L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.

Vulnérabilités informatiques de Juniper Junos Space Ethernet Design

vulnérabilité informatique CVE-2017-14106

Noyau Linux : déni de service via tcp_disconnect

Synthèse de la vulnérabilité

Produits concernés : Debian, Junos Space, Linux, openSUSE Leap, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu, WindRiver Linux.
Gravité : 1/4.
Conséquences : déni de service du serveur, déni de service du service.
Provenance : shell utilisateur.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 04/09/2017.
Références : CERTFR-2017-AVI-339, CERTFR-2017-AVI-375, CERTFR-2017-AVI-379, CERTFR-2017-AVI-383, CERTFR-2017-AVI-390, CERTFR-2017-AVI-400, CERTFR-2018-AVI-005, CERTFR-2018-AVI-014, CERTFR-2018-AVI-048, CVE-2017-14106, DLA-1099-1, DSA-3981-1, JSA10838, openSUSE-SU-2017:2494-1, openSUSE-SU-2017:2495-1, RHSA-2017:2918-01, RHSA-2017:2930-01, RHSA-2017:2931-01, RHSA-2017:3200-01, RHSA-2018:2172-01, SUSE-SU-2017:2847-1, SUSE-SU-2017:2869-1, SUSE-SU-2017:2908-1, SUSE-SU-2017:2920-1, SUSE-SU-2017:2956-1, SUSE-SU-2018:0011-1, SUSE-SU-2018:0040-1, SUSE-SU-2018:0131-1, SUSE-SU-2018:0171-1, USN-3443-1, USN-3443-2, USN-3443-3, USN-3444-1, USN-3444-2, USN-3445-1, USN-3445-2, VIGILANCE-VUL-23715.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une erreur fatale via tcp_disconnect() du noyau Linux, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2017-13672

QEMU : déni de service via vga_draw_line

Synthèse de la vulnérabilité

Produits concernés : Debian, Fedora, Junos Space, openSUSE Leap, QEMU, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 1/4.
Conséquences : déni de service du serveur, déni de service du service.
Provenance : compte privilégié.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 31/08/2017.
Références : CVE-2017-13672, DSA-3991-1, FEDORA-2017-5bcddc1984, FEDORA-2017-9149114fba, FEDORA-2017-d4709b0d8b, JSA10917, openSUSE-SU-2017:2938-1, openSUSE-SU-2017:2941-1, RHSA-2018:0816-01, RHSA-2018:2162-01, SUSE-SU-2017:2924-1, SUSE-SU-2017:2936-1, SUSE-SU-2017:2946-1, SUSE-SU-2017:2963-1, SUSE-SU-2017:2969-1, SUSE-SU-2017:3084-1, SUSE-SU-2017:3236-1, SUSE-SU-2017:3239-1, SUSE-SU-2017:3242-1, SUSE-SU-2019:13921-1, USN-3575-1, USN-3575-2, VIGILANCE-VUL-23648.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant, dans un système invité, peut provoquer une erreur fatale via vga_draw_line() de QEMU, afin de mener un déni de service sur le système hôte.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité informatique CVE-2017-1000112

Noyau Linux : corruption de mémoire via UFO

Synthèse de la vulnérabilité

Produits concernés : Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, Junos Space, Linux, openSUSE Leap, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié, déni de service du serveur.
Provenance : shell utilisateur.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 11/08/2017.
Références : CERTFR-2017-AVI-263, CERTFR-2017-AVI-264, CERTFR-2017-AVI-277, CERTFR-2017-AVI-293, CERTFR-2017-AVI-311, CERTFR-2017-AVI-338, CERTFR-2017-AVI-375, CERTFR-2017-AVI-400, CVE-2017-1000112, DSA-3981-1, FEDORA-2017-4336d64e21, FEDORA-2017-73f71456d7, FEDORA-2018-884a105c04, JSA10838, K60250153, openSUSE-SU-2017:2169-1, openSUSE-SU-2017:2171-1, RHSA-2017:2918-01, RHSA-2017:2930-01, RHSA-2017:2931-01, RHSA-2017:3200-01, SUSE-SU-2017:2131-1, SUSE-SU-2017:2142-1, SUSE-SU-2017:2150-1, SUSE-SU-2017:2286-1, SUSE-SU-2017:2525-1, SUSE-SU-2017:2694-1, SUSE-SU-2017:2956-1, SUSE-SU-2017:3265-1, USN-3384-1, USN-3384-2, USN-3385-1, USN-3385-2, USN-3386-1, USN-3386-2, VIGILANCE-VUL-23509.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire via UFO du noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2017-1000111

Noyau Linux : buffer overflow via AF_PACKET

Synthèse de la vulnérabilité

Produits concernés : Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, Android OS, Junos Space, Linux, openSUSE Leap, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu, WindRiver Linux.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié, déni de service du serveur.
Provenance : shell utilisateur.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 11/08/2017.
Références : CERTFR-2017-AVI-263, CERTFR-2017-AVI-264, CERTFR-2017-AVI-277, CERTFR-2017-AVI-293, CERTFR-2017-AVI-375, CERTFR-2017-AVI-400, CVE-2017-1000111, DLA-1099-1, DSA-3981-1, FEDORA-2017-4336d64e21, FEDORA-2017-73f71456d7, FEDORA-2018-884a105c04, JSA10838, K44309215, openSUSE-SU-2017:2169-1, openSUSE-SU-2017:2171-1, RHSA-2017:2918-01, RHSA-2017:2930-01, RHSA-2017:2931-01, RHSA-2017:3200-01, SUSE-SU-2017:2131-1, SUSE-SU-2017:2142-1, SUSE-SU-2017:2150-1, SUSE-SU-2017:2286-1, SUSE-SU-2017:2956-1, USN-3384-1, USN-3384-2, USN-3385-1, USN-3385-2, USN-3386-1, USN-3386-2, VIGILANCE-VUL-23508.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow via AF_PACKET du noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité informatique CVE-2017-10053 CVE-2017-10067 CVE-2017-10074

Oracle Java : vulnérabilités de juillet 2017

Synthèse de la vulnérabilité

Produits concernés : Debian, Fedora, AIX, Domino, Notes, Security Directory Server, QRadar SIEM, Tivoli Storage Manager, Tivoli System Automation, WebSphere AS Traditional, IBM WebSphere ESB, WebSphere MQ, Junos Space, ePO, SnapManager, Java OpenJDK, openSUSE Leap, Java Oracle, JavaFX, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, lecture de données, création/modification de données, déni de service du service.
Provenance : document.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 19/07/2017.
Références : 2007002, 2008025, 2008360, 2008362, 2008757, 2009206, 2009232, 2009253, 2009415, 2009663, 2011594, 2012301, CERTFR-2017-AVI-223, cpujul2017, CVE-2017-10053, CVE-2017-10067, CVE-2017-10074, CVE-2017-10078, CVE-2017-10081, CVE-2017-10086, CVE-2017-10087, CVE-2017-10089, CVE-2017-10090, CVE-2017-10096, CVE-2017-10101, CVE-2017-10102, CVE-2017-10104, CVE-2017-10105, CVE-2017-10107, CVE-2017-10108, CVE-2017-10109, CVE-2017-10110, CVE-2017-10111, CVE-2017-10114, CVE-2017-10115, CVE-2017-10116, CVE-2017-10117, CVE-2017-10118, CVE-2017-10121, CVE-2017-10125, CVE-2017-10135, CVE-2017-10145, CVE-2017-10176, CVE-2017-10193, CVE-2017-10198, CVE-2017-10243, DLA-1073-1, DSA-3919-1, DSA-3954-1, DSA-4005-1, FEDORA-2017-605557de96, FEDORA-2017-721314e3b3, FEDORA-2017-735e2ae663, FEDORA-2017-be3df4fe14, FEDORA-2017-fe57cf60c3, ibm10718843, JSA10873, NTAP-20170720-0001, openSUSE-SU-2017:2211-1, openSUSE-SU-2018:0042-1, RHSA-2017:1789-01, RHSA-2017:1790-01, RHSA-2017:1791-01, RHSA-2017:1792-01, RHSA-2017:2424-01, RHSA-2017:2469-01, RHSA-2017:2481-01, RHSA-2017:2530-01, SB10208, SUSE-SU-2017:2175-1, SUSE-SU-2017:2263-1, SUSE-SU-2017:2280-1, SUSE-SU-2017:2281-1, SUSE-SU-2018:0005-1, USN-3366-1, USN-3366-2, USN-3396-1, VIGILANCE-VUL-23289.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Oracle Java.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité informatique CVE-2017-9788

Apache httpd : obtention d'information via mod_auth_digest

Synthèse de la vulnérabilité

Produits concernés : Apache httpd, Mac OS X, Blue Coat CAS, Debian, Junos Space, openSUSE Leap, Solaris, VirtualBox, RHEL, JBoss EAP par Red Hat, Symantec Content Analysis, Ubuntu.
Gravité : 3/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : client internet.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 13/07/2017.
Références : APPLE-SA-2017-09-25-1, bulletinjul2017, cpuoct2017, CVE-2017-9788, DLA-1028-1, DSA-3913-1, HT208144, HT208221, JSA10838, openSUSE-SU-2017:2016-1, RHSA-2017:2478-01, RHSA-2017:2479-01, RHSA-2017:2483-01, RHSA-2017:3113-01, RHSA-2017:3114-01, RHSA-2017:3193-01, RHSA-2017:3194-01, RHSA-2017:3195-01, RHSA-2017:3239-01, RHSA-2017:3240-01, SYMSA1457, USN-3370-1, USN-3370-2, VIGILANCE-VUL-23249.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données via mod_auth_digest de Apache httpd, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2017-3142 CVE-2017-3143

ISC BIND : deux vulnérabilités via TSIG Authentication

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités via TSIG Authentication de ISC BIND.
Produits concernés : Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, HP-UX, AIX, BIND, Junos OS, Junos Space, SRX-Series, NetBSD, openSUSE Leap, Solaris, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 3/4.
Conséquences : lecture de données, création/modification de données.
Provenance : client internet.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 30/06/2017.
Date révision : 07/07/2017.
Références : AA-01503, AA-01504, bulletinjan2018, CERTFR-2017-AVI-199, CVE-2017-3142, CVE-2017-3143, DLA-1025-1, DLA-1025-2, DSA-3904-1, DSA-3904-2, FEDORA-2017-001f135337, FEDORA-2017-167cfa7b09, FEDORA-2017-59127a606c, FEDORA-2017-d04f7ddd73, HPESBUX03772, JSA10875, JSA10917, K02230327, K59448931, openSUSE-SU-2017:1809-1, RHSA-2017:1679-01, RHSA-2017:1680-01, SSA:2017-180-02, SUSE-SU-2017:1736-1, SUSE-SU-2017:1737-1, SUSE-SU-2017:1738-1, USN-3346-1, USN-3346-2, USN-3346-3, VIGILANCE-VUL-23107.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans ISC BIND.

Un attaquant peut effectuer un transfert de zone, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; AA-01504, CVE-2017-3142]

Un attaquant peut utiliser un Dynamic Update, afin de modifier une zone. [grav:3/4; AA-01503, CERTFR-2017-AVI-199, CVE-2017-3143]
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2017-1000370

Noyau Linux : corruption de mémoire via PIE Binary Offset2lib Bypass

Synthèse de la vulnérabilité

Produits concernés : Debian, Junos Space, Linux, openSUSE, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Synology DS***, Synology RS***, WindRiver Linux.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié, accès/droits utilisateur, déni de service du serveur, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 20/06/2017.
Date révision : 29/06/2017.
Références : CERTFR-2017-AVI-365, CVE-2017-1000370, DSA-3981-1, JSA10824, JSA10826, VIGILANCE-VUL-23010.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire via PIE Binary Offset2lib Bypass sur le noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

vulnérabilité informatique CVE-2017-1000379

Noyau Linux : corruption de mémoire via AMD64 PIE Executable

Synthèse de la vulnérabilité

Produits concernés : Debian, Junos Space, Linux, openSUSE, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié, accès/droits utilisateur, déni de service du serveur, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 20/06/2017.
Dates révisions : 20/06/2017, 29/06/2017.
Références : CERTFR-2017-AVI-365, CVE-2017-1000379, JSA10824, JSA10826, JSA10917, VIGILANCE-VUL-23015.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire via AMD64 PIE Executable sur le noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

vulnérabilité informatique CVE-2017-1000366

glibc : élévation de privilèges via Setuid Stack

Synthèse de la vulnérabilité

Produits concernés : Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, Junos Space, Kubernetes, McAfee Web Gateway, openSUSE Leap, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Synology DSM, Ubuntu, Unix (plateforme) ~ non exhaustif, WindRiver Linux.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié.
Provenance : shell utilisateur.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 20/06/2017.
Date révision : 29/06/2017.
Références : CERTFR-2017-AVI-238, CERTFR-2017-AVI-365, CVE-2017-1000366, DLA-992-1, DSA-3887-1, FEDORA-2017-698daef73c, FEDORA-2017-79414fefa1, FEDORA-2017-d80ab96e61, JSA10824, JSA10826, JSA10917, K20486351, openSUSE-SU-2017:1629-1, RHSA-2017:1479-01, RHSA-2017:1480-01, RHSA-2017:1481-01, SB10205, SSA:2017-181-01, SUSE-SU-2017:1611-1, SUSE-SU-2017:1614-1, SUSE-SU-2017:1619-1, SUSE-SU-2017:1621-1, Synology-SA-17:22, USN-3323-1, USN-3323-2, VIGILANCE-VUL-23005.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions via Setuid Stack de glibc, afin d'élever ses privilèges.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)
Notre base de données contient d'autres bulletins. Vous pouvez utiliser un essai gratuit pour les consulter.

Consulter les informations sur Juniper Junos Space Ethernet Design :