L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.

Vulnérabilités informatiques de ISC BIND

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2017-3145

ISC BIND : erreur d'assertion via Fetch Cleanup Sequencing

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une erreur d'assertion via Fetch Cleanup Sequencing de ISC BIND, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, BIND, Junos OS, Junos Space, SRX-Series, openSUSE Leap, Solaris, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : client intranet.
Date création : 17/01/2018.
Références : bulletinjan2018, bulletinjul2018, CERTFR-2018-AVI-033, CVE-2017-3145, DSA-4089-1, FEDORA-2018-6550550774, FEDORA-2018-97bdb9ba32, JSA10873, JSA10875, JSA10917, K08613310, openSUSE-SU-2018:0323-1, RHSA-2018:0101-01, RHSA-2018:0102-01, RHSA-2018:0487-01, RHSA-2018:0488-01, SSA:2018-017-01, SUSE-SU-2018:0303-1, SUSE-SU-2018:0362-1, USN-3535-1, USN-3535-2, VIGILANCE-VUL-25087.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une erreur d'assertion via Fetch Cleanup Sequencing de ISC BIND, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2017-3142 CVE-2017-3143

ISC BIND : deux vulnérabilités via TSIG Authentication

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités via TSIG Authentication de ISC BIND.
Produits concernés : Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, HP-UX, AIX, BIND, Junos OS, Junos Space, SRX-Series, NetBSD, openSUSE Leap, Solaris, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 3/4.
Conséquences : lecture de données, création/modification de données.
Provenance : client internet.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 2.
Date création : 30/06/2017.
Date révision : 07/07/2017.
Références : AA-01503, AA-01504, bulletinjan2018, CERTFR-2017-AVI-199, CVE-2017-3142, CVE-2017-3143, DLA-1025-1, DLA-1025-2, DSA-3904-1, DSA-3904-2, FEDORA-2017-001f135337, FEDORA-2017-167cfa7b09, FEDORA-2017-59127a606c, FEDORA-2017-d04f7ddd73, HPESBUX03772, JSA10875, JSA10917, K02230327, K59448931, openSUSE-SU-2017:1809-1, RHSA-2017:1679-01, RHSA-2017:1680-01, SSA:2017-180-02, SUSE-SU-2017:1736-1, SUSE-SU-2017:1737-1, SUSE-SU-2017:1738-1, USN-3346-1, USN-3346-2, USN-3346-3, VIGILANCE-VUL-23107.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans ISC BIND.

Un attaquant peut effectuer un transfert de zone, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; AA-01504, CVE-2017-3142]

Un attaquant peut utiliser un Dynamic Update, afin de modifier une zone. [grav:3/4; AA-01503, CERTFR-2017-AVI-199, CVE-2017-3143]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2017-3140 CVE-2017-3141

ISC BIND : deux vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de ISC BIND.
Produits concernés : Fedora, HP-UX, BIND, Data ONTAP, Solaris, Slackware.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits privilégié, déni de service du serveur, déni de service du service.
Provenance : client internet.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 2.
Date création : 15/06/2017.
Références : bulletinjul2018, CERTFR-2017-AVI-184, CVE-2017-3140, CVE-2017-3141, FEDORA-2017-001f135337, FEDORA-2017-167cfa7b09, FEDORA-2017-59127a606c, FEDORA-2017-d04f7ddd73, HPESBUX03772, NTAP-20180926-0001, NTAP-20180926-0002, NTAP-20180926-0003, NTAP-20180926-0004, NTAP-20180926-0005, NTAP-20180927-0001, SSA:2017-165-01, VIGILANCE-VUL-22980.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans ISC BIND.

Un attaquant peut provoquer une boucle infinie lorsque les "Response Policy Zones" sont utilisées, afin de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2017-3140]

Sur MS-Windows, un attaquant local peut faire exécuter son propre programme à la place du service BIND en raison d'un mauvais traitement des espaces dans les chemins. [grav:2/4; CVE-2017-3141]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité informatique CVE-2017-3136 CVE-2017-3137 CVE-2017-3138

ISC BIND : trois vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de ISC BIND.
Produits concernés : Debian, Fedora, HP-UX, BIND, Juniper J-Series, Junos OS, Junos Space, SRX-Series, openSUSE Leap, Solaris, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 3/4.
Conséquences : déni de service du service.
Provenance : client internet.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 3.
Date création : 13/04/2017.
Références : bulletinjul2018, CERTFR-2017-AVI-112, CVE-2017-3136, CVE-2017-3137, CVE-2017-3138, DLA-957-1, DSA-3854-1, FEDORA-2017-0a876b0ba5, FEDORA-2017-44e494db1e, FEDORA-2017-edce28f24b, FEDORA-2017-ee4b0f53cb, HPESBUX03747, JSA10809, JSA10810, JSA10811, JSA10813, JSA10814, JSA10816, JSA10817, JSA10818, JSA10820, JSA10821, JSA10822, JSA10825, JSA10875, JSA10917, openSUSE-SU-2017:1063-1, RHSA-2017:1095-01, RHSA-2017:1105-01, RHSA-2017:1582-01, RHSA-2017:1583-01, SSA:2017-103-01, SUSE-SU-2017:0998-1, SUSE-SU-2017:0999-1, SUSE-SU-2017:1027-1, USN-3259-1, VIGILANCE-VUL-22445.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans ISC BIND.

Un attaquant peut provoquer une erreur d'assertion via DNS64 break-dnssec, afin de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2017-3136]

Un attaquant peut provoquer une erreur fatale via CNAME Response Ordering, afin de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2017-3137]

Un attaquant peut provoquer une erreur d'assertion via Null Command String, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2017-3138]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2017-3135

ISC BIND : erreur d'assertion via la configuration DNS64+RPZ

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une erreur d'assertion lorsque les fonctions DNS64 et RPZ de ISC BIND sont activées simultanément, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, HP-UX, BIND, Juniper J-Series, Junos OS, SRX-Series, Data ONTAP, openSUSE Leap, Solaris, RHEL, Slackware, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : déni de service du service.
Provenance : client internet.
Date création : 09/02/2017.
Références : bulletinjul2018, CVE-2017-3135, DLA-843-1, DSA-3795-1, FEDORA-2017-27099c270a, FEDORA-2017-2b46c8b6c2, FEDORA-2017-96b7f4f53e, FEDORA-2017-d0c9bf9508, HPESBUX03747, JSA10799, K80533167, NTAP-20180926-0001, NTAP-20180926-0002, NTAP-20180926-0003, NTAP-20180926-0004, NTAP-20180926-0005, NTAP-20180927-0001, openSUSE-SU-2017:0620-1, RHSA-2017:0276-01, SSA:2017-041-01, USN-3201-1, VIGILANCE-VUL-21790.

Description de la vulnérabilité

Le produit ISC BIND est un serveur DNS.

Il peut calculer les réponses de type adresse IPv6 à partir des données pour les adresses IPv4. Cependant, lorsque cette fonction est activée et que la fonction "Response Policy Zone" est aussi activée, une assertion peut être violée, ce qui stoppe le processus avec un signal SIGABORT.

Un attaquant peut donc provoquer une erreur d'assertion lorsque les fonctions DNS64 et RPZ de ISC BIND sont activées simultanément, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité CVE-2016-9131 CVE-2016-9147 CVE-2016-9444

ISC BIND : quatre vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de ISC BIND.
Produits concernés : Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, HP-UX, AIX, BIND, Juniper J-Series, Junos OS, SRX-Series, Data ONTAP, openSUSE, openSUSE Leap, Solaris, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : déni de service du service.
Provenance : client intranet.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 4.
Date création : 12/01/2017.
Références : bulletinjan2017, c05381687, CERTFR-2017-AVI-013, CERTFR-2017-AVI-111, CVE-2016-9131, CVE-2016-9147, CVE-2016-9444, CVE-2016-9778, DLA-805-1, DSA-3758-1, FEDORA-2017-59ca54c94e, FEDORA-2017-87992a0557, FEDORA-2017-8f23f564ad, FEDORA-2017-f44f2f5a48, HPESBUX03699, JSA10785, K02138183, NTAP-20180926-0001, NTAP-20180926-0002, NTAP-20180926-0003, NTAP-20180926-0004, NTAP-20180926-0005, NTAP-20180927-0001, openSUSE-SU-2017:0182-1, openSUSE-SU-2017:0193-1, RHSA-2017:0062-01, RHSA-2017:0063-01, RHSA-2017:0064-01, RHSA-2017:1583-01, SSA:2017-011-01, SSRT110304, SUSE-SU-2017:0111-1, SUSE-SU-2017:0112-1, SUSE-SU-2017:0113-1, USN-3172-1, VIGILANCE-VUL-21552.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans ISC BIND.

Un attaquant peut provoquer une erreur d'assertion via ANY Response, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2016-9131]

Un attaquant peut provoquer une erreur d'assertion via DNSSEC Information Response, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2016-9147]

Un attaquant peut provoquer une erreur d'assertion via DS Record Response, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2016-9444]

Un attaquant peut provoquer une erreur d'assertion via nxdomain-redirect, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2016-9778]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité CVE-2016-8864

ISC BIND : erreur d'assertion via DNAME

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une erreur d'assertion via DNAME de ISC BIND, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, FreeBSD, HP-UX, AIX, BIND, Juniper J-Series, Junos OS, SRX-Series, Data ONTAP, openSUSE, openSUSE Leap, Solaris, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES.
Gravité : 2/4.
Conséquences : déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : serveur internet.
Date création : 02/11/2016.
Références : bulletinjul2018, bulletinoct2016, c05381687, CERTFR-2017-AVI-111, CVE-2016-8864, DLA-696-1, DSA-3703-1, FEDORA-2016-605fd98c32, FEDORA-2016-8e39076950, FEDORA-2016-9417b4c1dc, FEDORA-2016-e38196b52a, FreeBSD-SA-16:34.bind, HPESBUX03699, JSA10785, K35322517, NTAP-20180926-0001, NTAP-20180926-0002, NTAP-20180926-0003, NTAP-20180926-0004, NTAP-20180926-0005, NTAP-20180927-0001, openSUSE-SU-2016:2738-1, openSUSE-SU-2016:2739-1, RHSA-2016:2141-01, RHSA-2016:2142-01, RHSA-2016:2615-01, RHSA-2016:2871-01, RHSA-2017:1583-01, SOL35322517, SSA:2016-308-02, SSRT110304, SUSE-SU-2016:2696-1, SUSE-SU-2016:2697-1, SUSE-SU-2016:2706-1, VIGILANCE-VUL-20991.

Description de la vulnérabilité

Le produit ISC BIND peut être configuré en mode récursif.

Cependant, si une réponse DNS contient une entrée DNAME spéciale, une erreur d'assertion se produit car les développeurs ne s'attendaient pas à ce cas, ce qui stoppe le processus.

Un attaquant peut donc provoquer une erreur d'assertion via DNAME de ISC BIND, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2016-2848

BIND : erreur d'assertion via Options

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une erreur d'assertion via DNS Options de BIND, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : Debian, AIX, BIND, Data ONTAP, RHEL, Ubuntu.
Gravité : 3/4.
Conséquences : déni de service du service.
Provenance : client internet.
Date création : 21/10/2016.
Références : CVE-2016-2848, DLA-672-1, NTAP-20180926-0001, NTAP-20180926-0002, NTAP-20180926-0003, NTAP-20180926-0004, NTAP-20180926-0005, NTAP-20180927-0001, RHSA-2016:2093-01, RHSA-2016:2094-01, RHSA-2016:2099-01, USN-3108-1, VIGILANCE-VUL-20928.

Description de la vulnérabilité

Le produit BIND implémente un service DNS.

Cependant, si la section Options est malformée, une erreur d'assertion se produit car les développeurs ne s'attendaient pas à ce cas, ce qui stoppe le processus.

Un attaquant peut donc provoquer une erreur d'assertion via DNS Options de BIND, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2016-2776

ISC BIND : erreur d'assertion via buffer.c

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une erreur d'assertion via buffer.c de ISC BIND, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, FreeBSD, HP-UX, AIX, BIND, Juniper J-Series, Junos OS, SRX-Series, openSUSE, openSUSE Leap, Solaris, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 3/4.
Conséquences : déni de service du service.
Provenance : client internet.
Date création : 28/09/2016.
Références : AA-01419, bulletinoct2016, c05321107, CERTFR-2017-AVI-111, CVE-2016-2776, DLA-645-1, DSA-3680-1, FEDORA-2016-2d9825f7c1, FEDORA-2016-3af8b344f1, FEDORA-2016-cbef6c8619, FEDORA-2016-cca77daf70, FreeBSD-SA-16:28.bind, JSA10785, K18829561, openSUSE-SU-2016:2406-1, RHSA-2016:1944-01, RHSA-2016:1945-01, RHSA-2016:2099-01, SOL18829561, SSA:2016-271-01, SUSE-SU-2016:2399-1, SUSE-SU-2016:2401-1, SUSE-SU-2016:2405-1, USN-3088-1, VIGILANCE-VUL-20707.

Description de la vulnérabilité

Le produit ISC BIND construit les réponses aux requêtes DNS dans les fonctions dns_message_render*() du fichier lib/dns/message.c.

Cependant, la taille de l'entête DNS_MESSAGE_HEADERLEN n'est pas utilisée pour vérifier l'espace libre dans la réponse à construire. Une erreur d'assertion se produit alors dans le fichier buffer.c, car les développeurs ne s'attendaient pas à ce cas, ce qui stoppe le processus.

Un attaquant peut donc provoquer une erreur d'assertion via buffer.c de ISC BIND, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2016-2775

ISC BIND : boucle infinie via lwresd

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une boucle infinie via lwresd de ISC BIND, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : Debian, Fedora, HP-UX, AIX, BIND, openSUSE Leap, Solaris, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, VxWorks.
Gravité : 2/4.
Conséquences : déni de service du service.
Provenance : client internet.
Date création : 19/07/2016.
Références : AA-01393, bulletinjul2016, c05321107, CVE-2016-2775, DLA-645-1, FEDORA-2016-007efacd1c, FEDORA-2016-2941b3264e, FEDORA-2016-3fba74e7f5, FEDORA-2016-53f0c65f40, openSUSE-SU-2017:1063-1, RHSA-2017:2533-01, SSA:2016-204-01, SUSE-SU-2017:0998-1, SUSE-SU-2017:0999-1, SUSE-SU-2017:1027-1, VIGILANCE-VUL-20144.

Description de la vulnérabilité

Le produit ISC BIND implémente le "lightweight resolver protocol" dans le démon lwresd, ou dans named lorsque named.conf contient la section "lwres".

Cependant, si getrrsetbyname() est appelée pour résoudre un nom relatif trop long (combiné avec une liste de recherche), une récursion infinie se produit dans lwresd/lwres.

Un attaquant peut donc provoquer une boucle infinie via lwresd de ISC BIND, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)
Notre base de données contient d'autres bulletins. Vous pouvez utiliser un essai gratuit pour les consulter.

Consulter les informations sur ISC BIND :