L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.

Vulnérabilités informatiques de MAG Series par Juniper

vulnérabilité cybersécurité CVE-2015-3196

OpenSSL : utilisation de mémoire libérée via PSK Identify Hint

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via PSK Identify Hint dans un client OpenSSL multi-threadé, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Gravité : 2/4.
Date création : 03/12/2015.
Références : 1972951, 1976113, 1976148, 1981612, 2003480, 2003620, 2003673, 9010051, BSA-2016-006, bulletinjan2016, c05398322, CERTFR-2015-AVI-517, cisco-sa-20151204-openssl, cpuoct2017, CVE-2015-3196, DSA-3413-1, FEDORA-2015-d87d60b9a9, FreeBSD-SA-15:26.openssl, HPESBHF03709, JSA10759, NTAP-20151207-0001, openSUSE-SU-2015:2288-1, openSUSE-SU-2015:2289-1, RHSA-2015:2617-01, SA40100, SB10203, SOL12824341, SOL30714460, SOL55540723, SOL86772626, SSA:2015-349-04, USN-2830-1, VIGILANCE-VUL-18437.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

La bibliothèque OpenSSL peut être utilisée par un client multi-threadé.

Cependant, dans ce cas, la structure SSL_CTX ne contient pas les PSK Identify Hint à jour. OpenSSL peut alors libérer deux fois la même zone mémoire.

Un attaquant peut donc provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via PSK Identify Hint dans un client OpenSSL multi-threadé, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de menace CVE-2015-3195

OpenSSL : obtention d'information via X509_ATTRIBUTE

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut lire un fragment de la mémoire via X509_ATTRIBUTE de OpenSSL manipulant des données PKCS#7 ou CMS, afin d'obtenir des informations sensibles.
Gravité : 2/4.
Date création : 03/12/2015.
Références : 1972951, 1976113, 1976148, 1985739, 2003480, 2003620, 2003673, 9010051, BSA-2016-006, bulletinjan2016, c05398322, CERTFR-2015-AVI-517, CERTFR-2016-AVI-128, cisco-sa-20151204-openssl, cpuapr2017, cpuoct2016, cpuoct2017, CVE-2015-3195, DSA-3413-1, FEDORA-2015-605de37b7f, FEDORA-2015-d87d60b9a9, FreeBSD-SA-15:26.openssl, HPESBHF03709, JSA10733, JSA10759, NTAP-20151207-0001, openSUSE-SU-2015:2288-1, openSUSE-SU-2015:2289-1, openSUSE-SU-2015:2318-1, openSUSE-SU-2015:2349-1, openSUSE-SU-2016:0637-1, openSUSE-SU-2016:0640-1, openSUSE-SU-2016:1327-1, PAN-SA-2016-0020, PAN-SA-2016-0028, RHSA-2015:2616-01, RHSA-2015:2617-01, RHSA-2016:2054-01, RHSA-2016:2055-01, RHSA-2016:2056-01, SA105, SA40100, SB10203, SOL12824341, SOL30714460, SOL55540723, SOL86772626, SSA:2015-349-04, SUSE-SU-2016:0678-1, USN-2830-1, VIGILANCE-VUL-18436.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

La bibliothèque OpenSSL supporte les formats PKCS#7 et CMS.

Cependant, si une structure X509_ATTRIBUTE est malformée, OpenSSL n'initialise pas une zone mémoire avant de la retourner à l'utilisateur lisant les données PKCS#7 ou CMS.

On peut noter que SSL/TLS n'est pas affecté.

Un attaquant peut donc lire un fragment de la mémoire via X509_ATTRIBUTE de OpenSSL manipulant des données PKCS#7 ou CMS, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2015-3194

OpenSSL : déréférencement de pointeur NULL via Certificate Verification

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer le déréférencement d'un pointeur NULL durant la vérification d'un certificat par OpenSSL (en mode client ou serveur), afin de mener un déni de service.
Gravité : 2/4.
Date création : 03/12/2015.
Références : 1972951, 1976113, 1976148, 1985739, 1986593, 2003480, 2003620, 2003673, 9010051, BSA-2016-006, bulletinjan2016, c05398322, CERTFR-2015-AVI-517, cisco-sa-20151204-openssl, cpuoct2017, CVE-2015-3194, DSA-3413-1, FEDORA-2015-605de37b7f, FEDORA-2015-d87d60b9a9, FreeBSD-SA-15:26.openssl, HPESBHF03709, HT209139, JSA10759, NTAP-20151207-0001, openSUSE-SU-2015:2288-1, openSUSE-SU-2015:2289-1, openSUSE-SU-2015:2318-1, openSUSE-SU-2016:0637-1, openSUSE-SU-2016:1327-1, RHSA-2015:2617-01, SA105, SA40100, SB10203, SOL12824341, SOL30714460, SOL55540723, SOL86772626, SSA:2015-349-04, STORM-2015-017, USN-2830-1, VIGILANCE-VUL-18435.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

La bibliothèque OpenSSL peut utiliser l'algorithme RSA PSS pour vérifier la validité de certificats X.509.

Cependant, si le paramètre "mask generation" est absent durant la vérification d'une signature au format ASN.1, OpenSSL ne vérifie pas si un pointeur est NULL, avant de l'utiliser.

Un attaquant peut donc forcer le déréférencement d'un pointeur NULL durant la vérification d'un certificat par OpenSSL (en mode client ou serveur), afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de menace CVE-2015-3193

OpenSSL : obtention de clé privée DH via BN_mod_exp

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant, disposant de ressources élevées, peut attaquer l'algorithme DH, dans certains usages de OpenSSL, afin de calculer la clé privée.
Gravité : 1/4.
Date création : 03/12/2015.
Références : 1972951, 2003480, 2003620, 2003673, 9010051, BSA-2016-006, bulletinjan2018, c05398322, CERTFR-2015-AVI-517, cisco-sa-20151204-openssl, cpuoct2017, CVE-2015-3193, FEDORA-2015-605de37b7f, HPESBHF03709, JSA10759, NTAP-20151207-0001, SA40100, SB10203, SOL12824341, SOL30714460, SOL55540723, SOL86772626, SSA:2015-349-04, USN-2830-1, VIGILANCE-VUL-18434.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

La bibliothèque OpenSSL utilise la fonction BN_mod_exp() pour faire une exponentiation modulaire sur de grands nombres.

Cependant, sur un processeur x86_64, la fonction BN_mod_exp() peut générer un résultat incorrect durant la procédure Montgomery Squaring.

Un attaquant, disposant de ressources élevées, peut donc attaquer l'algorithme DH, dans certains usages de OpenSSL, afin de calculer la clé privée.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

menace cybersécurité CVE-2015-5369

Pulse Secure Connect Secure : Man-in-the-Middle de Hardware Acceleration

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut utiliser un Man-in-the-Middle lorsque la Hardware Acceleration est activée sur Pulse Secure Connect Secure, afin de lire ou modifier les données de la session TLS.
Gravité : 2/4.
Date création : 31/07/2015.
Références : CVE-2015-5369, SA40004, TSB16756, VIGILANCE-VUL-17547.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

L'accélération matérielle peut être activée sur le produit Pulse Secure Connect Secure.

Cependant, dans ce cas, il ne calcule pas correctement le MAC du message TLS Handshake Finished Message. A l'aide d'une deuxième vulnérabilité, un attaquant peut alors mener un Man-in-the-Middle.

Un attaquant peut donc utiliser un Man-in-the-Middle lorsque la Hardware Acceleration est activée sur Pulse Secure Connect Secure, afin de lire ou modifier les données de la session TLS.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de faille informatique CVE-2014-3566

SSL 3.0 : déchiffrement de session, POODLE

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant, placé en Man-in-the-Middle, peut déchiffrer une session SSL 3.0, afin d'obtenir des informations sensibles.
Gravité : 3/4.
Date création : 15/10/2014.
Références : 10923, 1589583, 1595265, 1653364, 1657963, 1663874, 1687167, 1687173, 1687433, 1687604, 1687611, 1690160, 1690185, 1690342, 1691140, 1692551, 1695392, 1696383, 1699051, 1700706, 2977292, 3009008, 7036319, aid-10142014, AST-2014-011, bulletinapr2015, bulletinjan2015, bulletinjan2016, bulletinjul2015, bulletinjul2016, bulletinoct2015, c04486577, c04487990, c04492722, c04497114, c04506802, c04510230, c04567918, c04616259, c04626982, c04676133, c04776510, CERTFR-2014-ALE-007, CERTFR-2014-AVI-454, CERTFR-2014-AVI-509, CERTFR-2015-AVI-169, CERTFR-2016-AVI-303, cisco-sa-20141015-poodle, cpujul2017, CTX216642, CVE-2014-3566, DSA-3053-1, DSA-3253-1, DSA-3489-1, ESA-2014-178, ESA-2015-098, ESXi500-201502001, ESXi500-201502101-SG, ESXi510-201503001, ESXi510-201503001-SG, ESXi510-201503101-SG, ESXi550-201501001, ESXi550-201501101-SG, FEDORA-2014-12989, FEDORA-2014-12991, FEDORA-2014-13012, FEDORA-2014-13017, FEDORA-2014-13040, FEDORA-2014-13069, FEDORA-2014-13070, FEDORA-2014-13444, FEDORA-2014-13451, FEDORA-2014-13764, FEDORA-2014-13777, FEDORA-2014-13781, FEDORA-2014-13794, FEDORA-2014-14234, FEDORA-2014-14237, FEDORA-2014-15379, FEDORA-2014-15390, FEDORA-2014-15411, FEDORA-2014-17576, FEDORA-2014-17587, FEDORA-2015-9090, FEDORA-2015-9110, FreeBSD-SA-14:23.openssl, FSC-2014-8, HPSBGN03256, HPSBGN03305, HPSBGN03332, HPSBHF03156, HPSBHF03300, HPSBMU03152, HPSBMU03184, HPSBMU03213, HPSBMU03416, HPSBUX03162, HPSBUX03194, JSA10656, MDVSA-2014:203, MDVSA-2014:218, MDVSA-2015:062, NetBSD-SA2014-015, nettcp_advisory, openSUSE-SU-2014:1331-1, openSUSE-SU-2014:1384-1, openSUSE-SU-2014:1395-1, openSUSE-SU-2014:1426-1, openSUSE-SU-2016:0640-1, openSUSE-SU-2016:1586-1, openSUSE-SU-2017:0980-1, PAN-SA-2014-0005, POODLE, RHSA-2014:1652-01, RHSA-2014:1653-01, RHSA-2014:1692-01, RHSA-2014:1920-01, RHSA-2014:1948-01, RHSA-2015:0010-01, RHSA-2015:0011-01, RHSA-2015:0012-01, RHSA-2015:1545-01, RHSA-2015:1546-01, SA83, SB10090, SB10104, sk102989, SOL15702, SP-CAAANKE, SP-CAAANST, SPL-91947, SPL-91948, SSA:2014-288-01, SSA-396873, SSA-472334, SSRT101767, STORM-2014-02-FR, SUSE-SU-2014:1357-1, SUSE-SU-2014:1361-1, SUSE-SU-2014:1386-1, SUSE-SU-2014:1387-1, SUSE-SU-2014:1387-2, SUSE-SU-2014:1409-1, SUSE-SU-2015:0010-1, SUSE-SU-2016:1457-1, SUSE-SU-2016:1459-1, T1021439, TSB16540, USN-2839-1, VIGILANCE-VUL-15485, VMSA-2015-0001, VMSA-2015-0001.1, VMSA-2015-0001.2, VN-2014-003, VU#577193.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Les sessions SSL/TLS peuvent être établies en utilisant plusieurs protocoles :
 - SSL 2.0 (obsolète)
 - SSL 3.0
 - TLS 1.0
 - TLS 1.1
 - TLS 1.2

Un attaquant peut abaisser la version (downgrade) en SSLv3. Cependant, avec SSL 3.0, un attaquant peut modifier la position du padding (octets de bourrage) en chiffrement CBC, afin de progressivement deviner des fragments d'information en clair.

Cette vulnérabilité porte le nom POODLE (Padding Oracle On Downgraded Legacy Encryption).

Un attaquant, placé en Man-in-the-Middle, peut donc déchiffrer une session SSL 3.0, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis sécurité CVE-2014-6278

bash : exécution de commandes dans le parseur de fonction

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut définir une variable d'environnement spéciale, qui est passée à bash (via CGI ou OpenSSH par exemple), afin d'exécuter du code.
Gravité : 3/4.
Date création : 29/09/2014.
Références : 193355, 193866, 194029, 194064, 194669, 480931, c04475942, c04479492, CERTFR-2014-AVI-403, CERTFR-2014-AVI-415, CERTFR-2014-AVI-480, CTX200217, CTX200223, CVE-2014-6278, ESA-2014-111, ESA-2014-123, ESA-2014-124, ESA-2014-125, ESA-2014-126, ESA-2014-127, ESA-2014-128, ESA-2014-133, ESA-2014-136, ESA-2014-150, ESA-2014-151, ESA-2014-152, ESA-2014-162, HPSBGN03138, HPSBMU03144, JSA10648, JSA10661, MDVSA-2015:164, openSUSE-SU-2014:1310-1, openSUSE-SU-2016:2961-1, SB10085, sk102673, SOL15629, SSA:2014-272-01, SSA-860967, T1021272, USN-2380-1, VIGILANCE-VUL-15421, VMSA-2014-0010, VMSA-2014-0010.10, VMSA-2014-0010.11, VMSA-2014-0010.12, VMSA-2014-0010.13, VMSA-2014-0010.2, VMSA-2014-0010.4, VMSA-2014-0010.7, VMSA-2014-0010.8, VMSA-2014-0010.9.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

L'interpréteur bash permet de créer des fonctions.

Cependant, lorsque bash analyse (parse) le code source pour créer la fonction, il exécute directement les commandes placées à certains endroits.

Cette vulnérabilité peut être utilisée avec le même vecteur d'attaque que VIGILANCE-VUL-15399.

Un attaquant peut donc définir une variable d'environnement spéciale, qui est passée à bash (via CGI ou OpenSSH par exemple), afin d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité CVE-2014-6277

bash : corruption de mémoire dans le parseur de fonction

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut définir une variable d'environnement spéciale, qui est passée à bash (via CGI ou OpenSSH par exemple), afin d'exécuter du code.
Gravité : 3/4.
Date création : 29/09/2014.
Références : 193355, 193866, 194029, 194064, 194669, 480931, c04475942, c04479492, CERTFR-2014-AVI-403, CERTFR-2014-AVI-415, CERTFR-2014-AVI-480, CTX200217, CTX200223, CVE-2014-6277, ESA-2014-111, ESA-2014-123, ESA-2014-124, ESA-2014-125, ESA-2014-126, ESA-2014-127, ESA-2014-128, ESA-2014-133, ESA-2014-136, ESA-2014-150, ESA-2014-151, ESA-2014-152, ESA-2014-162, HPSBGN03138, HPSBMU03144, JSA10648, JSA10661, MDVSA-2015:164, openSUSE-SU-2014:1310-1, openSUSE-SU-2016:2961-1, SB10085, sk102673, SOL15629, SSA:2014-272-01, SSA-860967, T1021272, USN-2380-1, VIGILANCE-VUL-15420, VMSA-2014-0010, VMSA-2014-0010.10, VMSA-2014-0010.11, VMSA-2014-0010.12, VMSA-2014-0010.13, VMSA-2014-0010.2, VMSA-2014-0010.4, VMSA-2014-0010.7, VMSA-2014-0010.8, VMSA-2014-0010.9.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

L'interpréteur bash permet de créer des fonctions.

Cependant, lorsque bash analyse (parse) le code source pour créer la fonction, il corrompt sa mémoire.

Cette vulnérabilité peut être utilisée avec le même vecteur d'attaque que VIGILANCE-VUL-15399.

Un attaquant peut donc définir une variable d'environnement spéciale, qui est passée à bash (via CGI ou OpenSSH par exemple), afin d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de faille CVE-2014-7186 CVE-2014-7187

bash : deux dénis de service

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de bash.
Gravité : 1/4.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 2.
Date création : 29/09/2014.
Références : 193355, 193866, 194029, 194064, 194669, 480931, c04475942, c04479492, CERTFR-2014-AVI-403, CERTFR-2014-AVI-415, CERTFR-2014-AVI-480, CTX200217, CTX200223, CVE-2014-7186, CVE-2014-7187, ESA-2014-111, ESA-2014-123, ESA-2014-124, ESA-2014-125, ESA-2014-126, ESA-2014-127, ESA-2014-128, ESA-2014-133, ESA-2014-136, ESA-2014-150, ESA-2014-151, ESA-2014-152, ESA-2014-162, HPSBGN03138, HPSBMU03144, JSA10648, JSA10661, MDVSA-2015:164, openSUSE-SU-2014:1229-1, openSUSE-SU-2014:1242-1, openSUSE-SU-2014:1248-1, openSUSE-SU-2014:1308-1, openSUSE-SU-2014:1310-1, RHSA-2014:1311-01, RHSA-2014:1312-01, RHSA-2014:1354-01, RHSA-2014:1865-01, SB10085, sk102673, SOL15629, SSA-860967, SUSE-SU-2014:1247-1, SUSE-SU-2014:1247-2, T1021272, USN-2364-1, VIGILANCE-VUL-15419, VMSA-2014-0010, VMSA-2014-0010.10, VMSA-2014-0010.11, VMSA-2014-0010.12, VMSA-2014-0010.13, VMSA-2014-0010.2, VMSA-2014-0010.4, VMSA-2014-0010.7, VMSA-2014-0010.8, VMSA-2014-0010.9.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans bash.

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide dans redir_stack, afin de mener un déni de service. [grav:1/4; CVE-2014-7186]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow d'un octet dans word_lineno, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:1/4; CVE-2014-7187]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

faille cyber-sécurité CVE-2014-7169

bash : exécution de code via Function Variable

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut définir une variable d'environnement spéciale, qui est passée à bash (via CGI ou OpenSSH par exemple), afin d'exécuter du code.
Gravité : 3/4.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 2.
Date création : 25/09/2014.
Références : 193355, 193866, 194029, 194064, 194669, 480931, c04475942, c04479492, CERTFR-2014-AVI-403, CERTFR-2014-AVI-415, CERTFR-2014-AVI-480, cisco-sa-20140926-bash, CTX200217, CTX200223, CVE-2014-3659-REJECT, CVE-2014-7169, DSA-3035-1, ESA-2014-111, ESA-2014-123, ESA-2014-124, ESA-2014-125, ESA-2014-126, ESA-2014-127, ESA-2014-128, ESA-2014-133, ESA-2014-136, ESA-2014-150, ESA-2014-151, ESA-2014-152, ESA-2014-162, FEDORA-2014-11514, FEDORA-2014-11527, FEDORA-2014-12202, FG-IR-14-030, HPSBGN03138, HPSBMU03144, JSA10648, JSA10661, MDVSA-2014:190, MDVSA-2015:164, openSUSE-SU-2014:1229-1, openSUSE-SU-2014:1242-1, openSUSE-SU-2014:1248-1, openSUSE-SU-2014:1308-1, openSUSE-SU-2014:1310-1, pfSense-SA-14_18.packages, RHSA-2014:1306-01, RHSA-2014:1311-01, RHSA-2014:1312-01, RHSA-2014:1354-01, RHSA-2014:1865-01, SB10085, sk102673, SOL15629, SSA:2014-268-01, SSA:2014-268-02, SSA-860967, SUSE-SU-2014:1247-1, SUSE-SU-2014:1247-2, T1021272, USN-2363-1, USN-2363-2, VIGILANCE-VUL-15401, VMSA-2014-0010, VMSA-2014-0010.10, VMSA-2014-0010.11, VMSA-2014-0010.12, VMSA-2014-0010.13, VMSA-2014-0010.2, VMSA-2014-0010.4, VMSA-2014-0010.7, VMSA-2014-0010.8, VMSA-2014-0010.9, VN-2014-002.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

Description de la vulnérabilité

Le bulletin VIGILANCE-VUL-15399 décrit une vulnérabilité de bash.

Cependant, le patch proposé (VIGILANCE-SOL-36695) était incomplet. Une variante de l'attaque initiale permet alors toujours de faire exécuter du code ou de créer un fichier.

Dans ce cas, le code est exécuté au moment de l'analyse de la variable (qui n'est pas forcément une variable d'environnement), et non pas au moment du démarrage du shell. L'impact pourrait donc ne pas être aussi sévère, mais cela n'a pas été confirmé.

Un attaquant peut donc définir une variable d'environnement spéciale, qui est passée à bash (via CGI ou OpenSSH par exemple), afin d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)
Notre base de données contient d'autres bulletins. Vous pouvez utiliser un essai gratuit pour les consulter.