L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.

Vulnérabilités informatiques de MWG

avis de vulnérabilité informatique CVE-2017-16535

Noyau Linux : lecture de mémoire hors plage prévue via usb_get_bos_descriptor

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via usb_get_bos_descriptor() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Debian, Android OS, Linux, McAfee Web Gateway, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, déni de service du serveur.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 06/11/2017.
Références : CERTFR-2017-AVI-424, CERTFR-2017-AVI-448, CERTFR-2017-AVI-454, CERTFR-2017-AVI-458, CERTFR-2018-AVI-014, CERTFR-2018-AVI-048, CERTFR-2018-AVI-408, CVE-2017-16535, DLA-1200-1, SB10211, SUSE-SU-2017:3210-1, SUSE-SU-2017:3249-1, SUSE-SU-2017:3265-1, SUSE-SU-2018:0040-1, SUSE-SU-2018:0171-1, USN-3485-1, USN-3485-2, USN-3485-3, USN-3507-1, USN-3507-2, USN-3754-1, VIGILANCE-VUL-24339.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via usb_get_bos_descriptor() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2017-16533

Noyau Linux : lecture de mémoire hors plage prévue via usbhid_parse

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via usbhid_parse() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Debian, Android OS, Linux, McAfee Web Gateway, openSUSE Leap, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, déni de service du serveur.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 06/11/2017.
Références : CERTFR-2017-AVI-424, CERTFR-2017-AVI-426, CERTFR-2018-AVI-408, CERTFR-2018-AVI-579, CERTFR-2019-AVI-038, CVE-2017-16533, DLA-1200-1, openSUSE-SU-2018:3658-1, SB10211, SUSE-SU-2018:3589-1, SUSE-SU-2018:3746-1, SUSE-SU-2018:3934-1, SUSE-SU-2018:4069-1, SUSE-SU-2019:13937-1, USN-3485-1, USN-3485-2, USN-3485-3, USN-3487-1, USN-3754-1, VIGILANCE-VUL-24337.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via usbhid_parse() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité informatique CVE-2017-16531

Noyau Linux : lecture de mémoire hors plage prévue via drivers/usb/core/config.c

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via drivers/usb/core/config.c du noyau Linux, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Debian, Android OS, Linux, McAfee Web Gateway, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, déni de service du serveur.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 06/11/2017.
Références : CERTFR-2017-AVI-424, CERTFR-2017-AVI-426, CERTFR-2017-AVI-448, CERTFR-2017-AVI-458, CERTFR-2018-AVI-014, CERTFR-2018-AVI-048, CERTFR-2018-AVI-408, CVE-2017-16531, DLA-1200-1, SB10211, SUSE-SU-2017:3210-1, SUSE-SU-2017:3249-1, SUSE-SU-2017:3265-1, SUSE-SU-2018:0040-1, SUSE-SU-2018:0171-1, USN-3485-1, USN-3485-2, USN-3485-3, USN-3487-1, USN-3754-1, VIGILANCE-VUL-24335.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via drivers/usb/core/config.c du noyau Linux, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2017-16525

Noyau Linux : utilisation de mémoire libérée via usb_serial_console_disconnect

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via usb_serial_console_disconnect() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Debian, Android OS, Linux, McAfee Web Gateway, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié, déni de service du serveur.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 06/11/2017.
Références : CERTFR-2017-AVI-424, CERTFR-2017-AVI-426, CERTFR-2017-AVI-448, CERTFR-2017-AVI-458, CERTFR-2018-AVI-014, CERTFR-2018-AVI-048, CVE-2017-16525, DLA-1200-1, SB10211, SUSE-SU-2017:3210-1, SUSE-SU-2017:3249-1, SUSE-SU-2017:3265-1, SUSE-SU-2018:0040-1, SUSE-SU-2018:0171-1, USN-3485-1, USN-3485-2, USN-3485-3, USN-3487-1, USN-3583-1, USN-3583-2, VIGILANCE-VUL-24330.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via usb_serial_console_disconnect() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2017-3735

OpenSSL : lecture de mémoire hors plage prévue via X.509 IPAddressFamily

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via X.509 IPAddressFamily de OpenSSL, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Mac OS X, Blue Coat CAS, ProxyAV, ProxySG par Blue Coat, SGOS par Blue Coat, Debian, Fedora, FreeBSD, hMailServer, AIX, WebSphere MQ, Juniper J-Series, Junos OS, NSM Central Manager, NSMXpress, SRX-Series, MariaDB ~ précis, McAfee Web Gateway, MySQL Community, MySQL Enterprise, Nodejs Core, OpenSSL, openSUSE Leap, Oracle Communications, Oracle Directory Services Plus, Oracle Fusion Middleware, Oracle Internet Directory, Solaris, Tuxedo, WebLogic, Percona Server, XtraDB Cluster, pfSense, RHEL, stunnel, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Symantec Content Analysis, ProxySG par Symantec, SGOS par Symantec, Synology DSM, Synology DS***, Synology RS***, Nessus, Ubuntu, X2GoClient.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Date création : 02/11/2017.
Références : 2011879, 2013026, 2014367, bulletinapr2018, CERTFR-2017-AVI-391, cpuapr2018, cpujan2018, cpujan2019, cpujul2018, cpuoct2018, CVE-2017-3735, DSA-4017-1, DSA-4018-1, FEDORA-2017-4cf72e2c11, FEDORA-2017-512a6c5aae, FEDORA-2017-55a3247cfd, FEDORA-2017-7f30914972, FEDORA-2017-dbec196dd8, FreeBSD-SA-17:11.openssl, HT208331, HT208394, ibm10715641, ibm10738249, JSA10851, openSUSE-SU-2017:3192-1, openSUSE-SU-2018:0029-1, openSUSE-SU-2018:0315-1, RHSA-2018:3221-01, SA157, SB10211, SUSE-SU-2017:2968-1, SUSE-SU-2017:2981-1, SUSE-SU-2018:0112-1, TNS-2017-15, USN-3475-1, VIGILANCE-VUL-24317.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via X.509 IPAddressFamily de OpenSSL, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2017-3736

OpenSSL : Man-in-the-Middle via bn_sqrx8x_internal

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut se positionner en Man-in-the-Middle et utiliser une erreur de retenue de bn_sqrx8x_internal() sur OpenSSL, afin de lire ou modifier des données de la session.
Produits concernés : SDS, SNS, Blue Coat CAS, ProxyAV, ProxySG par Blue Coat, SGOS par Blue Coat, Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, FreeBSD, hMailServer, Domino, Notes, IRAD, Rational ClearCase, QRadar SIEM, Tivoli Storage Manager, WebSphere AS Traditional, WebSphere MQ, Juniper J-Series, Junos OS, NSM Central Manager, NSMXpress, SRX-Series, MariaDB ~ précis, McAfee Email Gateway, McAfee NSP, McAfee NTBA, VirusScan, McAfee Web Gateway, MySQL Community, MySQL Enterprise, Nodejs Core, OpenSSL, openSUSE Leap, Oracle Communications, Oracle Directory Services Plus, Oracle Fusion Middleware, Oracle Internet Directory, Solaris, Tuxedo, WebLogic, Percona Server, XtraDB Cluster, pfSense, RHEL, Slackware, stunnel, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Symantec Content Analysis, ProxySG par Symantec, SGOS par Symantec, Synology DSM, Synology DS***, Synology RS***, Nessus, Ubuntu, X2GoClient.
Gravité : 1/4.
Conséquences : lecture de données, création/modification de données.
Provenance : client internet.
Date création : 02/11/2017.
Références : 2012827, 2013025, 2014202, 2014651, 2014669, 2015080, bulletinapr2018, bulletinjan2018, CERTFR-2017-AVI-391, cpuapr2018, cpujan2018, cpujan2019, cpujul2018, cpuoct2018, CVE-2017-3736, DSA-4017-1, DSA-4018-1, FEDORA-2017-4cf72e2c11, FEDORA-2017-512a6c5aae, FEDORA-2017-55a3247cfd, FEDORA-2017-7f30914972, FEDORA-2017-dbec196dd8, FreeBSD-SA-17:11.openssl, ibm10715641, ibm10719113, ibm10732391, ibm10733905, ibm10738249, ibm10738401, JSA10851, K14363514, openSUSE-SU-2017:3192-1, openSUSE-SU-2018:0029-1, openSUSE-SU-2018:0315-1, RHSA-2018:0998-01, RHSA-2018:2568-01, RHSA-2018:2575-01, SA157, SB10211, SB10220, SSA:2017-306-02, STORM-2017-006, SUSE-SU-2018:2839-1, SUSE-SU-2018:3082-1, TNS-2017-15, USN-3475-1, VIGILANCE-VUL-24316.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut se positionner en Man-in-the-Middle et utiliser une erreur de retenue de bn_sqrx8x_internal() sur OpenSSL, afin de lire ou modifier des données de la session.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2017-3735

OpenSSL : lecture de mémoire hors plage prévue via X.509 IPAddressFamily

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via X.509 IPAddressFamily de OpenSSL, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Mac OS X, Blue Coat CAS, ProxyAV, ProxySG par Blue Coat, SGOS par Blue Coat, Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, FreeBSD, AIX, WebSphere MQ, Juniper J-Series, Junos OS, NSM Central Manager, NSMXpress, SRX-Series, MariaDB ~ précis, McAfee Web Gateway, MySQL Community, MySQL Enterprise, Nodejs Core, OpenSSL, openSUSE Leap, Oracle Communications, Oracle Directory Services Plus, Oracle Fusion Middleware, Oracle Internet Directory, Solaris, Tuxedo, WebLogic, Percona Server, XtraDB Cluster, pfSense, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Symantec Content Analysis, ProxySG par Symantec, SGOS par Symantec, Synology DSM, Synology DS***, Synology RS***, Nessus, Ubuntu, WindRiver Linux, X2GoClient.
Gravité : 1/4.
Conséquences : lecture de données, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 29/08/2017.
Références : 2011879, 2013026, 2014367, bulletinapr2018, cpuapr2018, cpujan2018, cpujan2019, cpujul2018, cpuoct2018, CVE-2017-3735, DSA-4017-1, DSA-4018-1, FEDORA-2017-4cf72e2c11, FEDORA-2017-512a6c5aae, FEDORA-2017-55a3247cfd, FEDORA-2017-7f30914972, FEDORA-2017-dbec196dd8, FreeBSD-SA-17:11.openssl, HT208331, HT208394, ibm10715641, ibm10738249, JSA10851, K21462542, openSUSE-SU-2017:3192-1, openSUSE-SU-2018:0029-1, openSUSE-SU-2018:0315-1, RHSA-2018:3221-01, SA157, SB10211, SUSE-SU-2017:2968-1, SUSE-SU-2017:2981-1, SUSE-SU-2018:0112-1, TNS-2017-15, USN-3475-1, VIGILANCE-VUL-23636.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via X.509 IPAddressFamily de OpenSSL, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité informatique CVE-2017-1000366

glibc : élévation de privilèges via Setuid Stack

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions via Setuid Stack de glibc, afin d'élever ses privilèges.
Produits concernés : Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, Junos Space, Kubernetes, McAfee Web Gateway, openSUSE Leap, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Synology DSM, Ubuntu, Unix (plateforme) ~ non exhaustif, WindRiver Linux.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 20/06/2017.
Date révision : 29/06/2017.
Références : CERTFR-2017-AVI-238, CERTFR-2017-AVI-365, CVE-2017-1000366, DLA-992-1, DSA-3887-1, FEDORA-2017-698daef73c, FEDORA-2017-79414fefa1, FEDORA-2017-d80ab96e61, JSA10824, JSA10826, JSA10917, K20486351, openSUSE-SU-2017:1629-1, RHSA-2017:1479-01, RHSA-2017:1480-01, RHSA-2017:1481-01, SB10205, SSA:2017-181-01, SUSE-SU-2017:1611-1, SUSE-SU-2017:1614-1, SUSE-SU-2017:1619-1, SUSE-SU-2017:1621-1, Synology-SA-17:22, USN-3323-1, USN-3323-2, VIGILANCE-VUL-23005.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions via Setuid Stack de glibc, afin d'élever ses privilèges.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2012-6706

unrar : corruption de mémoire via VMSF_DELTA

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire via VMSF_DELTA de unrar, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : SNS, ClamAV, Debian, McAfee Web Gateway, NETASQ, openSUSE Leap, Solaris, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Date création : 23/06/2017.
Références : bulletinjul2017, CERTFR-2017-AVI-238, CVE-2012-6706, DLA-1003-1, openSUSE-SU-2017:1658-1, openSUSE-SU-2017:1797-1, openSUSE-SU-2018:0825-1, SB10205, STORM-2018-003, SUSE-SU-2017:1716-1, SUSE-SU-2017:1745-1, SUSE-SU-2017:1760-1, SUSE-SU-2018:0809-1, SUSE-SU-2018:0863-1, VIGILANCE-VUL-23073.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire via VMSF_DELTA de unrar, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2017-1000364

Noyau Linux : corruption de mémoire via Small Default Stack Guard Page

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire via Small Default Stack Guard Page du noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, Junos Space, Linux, McAfee Web Gateway, openSUSE Leap, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Synology DSM, Synology DS***, Synology RS***, Ubuntu, WindRiver Linux.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié, accès/droits utilisateur, déni de service du serveur.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 20/06/2017.
Références : CERTFR-2017-AVI-185, CERTFR-2017-AVI-187, CERTFR-2017-AVI-188, CERTFR-2017-AVI-196, CERTFR-2017-AVI-238, CERTFR-2017-AVI-282, CERTFR-2017-AVI-365, CVE-2017-1000364, DLA-993-1, DLA-993-2, DSA-3886-1, DSA-3886-2, FEDORA-2017-05f10e29f4, FEDORA-2017-d7bc1b3056, JSA10824, JSA10826, JSA10917, K51931024, openSUSE-SU-2017:1633-1, openSUSE-SU-2017:1685-1, RHSA-2017:1482-01, RHSA-2017:1483-01, RHSA-2017:1484-01, RHSA-2017:1485-01, RHSA-2017:1486-01, RHSA-2017:1487-01, RHSA-2017:1488-01, RHSA-2017:1489-01, RHSA-2017:1490-01, RHSA-2017:1491-01, RHSA-2017:1616-01, SB10205, SSA:2017-177-01, SSA:2017-180-01, SSA:2017-184-01, SUSE-SU-2017:1613-1, SUSE-SU-2017:1615-1, SUSE-SU-2017:1618-1, SUSE-SU-2017:1628-1, SUSE-SU-2017:1696-1, SUSE-SU-2017:1704-1, SUSE-SU-2017:1706-1, SUSE-SU-2017:1707-1, SUSE-SU-2017:1735-1, SUSE-SU-2017:1990-1, SUSE-SU-2017:2342-1, Synology-SA-17:22, USN-3324-1, USN-3325-1, USN-3326-1, USN-3327-1, USN-3328-1, USN-3329-1, USN-3330-1, USN-3331-1, USN-3332-1, USN-3333-1, USN-3334-1, USN-3335-1, USN-3335-2, USN-3338-1, USN-3338-2, USN-3345-1, VIGILANCE-VUL-23006.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire via Small Default Stack Guard Page du noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)
Notre base de données contient d'autres bulletins. Vous pouvez utiliser un essai gratuit pour les consulter.

Consulter les informations sur MWG :