L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.

Vulnérabilités informatiques de RedHat JBoss EAP

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2015-0253 CVE-2015-3183 CVE-2015-3185

Apache httpd : trois vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Apache httpd.
Produits concernés : Apache httpd, Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, HP-UX, Domino, Tivoli System Automation, WebSphere AS Traditional, openSUSE, Solaris, Puppet, RHEL, JBoss EAP par Red Hat, SAS Add-in for Microsoft Office, SAS Analytics Pro, Base SAS Software, SAS Enterprise BI Server, SAS Enterprise Guide, SAS Management Console, SAS OLAP Server, SAS SAS/ACCESS, SAS SAS/AF, SAS SAS/CONNECT, SAS SAS/EIS, SAS SAS/ETS, SAS SAS/FSP, SAS SAS/GRAPH, SAS SAS/IML, SAS SAS/OR, SAS SAS/STAT, SAS SAS/Web Report Studio, Slackware, Synology DS***, Synology RS***, Ubuntu.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, déni de service du service.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 3.
Date création : 15/07/2015.
Références : 1963361, 1965444, 1967197, 1969062, bulletinoct2015, c04832246, c04926789, CVE-2015-0253, CVE-2015-3183, CVE-2015-3185, DSA-3325-1, DSA-3325-2, FEDORA-2015-11689, FEDORA-2015-11792, HPSBUX03435, HPSBUX03512, openSUSE-SU-2015:1684-1, RHSA-2015:1666-01, RHSA-2015:1667-01, RHSA-2015:1668-01, RHSA-2015:2659-01, RHSA-2015:2660-01, RHSA-2015:2661-01, RHSA-2016:0062-01, RHSA-2016:2054-01, RHSA-2016:2055-01, RHSA-2016:2056-01, SOL17251, SSA:2015-198-01, SSRT102254, SSRT102977, USN-2686-1, VIGILANCE-VUL-17378.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Apache httpd.

Un attaquant peut provoquer une erreur dans l'analyse de l'entête HTTP Chunk, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:3/4; CVE-2015-3183]

La directive ap_some_auth_required n'est pas honorée, ce qui permet à un attaquant d'accéder au service sans authentification. [grav:2/4; CVE-2015-3185]

Lorsque la configuration de "ErrorDocument 400" pointe vers un fichier/url local, et que le filtre INCLUDES est actif, un attaquant peut mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2015-0253]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2015-4000

TLS : affaiblissement de Diffie-Hellman via Logjam

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant, placé en Man-in-the-middle, peut forcer le client/serveur TLS à accepter un algorithme d'export faible, afin de plus facilement intercepter ou modifier les données échangées.
Produits concernés : Apache httpd, Blue Coat CAS, ProxyAV, ProxySG par Blue Coat, SGOS par Blue Coat, DCFM Enterprise, Brocade Network Advisor, Brocade vTM, Clearswift Email Gateway, Debian, Summit, Fedora, FileZilla Server, FreeBSD, HPE BSM, HPE NNMi, HP Operations, HP-UX, AIX, DB2 UDB, IRAD, Security Directory Server, SPSS Modeler, Tivoli Storage Manager, Tivoli System Automation, Tivoli Workload Scheduler, WebSphere AS Traditional, WebSphere MQ, Juniper J-Series, Junos OS, Junos Pulse, Juniper Network Connect, Juniper SBR, lighttpd, ePO, Firefox, NSS, MySQL Community, MySQL Enterprise, Data ONTAP, Snap Creator Framework, SnapManager, NetBSD, nginx, Nodejs Core, OpenSSL, openSUSE, openSUSE Leap, Solaris, Palo Alto Firewall PA***, PAN-OS, Percona Server, RealPresence Collaboration Server, RealPresence Distributed Media Application, RealPresence Resource Manager, Polycom VBP, Postfix, SSL (protocole), Pulse Connect Secure, Puppet, RHEL, JBoss EAP par Red Hat, Sendmail, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Synology DS***, Synology RS***, Ubuntu, WinSCP.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, création/modification de données.
Provenance : serveur internet.
Date création : 20/05/2015.
Date révision : 20/05/2015.
Références : 1610582, 1647054, 1957980, 1958984, 1959033, 1959539, 1959745, 1960194, 1960418, 1960862, 1962398, 1962694, 1963151, 9010038, 9010039, 9010041, 9010044, BSA-2015-005, bulletinjan2016, bulletinjul2015, c04725401, c04760669, c04767175, c04770140, c04773119, c04773241, c04774058, c04778650, c04832246, c04918839, c04926789, CERTFR-2016-AVI-303, CTX216642, CVE-2015-4000, DLA-507-1, DSA-3287-1, DSA-3300-1, DSA-3688-1, FEDORA-2015-10047, FEDORA-2015-10108, FEDORA-2015-9048, FEDORA-2015-9130, FEDORA-2015-9161, FreeBSD-EN-15:08.sendmail, FreeBSD-SA-15:10.openssl, HPSBGN03399, HPSBGN03407, HPSBGN03411, HPSBGN03417, HPSBHF03433, HPSBMU03345, HPSBMU03401, HPSBUX03363, HPSBUX03388, HPSBUX03435, HPSBUX03512, JSA10681, Logjam, NetBSD-SA2015-008, NTAP-20150616-0001, NTAP-20150715-0001, NTAP-20151028-0001, openSUSE-SU-2015:1139-1, openSUSE-SU-2015:1209-1, openSUSE-SU-2015:1216-1, openSUSE-SU-2015:1277-1, openSUSE-SU-2016:0226-1, openSUSE-SU-2016:0255-1, openSUSE-SU-2016:0261-1, openSUSE-SU-2016:2267-1, PAN-SA-2016-0020, PAN-SA-2016-0028, RHSA-2015:1072-01, RHSA-2015:1185-01, RHSA-2015:1197-01, RHSA-2016:2054-01, RHSA-2016:2055-01, RHSA-2016:2056-01, SA111, SA40002, SA98, SB10122, SSA:2015-219-02, SSRT102180, SSRT102254, SSRT102964, SSRT102977, SUSE-SU-2015:1143-1, SUSE-SU-2015:1150-1, SUSE-SU-2015:1177-1, SUSE-SU-2015:1177-2, SUSE-SU-2015:1181-1, SUSE-SU-2015:1181-2, SUSE-SU-2015:1182-2, SUSE-SU-2015:1183-1, SUSE-SU-2015:1183-2, SUSE-SU-2015:1184-1, SUSE-SU-2015:1184-2, SUSE-SU-2015:1185-1, SUSE-SU-2015:1268-1, SUSE-SU-2015:1268-2, SUSE-SU-2015:1269-1, SUSE-SU-2015:1581-1, SUSE-SU-2016:0224-1, SUSE-SU-2018:1768-1, TSB16728, USN-2624-1, USN-2625-1, USN-2656-1, USN-2656-2, VIGILANCE-VUL-16950, VN-2015-007.

Description de la vulnérabilité

L'algorithme Diffie-Hellman permet d'échanger des clés cryptographiques. La suite DHE_EXPORT utilise des nombres premiers de maximum 512 bits.

L'algorithme Diffie-Hellman est utilisé par TLS. Cependant, durant la négociation, un attaquant placé en Man-in-the-middle peut forcer TLS à utiliser DHE_EXPORT (même si des suites plus fortes sont disponibles).

Cette vulnérabilité peut ensuite être combinée avec VIGILANCE-VUL-16951.

Un attaquant, placé en Man-in-the-middle, peut donc forcer le client/serveur TLS à accepter un algorithme d'export faible, afin de plus facilement intercepter ou modifier les données échangées.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2014-8122

JBoss Weld : obtention d'information via Stale Thread State

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données dans Stale Thread State de JBoss Weld, afin d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : RHEL, JBoss EAP par Red Hat.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : client internet.
Date création : 04/05/2015.
Références : CVE-2014-8122, RHSA-2015:0215-01, RHSA-2015:0216-01, RHSA-2015:0217-01, RHSA-2015:0218-01, RHSA-2015:0675-01, RHSA-2015:0773-01, RHSA-2015:0850-01, RHSA-2015:0851-01, RHSA-2015:0920-01, VIGILANCE-VUL-16804.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données dans Stale Thread State de JBoss Weld, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2014-7853

JBoss AS : obtention d'information via JacORB

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données dans JacORB de JBoss AS, afin d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : RHEL, JBoss EAP par Red Hat, WildFly.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : client intranet.
Date création : 04/05/2015.
Références : CVE-2014-7853, RHSA-2015:0215-01, RHSA-2015:0216-01, RHSA-2015:0217-01, RHSA-2015:0218-01, RHSA-2015:0920-01, VIGILANCE-VUL-16803.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données dans JacORB de JBoss AS, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité CVE-2014-7849

JBoss AS : accès en lecture et écriture via RBAC

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès de RBAC de JBoss AS, afin de lire ou modifier des données.
Produits concernés : RHEL, JBoss EAP par Red Hat, WildFly.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, création/modification de données, effacement de données.
Provenance : client intranet.
Date création : 04/05/2015.
Références : CVE-2014-7849, RHSA-2015:0215-01, RHSA-2015:0216-01, RHSA-2015:0217-01, RHSA-2015:0218-01, RHSA-2015:0920-01, VIGILANCE-VUL-16802.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès de RBAC de JBoss AS, afin de lire ou modifier des données.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2014-3490

JBoss RESTEasy : injection d'entité XML externe

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut transmettre des données XML illicites à JBoss RESTEasy, afin de lire un fichier, de scanner des sites, ou de mener un déni de service.
Produits concernés : Fedora, RESTEasy JBoss OpenSource, Oracle Communications, RHEL, JBoss EAP par Red Hat.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, déni de service du service.
Provenance : document.
Date création : 27/04/2015.
Références : 1107901, cpuoct2018, CVE-2014-3490, FEDORA-2014-16845, RHSA-2014:1011-01, RHSA-2014:1039-01, RHSA-2014:1040-01, RHSA-2014:1298-01, RHSA-2014:1904-01, RHSA-2015:0125-01, RHSA-2015:0234-01, RHSA-2015:0235-01, RHSA-2015:0675-01, RHSA-2015:0720-01, RHSA-2015:0765-01, RHSA-2015:1009, VIGILANCE-VUL-16714.

Description de la vulnérabilité

Les données XML peuvent contenir des entités externes (DTD) :
  <!ENTITY nom SYSTEM "fichier">
  <!ENTITY nom SYSTEM "http://serveur/fichier">
Un programme lisant ces données XML peut remplacer ces entités par les données provenant du fichier indiqué. Lorsque le programme utilise des données XML de provenance non sûre, ce comportement permet de :
 - lire le contenu de fichiers situés sur le serveur
 - scanner des sites web privés
 - mener un déni de service en ouvrant un fichier bloquant
Cette fonctionnalité doit donc être désactivée pour traiter des données XML de provenance non sûre.

Cependant, le parseur de JBoss RESTEasy autorise les entités externes.

Un attaquant peut donc transmettre des données XML illicites à JBoss RESTEasy, afin de lire un fichier, de scanner des sites, ou de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2014-0230

Apache Tomcat : déni de service via SwallowSize

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut uploader un fichier invalide sur Apache Tomcat, pour consommer des grandes quantités de mémoire, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : Tomcat, Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, HP-UX, Oracle Communications, Solaris, RealPresence Collaboration Server, RealPresence Resource Manager, JBoss EAP par Red Hat, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : déni de service du serveur, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : client internet.
Date création : 10/04/2015.
Références : bulletinoct2015, c05054964, CERTFR-2015-AVI-204, cpujul2018, CVE-2014-0230, DSA-3530-1, HPSBUX03561, RHSA-2015:1621-01, RHSA-2015:1622-01, RHSA-2015:2659-01, RHSA-2015:2660-01, RHSA-2015:2661-01, RHSA-2016:0595-01, RHSA-2016:0596-01, RHSA-2016:0597-01, RHSA-2016:0599-01, SOL17123, USN-2654-1, USN-2655-1, VIGILANCE-VUL-16570.

Description de la vulnérabilité

Le produit Apache Tomcat dispose d'un service web, qui peut accepter l'upload de fichiers.

Cependant, lorsque le serveur Tomcat souhaite refuser un upload, il accepte tout de même de lire le fichier reçu sans imposer de limite.

Un attaquant peut donc uploader un fichier invalide sur Apache Tomcat, pour consommer des grandes quantités de mémoire, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité informatique CVE-2015-0286 CVE-2015-0287 CVE-2015-0289

OpenSSL 0.9/1.0.0/1.0.1 : cinq vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de OpenSSL 0.9/1.0.0/1.0.1.
Produits concernés : Arkoon FAST360, ArubaOS, ProxyAV, ProxySG par Blue Coat, SGOS par Blue Coat, FabricOS, Brocade Network Advisor, Cisco ASR, AnyConnect VPN Client, Cisco ACE, ASA, AsyncOS, Cisco CSS, Cisco ESA, IOS XE Cisco, Cisco IPS, IronPort Email, IronPort Web, Nexus par Cisco, NX-OS, Prime Infrastructure, Cisco PRSM, Cisco Router, Secure ACS, Cisco CUCM, Cisco Unified CCX, Cisco IP Phone, Cisco MeetingPlace, Cisco Wireless IP Phone, WebNS, Cisco WSA, Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, FortiAnalyzer, FortiAnalyzer Virtual Appliance, FortiClient, FortiManager, FortiManager Virtual Appliance, FreeBSD, hMailServer, HP-UX, AIX, IRAD, Tivoli Storage Manager, Tivoli Workload Scheduler, WebSphere MQ, Juniper J-Series, Junos OS, Junos Space, Junos Space Network Management Platform, NSM Central Manager, NSMXpress, Juniper SBR, McAfee Email Gateway, ePO, McAfee NTBA, McAfee NGFW, VirusScan, McAfee Web Gateway, Data ONTAP, NetBSD, NetScreen Firewall, ScreenOS, Nodejs Core, OpenBSD, OpenSSL, openSUSE, openSUSE Leap, Oracle Communications, Solaris, pfSense, Puppet, RHEL, JBoss EAP par Red Hat, Base SAS Software, SAS SAS/CONNECT, Slackware, Splunk Enterprise, Stonesoft NGFW/VPN, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Nessus, Ubuntu, Unix (plateforme) ~ non exhaustif, WinSCP.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, déni de service du service.
Provenance : client internet.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 5.
Date création : 19/03/2015.
Références : 1701334, 1902519, 1960491, 1964410, 1975397, 55767, 7043086, 9010031, ARUBA-PSA-2015-007, bulletinapr2015, c04679334, CERTFR-2015-AVI-117, CERTFR-2015-AVI-146, CERTFR-2015-AVI-169, CERTFR-2015-AVI-177, CERTFR-2015-AVI-259, CERTFR-2016-AVI-303, cisco-sa-20150320-openssl, cisco-sa-20150408-ntpd, cpuapr2017, cpuoct2016, cpuoct2017, CTX216642, CVE-2015-0286, CVE-2015-0287, CVE-2015-0289, CVE-2015-0292, CVE-2015-0293, DSA-3197-1, DSA-3197-2, FEDORA-2015-4300, FEDORA-2015-4303, FG-IR-15-008, FreeBSD-SA-15:06.openssl, HPSBUX03334, JSA10680, MDVSA-2015:062, MDVSA-2015:063, NetBSD-SA2015-007, NTAP-20150323-0002, openSUSE-SU-2015:0554-1, openSUSE-SU-2015:1277-1, openSUSE-SU-2015:2243-1, openSUSE-SU-2016:0638-1, openSUSE-SU-2016:0640-1, RHSA-2015:0715-01, RHSA-2015:0716-01, RHSA-2015:0752-01, RHSA-2015:0800-01, RHSA-2016:0372-01, RHSA-2016:0445-01, RHSA-2016:0446-01, RHSA-2016:0490-01, SA40001, SA92, SB10110, SOL16301, SOL16302, SOL16317, SOL16319, SOL16320, SOL16321, SOL16323, SPL-98351, SPL-98531, SSA:2015-111-09, SSRT102000, SUSE-SU-2015:0541-1, SUSE-SU-2015:0553-1, SUSE-SU-2015:0553-2, SUSE-SU-2015:0578-1, SUSE-SU-2016:0678-1, TNS-2015-04, USN-2537-1, VIGILANCE-VUL-16429.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans OpenSSL 0.9/1.0.0/1.0.1.

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide dans ASN1_TYPE_cmp, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2015-0286]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire dans ASN.1, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:3/4; CVE-2015-0287]

Un attaquant peut forcer le déréférencement d'un pointeur NULL dans PKCS#7, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2015-0289]

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire avec des données base64, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:3/4; CVE-2015-0292]

Un attaquant peut provoquer un OPENSSL_assert, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2015-0293]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2015-0226 CVE-2015-0227

Apache WSS4J : deux vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Apache WSS4J.
Produits concernés : WSS4J, WebSphere AS Traditional, RHEL, JBoss EAP par Red Hat.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, création/modification de données.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 2.
Date création : 10/02/2015.
Références : 1959083, CVE-2015-0226, CVE-2015-0227, RHSA-2015:0773-01, RHSA-2015:0846-01, RHSA-2015:0847-01, RHSA-2015:0848-01, RHSA-2015:0849-01, RHSA-2015:1176-01, RHSA-2015:1177-01, VIGILANCE-VUL-16144.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Apache WSS4J.

Un attaquant peut analyser les erreurs de déchiffrement de XML Encryption avec PKCS#1 v1.5 Key Transport Algorithm, afin de mener une attaque de type Bleichenbacher. [grav:2/4; CVE-2015-0226]

Un attaquant peut contourner la directive requireSignedEncryptedDataElements, afin d'ignorer la signature. [grav:2/4; CVE-2015-0227]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité informatique CVE-2014-3566

SSL 3.0 : déchiffrement de session, POODLE

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant, placé en Man-in-the-Middle, peut déchiffrer une session SSL 3.0, afin d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : SES, SNS, Apache httpd, Arkoon FAST360, ArubaOS, Asterisk Open Source, BES, ProxyAV, ProxySG par Blue Coat, SGOS par Blue Coat, GAiA, CheckPoint IP Appliance, IPSO, SecurePlatform, CheckPoint Security Appliance, CheckPoint Security Gateway, Cisco ASR, Cisco ACE, ASA, AsyncOS, Cisco CSS, Cisco ESA, IOS par Cisco, IOS XE Cisco, IOS XR Cisco, IronPort Email, Nexus par Cisco, NX-OS, Prime Infrastructure, Cisco PRSM, Cisco Router, WebNS, Clearswift Email Gateway, Clearswift Web Gateway, CUPS, Debian, Black Diamond, ExtremeXOS, Summit, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, FortiGate, FortiGate Virtual Appliance, FortiManager, FortiManager Virtual Appliance, FortiOS, FreeBSD, F-Secure AV, hMailServer, HPE BSM, HP Data Protector, HPE NNMi, HP Operations, ProCurve Switch, SiteScope, HP Switch, TippingPoint IPS, HP-UX, AIX, Domino, Notes, Security Directory Server, SPSS Data Collection, Tivoli System Automation, Tivoli Workload Scheduler, WebSphere AS Traditional, WebSphere MQ, IVE OS, Juniper J-Series, Junos OS, Junos Space, Junos Space Network Management Platform, MAG Series par Juniper, NSM Central Manager, NSMXpress, Juniper SA, McAfee Email and Web Security, McAfee Email Gateway, ePO, VirusScan, McAfee Web Gateway, IE, Windows 2003, Windows 2008 R0, Windows 2008 R2, Windows 2012, Windows 7, Windows 8, Windows (plateforme) ~ non exhaustif, Windows RT, Windows Vista, NETASQ, NetBSD, NetScreen Firewall, ScreenOS, nginx, Nodejs Core, OpenSSL, openSUSE, openSUSE Leap, Oracle DB, Oracle Fusion Middleware, Oracle Identity Management, Oracle OIT, Solaris, Tuxedo, WebLogic, Palo Alto Firewall PA***, PAN-OS, Polycom CMA, HDX, RealPresence Collaboration Server, RealPresence Distributed Media Application, Polycom VBP, Postfix, SSL (protocole), Puppet, RHEL, JBoss EAP par Red Hat, RSA Authentication Manager, ROS, ROX, RuggedSwitch, Slackware, Splunk Enterprise, stunnel, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Synology DSM, Ubuntu, Unix (plateforme) ~ non exhaustif, ESXi, vCenter Server, VMware vSphere, VMware vSphere Hypervisor, WinSCP.
Gravité : 3/4.
Conséquences : lecture de données, création/modification de données.
Provenance : client internet.
Date création : 15/10/2014.
Références : 10923, 1589583, 1595265, 1653364, 1657963, 1663874, 1687167, 1687173, 1687433, 1687604, 1687611, 1690160, 1690185, 1690342, 1691140, 1692551, 1695392, 1696383, 1699051, 1700706, 2977292, 3009008, 7036319, aid-10142014, AST-2014-011, bulletinapr2015, bulletinjan2015, bulletinjan2016, bulletinjul2015, bulletinjul2016, bulletinoct2015, c04486577, c04487990, c04492722, c04497114, c04506802, c04510230, c04567918, c04616259, c04626982, c04676133, c04776510, CERTFR-2014-ALE-007, CERTFR-2014-AVI-454, CERTFR-2014-AVI-509, CERTFR-2015-AVI-169, CERTFR-2016-AVI-303, cisco-sa-20141015-poodle, cpujul2017, CTX216642, CVE-2014-3566, DSA-3053-1, DSA-3253-1, DSA-3489-1, ESA-2014-178, ESA-2015-098, ESXi500-201502001, ESXi500-201502101-SG, ESXi510-201503001, ESXi510-201503001-SG, ESXi510-201503101-SG, ESXi550-201501001, ESXi550-201501101-SG, FEDORA-2014-12989, FEDORA-2014-12991, FEDORA-2014-13012, FEDORA-2014-13017, FEDORA-2014-13040, FEDORA-2014-13069, FEDORA-2014-13070, FEDORA-2014-13444, FEDORA-2014-13451, FEDORA-2014-13764, FEDORA-2014-13777, FEDORA-2014-13781, FEDORA-2014-13794, FEDORA-2014-14234, FEDORA-2014-14237, FEDORA-2014-15379, FEDORA-2014-15390, FEDORA-2014-15411, FEDORA-2014-17576, FEDORA-2014-17587, FEDORA-2015-9090, FEDORA-2015-9110, FreeBSD-SA-14:23.openssl, FSC-2014-8, HPSBGN03256, HPSBGN03305, HPSBGN03332, HPSBHF03156, HPSBHF03300, HPSBMU03152, HPSBMU03184, HPSBMU03213, HPSBMU03416, HPSBUX03162, HPSBUX03194, JSA10656, MDVSA-2014:203, MDVSA-2014:218, MDVSA-2015:062, NetBSD-SA2014-015, nettcp_advisory, openSUSE-SU-2014:1331-1, openSUSE-SU-2014:1384-1, openSUSE-SU-2014:1395-1, openSUSE-SU-2014:1426-1, openSUSE-SU-2016:0640-1, openSUSE-SU-2016:1586-1, openSUSE-SU-2017:0980-1, PAN-SA-2014-0005, POODLE, RHSA-2014:1652-01, RHSA-2014:1653-01, RHSA-2014:1692-01, RHSA-2014:1920-01, RHSA-2014:1948-01, RHSA-2015:0010-01, RHSA-2015:0011-01, RHSA-2015:0012-01, RHSA-2015:1545-01, RHSA-2015:1546-01, SA83, SB10090, SB10104, sk102989, SOL15702, SP-CAAANKE, SP-CAAANST, SPL-91947, SPL-91948, SSA:2014-288-01, SSA-396873, SSA-472334, SSRT101767, STORM-2014-02-FR, SUSE-SU-2014:1357-1, SUSE-SU-2014:1361-1, SUSE-SU-2014:1386-1, SUSE-SU-2014:1387-1, SUSE-SU-2014:1387-2, SUSE-SU-2014:1409-1, SUSE-SU-2015:0010-1, SUSE-SU-2016:1457-1, SUSE-SU-2016:1459-1, T1021439, TSB16540, USN-2839-1, VIGILANCE-VUL-15485, VMSA-2015-0001, VMSA-2015-0001.1, VMSA-2015-0001.2, VN-2014-003, VU#577193.

Description de la vulnérabilité

Les sessions SSL/TLS peuvent être établies en utilisant plusieurs protocoles :
 - SSL 2.0 (obsolète)
 - SSL 3.0
 - TLS 1.0
 - TLS 1.1
 - TLS 1.2

Un attaquant peut abaisser la version (downgrade) en SSLv3. Cependant, avec SSL 3.0, un attaquant peut modifier la position du padding (octets de bourrage) en chiffrement CBC, afin de progressivement deviner des fragments d'information en clair.

Cette vulnérabilité porte le nom POODLE (Padding Oracle On Downgraded Legacy Encryption).

Un attaquant, placé en Man-in-the-Middle, peut donc déchiffrer une session SSL 3.0, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)
Notre base de données contient d'autres bulletins. Vous pouvez utiliser un essai gratuit pour les consulter.

Consulter les informations sur RedHat JBoss EAP :