L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.

Vulnérabilités informatiques de Juniper NetScreen ScreenOS

menace cyber-sécurité CVE-2018-0059

Juniper ScreenOS : Cross Site Scripting

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting de Juniper ScreenOS, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Gravité : 2/4.
Date création : 11/10/2018.
Références : CERTFR-2018-AVI-487, CVE-2018-0059, JSA10894, VIGILANCE-VUL-27480.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Le produit Juniper ScreenOS dispose d'un service web.

Cependant, les données reçues ne sont pas filtrées avant d'être insérées dans les documents HTML générés.

Un attaquant peut donc provoquer un Cross Site Scripting de Juniper ScreenOS, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

faille informatique CVE-2018-0014

ScreenOS : obtention d'information via Etherleak

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant local peut lire un fragment de la mémoire via Etherleak de ScreenOS, afin d'obtenir des informations sensibles.
Gravité : 1/4.
Date création : 11/01/2018.
Références : CVE-2018-0014, JSA10841, VIGILANCE-VUL-25021.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Un attaquant local peut lire un fragment de la mémoire via Etherleak de ScreenOS, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de menace CVE-2017-13077 CVE-2017-13078 CVE-2017-13079

WPA2 : obtention d'information via Key Reinstallation Attacks

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données via Key Reinstallation Attacks de WPA2, afin d'obtenir des informations sensibles.
Gravité : 3/4.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 10.
Date création : 16/10/2017.
Références : ARUBA-PSA-2017-007, CERTFR-2017-ALE-014, CERTFR-2017-AVI-357, CERTFR-2017-AVI-358, CERTFR-2017-AVI-359, CERTFR-2017-AVI-360, CERTFR-2017-AVI-361, CERTFR-2017-AVI-363, CERTFR-2017-AVI-373, CERTFR-2017-AVI-379, CERTFR-2017-AVI-383, CERTFR-2017-AVI-390, CERTFR-2017-AVI-441, CERTFR-2017-AVI-478, CERTFR-2018-AVI-014, CERTFR-2018-AVI-048, cisco-sa-20171016-wpa, CVE-2017-13077, CVE-2017-13078, CVE-2017-13079, CVE-2017-13080, CVE-2017-13081, CVE-2017-13082, CVE-2017-13084, CVE-2017-13086, CVE-2017-13087, CVE-2017-13088, DLA-1150-1, DLA-1200-1, DLA-1573-1, DSA-3999-1, FEDORA-2017-12e76e8364, FEDORA-2017-45044b6b33, FEDORA-2017-60bfb576b7, FEDORA-2017-cfb950d8f4, FEDORA-2017-fc21e3856b, FG-IR-17-196, FreeBSD-SA-17:07.wpa, HT208221, HT208222, HT208334, HT208394, JSA10827, K-511282, KRACK Attacks, openSUSE-SU-2017:2755-1, openSUSE-SU-2017:2846-1, openSUSE-SU-2017:2896-1, openSUSE-SU-2017:2905-1, openSUSE-SU-2017:3144-1, RHSA-2017:2907-01, RHSA-2017:2911-01, SSA:2017-291-02, SSA-418456, SSA-901333, STORM-2017-005, SUSE-SU-2017:2745-1, SUSE-SU-2017:2752-1, SUSE-SU-2017:2847-1, SUSE-SU-2017:2869-1, SUSE-SU-2017:2908-1, SUSE-SU-2017:2920-1, SUSE-SU-2017:3106-1, SUSE-SU-2017:3165-1, SUSE-SU-2017:3265-1, SUSE-SU-2017:3267-1, SUSE-SU-2018:0040-1, SUSE-SU-2018:0171-1, Synology-SA-17:60, Synology-SA-17:60 KRACK, USN-3455-1, USN-3505-1, VIGILANCE-VUL-24144, VU#228519.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données via Key Reinstallation Attacks de WPA2, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité cyber-sécurité CVE-2017-2335 CVE-2017-2336 CVE-2017-2337

ScreenOS : Cross Site Scripting

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting de ScreenOS, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Gravité : 2/4.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 5.
Date création : 12/07/2017.
Références : CERTFR-2017-AVI-212, CVE-2017-2335, CVE-2017-2336, CVE-2017-2337, CVE-2017-2338, CVE-2017-2339, JSA10782, VIGILANCE-VUL-23235.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un Cross Site Scripting de ScreenOS, afin d'exécuter du code JavaScript dans le contexte du site web.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2013-0149

OSPF : corruption de la base de routage

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut usurper des messages OSPF, afin de corrompre la base de donnée de routage.
Gravité : 3/4.
Date création : 02/08/2013.
Dates révisions : 01/08/2014, 14/02/2017.
Références : BID-61566, c03880910, CERTA-2013-AVI-458, CERTA-2013-AVI-487, CERTA-2013-AVI-508, cisco-sa-20130801-lsaospf, CQ95773, CSCug34469, CSCug34485, CSCug39762, CSCug39795, CSCug63304, CVE-2013-0149, HPSBHF02912, JSA10575, JSA10580, JSA10582, PR 878639, PR 895456, sk94490, SUSE-SU-2014:0879-1, VIGILANCE-VUL-13192, VU#229804.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

La RFC 2328 définit le protocole OSPF (Open Shortest Path First) qui permet d'établir les routes IP, à l'aide de messages LSA (Link State Advertisement).

Les paquets LSA Type 1 Update (LSU, Link-State Update) permettent de mettre à jour la base de données des routes. Cependant, la RFC ne demande pas à vérifier les champs "Link State ID" et "Advertising Router" des messages LSU. Plusieurs implémentations (Cisco, Juniper, etc.) ne font donc pas cette vérification.

Un attaquant peut donc usurper un message LSU s'il connaît :
 - l'adresse IP du routeur
 - les numéros de séquence LSA DB
 - l'identifiant du routeur OSPF Designated Router

Un attaquant peut donc usurper des messages OSPF, afin de corrompre la base de donnée de routage.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

faille cybersécurité CVE-2016-8610

OpenSSL : déni de service via SSL3_AL_WARNING

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut envoyer des paquets SSL3_AL_WARNING vers une application SSLv3 liée à OpenSSL, afin de mener un déni de service.
Gravité : 2/4.
Date création : 24/10/2016.
Références : 1996096, 2000095, 2003480, 2003620, 2003673, 2004940, 2009389, bulletinoct2016, cpujul2019, CVE-2016-8610, DLA-814-1, DSA-3773-1, FEDORA-2017-3451dbec48, FEDORA-2017-e853b4144f, FreeBSD-SA-16:35.openssl, HPESBHF03897, JSA10808, JSA10809, JSA10810, JSA10811, JSA10813, JSA10814, JSA10816, JSA10817, JSA10818, JSA10820, JSA10821, JSA10822, JSA10825, openSUSE-SU-2017:0386-1, openSUSE-SU-2017:0487-1, openSUSE-SU-2018:4104-1, PAN-SA-2017-0017, pfSense-SA-17_03.webgui, RHSA-2017:0286-01, RHSA-2017:0574-01, RHSA-2017:1548-01, RHSA-2017:1549-01, RHSA-2017:1550-01, RHSA-2017:1551-01, RHSA-2017:1552-01, RHSA-2017:1658-01, RHSA-2017:1659-01, RHSA-2017:2493-01, RHSA-2017:2494-01, SA40886, SP-CAAAPUE, SPL-129207, SUSE-SU-2017:0304-1, SUSE-SU-2017:0348-1, SUSE-SU-2018:0112-1, SUSE-SU-2018:3864-1, SUSE-SU-2018:3864-2, SUSE-SU-2018:3964-1, SUSE-SU-2018:3994-1, SUSE-SU-2018:4068-1, SUSE-SU-2018:4274-1, SUSE-SU-2019:1553-1, USN-3181-1, USN-3183-1, USN-3183-2, VIGILANCE-VUL-20941.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Le produit OpenSSL implémente le protocole SSL version 3.

Le message SSL3_AL_WARNING est utilisé pour émettre une alerte de niveau Warning. Cependant, lorsque ces paquets sont reçus durant le handshake, la bibliothèque consomme 100% de CPU.

Un attaquant peut donc envoyer des paquets SSL3_AL_WARNING vers une application SSLv3 liée à OpenSSL, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

menace CVE-2016-7052

OpenSSL 1.0.2i : déréférencement de pointeur NULL via CRL

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer le déréférencement d'un pointeur NULL via une CRL sur une application liée à OpenSSL 1.0.2i, afin de mener un déni de service.
Gravité : 2/4.
Date création : 26/09/2016.
Références : 1996096, 2000095, 2000209, 2003480, 2003620, 2003673, 2008828, CERTFR-2016-AVI-333, cisco-sa-20160927-openssl, cpuapr2017, cpujan2018, cpuoct2017, CVE-2016-7052, FEDORA-2016-97454404fe, FEDORA-2016-a555159613, FreeBSD-SA-16:27.openssl, HPESBHF03856, JSA10759, openSUSE-SU-2016:2496-1, openSUSE-SU-2018:0458-1, SA132, SB10171, SP-CAAAPUE, SPL-129207, SSA:2016-270-01, SUSE-SU-2016:2470-1, SUSE-SU-2016:2470-2, TNS-2016-16, VIGILANCE-VUL-20701.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Le produit OpenSSL version 1.0.2i a corrigé un bug dans la gestion des CRL.

Cependant, ce correctif ne vérifie pas si un pointeur est NULL, avant de l'utiliser.

Un attaquant peut donc forcer le déréférencement d'un pointeur NULL via une CRL sur une application liée à OpenSSL 1.0.2i, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de menace informatique CVE-2016-6309

OpenSSL 1.1.0a : utilisation de mémoire libérée via TLS

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via TLS sur une application liée à OpenSSL 1.1.0a, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Gravité : 3/4.
Date création : 26/09/2016.
Références : 1996096, 2000095, 2000209, 2003480, 2003620, 2003673, 2008828, CERTFR-2016-AVI-333, cisco-sa-20160927-openssl, cpuapr2017, cpujan2018, CVE-2016-6309, HPESBHF03856, JSA10759, SA132, TNS-2016-16, VIGILANCE-VUL-20700.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Le produit OpenSSL version 1.1.0a a corrigé la vulnérabilité CVE-2016-6307.

Cependant, la réception d'un message TLS de 16ko libère une zone mémoire avant de la réutiliser.

Un attaquant peut donc provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via TLS sur une application liée à OpenSSL 1.1.0a, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

menace informatique CVE-2016-6302 CVE-2016-6303 CVE-2016-6304

OpenSSL : sept vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de OpenSSL.
Gravité : 3/4.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 7.
Date création : 22/09/2016.
Références : 1991866, 1991867, 1991870, 1991871, 1991875, 1991876, 1991878, 1991880, 1991882, 1991884, 1991885, 1991886, 1991887, 1991889, 1991892, 1991894, 1991896, 1991902, 1991903, 1991951, 1991955, 1991959, 1991960, 1991961, 1992681, 1993777, 1996096, 1999395, 1999421, 1999474, 1999478, 1999479, 1999488, 1999532, 2000095, 2000209, 2000544, 2002870, 2003480, 2003620, 2003673, 2008828, bulletinapr2017, bulletinjul2016, bulletinoct2016, CERTFR-2016-AVI-320, CERTFR-2016-AVI-333, cisco-sa-20160927-openssl, cpuapr2017, cpuapr2018, cpujan2017, cpujan2018, cpujul2017, cpujul2019, cpuoct2017, CVE-2016-6302, CVE-2016-6303, CVE-2016-6304, CVE-2016-6305, CVE-2016-6306, CVE-2016-6307, CVE-2016-6308, DLA-637-1, DSA-3673-1, DSA-3673-2, FEDORA-2016-97454404fe, FEDORA-2016-a555159613, FG-IR-16-047, FG-IR-16-048, FG-IR-17-127, FreeBSD-SA-16:26.openssl, HPESBHF03856, HT207423, JSA10759, openSUSE-SU-2016:2391-1, openSUSE-SU-2016:2407-1, openSUSE-SU-2016:2496-1, openSUSE-SU-2016:2537-1, openSUSE-SU-2018:0458-1, RHSA-2016:1940-01, RHSA-2016:2802-01, RHSA-2017:1548-01, RHSA-2017:1549-01, RHSA-2017:1550-01, RHSA-2017:1551-01, RHSA-2017:1552-01, RHSA-2017:1658-01, RHSA-2017:1659-01, RHSA-2017:2493-01, RHSA-2017:2494-01, SA132, SA40312, SB10171, SB10215, SOL54211024, SOL90492697, SP-CAAAPUE, SPL-129207, SSA:2016-266-01, STORM-2016-005, SUSE-SU-2016:2387-1, SUSE-SU-2016:2394-1, SUSE-SU-2016:2458-1, SUSE-SU-2016:2468-1, SUSE-SU-2016:2469-1, SUSE-SU-2016:2470-1, SUSE-SU-2016:2470-2, TNS-2016-16, USN-3087-1, USN-3087-2, VIGILANCE-VUL-20678.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans OpenSSL.

Un attaquant peut provoquer une surconsommation de mémoire via une requête OCSP, afin de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-6304]

Un attaquant peut provoquer un blocage de processus dans SSL_peek, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2016-6305]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow via MDC2_Update, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:1/4; CVE-2016-6303]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow en lecture seule, afin de mener un déni de service. [grav:1/4; CVE-2016-6302]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow en lecture seule via le décodage d'un certificat X.509, afin de mener un déni de service. [grav:1/4; CVE-2016-6306]

Un attaquant peut provoquer une allocation excessive de mémoire pour des blocs TLS. [grav:1/4; CVE-2016-6307]

Un attaquant peut provoquer une allocation excessive de mémoire pour des blocs DTLS. [grav:1/4; CVE-2016-6308]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de faille informatique CVE-2016-2182

OpenSSL : corruption de mémoire via BN_bn2dec

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire via BN_bn2dec() de OpenSSL, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Gravité : 2/4.
Date création : 24/08/2016.
Références : 1996096, 1999395, 1999421, 1999474, 1999478, 1999479, 1999488, 1999532, 2000095, 2000209, 2002870, 2003480, 2003620, 2003673, 2008828, bulletinapr2017, bulletinjul2016, CERTFR-2016-AVI-333, cisco-sa-20160927-openssl, cpuapr2017, cpujan2018, cpuoct2017, CVE-2016-2182, DLA-637-1, DSA-3673-1, DSA-3673-2, FEDORA-2016-97454404fe, FEDORA-2016-a555159613, FG-IR-16-047, FG-IR-16-048, FG-IR-17-127, FreeBSD-SA-16:26.openssl, HPESBHF03856, JSA10759, K01276005, openSUSE-SU-2016:2391-1, openSUSE-SU-2016:2407-1, openSUSE-SU-2016:2537-1, openSUSE-SU-2018:0458-1, RHSA-2016:1940-01, SA132, SA40312, SB10171, SB10215, SOL01276005, SP-CAAAPUE, SPL-129207, SSA:2016-266-01, SUSE-SU-2016:2387-1, SUSE-SU-2016:2394-1, SUSE-SU-2016:2458-1, SUSE-SU-2016:2468-1, SUSE-SU-2016:2469-1, TNS-2016-16, USN-3087-1, USN-3087-2, VIGILANCE-VUL-20460.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Le bibliothèque OpenSSL travaille sur des grands nombres pour effectuer des opérations comme RSA.

La fonction BN_bn2dec() convertit un grand nombre en sa représentation décimale. Cependant, un nombre spécial force BN_div_word() à retourner une valeur limite, puis les données sont écrites après la fin de la zone mémoire.

Un attaquant peut donc provoquer une corruption de mémoire via BN_bn2dec() de OpenSSL, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)
Notre base de données contient d'autres bulletins. Vous pouvez utiliser un essai gratuit pour les consulter.

Consulter les informations sur Juniper NetScreen ScreenOS :