L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.

Vulnérabilités informatiques de MES

alerte de vulnérabilité CVE-2013-0211

libarchive : débordement d'entier via archive_write_zip_data

Synthèse de la vulnérabilité

Produits concernés : Fedora, FreeBSD, MBS, MES, openSUSE, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 01/06/2016.
Références : CVE-2013-0211, FEDORA-2013-4522, FEDORA-2013-4537, FEDORA-2013-4576, FEDORA-2013-4592, FreeBSD-SA-16:23.libarchive, MDVSA-2013:147, openSUSE-SU-2015:0568-1, USN-2549-1, VIGILANCE-VUL-19751.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un débordement d'entier via archive_write_zip_data() de libarchive, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2011-4599

ICU : buffer overflow de _canonicalize

Synthèse de la vulnérabilité

Produits concernés : Debian, Fedora, WebSphere MQ, MES, Mandriva Linux, openSUSE, Solaris, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 15/03/2016.
Références : 1975091, CVE-2011-4599, DSA-2397-1, FEDORA-2011-17101, FEDORA-2011-17119, MDVSA-2011:194, openSUSE-SU-2012:0100-1, RHSA-2011:1815-01, SUSE-SU-2012:0457-1, SUSE-SU-2012:0481-1, VIGILANCE-VUL-19177.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow dans _canonicalize de ICU, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité CVE-2013-6630

libjpeg-turbo : obtention d'information via get_dht

Synthèse de la vulnérabilité

Produits concernés : Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, MBS, MES, openSUSE, RHEL.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : document.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 19/02/2016.
Références : CVE-2013-6630, DSA-2797-1, FEDORA-2013-23722, FEDORA-2013-23749, FEDORA-2014-6859, FEDORA-2014-6870, MDVSA-2013:273, MDVSA-2013:274, openSUSE-SU-2013:1776-1, openSUSE-SU-2013:1777-1, openSUSE-SU-2014:0065-1, RHSA-2013:1803-01, SOL62655427, VIGILANCE-VUL-18981.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données via get_dht() de libjpeg-turbo, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2013-6629

libjpeg : obtention d'information via get_sos

Synthèse de la vulnérabilité

Produits concernés : Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, MBS, MES, Windows 10, Windows 2008 R0, Windows 2008 R2, Windows 2012, Windows 2016, Windows 7, Windows 8, Windows RT, Windows Vista, openSUSE, RHEL, Slackware.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : document.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 19/02/2016.
Références : CVE-2013-6629, DSA-2797-1, FEDORA-2013-23722, FEDORA-2013-23749, FEDORA-2014-6859, FEDORA-2014-6870, MDVSA-2013:273, MDVSA-2013:274, openSUSE-SU-2013:1776-1, openSUSE-SU-2013:1777-1, openSUSE-SU-2014:0065-1, RHSA-2013:1803-01, RHSA-2013:1804-01, SOL59503294, SSA:2013-350-02, VIGILANCE-VUL-18980.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données via get_sos() de libjpeg, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité CVE-2013-1881

librsvg : injection d'entité XML externe

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut transmettre des données XML malveillantes à librsvg, afin de lire un fichier, de scanner des sites, ou de mener un déni de service.
Produits concernés : MBS, MES, openSUSE, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, déni de service du service.
Provenance : document.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 20/10/2015.
Références : CVE-2013-1881, MDVSA-2014:009, openSUSE-SU-2013:1786-1, RHSA-2014:0127-01, SUSE-SU-2015:1785-1, USN-2149-1, USN-2149-2, VIGILANCE-VUL-18141.

Description de la vulnérabilité

Les données XML peuvent contenir des entités externes (DTD) :
  <!ENTITY nom SYSTEM "fichier">
  <!ENTITY nom SYSTEM "http://serveur/fichier">
Un programme lisant ces données XML peut remplacer ces entités par les données provenant du fichier indiqué. Lorsque le programme utilise des données XML de provenance non sûre, ce comportement permet de :
 - lire le contenu de fichiers situés sur le serveur
 - scanner des sites web privés
 - mener un déni de service en ouvrant un fichier bloquant
Cette fonctionnalité doit donc être désactivée pour traiter des données XML de provenance non sûre.

Cependant, le parseur de librsvg autorise les entités externes.

Un attaquant peut donc transmettre des données XML malveillantes à librsvg, afin de lire un fichier, de scanner des sites, ou de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2013-0221 CVE-2013-0222 CVE-2013-0223

Coreutils : lecture de mémoire non accessible via sort

Synthèse de la vulnérabilité

Produits concernés : BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, MBS, MES, openSUSE, RHEL.
Gravité : 1/4.
Conséquences : déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 26/05/2015.
Références : CVE-2013-0221, CVE-2013-0222, CVE-2013-0223, FEDORA-2013-1455, FEDORA-2013-1804, MDVSA-2013:023, MDVSA-2013:023-1, openSUSE-SU-2013:0232-1, openSUSE-SU-2013:0233-1, openSUSE-SU-2013:0237-1, openSUSE-SU-2015:0930-1, RHSA-2013:1652-02, SOL16859, VIGILANCE-VUL-16984.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide dans sort de Coreutils, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

vulnérabilité informatique CVE-2013-4276

lcms : vulnérabilité de ColorSpace

Synthèse de la vulnérabilité

Produits concernés : Fedora, MBS, MES, openSUSE, Solaris.
Gravité : 1/4.
Conséquences : conséquence inconnue, accès/droits administrateur, accès/droits privilégié, accès/droits utilisateur, accès/droits client, lecture de données, création/modification de données, effacement de données, transit de données, déni de service du serveur, déni de service du service, déni de service du client, camouflage.
Provenance : document.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 24/04/2015.
Références : CVE-2013-4276, FEDORA-2015-1648, MDVSA-2013:220, openSUSE-SU-2013:1547-1, openSUSE-SU-2013:1560-1, VIGILANCE-VUL-16705.

Description de la vulnérabilité

Une vulnérabilité dans ColorSpace de lcms a été annoncée.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2010-3856

glibc : élevation de privilèges via LD_AUDIT et constructeur

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant local peut employer la variable LD_AUDIT et le constructeur d'une bibliothèque système, pour obtenir les privilèges des programmes suid ou sgid.
Produits concernés : Debian, Fedora, MES, Mandriva Linux, openSUSE, RHEL, Slackware, SLES, ESX.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié.
Provenance : shell utilisateur.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 25/10/2010.
Date révision : 07/11/2014.
Références : BID-44347, CERTA-2002-AVI-272, CVE-2010-3856, DSA-2122-1, DSA-2122-2, FEDORA-2010-16641, FEDORA-2010-16655, FEDORA-2010-16851, MDVSA-2010:212, openSUSE-SU-2010:0912-1, openSUSE-SU-2010:0913-1, openSUSE-SU-2010:0914-1, RHSA-2010:0793-01, RHSA-2010:0872-02, SSA:2010-301-01, SUSE-SA:2010:052, VIGILANCE-VUL-10068, VMSA-0001.3, VMSA-2011-0001, VMSA-2011-0001.1, VMSA-2011-0001.2, VMSA-2011-0001.3.

Description de la vulnérabilité

Le programme glibc/ld.so charge dynamiquement des bibliothèques.

La variable d'environnement LD_AUDIT indique une liste d'objets, correspondant à l'interface Link-Auditing, que ld.so doit charger.

Lorsqu'un programme est suid ou sgid, les bibliothèques indiquées dans LD_AUDIT sont chargées uniquement si elles sont situées dans un répertoire système (comme /lib).

Cependant, les constructeurs de certaines bibliothèques sous /lib n'ont pas été conçus de manière sécurisée. Par exemple, le constructeur de /lib/libpcprofile.so (installé avec le paquetage glibc) accepte de créer un fichier dont le nom est indiqué dans la variable PCPROFILE_OUTPUT.

Un attaquant local peut donc employer la variable LD_AUDIT et le constructeur de libpcprofile.so, pour créer un fichier avec les droits d'un programme suid/sgid, afin d'élever ses privilèges.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité informatique CVE-2014-1545

NSPR : buffer overflow de sprintf

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow de NSPR via sprintf(), afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Debian, Fedora, MBS, MES, NSPR, openSUSE, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié, accès/droits utilisateur, déni de service du serveur, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 10/06/2014.
Références : CVE-2014-1545, DSA-2962-1, FEDORA-2014-7279, FEDORA-2014-7310, MDVSA-2014:125, MDVSA-2015:059, MFSA 2014-55, openSUSE-SU-2014:0797-1, RHSA-2014:0917-01, RHSA-2014:1246-01, SUSE-SU-2014:0824-1, SUSE-SU-2014:0824-2, SUSE-SU-2014:0824-3, SUSE-SU-2014:0905-1, USN-2265-1, VIGILANCE-VUL-14869.

Description de la vulnérabilité

La bibliothèque NSPR (Netscape Portable Runtime) permet de créer des applications multi-plateformes.

Cependant, si la taille des données est supérieure à la taille du tableau de stockage, un débordement se produit dans la fonction sprintf().

Un attaquant peut donc provoquer un buffer overflow de NSPR via sprintf(), afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2014-0224

OpenSSL : man in the middle via ChangeCipherSpec

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut se placer en man in the middle entre un serveur et un client utilisant OpenSSL, afin de lire ou modifier les données échangées.
Produits concernés : ArubaOS, ProxyAV, ProxySG par Blue Coat, SGOS par Blue Coat, GAiA, CheckPoint IP Appliance, IPSO, Provider-1, SecurePlatform, CheckPoint Security Appliance, CheckPoint Security Gateway, Cisco ASR, Cisco ATA, Cisco ACE, ASA, AsyncOS, Cisco Catalyst, CiscoWorks, Cisco Content SMA, Cisco CSS, Cisco ESA, IOS par Cisco, IOS XE Cisco, IOS XR Cisco, Cisco IPS, IronPort Email, IronPort Management, IronPort Web, Nexus par Cisco, NX-OS, Prime Collaboration Assurance, Prime Collaboration Manager, Prime Infrastructure, Cisco PRSM, Cisco Router, Secure ACS, Cisco CUCM, Cisco Manager Attendant Console, Cisco Unified CCX, Cisco IP Phone, Cisco MeetingPlace, Cisco Wireless IP Phone, Cisco Unity ~ précis, WebNS, Cisco WSA, MIMEsweeper, Clearswift Web Gateway, Debian, Avamar, EMC CAVA, EMC CEE, EMC CEPA, Celerra FAST, Celerra NS, Celerra NX4, EMC CMDCE, Connectrix Switch, ECC, NetWorker, PowerPath, Unisphere EMC, VNX Operating Environment, VNX Series, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, FortiAnalyzer, FortiAnalyzer Virtual Appliance, FortiClient, FortiManager, FortiManager Virtual Appliance, FreeBSD, HP Operations, ProCurve Switch, HP Switch, HP-UX, AIX, Tivoli Storage Manager, WebSphere MQ, Juniper J-Series, Junos OS, Junos Pulse, Juniper Network Connect, Juniper UAC, MBS, MES, McAfee Web Gateway, MySQL Enterprise, NetBSD, OpenBSD, OpenSSL, openSUSE, openSUSE Leap, Oracle Communications, Solaris, Polycom CMA, HDX, RealPresence Collaboration Server, Polycom VBP, RHEL, JBoss EAP par Red Hat, ACE Agent, ACE Server, RSA Authentication Agent, RSA Authentication Manager, SecurID, ROS, ROX, RuggedSwitch, SIMATIC, Slackware, Splunk Enterprise, stunnel, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Nessus, InterScan Messaging Security Suite, InterScan Web Security Suite, TrendMicro ServerProtect, Ubuntu, ESXi, vCenter Server, VMware vSphere, VMware vSphere Hypervisor, Websense Email Security, Websense Web Filter, Websense Web Security.
Gravité : 3/4.
Conséquences : lecture de données, création/modification de données, transit de données.
Provenance : document.
Confiance : confirmé par l'éditeur (5/5).
Date création : 05/06/2014.
Date révision : 05/06/2014.
Références : 1676496, 1690827, aid-06062014, c04336637, c04347622, c04363613, CERTFR-2014-AVI-253, CERTFR-2014-AVI-254, CERTFR-2014-AVI-255, CERTFR-2014-AVI-260, CERTFR-2014-AVI-274, CERTFR-2014-AVI-279, CERTFR-2014-AVI-286, CERTFR-2014-AVI-513, cisco-sa-20140605-openssl, cpuoct2016, CTX140876, CVE-2014-0224, DOC-53313, DSA-2950-1, DSA-2950-2, FEDORA-2014-17576, FEDORA-2014-17587, FEDORA-2014-7101, FEDORA-2014-7102, FG-IR-14-018, FreeBSD-SA-14:14.openssl, HPSBHF03052, HPSBUX03046, JSA10629, MDVSA-2014:105, MDVSA-2014:106, MDVSA-2015:062, NetBSD-SA2014-006, openSUSE-SU-2014:0764-1, openSUSE-SU-2014:0765-1, openSUSE-SU-2015:0229-1, openSUSE-SU-2016:0640-1, RHSA-2014:0624-01, RHSA-2014:0625-01, RHSA-2014:0626-01, RHSA-2014:0627-01, RHSA-2014:0628-01, RHSA-2014:0629-01, RHSA-2014:0630-01, RHSA-2014:0631-01, RHSA-2014:0632-01, RHSA-2014:0633-01, RHSA-2014:0679-01, RHSA-2014:0680-01, SA40006, SA80, SB10075, sk101186, SOL15325, SPL-85063, SSA:2014-156-03, SSA-234763, SSRT101590, SUSE-SU-2014:0759-1, SUSE-SU-2014:0759-2, SUSE-SU-2014:0761-1, SUSE-SU-2014:0762-1, USN-2232-1, USN-2232-2, USN-2232-3, USN-2232-4, VIGILANCE-VUL-14844, VMSA-2014-0006, VMSA-2014-0006.1, VMSA-2014-0006.10, VMSA-2014-0006.11, VMSA-2014-0006.2, VMSA-2014-0006.3, VMSA-2014-0006.4, VMSA-2014-0006.5, VMSA-2014-0006.6, VMSA-2014-0006.7, VMSA-2014-0006.8, VMSA-2014-0006.9, VU#978508.

Description de la vulnérabilité

Le produit OpenSSL implémente SSL/TLS, qui utilise un handshake.

Cependant, en utilisant un handshake utilisant un message ChangeCipherSpec, un attaquant peut forcer l'utilisation de clés faibles.

Un attaquant peut donc se placer en man in the middle entre un serveur et un client utilisant OpenSSL, afin de lire ou modifier les données échangées.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)
Notre base de données contient d'autres bulletins. Vous pouvez utiliser un essai gratuit pour les consulter.