L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.

Vulnérabilités informatiques de HP Network Node Manager i

menace cybersécurité CVE-2016-6816

Apache Tomcat : obtention d'information via HTTP Request Line

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données via HTTP Request Line de Apache Tomcat, afin d'obtenir des informations sensibles.
Gravité : 2/4.
Date création : 22/11/2016.
Références : 1999395, 1999474, 1999478, 1999479, 1999488, 1999532, 1999671, cpuoct2017, CVE-2016-6816, DLA-728-1, DLA-729-1, DSA-3738-1, DSA-3739-1, FEDORA-2016-98cca07999, FEDORA-2016-9c33466fbb, FEDORA-2016-a98c560116, K50116122, KM03302206, NTAP-20180605-0001, NTAP-20180607-0001, NTAP-20180607-0002, NTAP-20180614-0001, openSUSE-SU-2016:3129-1, openSUSE-SU-2016:3144-1, RHSA-2017:0244-01, RHSA-2017:0245-01, RHSA-2017:0246-01, RHSA-2017:0247-01, RHSA-2017:0250-01, RHSA-2017:0455-01, RHSA-2017:0456-01, RHSA-2017:0457-01, RHSA-2017:0527-01, RHSA-2017:0935-01, SOL50116122, SUSE-SU-2016:3079-1, SUSE-SU-2016:3081-1, SUSE-SU-2017:1632-1, SUSE-SU-2017:1660-1, USN-3177-1, USN-3177-2, VIGILANCE-VUL-21173.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données via HTTP Request Line de Apache Tomcat, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

faille informatique CVE-2016-4399 CVE-2016-4400

HPE Network Node Manager i : deux vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de HPE Network Node Manager i.
Gravité : 2/4.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 2.
Date création : 07/11/2016.
Références : c05325823, CVE-2016-4399, CVE-2016-4400, HPSBGN03656, VIGILANCE-VUL-21052.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de HPE Network Node Manager i.

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web. [grav:2/4; CVE-2016-4399]

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web. [grav:2/4; CVE-2016-4400]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2016-4397

HPE Network Node Manager i : exécution de code

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut utiliser une vulnérabilité de HPE Network Node Manager i, afin d'exécuter du code.
Gravité : 2/4.
Date création : 07/11/2016.
Références : c05325811, CVE-2016-4397, HPSBGN03657, VIGILANCE-VUL-21051.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut utiliser une vulnérabilité de HPE Network Node Manager i, afin d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de faille informatique CVE-2016-2009 CVE-2016-2010 CVE-2016-2011

HP NNMi : six vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de HP NNMi.
Gravité : 3/4.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 6.
Date création : 09/05/2016.
Date révision : 09/06/2016.
Références : c05103564, CVE-2016-2009, CVE-2016-2010, CVE-2016-2011, CVE-2016-2012, CVE-2016-2013, CVE-2016-2014, HPSBMU03584, VIGILANCE-VUL-19544.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans HP NNMi.

Un attaquant peut utiliser une vulnérabilité dans Apache Commons Collections, afin d'exécuter du code. [grav:3/4; CVE-2016-2009]

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web. [grav:2/4; CVE-2016-2010]

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web. [grav:2/4; CVE-2016-2011]

Un attaquant peut contourner les mesures de sécurité, afin d'élever ses privilèges. [grav:3/4; CVE-2016-2012]

Un attaquant peut contourner les mesures de sécurité, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; CVE-2016-2013]

Un attaquant peut contourner les mesures de sécurité, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:3/4; CVE-2016-2014]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de menace CVE-2015-4852 CVE-2015-6420 CVE-2015-6934

Apache Commons Collections : exécution de code via InvokerTransformer

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut envoyer un objet Gadget Chain sérialisé malveillant vers une application Java utilisant Apache Commons Collections, afin d'exécuter du code shell.
Gravité : 3/4.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 12.
Date création : 12/11/2015.
Références : 1610582, 1970575, 1971370, 1971531, 1971533, 1971751, 1972261, 1972373, 1972565, 1972794, 1972839, 2011281, 7014463, 7022958, 9010052, BSA-2016-004, bulletinjul2016, c04953244, c05050545, c05206507, c05325823, c05327447, CERTFR-2015-AVI-484, CERTFR-2015-AVI-555, cisco-sa-20151209-java-deserialization, COLLECTIONS-580, cpuapr2017, cpuapr2018, cpujan2017, cpujan2018, cpujul2017, cpuoct2016, cpuoct2017, cpuoct2018, CVE-2015-4852, CVE-2015-6420, CVE-2015-6934, CVE-2015-7420-ERROR, CVE-2015-7450, CVE-2015-7501, CVE-2015-8545, CVE-2015-8765, CVE-2016-1985, CVE-2016-1997, CVE-2016-4373, CVE-2016-4398, DSA-3403-1, HPSBGN03542, HPSBGN03560, HPSBGN03630, HPSBGN03656, HPSBGN03670, JSA10838, NTAP-20151123-0001, RHSA-2015:2500-01, RHSA-2015:2501-01, RHSA-2015:2502-01, RHSA-2015:2516-01, RHSA-2015:2517-01, RHSA-2015:2521-01, RHSA-2015:2522-01, RHSA-2015:2523-01, RHSA-2015:2524-01, RHSA-2015:2534-01, RHSA-2015:2535-01, RHSA-2015:2536-01, RHSA-2015:2537-01, RHSA-2015:2538-01, RHSA-2015:2539-01, RHSA-2015:2540-01, RHSA-2015:2541-01, RHSA-2015:2542-01, RHSA-2015:2547-01, RHSA-2015:2548-01, RHSA-2015:2556-01, RHSA-2015:2557-01, RHSA-2015:2559-01, RHSA-2015:2560-01, RHSA-2015:2578-01, RHSA-2015:2579-01, RHSA-2015:2670-01, RHSA-2015:2671-01, RHSA-2016:0040-01, RHSA-2016:0118-01, SA110, SB10144, SOL30518307, VIGILANCE-VUL-18294, VMSA-2015-0009, VMSA-2015-0009.1, VMSA-2015-0009.2, VMSA-2015-0009.3, VMSA-2015-0009.4, VU#576313.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

La bibliothèque Apache Commons Collections est utilisée par de nombreuses applications Java.

Un objet Java Gadgets ("gadget chains") peut contenir des Transformers, avec une chaîne "exec" contenant une commande shell qui est exécutée avec la méthode Java.lang.Runtime.exec(). Lorsque des données brutes sont désérialisées, la méthode readObject() est donc appelée pour reconstruire l'objet Gadgets, et elle utilise InvokerTransformer, qui exécute la commande shell indiquée.

On peut noter que d'autres classes (CloneTransformer, ForClosure, InstantiateFactory, InstantiateTransformer, PrototypeCloneFactory, PrototypeSerializationFactory, WhileClosure) exécutent aussi une commande shell à partir de données brutes à désérialiser.

Cependant, plusieurs applications exposent publiquement (avant authentification) la fonctionnalité de désérialisation Java.

Un attaquant peut donc envoyer un objet Gadget Chain sérialisé malveillant vers une application Java utilisant Apache Commons Collections, afin d'exécuter du code shell.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

menace sécurité CVE-2012-6153

Apache Commons HttpClient : Man-in-the-Middle

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut se positionner en Man-in-the-Middle sur Apache Commons HttpClient, afin de lire ou modifier des données de la session.
Gravité : 2/4.
Date création : 14/10/2015.
Références : 7036319, c05103564, CVE-2012-6153, FEDORA-2014-9539, FEDORA-2014-9581, HPSBMU03584, MDVSA-2014:170, RHSA-2014:1082-01, RHSA-2014:1098-01, RHSA-2014:1162-01, RHSA-2014:1163-01, RHSA-2014:1320-01, RHSA-2014:1321-01, RHSA-2014:1322-01, RHSA-2014:1323-01, RHSA-2014:1833-01, RHSA-2014:1834-01, RHSA-2014:1835-01, RHSA-2014:1836-01, RHSA-2014:1891-01, RHSA-2014:1892-01, RHSA-2014:1904-01, RHSA-2014:2019-01, RHSA-2014:2020-01, RHSA-2015:0125-01, RHSA-2015:0158-01, RHSA-2015:0234-01, RHSA-2015:0235-01, RHSA-2015:0675-01, RHSA-2015:0720-01, RHSA-2015:0765-01, RHSA-2015:0850-01, RHSA-2015:0851-01, RHSA-2015:1009, USN-2769-1, VIGILANCE-VUL-18097.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut se positionner en Man-in-the-Middle sur Apache Commons HttpClient, afin de lire ou modifier des données de la session.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2015-4000

TLS : affaiblissement de Diffie-Hellman via Logjam

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant, placé en Man-in-the-middle, peut forcer le client/serveur TLS à accepter un algorithme d'export faible, afin de plus facilement intercepter ou modifier les données échangées.
Gravité : 2/4.
Date création : 20/05/2015.
Date révision : 20/05/2015.
Références : 1610582, 1647054, 1957980, 1958984, 1959033, 1959539, 1959745, 1960194, 1960418, 1960862, 1962398, 1962694, 1963151, 9010038, 9010039, 9010041, 9010044, BSA-2015-005, bulletinjan2016, bulletinjul2015, c04725401, c04760669, c04767175, c04770140, c04773119, c04773241, c04774058, c04778650, c04832246, c04918839, c04926789, CERTFR-2016-AVI-303, CTX216642, CVE-2015-4000, DLA-507-1, DSA-3287-1, DSA-3300-1, DSA-3688-1, FEDORA-2015-10047, FEDORA-2015-10108, FEDORA-2015-9048, FEDORA-2015-9130, FEDORA-2015-9161, FreeBSD-EN-15:08.sendmail, FreeBSD-SA-15:10.openssl, HPSBGN03399, HPSBGN03407, HPSBGN03411, HPSBGN03417, HPSBHF03433, HPSBMU03345, HPSBMU03401, HPSBUX03363, HPSBUX03388, HPSBUX03435, HPSBUX03512, JSA10681, Logjam, NetBSD-SA2015-008, NTAP-20150616-0001, NTAP-20150715-0001, NTAP-20151028-0001, openSUSE-SU-2015:1139-1, openSUSE-SU-2015:1209-1, openSUSE-SU-2015:1216-1, openSUSE-SU-2015:1277-1, openSUSE-SU-2016:0226-1, openSUSE-SU-2016:0255-1, openSUSE-SU-2016:0261-1, openSUSE-SU-2016:2267-1, PAN-SA-2016-0020, PAN-SA-2016-0028, RHSA-2015:1072-01, RHSA-2015:1185-01, RHSA-2015:1197-01, RHSA-2016:2054-01, RHSA-2016:2055-01, RHSA-2016:2056-01, SA111, SA40002, SA98, SB10122, SSA:2015-219-02, SSRT102180, SSRT102254, SSRT102964, SSRT102977, SUSE-SU-2015:1143-1, SUSE-SU-2015:1150-1, SUSE-SU-2015:1177-1, SUSE-SU-2015:1177-2, SUSE-SU-2015:1181-1, SUSE-SU-2015:1181-2, SUSE-SU-2015:1182-2, SUSE-SU-2015:1183-1, SUSE-SU-2015:1183-2, SUSE-SU-2015:1184-1, SUSE-SU-2015:1184-2, SUSE-SU-2015:1185-1, SUSE-SU-2015:1268-1, SUSE-SU-2015:1268-2, SUSE-SU-2015:1269-1, SUSE-SU-2015:1581-1, SUSE-SU-2016:0224-1, SUSE-SU-2018:1768-1, TSB16728, USN-2624-1, USN-2625-1, USN-2656-1, USN-2656-2, VIGILANCE-VUL-16950, VN-2015-007.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

L'algorithme Diffie-Hellman permet d'échanger des clés cryptographiques. La suite DHE_EXPORT utilise des nombres premiers de maximum 512 bits.

L'algorithme Diffie-Hellman est utilisé par TLS. Cependant, durant la négociation, un attaquant placé en Man-in-the-middle peut forcer TLS à utiliser DHE_EXPORT (même si des suites plus fortes sont disponibles).

Cette vulnérabilité peut ensuite être combinée avec VIGILANCE-VUL-16951.

Un attaquant, placé en Man-in-the-middle, peut donc forcer le client/serveur TLS à accepter un algorithme d'export faible, afin de plus facilement intercepter ou modifier les données échangées.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de menace informatique CVE-2015-2808

TLS : déchiffrement de RC4 via Bar Mitzvah

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut utiliser l'attaque Bar Mitzvah sur TLS, afin d'obtenir des informations sensibles chiffrées par RC4.
Gravité : 2/4.
Date création : 27/03/2015.
Références : 1450666, 1610582, 1647054, 1882708, 1883551, 1883553, 1902260, 1903541, 1960659, 1963275, 1967498, 523628, 7014463, 7022958, 7045736, 9010041, 9010044, Bar Mitzvah, BSA-2015-007, c04708650, c04767175, c04770140, c04772305, c04773119, c04773241, c04777195, c04777255, c04832246, c04926789, c05085988, c05336888, cpujan2018, cpuoct2017, CVE-2015-2808, DSA-2018-124, HPSBGN03350, HPSBGN03393, HPSBGN03399, HPSBGN03407, HPSBGN03414, HPSBGN03415, HPSBGN03580, HPSBHF03673, HPSBMU03345, HPSBMU03401, HPSBUX03435, HPSBUX03512, NTAP-20150715-0001, NTAP-20151028-0001, RHSA-2015:1020-01, RHSA-2015:1021-01, RHSA-2015:1091-01, SOL16864, SSRT102254, SSRT102977, SUSE-SU-2015:1073-1, SUSE-SU-2015:1085-1, SUSE-SU-2015:1086-1, SUSE-SU-2015:1086-2, SUSE-SU-2015:1086-3, SUSE-SU-2015:1086-4, SUSE-SU-2015:1138-1, SUSE-SU-2015:1161-1, VIGILANCE-VUL-16486, VN-2015-004.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Lors de l'initialisation d'une session TLS, le client et le serveur négocient des algorithmes cryptographiques. L'algorithme RC4 peut être choisi pour chiffrer.

Pour certaines clés faibles (une sur 2^24), la faiblesse "Invariance Weakness" permet de prédire les deux bits les plus faibles (LSB - Least Significant Bit) des 100 premiers octets chiffrés avec RC4. Le premier message TLS chiffré étant "Finished" (36 octets), un attaquant peut alors prédire les LSB de 64 octets.

Un attaquant peut donc utiliser l'attaque Bar Mitzvah sur TLS, afin d'obtenir des informations sensibles chiffrées par RC4.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de faille CVE-2015-0138 CVE-2015-0204

OpenSSL, LibReSSL, Mono, JSSE : affaiblissement du chiffrement TLS via FREAK

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant, placé en Man-in-the-middle, peut forcer le client Chrome, JSSE, LibReSSL, Mono ou OpenSSL à accepter un algorithme d'export faible, afin de plus facilement intercepter ou modifier les données échangées.
Gravité : 2/4.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 2.
Date création : 04/03/2015.
Date révision : 09/03/2015.
Références : 122007, 1450666, 1610582, 1647054, 1698613, 1699051, 1699810, 1700225, 1700997, 1701485, 1902260, 1903541, 1963275, 1968485, 1973383, 55767, 7014463, 7022958, 9010028, ARUBA-PSA-2015-003, bulletinjan2015, c04556853, c04679334, c04773241, CERTFR-2015-AVI-108, CERTFR-2015-AVI-117, CERTFR-2015-AVI-146, CERTFR-2016-AVI-303, cisco-sa-20150310-ssl, cpuapr2017, cpujul2018, cpuoct2017, CTX216642, CVE-2015-0138, CVE-2015-0204, DSA-3125-1, FEDORA-2015-0512, FEDORA-2015-0601, FG-IR-15-007, FREAK, FreeBSD-SA-15:01.openssl, HPSBMU03345, HPSBUX03244, HPSBUX03334, JSA10679, MDVSA-2015:019, MDVSA-2015:062, MDVSA-2015:063, NetBSD-SA2015-006, NetBSD-SA2015-007, NTAP-20150205-0001, openSUSE-SU-2015:0130-1, openSUSE-SU-2016:0640-1, RHSA-2015:0066-01, RHSA-2015:0800-01, RHSA-2015:1020-01, RHSA-2015:1021-01, RHSA-2015:1091-01, SA40015, SA88, SA91, SB10108, SB10110, SOL16120, SOL16123, SOL16124, SOL16126, SOL16135, SOL16136, SOL16139, SP-CAAANXD, SPL-95203, SPL-95206, SSA:2015-009-01, SSRT101885, SSRT102000, SUSE-SU-2015:1073-1, SUSE-SU-2015:1085-1, SUSE-SU-2015:1086-1, SUSE-SU-2015:1086-2, SUSE-SU-2015:1086-3, SUSE-SU-2015:1086-4, SUSE-SU-2015:1138-1, SUSE-SU-2015:1161-1, T1022075, USN-2459-1, VIGILANCE-VUL-16301, VN-2015-003_FREAK, VU#243585.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Le protocole TLS utilise une succession de messages, que le client et le serveur doivent échanger, avant d'établir une session sécurisée.

Plusieurs algorithmes cryptographiques sont négociables, dont les algorithmes compatibles avec l'export USA (moins de 512 bits).

Un attaquant placé en Man-in-the-middle peut injecter en début de session TLS un message choisissant un algorithme d'export. Ce message devrait générer une erreur, cependant certains clients TLS l'acceptent.

Note : la variante concernant Windows est décrite dans VIGILANCE-VUL-16332.

Un attaquant, placé en Man-in-the-middle, peut donc forcer le client Chrome, JSSE, LibReSSL, Mono ou OpenSSL à accepter un algorithme d'export faible, afin de plus facilement intercepter ou modifier les données échangées.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de faille informatique CVE-2014-3566

SSL 3.0 : déchiffrement de session, POODLE

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant, placé en Man-in-the-Middle, peut déchiffrer une session SSL 3.0, afin d'obtenir des informations sensibles.
Gravité : 3/4.
Date création : 15/10/2014.
Références : 10923, 1589583, 1595265, 1653364, 1657963, 1663874, 1687167, 1687173, 1687433, 1687604, 1687611, 1690160, 1690185, 1690342, 1691140, 1692551, 1695392, 1696383, 1699051, 1700706, 2977292, 3009008, 7036319, aid-10142014, AST-2014-011, bulletinapr2015, bulletinjan2015, bulletinjan2016, bulletinjul2015, bulletinjul2016, bulletinoct2015, c04486577, c04487990, c04492722, c04497114, c04506802, c04510230, c04567918, c04616259, c04626982, c04676133, c04776510, CERTFR-2014-ALE-007, CERTFR-2014-AVI-454, CERTFR-2014-AVI-509, CERTFR-2015-AVI-169, CERTFR-2016-AVI-303, cisco-sa-20141015-poodle, cpujul2017, CTX216642, CVE-2014-3566, DSA-3053-1, DSA-3253-1, DSA-3489-1, ESA-2014-178, ESA-2015-098, ESXi500-201502001, ESXi500-201502101-SG, ESXi510-201503001, ESXi510-201503001-SG, ESXi510-201503101-SG, ESXi550-201501001, ESXi550-201501101-SG, FEDORA-2014-12989, FEDORA-2014-12991, FEDORA-2014-13012, FEDORA-2014-13017, FEDORA-2014-13040, FEDORA-2014-13069, FEDORA-2014-13070, FEDORA-2014-13444, FEDORA-2014-13451, FEDORA-2014-13764, FEDORA-2014-13777, FEDORA-2014-13781, FEDORA-2014-13794, FEDORA-2014-14234, FEDORA-2014-14237, FEDORA-2014-15379, FEDORA-2014-15390, FEDORA-2014-15411, FEDORA-2014-17576, FEDORA-2014-17587, FEDORA-2015-9090, FEDORA-2015-9110, FreeBSD-SA-14:23.openssl, FSC-2014-8, HPSBGN03256, HPSBGN03305, HPSBGN03332, HPSBHF03156, HPSBHF03300, HPSBMU03152, HPSBMU03184, HPSBMU03213, HPSBMU03416, HPSBUX03162, HPSBUX03194, JSA10656, MDVSA-2014:203, MDVSA-2014:218, MDVSA-2015:062, NetBSD-SA2014-015, nettcp_advisory, openSUSE-SU-2014:1331-1, openSUSE-SU-2014:1384-1, openSUSE-SU-2014:1395-1, openSUSE-SU-2014:1426-1, openSUSE-SU-2016:0640-1, openSUSE-SU-2016:1586-1, openSUSE-SU-2017:0980-1, PAN-SA-2014-0005, POODLE, RHSA-2014:1652-01, RHSA-2014:1653-01, RHSA-2014:1692-01, RHSA-2014:1920-01, RHSA-2014:1948-01, RHSA-2015:0010-01, RHSA-2015:0011-01, RHSA-2015:0012-01, RHSA-2015:1545-01, RHSA-2015:1546-01, SA83, SB10090, SB10104, sk102989, SOL15702, SP-CAAANKE, SP-CAAANST, SPL-91947, SPL-91948, SSA:2014-288-01, SSA-396873, SSA-472334, SSRT101767, STORM-2014-02-FR, SUSE-SU-2014:1357-1, SUSE-SU-2014:1361-1, SUSE-SU-2014:1386-1, SUSE-SU-2014:1387-1, SUSE-SU-2014:1387-2, SUSE-SU-2014:1409-1, SUSE-SU-2015:0010-1, SUSE-SU-2016:1457-1, SUSE-SU-2016:1459-1, T1021439, TSB16540, USN-2839-1, VIGILANCE-VUL-15485, VMSA-2015-0001, VMSA-2015-0001.1, VMSA-2015-0001.2, VN-2014-003, VU#577193.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Les sessions SSL/TLS peuvent être établies en utilisant plusieurs protocoles :
 - SSL 2.0 (obsolète)
 - SSL 3.0
 - TLS 1.0
 - TLS 1.1
 - TLS 1.2

Un attaquant peut abaisser la version (downgrade) en SSLv3. Cependant, avec SSL 3.0, un attaquant peut modifier la position du padding (octets de bourrage) en chiffrement CBC, afin de progressivement deviner des fragments d'information en clair.

Cette vulnérabilité porte le nom POODLE (Padding Oracle On Downgraded Legacy Encryption).

Un attaquant, placé en Man-in-the-Middle, peut donc déchiffrer une session SSL 3.0, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)
Notre base de données contient d'autres bulletins. Vous pouvez utiliser un essai gratuit pour les consulter.

Consulter les informations sur HP Network Node Manager i :