L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.

Vulnérabilités informatiques de Mozilla SeaMonkey

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2018-5148

Firefox : utilisation de mémoire libérée via Compositor

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via Compositor de Firefox, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Debian, Fedora, Firefox, SeaMonkey, openSUSE Leap, Solaris, RHEL, Slackware, Ubuntu.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, déni de service du client.
Provenance : document.
Date création : 27/03/2018.
Références : bulletinapr2018, CERTFR-2018-AVI-151, CVE-2018-5148, DLA-1321-1, DSA-4153-1, FEDORA-2018-0e6e400e7a, FEDORA-2018-1c5750c688, FEDORA-2018-a61baabbac, FEDORA-2018-cf8e6c1a35, FEDORA-2018-d2d4ab5961, MFSA-2018-10, openSUSE-SU-2018:0843-1, RHSA-2018:1098-01, RHSA-2018:1099-01, SSA:2018-085-01, SSA:2018-120-02, SSA:2018-123-01, USN-3609-1, VIGILANCE-VUL-25657.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via Compositor de Firefox, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité 24664

Clients mail : usurpation d'expéditeur via Mailsploit

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut envoyer un email avec un entête From spécial, qui sera tronqué par certains clients de messagerie, afin de tromper la victime.
Produits concernés : iOS par Apple, iPhone, Mac OS X, Notes, Office, Outlook, SeaMonkey, Thunderbird, Synology DSM.
Gravité : 3/4.
Conséquences : camouflage.
Provenance : document.
Date création : 06/12/2017.
Références : CERTFR-2017-ALE-019, Mailsploit, MFSA-2017-30, Synology-SA-17:82, VIGILANCE-VUL-24664.

Description de la vulnérabilité

Les clients de messagerie interprètent l'entête From pour afficher le nom de l'expéditeur.

Cependant, en utilisant un encodage Base64 ou Quoted Printable, et des caractères '\0' ou '\n', un attaquant peut forcer la troncature de l'adresse email affichée.

Un attaquant peut donc envoyer un email avec un entête From spécial, qui sera tronqué par certains clients de messagerie, afin de tromper la victime.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2017-7805

Mozilla NSS : utilisation de mémoire libérée via Verifying Client Authentication

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via Verifying Client Authentication de Mozilla NSS, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Debian, Fedora, Firefox, NSS, SeaMonkey, openSUSE Leap, Oracle Communications, Oracle Fusion Middleware, Oracle GlassFish Server, Oracle Identity Management, Solaris, Tuxedo, Oracle Virtual Directory, WebLogic, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 4/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Date création : 29/09/2017.
Références : bulletinoct2017, cpuapr2018, cpuoct2018, CVE-2017-7805, DLA-1118-1, DLA-1138-1, DSA-3987-1, DSA-3998-1, FEDORA-2017-2e7badfe67, FEDORA-2017-6e2071419d, MFSA-2017-21, MFSA-2017-22, openSUSE-SU-2017:2615-1, openSUSE-SU-2017:2707-1, openSUSE-SU-2017:2710-1, RHSA-2017:2831-01, RHSA-2017:2832-01, SSA:2017-271-01, SUSE-SU-2017:2688-1, SUSE-SU-2017:2872-1, SUSE-SU-2017:2872-2, USN-3431-1, USN-3435-1, USN-3435-2, USN-3436-1, VIGILANCE-VUL-23976.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via Verifying Client Authentication de Mozilla NSS, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2017-7793 CVE-2017-7810 CVE-2017-7811

Firefox, Thunderbird : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Firefox et Thunderbird.
Produits concernés : Debian, Fedora, Firefox, SeaMonkey, Thunderbird, openSUSE Leap, Solaris, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 4/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, lecture de données, création/modification de données, déni de service du client.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 17.
Date création : 29/09/2017.
Références : bulletinoct2017, CERTFR-2017-AVI-327, CERTFR-2017-AVI-340, CVE-2017-7793, CVE-2017-7810, CVE-2017-7811, CVE-2017-7812, CVE-2017-7813, CVE-2017-7814, CVE-2017-7815, CVE-2017-7816, CVE-2017-7817, CVE-2017-7818, CVE-2017-7819, CVE-2017-7820, CVE-2017-7821, CVE-2017-7822, CVE-2017-7823, CVE-2017-7824, CVE-2017-7825, DLA-1118-1, DLA-1153-1, DSA-3987-1, DSA-4014-1, FEDORA-2017-2e7badfe67, FEDORA-2017-6967efb3f0, FEDORA-2017-6e2071419d, FEDORA-2017-730e299c49, FEDORA-2017-845c543ea4, MFSA-2017-21, MFSA-2017-22, MFSA-2017-23, openSUSE-SU-2017:2615-1, openSUSE-SU-2017:2707-1, openSUSE-SU-2017:2710-1, RHSA-2017:2831-01, RHSA-2017:2885-01, SSA:2017-271-01, SUSE-SU-2017:2688-1, SUSE-SU-2017:2872-1, SUSE-SU-2017:2872-2, USN-3435-1, USN-3435-2, USN-3436-1, USN-3688-1, VIGILANCE-VUL-23970.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Firefox et Thunderbird.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2017-7753 CVE-2017-7779 CVE-2017-7780

Firefox, Thunderbird : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Firefox et Thunderbird.
Produits concernés : Debian, Fedora, Firefox, SeaMonkey, Thunderbird, openSUSE Leap, Solaris, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 4/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, lecture de données, création/modification de données, déni de service du client.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 29.
Date création : 09/08/2017.
Références : bulletinjul2017, CERTFR-2017-AVI-256, CERTFR-2017-AVI-271, CVE-2017-7753, CVE-2017-7779, CVE-2017-7780, CVE-2017-7781, CVE-2017-7782, CVE-2017-7783, CVE-2017-7784, CVE-2017-7785, CVE-2017-7786, CVE-2017-7787, CVE-2017-7788, CVE-2017-7789, CVE-2017-7790, CVE-2017-7791, CVE-2017-7792, CVE-2017-7794, CVE-2017-7796, CVE-2017-7797, CVE-2017-7798, CVE-2017-7799, CVE-2017-7800, CVE-2017-7801, CVE-2017-7802, CVE-2017-7803, CVE-2017-7804, CVE-2017-7806, CVE-2017-7807, CVE-2017-7808, CVE-2017-7809, DLA-1053-1, DLA-1087-1, DLA-1087-2, DSA-3928-1, DSA-3928-2, DSA-3968-1, FEDORA-2017-0dfa70ae35, FEDORA-2017-3df020e756, FEDORA-2017-bdd0b565ef, MFSA-2017-18, MFSA-2017-19, MFSA-2017-20, openSUSE-SU-2017:2151-1, openSUSE-SU-2017:2209-1, RHSA-2017:2456-01, RHSA-2017:2534-01, SSA:2017-221-02, SUSE-SU-2017:2302-1, SUSE-SU-2017:2589-1, USN-3391-1, USN-3391-2, USN-3391-3, USN-3416-1, VIGILANCE-VUL-23484.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Firefox et Thunderbird.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité informatique CVE-2017-5470 CVE-2017-5471 CVE-2017-5472

Mozilla Firefox, Thunderbird : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Mozilla Firefox et Thunderbird.
Produits concernés : Debian, Fedora, Firefox, SeaMonkey, Thunderbird, openSUSE Leap, Solaris, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 4/4.
Conséquences : accès/droits privilégié, accès/droits client, lecture de données, création/modification de données, déni de service du client.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 31.
Date création : 14/06/2017.
Références : bulletinjul2017, CERTFR-2017-AVI-174, CERTFR-2017-AVI-182, CVE-2017-5470, CVE-2017-5471, CVE-2017-5472, CVE-2017-7749, CVE-2017-7750, CVE-2017-7751, CVE-2017-7752, CVE-2017-7754, CVE-2017-7755, CVE-2017-7756, CVE-2017-7757, CVE-2017-7758, CVE-2017-7759, CVE-2017-7760, CVE-2017-7761, CVE-2017-7762, CVE-2017-7763, CVE-2017-7764, CVE-2017-7765, CVE-2017-7766, CVE-2017-7767, CVE-2017-7768, CVE-2017-7770, CVE-2017-7771, CVE-2017-7772, CVE-2017-7773, CVE-2017-7774, CVE-2017-7775-REJECT, CVE-2017-7776, CVE-2017-7777, CVE-2017-7778, DLA-1007-1, DLA-1013-1, DLA-1086-1, DLA-991-1, DSA-3881-1, DSA-3894-1, DSA-3918-1, DSA-3921-1, FEDORA-2017-1dfdb04d62, FEDORA-2017-1f016389a7, FEDORA-2017-391ac5097a, FEDORA-2017-74999f2a23, FEDORA-2017-87aa9db27f, MFSA-2017-15, MFSA-2017-16, MFSA-2017-17, openSUSE-SU-2017:1579-1, openSUSE-SU-2017:1620-1, RHSA-2017:1440-01, RHSA-2017:1561-01, RHSA-2017:1793-01, RHSA-2018:2112-01, RHSA-2018:2113-01, SSA:2017-165-02, SUSE-SU-2017:1669-1, SUSE-SU-2017:2235-1, USN-3315-1, USN-3321-1, USN-3398-1, VIGILANCE-VUL-22969.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Mozilla Firefox et Thunderbird.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2017-5429 CVE-2017-5430 CVE-2017-5432

Firefox : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Firefox.
Produits concernés : Debian, Fedora, Firefox, SeaMonkey, Thunderbird, openSUSE Leap, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 4/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, lecture de données, création/modification de données, déni de service du client.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 36.
Date création : 20/04/2017.
Dates révisions : 04/05/2017, 29/05/2017.
Références : 1160, CERTFR-2017-AVI-126, CERTFR-2017-AVI-134, CVE-2017-5429, CVE-2017-5430, CVE-2017-5432, CVE-2017-5433, CVE-2017-5434, CVE-2017-5435, CVE-2017-5437-REJECT, CVE-2017-5438, CVE-2017-5439, CVE-2017-5440, CVE-2017-5441, CVE-2017-5442, CVE-2017-5443, CVE-2017-5444, CVE-2017-5445, CVE-2017-5446, CVE-2017-5447, CVE-2017-5448, CVE-2017-5449, CVE-2017-5450, CVE-2017-5451, CVE-2017-5452, CVE-2017-5453, CVE-2017-5454, CVE-2017-5455, CVE-2017-5456, CVE-2017-5458, CVE-2017-5459, CVE-2017-5460, CVE-2017-5463, CVE-2017-5464, CVE-2017-5465, CVE-2017-5466, CVE-2017-5467, CVE-2017-5468, CVE-2017-5469, DLA-906-1, DSA-3831-1, FEDORA-2017-31c64a0bbf, FEDORA-2017-82265ed89e, FEDORA-2017-87e23bcc34, MFSA-2017-10, MFSA-2017-11, MFSA-2017-12, MFSA-2017-13, openSUSE-SU-2017:1099-1, openSUSE-SU-2017:1196-1, openSUSE-SU-2017:1268-1, RHSA-2017:1104-01, RHSA-2017:1106-01, RHSA-2017:1201-01, SSA:2017-112-01, SSA:2017-114-01, SUSE-SU-2017:1175-1, SUSE-SU-2017:1248-1, SUSE-SU-2017:1669-1, SUSE-SU-2017:2235-1, USN-3260-1, USN-3260-2, USN-3278-1, VIGILANCE-VUL-22504, ZDI-17-320.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Firefox.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2017-5090

Chrome, Firefox : usurpation de site via homographes

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer une url avec des caractères Unicode ressemblant à des caractères ASCII, afin de tromper la victime.
Produits concernés : Chrome, Firefox, SeaMonkey, Opera.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : document.
Date création : 18/04/2017.
Références : 1332714, CVE-2017-5090, VIGILANCE-VUL-22467.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs caractères Unicode (comme U+0430) ont une apparence similaire au caractère ASCII 'a'. Certains attaquants utilisent des noms de domaine contenant ces variations, afin d'inciter la victime à cliquer sur un lien.

Ce type d'attaque, basée sur des homographes, a déjà fait l'objet de plusieurs bulletins (VIGILANCE-VUL-4729 et VIGILANCE-VUL-8497). Des correctifs ont été implémentés dans la majorité des logiciels.

Cependant, lorsque le nom est composé uniquement de caractères Unicode, les protections de Chrome et Firefox sont contournées. Par exemple, https://xn--e1awd7f.com/ est affiché https://www.epic.com/. De plus, comme un certificat valide pour ce nom de domaine peut être obtenu par Let's Encrypt, un attaquant peut facilement usurper un site TLS.

Un attaquant peut donc employer une url avec des caractères Unicode ressemblant à des caractères ASCII, afin de tromper la victime.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité informatique CVE-2017-5398 CVE-2017-5399 CVE-2017-5400

Mozilla Firefox, Thunderbird : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Mozilla Firefox et Thunderbird.
Produits concernés : Debian, Fedora, Firefox, SeaMonkey, Thunderbird, NetBSD, openSUSE Leap, Solaris, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 4/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, lecture de données, déni de service du client.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 27.
Date création : 08/03/2017.
Date révision : 21/03/2017.
Références : 1130, bulletinapr2017, bulletinjul2017, CERTFR-2017-AVI-068, CERTFR-2017-AVI-069, CVE-2017-5398, CVE-2017-5399, CVE-2017-5400, CVE-2017-5401, CVE-2017-5402, CVE-2017-5403, CVE-2017-5404, CVE-2017-5405, CVE-2017-5406, CVE-2017-5407, CVE-2017-5408, CVE-2017-5409, CVE-2017-5410, CVE-2017-5411, CVE-2017-5412, CVE-2017-5413, CVE-2017-5414, CVE-2017-5415, CVE-2017-5416, CVE-2017-5417, CVE-2017-5418, CVE-2017-5419, CVE-2017-5420, CVE-2017-5421, CVE-2017-5422, CVE-2017-5425, CVE-2017-5426, CVE-2017-5427, DLA-852-1, DLA-896-1, DSA-3805-1, DSA-3832-1, FEDORA-2017-bb459964ce, FEDORA-2017-e63f2f0d11, FEDORA-2017-f3484d64d2, FEDORA-2017-fce0c6fd46, MFSA-2017-05, MFSA-2017-06, MFSA-2017-07, MFSA-2017-09, openSUSE-SU-2017:0687-1, openSUSE-SU-2017:0688-1, openSUSE-SU-2017:0690-1, openSUSE-SU-2017:1196-1, openSUSE-SU-2017:1268-1, RHSA-2017:0459-01, RHSA-2017:0461-01, RHSA-2017:0498-01, SSA:2017-066-01, SSA:2017-066-02, SUSE-SU-2017:0714-1, SUSE-SU-2017:0732-1, USN-3216-1, USN-3216-2, USN-3233-1, VIGILANCE-VUL-22039.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Mozilla Firefox et Thunderbird.

Un attaquant peut contourner les mesures de sécurité via asm.js, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:3/4; CVE-2017-5400]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire via ErrorResult, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2017-5401]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via FontFace, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2017-5402]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via addRange, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2017-5403]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via Selection Ranges, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; 1130, CVE-2017-5404]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire via Skia, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:2/4; CVE-2017-5406]

Un attaquant peut contourner les mesures de sécurité via SVG Filters, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:3/4; CVE-2017-5407]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire via JavaScript Garbage Collection Incremental Sweeping, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:3/4; CVE-2017-5410]

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via libGLES, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:3/4; CVE-2017-5409, CVE-2017-5411]

Un attaquant peut contourner la vérification de l'origine via Video Captions, afin d'accéder aux données de la victime. [grav:2/4; CVE-2017-5408]

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via SVG Filters, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; CVE-2017-5412]

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via Bidirectional Layout, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; CVE-2017-5413]

Un attaquant peut contourner les mesures de sécurité via Bidirectional Layout, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; CVE-2017-5414]

Un attaquant peut altérer l'affichage via Blob URL, afin de tromper la victime. [grav:2/4; CVE-2017-5415, CVE-2017-5416]

Un attaquant peut forcer le déréférencement d'un pointeur NULL via HttpChannel, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2017-5416]

Un attaquant peut altérer l'affichage via URL drag-and-drop, afin de tromper la victime. [grav:2/4; CVE-2017-5417]

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux fichiers via Gecko Media Plugin, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; CVE-2017-5425]

Un attaquant peut contourner les mesures de sécurité via Gecko Media Plugin seccomp-bpf, afin d'élever ses privilèges. [grav:2/4; CVE-2017-5426]

Un attaquant peut contourner les mesures de sécurité via chrome.manifest, afin d'élever ses privilèges. [grav:2/4; CVE-2017-5427]

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via HTTP Digest Authorization, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; CVE-2017-5418]

Un attaquant peut provoquer une erreur fatale via Authentication Prompts, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2017-5419]

Un attaquant peut altérer l'affichage via Javascript URLs, afin de tromper la victime. [grav:1/4; CVE-2017-5420]

Un attaquant peut provoquer une erreur fatale via FTP Response Codes, afin de mener un déni de service. [grav:1/4; CVE-2017-5405]

Un attaquant peut altérer l'affichage via Print preview, afin de tromper la victime. [grav:2/4; CVE-2017-5421]

Un attaquant peut provoquer une erreur fatale via view-source, afin de mener un déni de service. [grav:1/4; CVE-2017-5422]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2017-5399]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:4/4; CVE-2017-5398]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2017-5397

Mozilla Firefox pour Android : élévation de privilèges via la corruption du cache

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut modifier du code téléchargé par Mozilla Firefox pour Android, afin d'obtenir les privilèges du compte de l'application Firefox.
Produits concernés : Android Applications ~ non exhaustif, Firefox, SeaMonkey.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits privilégié.
Provenance : document.
Date création : 10/02/2017.
Références : CERTFR-2017-AVI-046, CVE-2017-5397, MFSA-2017-04, VIGILANCE-VUL-21798.

Description de la vulnérabilité

Le produit Mozilla Firefox pour Android est un navigateur Web.

Par défaut, il utilise le cache du système pour stocker temporairement des bibliothèques. Cependant, le cache système est accessible en écriture à tout les processus.

Un attaquant peut donc modifier du code téléchargé par Mozilla Firefox pour Android, afin d'obtenir les privilèges du compte de l'application Firefox.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)
Notre base de données contient d'autres bulletins. Vous pouvez utiliser un essai gratuit pour les consulter.

Consulter les informations sur Mozilla SeaMonkey :