L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.

Vulnérabilités informatiques de Oracle TopLink

avis de vulnérabilité CVE-2015-3237 CVE-2015-7182 CVE-2016-1181

Oracle Fusion Middleware : vulnérabilités de juillet 2016

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Oracle Fusion Middleware.
Produits concernés : WebSphere AS Traditional, Oracle Communications, Oracle Directory Server, Oracle Fusion Middleware, Oracle GlassFish Server, Oracle Portal, Solaris, Oracle TopLink, WebLogic.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, lecture de données, création/modification de données, effacement de données, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : compte utilisateur.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 22.
Date création : 20/07/2016.
Références : 7014463, cpuapr2019, cpujul2016, cpuoct2018, CVE-2015-3237, CVE-2015-7182, CVE-2016-1181, CVE-2016-1548, CVE-2016-2107, CVE-2016-3432, CVE-2016-3433, CVE-2016-3445, CVE-2016-3446, CVE-2016-3474, CVE-2016-3482, CVE-2016-3487, CVE-2016-3499, CVE-2016-3502, CVE-2016-3504, CVE-2016-3510, CVE-2016-3544, CVE-2016-3564, CVE-2016-3586, CVE-2016-3607, CVE-2016-3608, CVE-2016-5019, CVE-2016-5477, VIGILANCE-VUL-20164, ZDI-16-441, ZDI-16-442, ZDI-16-443, ZDI-16-444.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Oracle Fusion Middleware.

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Directory Server Enterprise Edition, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2015-7182]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle GlassFish Server, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3607, ZDI-16-442]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle WebLogic Server, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3510, ZDI-16-443]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle WebLogic Server, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3586, ZDI-16-441]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle WebLogic Server, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3499, ZDI-16-444]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle JDeveloper, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3504, CVE-2016-5019]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Business Intelligence Enterprise Edition, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3446]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Portal, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-1181]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle TopLink, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3564]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle WebCenter Sites, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-3487]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Business Intelligence Enterprise Edition, afin d'obtenir ou d'altérer des informations. [grav:3/4; CVE-2016-3544]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Exalogic Infrastructure, afin d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-1548]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle GlassFish Server, afin d'obtenir des informations, ou de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2015-3237]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle WebCenter Sites, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2016-3502]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Access Manager, afin d'obtenir des informations. [grav:2/4; CVE-2016-2107]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle GlassFish Server, afin d'obtenir des informations. [grav:2/4; CVE-2016-3608]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle GlassFish Server, afin d'obtenir des informations. [grav:2/4; CVE-2016-5477]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via BI Publisher (formerly XML Publisher), afin d'obtenir ou d'altérer des informations. [grav:2/4; CVE-2016-3432]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle Business Intelligence Enterprise Edition, afin d'obtenir ou d'altérer des informations. [grav:2/4; CVE-2016-3433]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle WebLogic Server, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2016-3445]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via BI Publisher (formerly XML Publisher), afin d'obtenir des informations. [grav:1/4; CVE-2016-3474]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Oracle HTTP Server, afin d'obtenir des informations. [grav:1/4; CVE-2016-3482]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)
Notre base de données contient d'autres bulletins. Vous pouvez utiliser un essai gratuit pour les consulter.

Consulter les informations sur Oracle TopLink :