : Debian, Fedora, AIX, DB2 UDB, IRAD, Rational ClearCase, Security Directory Server, QRadar SIEM, Tivoli Storage Manager, Tivoli System Automation, WebSphere AS Liberty, WebSphere AS Traditional, IBM WebSphere ESB, WebSphere MQ, Junos Space, ePO, Java OpenJDK, openSUSE Leap, Java Oracle, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Synology DSM, Ubuntu.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, lecture de données, création/modification de données, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 20.
Date création : 18/10/2017.
Références : 2010282, 2010560, 2011264, 2012279, 2013081, 2013150, 2013545, 2014202, 2014981, 2015655, 2015825, 2016207, CERTFR-2017-AVI-366, cpuoct2017, CVE-2017-10274, CVE-2017-10281, CVE-2017-10285, CVE-2017-10293, CVE-2017-10295, CVE-2017-10309, CVE-2017-10341, CVE-2017-10342, CVE-2017-10345, CVE-2017-10346, CVE-2017-10347, CVE-2017-10348, CVE-2017-10349, CVE-2017-10350, CVE-2017-10355, CVE-2017-10356, CVE-2017-10357, CVE-2017-10380, CVE-2017-10386, CVE-2017-10388, DLA-1187-1, DSA-4015-1, DSA-4048-1, FEDORA-2017-7b17451b82, FEDORA-2017-98a361c2b5, FEDORA-2017-b1492e4844, FEDORA-2017-e7938fd7d7, ibm10718843, JSA10873, openSUSE-SU-2017:2998-1, openSUSE-SU-2018:0042-1, RHSA-2017:2998-01, RHSA-2017:2999-01, RHSA-2017:3046-01, RHSA-2017:3047-01, RHSA-2017:3264-01, RHSA-2017:3267-01, RHSA-2017:3268-01, RHSA-2017:3392-01, SB10212, SRC-2017-0028, SUSE-SU-2017:2989-1, SUSE-SU-2017:3235-1, SUSE-SU-2017:3369-1, SUSE-SU-2017:3411-1, SUSE-SU-2017:3440-1, SUSE-SU-2017:3455-1, SUSE-SU-2018:0005-1, SUSE-SU-2018:0061-1, swg22012279, Synology-SA-17:66, USN-3473-1, USN-3497-1, VIGILANCE-VUL-24161.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Oracle Java.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2017-13077 CVE-2017-13078 CVE-2017-13079

WPA2 : obtention d'information via Key Reinstallation Attacks

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données via Key Reinstallation Attacks de WPA2, afin d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : SNS, iOS par Apple, iPhone, Mac OS X, ArubaOS, Cisco Aironet, Cisco AnyConnect Secure Mobility Client, ASA, Meraki MR***, Cisco IP Phone, Cisco Wireless IP Phone, Debian, Fedora, FortiGate, FortiOS, FreeBSD, Android OS, Junos OS, SSG, Linux, Windows 10, Windows 2008 R0, Windows 2008 R2, Windows 2012, Windows 2016, Windows 7, Windows 8, Windows (plateforme) ~ non exhaustif, Windows RT, NetBSD, NetScreen Firewall, ScreenOS, OpenBSD, openSUSE Leap, pfSense, 802.11 (protocole), RHEL, RuggedSwitch, SIMATIC, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Synology DSM, Synology DS***, Synology RS***, Ubuntu, Unix (plateforme) ~ non exhaustif, WindRiver Linux.
Gravité : 3/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : liaison radio.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 10.
Date création : 16/10/2017.
Références : ARUBA-PSA-2017-007, CERTFR-2017-ALE-014, CERTFR-2017-AVI-357, CERTFR-2017-AVI-358, CERTFR-2017-AVI-359, CERTFR-2017-AVI-360, CERTFR-2017-AVI-361, CERTFR-2017-AVI-363, CERTFR-2017-AVI-373, CERTFR-2017-AVI-379, CERTFR-2017-AVI-383, CERTFR-2017-AVI-390, CERTFR-2017-AVI-441, CERTFR-2017-AVI-478, CERTFR-2018-AVI-014, CERTFR-2018-AVI-048, cisco-sa-20171016-wpa, CVE-2017-13077, CVE-2017-13078, CVE-2017-13079, CVE-2017-13080, CVE-2017-13081, CVE-2017-13082, CVE-2017-13084, CVE-2017-13086, CVE-2017-13087, CVE-2017-13088, DLA-1150-1, DLA-1200-1, DLA-1573-1, DSA-3999-1, FEDORA-2017-12e76e8364, FEDORA-2017-45044b6b33, FEDORA-2017-60bfb576b7, FEDORA-2017-cfb950d8f4, FEDORA-2017-fc21e3856b, FG-IR-17-196, FreeBSD-SA-17:07.wpa, HT208221, HT208222, HT208334, HT208394, JSA10827, K-511282, KRACK Attacks, openSUSE-SU-2017:2755-1, openSUSE-SU-2017:2846-1, openSUSE-SU-2017:2896-1, openSUSE-SU-2017:2905-1, openSUSE-SU-2017:3144-1, RHSA-2017:2907-01, RHSA-2017:2911-01, SSA:2017-291-02, SSA-418456, SSA-901333, STORM-2017-005, SUSE-SU-2017:2745-1, SUSE-SU-2017:2752-1, SUSE-SU-2017:2847-1, SUSE-SU-2017:2869-1, SUSE-SU-2017:2908-1, SUSE-SU-2017:2920-1, SUSE-SU-2017:3106-1, SUSE-SU-2017:3165-1, SUSE-SU-2017:3265-1, SUSE-SU-2017:3267-1, SUSE-SU-2018:0040-1, SUSE-SU-2018:0171-1, Synology-SA-17:60, Synology-SA-17:60 KRACK, USN-3455-1, USN-3505-1, VIGILANCE-VUL-24144, VU#228519.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données via Key Reinstallation Attacks de WPA2, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité CVE-2017-12163

Samba : obtention d'information via Share Write Access

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant local peut lire un fragment de la mémoire via Share Write Access de Samba, afin d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Debian, Fedora, HP-UX, QRadar SIEM, openSUSE Leap, Solaris, RHEL, Samba, Slackware, Synology DSM, Synology DS***, Synology RS***, Ubuntu.
Gravité : 1/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 20/09/2017.
Références : 2015237, bulletinoct2017, CERTFR-2017-AVI-316, CVE-2017-12163, DLA-1110-1, DSA-3983-1, FEDORA-2017-581be259ef, FEDORA-2017-5a0a31c04e, HPESBUX03817, openSUSE-SU-2017:2706-1, openSUSE-SU-2017:2713-1, openSUSE-SU-2017:3143-1, RHSA-2017:2789-01, RHSA-2017:2790-01, RHSA-2017:2791-01, SSA:2017-263-01, Synology-SA-17:57, USN-3426-1, USN-3426-2, VIGILANCE-VUL-23882.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant local peut lire un fragment de la mémoire via Share Write Access de Samba, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)
Notre base de données contient d'autres bulletins. Vous pouvez utiliser un essai gratuit pour les consulter.

Consulter les informations sur DSM :