L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.

Vulnérabilités informatiques de Google Android Gingerbread

avis de vulnérabilité informatique CVE-2017-16535

Noyau Linux : lecture de mémoire hors plage prévue via usb_get_bos_descriptor

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via usb_get_bos_descriptor() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Debian, Android OS, Linux, McAfee Web Gateway, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, déni de service du serveur.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 06/11/2017.
Références : CERTFR-2017-AVI-424, CERTFR-2017-AVI-448, CERTFR-2017-AVI-454, CERTFR-2017-AVI-458, CERTFR-2018-AVI-014, CERTFR-2018-AVI-048, CERTFR-2018-AVI-408, CVE-2017-16535, DLA-1200-1, SB10211, SUSE-SU-2017:3210-1, SUSE-SU-2017:3249-1, SUSE-SU-2017:3265-1, SUSE-SU-2018:0040-1, SUSE-SU-2018:0171-1, USN-3485-1, USN-3485-2, USN-3485-3, USN-3507-1, USN-3507-2, USN-3754-1, VIGILANCE-VUL-24339.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via usb_get_bos_descriptor() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2017-16533

Noyau Linux : lecture de mémoire hors plage prévue via usbhid_parse

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via usbhid_parse() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Debian, Android OS, Linux, McAfee Web Gateway, openSUSE Leap, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, déni de service du serveur.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 06/11/2017.
Références : CERTFR-2017-AVI-424, CERTFR-2017-AVI-426, CERTFR-2018-AVI-408, CERTFR-2018-AVI-579, CERTFR-2019-AVI-038, CVE-2017-16533, DLA-1200-1, openSUSE-SU-2018:3658-1, SB10211, SUSE-SU-2018:3589-1, SUSE-SU-2018:3746-1, SUSE-SU-2018:3934-1, SUSE-SU-2018:4069-1, SUSE-SU-2019:13937-1, USN-3485-1, USN-3485-2, USN-3485-3, USN-3487-1, USN-3754-1, VIGILANCE-VUL-24337.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via usbhid_parse() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité informatique CVE-2017-16531

Noyau Linux : lecture de mémoire hors plage prévue via drivers/usb/core/config.c

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via drivers/usb/core/config.c du noyau Linux, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Debian, Android OS, Linux, McAfee Web Gateway, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, déni de service du serveur.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 06/11/2017.
Références : CERTFR-2017-AVI-424, CERTFR-2017-AVI-426, CERTFR-2017-AVI-448, CERTFR-2017-AVI-458, CERTFR-2018-AVI-014, CERTFR-2018-AVI-048, CERTFR-2018-AVI-408, CVE-2017-16531, DLA-1200-1, SB10211, SUSE-SU-2017:3210-1, SUSE-SU-2017:3249-1, SUSE-SU-2017:3265-1, SUSE-SU-2018:0040-1, SUSE-SU-2018:0171-1, USN-3485-1, USN-3485-2, USN-3485-3, USN-3487-1, USN-3754-1, VIGILANCE-VUL-24335.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via drivers/usb/core/config.c du noyau Linux, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2017-16530

Noyau Linux : lecture de mémoire hors plage prévue via drivers/usb/storage/uas.c

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via drivers/usb/storage/uas.c du noyau Linux, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Android OS, Linux, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, déni de service du serveur.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 06/11/2017.
Références : CERTFR-2017-AVI-424, CERTFR-2017-AVI-426, CVE-2017-16530, USN-3485-1, USN-3485-2, USN-3485-3, USN-3487-1, VIGILANCE-VUL-24334.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via drivers/usb/storage/uas.c du noyau Linux, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2017-16529

Noyau Linux : lecture de mémoire hors plage prévue via snd_usb_create_streams

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via snd_usb_create_streams() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Debian, Android OS, Linux, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, déni de service du serveur.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 06/11/2017.
Références : CERTFR-2017-AVI-424, CERTFR-2017-AVI-426, CERTFR-2017-AVI-448, CERTFR-2017-AVI-458, CERTFR-2018-AVI-014, CERTFR-2018-AVI-048, CERTFR-2018-AVI-408, CVE-2017-16529, DLA-1200-1, SUSE-SU-2017:3210-1, SUSE-SU-2017:3249-1, SUSE-SU-2017:3265-1, SUSE-SU-2018:0040-1, SUSE-SU-2018:0171-1, USN-3485-1, USN-3485-2, USN-3485-3, USN-3487-1, USN-3754-1, VIGILANCE-VUL-24333.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via snd_usb_create_streams() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité CVE-2017-16527

Noyau Linux : utilisation de mémoire libérée via snd_usb_mixer_interrupt

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via snd_usb_mixer_interrupt() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Debian, Android OS, Linux, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié, déni de service du serveur.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 06/11/2017.
Références : CERTFR-2017-AVI-424, CERTFR-2017-AVI-426, CERTFR-2017-AVI-448, CERTFR-2017-AVI-458, CERTFR-2018-AVI-014, CERTFR-2018-AVI-048, CERTFR-2018-AVI-408, CVE-2017-16527, DLA-1200-1, SUSE-SU-2017:3210-1, SUSE-SU-2017:3249-1, SUSE-SU-2017:3265-1, SUSE-SU-2018:0040-1, SUSE-SU-2018:0171-1, USN-3485-1, USN-3485-2, USN-3485-3, USN-3487-1, USN-3754-1, VIGILANCE-VUL-24331.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via snd_usb_mixer_interrupt() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2017-16525

Noyau Linux : utilisation de mémoire libérée via usb_serial_console_disconnect

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via usb_serial_console_disconnect() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Debian, Android OS, Linux, McAfee Web Gateway, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié, déni de service du serveur.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 06/11/2017.
Références : CERTFR-2017-AVI-424, CERTFR-2017-AVI-426, CERTFR-2017-AVI-448, CERTFR-2017-AVI-458, CERTFR-2018-AVI-014, CERTFR-2018-AVI-048, CVE-2017-16525, DLA-1200-1, SB10211, SUSE-SU-2017:3210-1, SUSE-SU-2017:3249-1, SUSE-SU-2017:3265-1, SUSE-SU-2018:0040-1, SUSE-SU-2018:0171-1, USN-3485-1, USN-3485-2, USN-3485-3, USN-3487-1, USN-3583-1, USN-3583-2, VIGILANCE-VUL-24330.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via usb_serial_console_disconnect() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2017-15537

Noyau Linux : obtention d'information via FPU

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant local peut lire un fragment de la mémoire via FPU du noyau Linux, afin d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Android OS, Linux, Ubuntu.
Gravité : 1/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 19/10/2017.
Références : CERTFR-2017-AVI-384, CERTFR-2017-AVI-424, CERTFR-2017-AVI-426, CVE-2017-15537, USN-3469-1, USN-3469-2, USN-3487-1, VIGILANCE-VUL-24177.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant local peut lire un fragment de la mémoire via FPU du noyau Linux, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2017-15649

Noyau Linux : utilisation de mémoire libérée via fanout_add

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via fanout_add() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Debian, Android OS, Linux, openSUSE Leap, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Synology DSM, Synology DS***, Synology RS***, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié, déni de service du serveur.
Provenance : document.
Date création : 18/10/2017.
Références : CERTFR-2017-AVI-379, CERTFR-2017-AVI-383, CERTFR-2017-AVI-390, CERTFR-2017-AVI-424, CERTFR-2017-AVI-426, CERTFR-2018-AVI-408, CVE-2017-15649, DLA-1200-1, openSUSE-SU-2017:2846-1, openSUSE-SU-2017:2905-1, RHSA-2018:0151-01, RHSA-2018:0152-01, SUSE-SU-2017:2847-1, SUSE-SU-2017:2869-1, SUSE-SU-2017:2908-1, SUSE-SU-2017:2920-1, SUSE-SU-2017:3267-1, SUSE-SU-2018:0233-1, Synology-SA-18:14, USN-3485-1, USN-3485-2, USN-3485-3, USN-3487-1, USN-3754-1, VIGILANCE-VUL-24166.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via fanout_add() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2017-13077 CVE-2017-13078 CVE-2017-13079

WPA2 : obtention d'information via Key Reinstallation Attacks

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données via Key Reinstallation Attacks de WPA2, afin d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : SNS, iOS par Apple, iPhone, Mac OS X, ArubaOS, Cisco Aironet, Cisco AnyConnect Secure Mobility Client, ASA, Meraki MR***, Cisco IP Phone, Cisco Wireless IP Phone, Debian, Fedora, FortiGate, FortiOS, FreeBSD, Android OS, Junos OS, SSG, Linux, Windows 10, Windows 2008 R0, Windows 2008 R2, Windows 2012, Windows 2016, Windows 7, Windows 8, Windows (plateforme) ~ non exhaustif, Windows RT, NetBSD, NetScreen Firewall, ScreenOS, OpenBSD, openSUSE Leap, pfSense, 802.11 (protocole), RHEL, RuggedSwitch, SIMATIC, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Synology DSM, Synology DS***, Synology RS***, Ubuntu, Unix (plateforme) ~ non exhaustif, WindRiver Linux.
Gravité : 3/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : liaison radio.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 10.
Date création : 16/10/2017.
Références : ARUBA-PSA-2017-007, CERTFR-2017-ALE-014, CERTFR-2017-AVI-357, CERTFR-2017-AVI-358, CERTFR-2017-AVI-359, CERTFR-2017-AVI-360, CERTFR-2017-AVI-361, CERTFR-2017-AVI-363, CERTFR-2017-AVI-373, CERTFR-2017-AVI-379, CERTFR-2017-AVI-383, CERTFR-2017-AVI-390, CERTFR-2017-AVI-441, CERTFR-2017-AVI-478, CERTFR-2018-AVI-014, CERTFR-2018-AVI-048, cisco-sa-20171016-wpa, CVE-2017-13077, CVE-2017-13078, CVE-2017-13079, CVE-2017-13080, CVE-2017-13081, CVE-2017-13082, CVE-2017-13084, CVE-2017-13086, CVE-2017-13087, CVE-2017-13088, DLA-1150-1, DLA-1200-1, DLA-1573-1, DSA-3999-1, FEDORA-2017-12e76e8364, FEDORA-2017-45044b6b33, FEDORA-2017-60bfb576b7, FEDORA-2017-cfb950d8f4, FEDORA-2017-fc21e3856b, FG-IR-17-196, FreeBSD-SA-17:07.wpa, HT208221, HT208222, HT208334, HT208394, JSA10827, K-511282, KRACK Attacks, openSUSE-SU-2017:2755-1, openSUSE-SU-2017:2846-1, openSUSE-SU-2017:2896-1, openSUSE-SU-2017:2905-1, openSUSE-SU-2017:3144-1, RHSA-2017:2907-01, RHSA-2017:2911-01, SSA:2017-291-02, SSA-418456, SSA-901333, STORM-2017-005, SUSE-SU-2017:2745-1, SUSE-SU-2017:2752-1, SUSE-SU-2017:2847-1, SUSE-SU-2017:2869-1, SUSE-SU-2017:2908-1, SUSE-SU-2017:2920-1, SUSE-SU-2017:3106-1, SUSE-SU-2017:3165-1, SUSE-SU-2017:3265-1, SUSE-SU-2017:3267-1, SUSE-SU-2018:0040-1, SUSE-SU-2018:0171-1, Synology-SA-17:60, Synology-SA-17:60 KRACK, USN-3455-1, USN-3505-1, VIGILANCE-VUL-24144, VU#228519.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données via Key Reinstallation Attacks de WPA2, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)
Notre base de données contient d'autres bulletins. Vous pouvez utiliser un essai gratuit pour les consulter.

Consulter les informations sur Google Android Gingerbread :