L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.

Vulnérabilités informatiques de IBM Security QRadar SIEM

alerte de vulnérabilité CVE-2017-1234

IBM QRadar SIEM : Cross Site Scripting

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting de IBM QRadar SIEM, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Produits concernés : QRadar SIEM.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits client.
Provenance : document.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 26/06/2017.
Références : 2004948, CVE-2017-1234, VIGILANCE-VUL-23081.

Description de la vulnérabilité

Le produit IBM QRadar SIEM dispose d'un service web.

Cependant, les données reçues ne sont pas filtrées avant d'être insérées dans les documents HTML générés.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Scripting de IBM QRadar SIEM, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité informatique CVE-2017-6951

Noyau Linux : déréférencement de pointeur NULL via keyring_search_aux

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer le déréférencement d'un pointeur NULL via keyring_search_aux() dans le noyau Linux, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : Debian, QRadar SIEM, Linux, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : déni de service du serveur, déni de service du service.
Provenance : shell utilisateur.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 17/03/2017.
Références : 2011746, CERTFR-2017-AVI-162, CERTFR-2017-AVI-282, CERTFR-2017-AVI-287, CERTFR-2017-AVI-288, CERTFR-2017-AVI-307, CERTFR-2017-AVI-311, CERTFR-2017-AVI-390, CVE-2017-6951, DLA-922-1, RHSA-2017:1842-01, RHSA-2017:2077-01, RHSA-2017:2669-01, SUSE-SU-2017:1360-1, SUSE-SU-2017:2342-1, SUSE-SU-2017:2389-1, SUSE-SU-2017:2525-1, SUSE-SU-2017:2920-1, USN-3422-1, USN-3422-2, VIGILANCE-VUL-22169.

Description de la vulnérabilité

Le noyau Linux gère des clés cryptographiques, notamment pour IPsec.

Cependant, dans l'appel système "request_key", la routine keyring_search_aux() ne vérifie pas si un pointeur est NULL, avant de l'utiliser.

Un attaquant peut donc forcer le déréférencement d'un pointeur NULL via keyring_search_aux() dans le noyau Linux, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2016-2879 CVE-2016-2880

IBM QRadar SIEM : deux vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de IBM QRadar SIEM.
Produits concernés : QRadar SIEM.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, lecture de données.
Provenance : client intranet.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 28/02/2017.
Références : 1997340, 1997341, CVE-2016-2879, CVE-2016-2880, VIGILANCE-VUL-21974.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans IBM QRadar SIEM.

Un attaquant peut contourner les mesures de sécurité via Outdated Cryptographic Algorithms, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; 1997341, CVE-2016-2879]

Un attaquant peut contourner les mesures de sécurité via Hard-coded Credentials, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; 1997340, CVE-2016-2880]
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2016-3013 CVE-2016-3052 CVE-2016-8915

IBM WebSphere MQ : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de IBM WebSphere MQ.
Produits concernés : QRadar SIEM, WebSphere MQ.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, lecture de données, déni de service du service.
Provenance : client intranet.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 21/02/2017.
Références : 1995099, 1998647, 1998648, 1998649, 1998660, 1998661, 1998663, 1998797, 2015824, CVE-2016-3013, CVE-2016-3052, CVE-2016-8915, CVE-2016-8971, CVE-2016-8986, CVE-2016-9009, VIGILANCE-VUL-21920.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans IBM WebSphere MQ.

Un attaquant peut provoquer une erreur fatale via Invalid Channel Protocol, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; 1998649, CVE-2016-8915]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow via Channel Data Conversion, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:2/4; 1998661, CVE-2016-3013]

Un attaquant peut provoquer une erreur fatale via MQXR Listener, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; 1998648, CVE-2016-8986]

Un attaquant peut contourner les mesures de sécurité via Java Clients, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; 1998660, CVE-2016-3052]

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via Administration Command, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; 1998663, CVE-2016-8971]

Un attaquant peut provoquer une erreur fatale via Cluster Channel Definition, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; 1998647, CVE-2016-9009]
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2016-2183 CVE-2016-5546 CVE-2016-5547

Oracle Java : vulnérabilités de janvier 2017

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Oracle Java.
Produits concernés : Debian, Fedora, AIX, Domino, Notes, IRAD, QRadar SIEM, SPSS Statistics, Tivoli Storage Manager, Tivoli System Automation, WebSphere AS Traditional, IBM WebSphere ESB, WebSphere MQ, ePO, SnapManager, Java OpenJDK, openSUSE Leap, Java Oracle, Solaris, RHEL, RSA Authentication Manager, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits privilégié, accès/droits utilisateur, lecture de données, création/modification de données, effacement de données, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : client intranet.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 18/01/2017.
Références : 1998379, 1998858, 1999054, 1999999, 2000212, 2000304, 2000516, 2000544, 2000602, 2000988, 2000990, 2001608, 2002331, 2002335, 2002336, 2002479, 2002537, 2002966, 2002991, 2003145, 2004036, 2004938, 2007242, bulletinapr2017, CERTFR-2017-AVI-017, cpujan2017, CVE-2016-2183, CVE-2016-5546, CVE-2016-5547, CVE-2016-5548, CVE-2016-5549, CVE-2016-5552, CVE-2016-8328, CVE-2017-3231, CVE-2017-3241, CVE-2017-3252, CVE-2017-3253, CVE-2017-3259, CVE-2017-3260, CVE-2017-3261, CVE-2017-3262, CVE-2017-3272, CVE-2017-3289, DLA-802-1, DLA-821-1, DSA-3782-1, ERPSCAN-17-006, ESA-2017-051, FEDORA-2017-4cb58f0bda, FEDORA-2017-c1252ccd41, java_jan2017_advisory, NTAP-20170119-0001, openSUSE-SU-2017:0374-1, openSUSE-SU-2017:0513-1, RHSA-2017:0175-01, RHSA-2017:0176-01, RHSA-2017:0177-01, RHSA-2017:0180-01, RHSA-2017:0263-01, RHSA-2017:0269-01, RHSA-2017:0336-01, RHSA-2017:0337-01, RHSA-2017:0338-01, RHSA-2017:0462-01, SB10186, SUSE-SU-2017:0346-1, SUSE-SU-2017:0460-1, SUSE-SU-2017:0490-1, SUSE-SU-2017:1444-1, USN-3179-1, USN-3194-1, USN-3198-1, VIGILANCE-VUL-21606, ZDI-17-056, ZDI-17-057.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Oracle Java.

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Hotspot, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2017-3289, ZDI-17-057]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Libraries, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2017-3272, ZDI-17-056]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via RMI, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2017-3241]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via AWT, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2017-3260]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via 2D, afin de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2017-3253]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Libraries, afin d'altérer des informations. [grav:3/4; CVE-2016-5546]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Libraries, afin d'obtenir des informations. [grav:2/4; CVE-2016-5549]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Libraries, afin d'obtenir des informations. [grav:2/4; CVE-2016-5548]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via JAAS, afin d'altérer des informations. [grav:2/4; CVE-2017-3252]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Java Mission Control, afin d'obtenir des informations. [grav:2/4; CVE-2017-3262]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Libraries, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2016-5547]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Networking, afin d'altérer des informations. [grav:2/4; CVE-2016-5552]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Networking, afin d'obtenir des informations. [grav:2/4; CVE-2017-3231]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Networking, afin d'obtenir des informations. [grav:2/4; CVE-2017-3261]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Deployment, afin d'obtenir des informations. [grav:1/4; CVE-2017-3259]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Java Mission Control, afin d'altérer des informations. [grav:1/4; CVE-2016-8328]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Libraries, afin d'obtenir des informations. [grav:1/4; CVE-2016-2183]
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2016-10147

Noyau Linux : déréférencement de pointeur NULL via mcryptd

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant local peut forcer le déréférencement d'un pointeur NULL via mcryptd dans le noyau Linux, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : QRadar SIEM, Linux, openSUSE Leap, RHEL, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : déni de service du serveur.
Provenance : shell utilisateur.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 17/01/2017.
Références : 2011746, CERTFR-2017-AVI-039, CERTFR-2017-AVI-045, CVE-2016-10147, openSUSE-SU-2017:0458-1, RHSA-2017:1842-01, RHSA-2017:2077-01, USN-3189-1, USN-3189-2, USN-3190-1, USN-3190-2, VIGILANCE-VUL-21596.

Description de la vulnérabilité

Le noyau Linux contient une mise en œuvre d'algorithmes cryptographiques, utilisables depuis l'espace utilisateur via une socket de type AF_ALG.

Cependant, dans le fichier source "mcryptd.c", le nom de l'algorithme n'est pas vérifié correctement, ce qui conduit à laisser un pointeur NULL dans une structure de données qui sera utilisée ultérieurement.

Un attaquant local peut donc forcer le déréférencement d'un pointeur NULL via mcryptd dans le noyau Linux, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2016-9878

Spring Framework : traversée de répertoire via ResourceServlet

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut traverser les répertoires via ResourceServlet de Spring Framework, afin de lire un fichier situé hors de la racine du service.
Produits concernés : Fedora, QRadar SIEM, MariaDB ~ précis, MySQL Community, MySQL Enterprise, Percona Server, XtraDB Cluster.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : client internet.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 22/12/2016.
Références : 1996375, 2015813, CVE-2016-9878, FEDORA-2016-f341d71730, RHSA-2017:3115-01, VIGILANCE-VUL-21453.

Description de la vulnérabilité

Le produit Spring Framework dispose d'un service web.

Cependant, les données provenant de l'utilisateur sont directement insérées dans un chemin d'accès. Les séquences comme "/.." permettent alors de remonter dans l'arborescence.

Un attaquant peut donc traverser les répertoires via ResourceServlet de Spring Framework, afin de lire un fichier situé hors de la racine du service.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2016-0762 CVE-2016-5018 CVE-2016-6794

Apache Tomcat : cinq vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Apache Tomcat.
Produits concernés : Tomcat, Debian, Fedora, QRadar SIEM, Snap Creator Framework, openSUSE Leap, Solaris, RHEL, JBoss EAP par Red Hat, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits privilégié, accès/droits utilisateur, lecture de données, création/modification de données.
Provenance : document.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 27/10/2016.
Références : 1999395, 1999474, 1999478, 1999479, 1999488, 1999532, 1999671, bulletinoct2016, CVE-2016-0762, CVE-2016-5018, CVE-2016-6794, CVE-2016-6796, CVE-2016-6797, DLA-728-1, DLA-729-1, DSA-3720-1, DSA-3721-1, FEDORA-2016-4094bd4ad6, FEDORA-2016-c1b01b9278, NTAP-20180605-0001, NTAP-20180607-0001, NTAP-20180607-0002, NTAP-20180614-0001, openSUSE-SU-2016:3129-1, openSUSE-SU-2016:3144-1, RHSA-2017:0455-01, RHSA-2017:0456-01, RHSA-2017:0457-01, RHSA-2017:1548-01, RHSA-2017:1549-01, RHSA-2017:1550-01, RHSA-2017:1551-01, RHSA-2017:1552-01, RHSA-2017:1658-01, RHSA-2017:1659-01, RHSA-2017:2247-01, SUSE-SU-2016:3079-1, SUSE-SU-2016:3081-1, SUSE-SU-2017:1632-1, SUSE-SU-2017:1660-1, USN-3177-1, USN-3177-2, VIGILANCE-VUL-20976.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Apache Tomcat.

Un attaquant peut contourner les mesures de sécurité via SecurityManager, afin d'élever ses privilèges. [grav:2/4; CVE-2016-5018]

Un attaquant peut contourner les mesures de sécurité via Realm Timing, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; CVE-2016-0762]

Un attaquant peut contourner les mesures de sécurité via System Property, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; CVE-2016-6794]

Un attaquant peut contourner les mesures de sécurité via SecurityManager, afin d'élever ses privilèges. [grav:2/4; CVE-2016-6796]

Un attaquant peut contourner les mesures de sécurité via Global Resources, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; CVE-2016-6797]
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2016-5542 CVE-2016-5554 CVE-2016-5556

Oracle Java : vulnérabilités de octobre 2016

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Oracle Java.
Produits concernés : Debian, Avamar, Fedora, AIX, Domino, Notes, IRAD, QRadar SIEM, Tivoli Storage Manager, Tivoli System Automation, WebSphere AS Traditional, IBM WebSphere ESB, WebSphere MQ, Junos Space, SnapManager, Java OpenJDK, openSUSE, openSUSE Leap, Java Oracle, JavaFX, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, lecture de données, création/modification de données, effacement de données, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 19/10/2016.
Références : 1993440, 1994049, 1994123, 1994478, 1997764, 1999054, 1999395, 1999474, 1999478, 1999479, 1999488, 1999532, 2000212, 2000544, 2000904, 2000988, 2000990, 2001608, 2002331, 2002479, 2002537, 2003145, 2004036, 491108, CERTFR-2016-AVI-349, CERTFR-2017-AVI-012, cpuoct2016, CVE-2016-5542, CVE-2016-5554, CVE-2016-5556, CVE-2016-5568, CVE-2016-5573, CVE-2016-5582, CVE-2016-5597, DLA-704-1, DSA-3707-1, ESA-2016-137, FEDORA-2016-73054cfeeb, JSA10770, NTAP-20161019-0001, openSUSE-SU-2016:2862-1, openSUSE-SU-2016:2900-1, openSUSE-SU-2016:2985-1, openSUSE-SU-2016:2990-1, openSUSE-SU-2016:3088-1, RHSA-2016:2079-01, RHSA-2016:2088-01, RHSA-2016:2089-01, RHSA-2016:2090-01, RHSA-2016:2136-01, RHSA-2016:2137-01, RHSA-2016:2138-01, RHSA-2016:2658-01, RHSA-2016:2659-01, RHSA-2017:0061-01, SUSE-SU-2016:2887-1, SUSE-SU-2016:3010-1, SUSE-SU-2016:3040-1, SUSE-SU-2016:3041-1, SUSE-SU-2016:3043-1, SUSE-SU-2016:3068-1, SUSE-SU-2016:3078-1, USN-3121-1, USN-3130-1, USN-3154-1, VIGILANCE-VUL-20906, ZDI-16-571.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Oracle Java.

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via 2D, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-5556]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via AWT, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-5568, ZDI-16-571]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Hotspot, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-5582]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Hotspot, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-5573]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Networking, afin d'obtenir des informations. [grav:2/4; CVE-2016-5597]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via JMX, afin d'altérer des informations. [grav:2/4; CVE-2016-5554]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Libraries, afin d'altérer des informations. [grav:1/4; CVE-2016-5542]
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2016-7042

Noyau Linux : buffer overflow via proc_keys_show

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow via proc_keys_show() sur le noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Debian, Android OS, QRadar SIEM, Linux, openSUSE, openSUSE Leap, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié, déni de service du serveur.
Provenance : shell utilisateur.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 14/10/2016.
Références : 1373499, 2011746, CERTFR-2016-AVI-378, CERTFR-2016-AVI-426, CERTFR-2017-AVI-001, CERTFR-2017-AVI-016, CERTFR-2017-AVI-034, CERTFR-2017-AVI-053, CERTFR-2017-AVI-054, CERTFR-2017-AVI-131, CERTFR-2017-AVI-287, CVE-2016-7042, DLA-670-1, DSA-3696-1, openSUSE-SU-2016:3021-1, openSUSE-SU-2016:3050-1, openSUSE-SU-2016:3058-1, openSUSE-SU-2016:3061-1, RHSA-2017:0817-01, RHSA-2017:1842-01, RHSA-2017:2077-01, RHSA-2017:2669-01, SUSE-SU-2016:2912-1, SUSE-SU-2016:2976-1, SUSE-SU-2016:3304-1, SUSE-SU-2017:0181-1, SUSE-SU-2017:0333-1, SUSE-SU-2017:0471-1, SUSE-SU-2017:0494-1, SUSE-SU-2017:1102-1, USN-3126-1, USN-3126-2, USN-3127-1, USN-3127-2, USN-3128-1, USN-3128-2, USN-3128-3, USN-3129-1, USN-3129-2, USN-3161-1, USN-3161-2, USN-3161-3, USN-3161-4, VIGILANCE-VUL-20868.

Description de la vulnérabilité

Le noyau Linux fournit l'interface /proc/keys pour accéder aux clés cryptographiques.

Cependant, si la taille des données est supérieure à la taille du tableau de stockage, un débordement se produit dans proc_keys_show().

Un attaquant peut donc provoquer un buffer overflow via proc_keys_show() sur le noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)
Notre base de données contient d'autres bulletins. Vous pouvez utiliser un essai gratuit pour les consulter.

Consulter les informations sur IBM Security QRadar SIEM :