L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.

Vulnérabilités informatiques de Security Directory Server

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2016-2183 CVE-2016-5546 CVE-2016-5547

Oracle Java : vulnérabilités de janvier 2017

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de Oracle Java.
Produits concernés : Debian, VNX Operating Environment, VNX Series, Fedora, AIX, Domino, Notes, IRAD, Security Directory Server, QRadar SIEM, SPSS Statistics, Tivoli Storage Manager, Tivoli System Automation, WebSphere AS Traditional, IBM WebSphere ESB, WebSphere MQ, ePO, SnapManager, Java OpenJDK, openSUSE Leap, Java Oracle, Solaris, RHEL, RSA Authentication Manager, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits privilégié, accès/droits utilisateur, lecture de données, création/modification de données, effacement de données, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : client intranet.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 17.
Date création : 18/01/2017.
Références : 1998379, 1998858, 1999054, 1999999, 2000212, 2000304, 2000516, 2000544, 2000602, 2000988, 2000990, 2001608, 2002331, 2002335, 2002336, 2002479, 2002537, 2002966, 2002991, 2003145, 2004036, 2004938, 2007242, bulletinapr2017, CERTFR-2017-AVI-017, cpujan2017, CVE-2016-2183, CVE-2016-5546, CVE-2016-5547, CVE-2016-5548, CVE-2016-5549, CVE-2016-5552, CVE-2016-8328, CVE-2017-3231, CVE-2017-3241, CVE-2017-3252, CVE-2017-3253, CVE-2017-3259, CVE-2017-3260, CVE-2017-3261, CVE-2017-3262, CVE-2017-3272, CVE-2017-3289, DLA-802-1, DLA-821-1, DSA-2019-131, DSA-3782-1, ERPSCAN-17-006, ESA-2017-051, FEDORA-2017-4cb58f0bda, FEDORA-2017-c1252ccd41, ibm10718843, java_jan2017_advisory, NTAP-20170119-0001, openSUSE-SU-2017:0374-1, openSUSE-SU-2017:0513-1, RHSA-2017:0175-01, RHSA-2017:0176-01, RHSA-2017:0177-01, RHSA-2017:0180-01, RHSA-2017:0263-01, RHSA-2017:0269-01, RHSA-2017:0336-01, RHSA-2017:0337-01, RHSA-2017:0338-01, RHSA-2017:0462-01, SB10186, SUSE-SU-2017:0346-1, SUSE-SU-2017:0460-1, SUSE-SU-2017:0490-1, SUSE-SU-2017:1444-1, USN-3179-1, USN-3194-1, USN-3198-1, VIGILANCE-VUL-21606, ZDI-17-056, ZDI-17-057.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans Oracle Java.

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Hotspot, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2017-3289, ZDI-17-057]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Libraries, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2017-3272, ZDI-17-056]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via RMI, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2017-3241]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via AWT, afin d'obtenir des informations, d'altérer des informations, ou de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2017-3260]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via 2D, afin de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2017-3253]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Libraries, afin d'altérer des informations. [grav:3/4; CVE-2016-5546]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Libraries, afin d'obtenir des informations. [grav:2/4; CVE-2016-5549]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Libraries, afin d'obtenir des informations. [grav:2/4; CVE-2016-5548]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via JAAS, afin d'altérer des informations. [grav:2/4; CVE-2017-3252]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Java Mission Control, afin d'obtenir des informations. [grav:2/4; CVE-2017-3262]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Libraries, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2016-5547]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Networking, afin d'altérer des informations. [grav:2/4; CVE-2016-5552]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Networking, afin d'obtenir des informations. [grav:2/4; CVE-2017-3231]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Networking, afin d'obtenir des informations. [grav:2/4; CVE-2017-3261]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Deployment, afin d'obtenir des informations. [grav:1/4; CVE-2017-3259]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Java Mission Control, afin d'altérer des informations. [grav:1/4; CVE-2016-8328]

Un attaquant peut employer une vulnérabilité via Libraries, afin d'obtenir des informations. [grav:1/4; CVE-2016-2183]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2016-9736

WebSphere AS : obtention d'information via SOAP

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données via SOAP de WebSphere AS, afin d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Security Directory Server, Tivoli System Automation, WebSphere AS Traditional, IBM WebSphere ESB.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : client intranet.
Date création : 07/12/2016.
Références : 1991469, 1995949, 1996037, 1996038, 1996143, 1996240, CVE-2016-9736, VIGILANCE-VUL-21296.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données via SOAP de WebSphere AS, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité CVE-2016-9840 CVE-2016-9841 CVE-2016-9842

zlib : cinq vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de zlib.
Produits concernés : iOS par Apple, iPhone, Mac OS X, Debian, Fedora, AIX, DB2 UDB, Domino, MQSeries, Notes, Security Directory Server, SPSS Statistics, Kubernetes, MariaDB ~ précis, MySQL Community, MySQL Enterprise, Java OpenJDK, openSUSE, openSUSE Leap, Java Oracle, Oracle OIT, Solaris, Percona Server, Python, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Nessus, zlib.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 5.
Date création : 05/12/2016.
Références : 1997877, 2001520, 2003212, 2004735, 2005160, 2005255, 2006014, 2006017, 2007242, 2010282, 2011648, 2014202, APPLE-SA-2017-09-19-1, APPLE-SA-2017-09-25-1, APPLE-SA-2017-09-25-4, bulletinapr2017, bulletinoct2018, CERTFR-2018-AVI-288, cpujul2018, cpuoct2017, cpuoct2018, CVE-2016-9840, CVE-2016-9841, CVE-2016-9842, CVE-2016-9843, DLA-1725-1, FEDORA-2018-242f6c1a41, FEDORA-2018-55b875c1ac, HT208144, ibm10718843, openSUSE-SU-2016:3202-1, openSUSE-SU-2017:0077-1, openSUSE-SU-2017:0080-1, openSUSE-SU-2017:2998-1, openSUSE-SU-2018:0042-1, openSUSE-SU-2018:3478-1, openSUSE-SU-2019:0327-1, RHSA-2017:1220-01, RHSA-2017:1221-01, RHSA-2017:1222-01, RHSA-2017:2999-01, RHSA-2017:3046-01, RHSA-2017:3047-01, SSA:2018-309-01, SUSE-SU-2017:1384-1, SUSE-SU-2017:1386-1, SUSE-SU-2017:1387-1, SUSE-SU-2017:1444-1, SUSE-SU-2017:2989-1, SUSE-SU-2017:3369-1, SUSE-SU-2017:3411-1, SUSE-SU-2017:3440-1, SUSE-SU-2017:3455-1, SUSE-SU-2018:0005-1, SUSE-SU-2018:3542-1, SUSE-SU-2018:3972-1, SUSE-SU-2018:4211-1, SUSE-SU-2019:0119-1, SUSE-SU-2019:0555-1, SUSE-SU-2019:2048-1, TNS-2018-08, VIGILANCE-VUL-21262.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans zlib.

Un attaquant peut provoquer une corruption de mémoire via Deflate External Linkage, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:2/4]

Une erreur de pointeur pourrait avoir une conséquence. [grav:1/4]

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via inftrees.c, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles. [grav:1/4; CVE-2016-9840, CVE-2016-9841]

Un décalage de nombre négatif n'est pas défini. [grav:1/4; CVE-2016-9842]

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via Big-endian Pointer, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles. [grav:1/4; CVE-2016-9843]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2016-7426 CVE-2016-7427 CVE-2016-7428

NTP.org : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de NTP.org.
Produits concernés : Blue Coat CAS, Cisco ASR, Cisco Catalyst, IOS par Cisco, IOS XE Cisco, IOS XR Cisco, Nexus par Cisco, NX-OS, Prime Collaboration Assurance, Cisco Prime DCNM, Prime Infrastructure, Cisco Prime LMS, Cisco Router, Secure ACS, Cisco CUCM, Cisco Unified CCX, Cisco MeetingPlace, Cisco Unity ~ précis, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, FreeBSD, HP Switch, HP-UX, AIX, Security Directory Server, Juniper J-Series, Junos OS, Junos Space, Meinberg NTP Server, Data ONTAP 7-Mode, NTP.org, openSUSE Leap, Solaris, pfSense, RHEL, Slackware, Synology DSM, Synology DS***, Synology RS***, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : client internet.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 10.
Date création : 21/11/2016.
Références : 2009389, bulletinoct2016, CERTFR-2017-AVI-090, cisco-sa-20161123-ntpd, CVE-2016-7426, CVE-2016-7427, CVE-2016-7428, CVE-2016-7429, CVE-2016-7431, CVE-2016-7433, CVE-2016-7434, CVE-2016-9310, CVE-2016-9311, CVE-2016-9312, FEDORA-2016-7209ab4e02, FEDORA-2016-c198d15316, FEDORA-2016-e8a8561ee7, FreeBSD-SA-16:39.ntp, HPESBHF03883, HPESBUX03706, HPESBUX03885, JSA10776, JSA10796, K51444934, K55405388, K87922456, MBGSA-1605, NTAP-20170127-0001, NTAP-20170310-0002, NTAP-20180201-0001, openSUSE-SU-2016:3280-1, pfSense-SA-17_03.webgui, RHSA-2017:0252-01, SA139, SSA:2016-326-01, TALOS-2016-0130, TALOS-2016-0131, TALOS-2016-0203, TALOS-2016-0204, USN-3349-1, VIGILANCE-VUL-21170, VU#633847.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans NTP.org.

Un attaquant peut provoquer une erreur d'assertion, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2016-9311, TALOS-2016-0204]

Un attaquant peut contourner les mesures de sécurité via Mode 6, afin d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; CVE-2016-9310, TALOS-2016-0203]

Un attaquant peut provoquer une erreur fatale via Broadcast Mode Replay, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2016-7427, TALOS-2016-0131]

Un attaquant peut provoquer une erreur fatale via Broadcast Mode Poll Interval, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2016-7428, TALOS-2016-0130]

Un attaquant peut envoyer des paquets UDP malveillants, afin de mener un déni de service sur Windows. [grav:2/4; CVE-2016-9312]

Une vulnérabilité inconnue a été annoncée via Zero Origin Timestamp. [grav:2/4; CVE-2016-7431]

Un attaquant peut forcer le déréférencement d'un pointeur NULL via _IO_str_init_static_internal(), afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2016-7434]

Une vulnérabilité inconnue a été annoncée via Interface selection. [grav:2/4; CVE-2016-7429]

Un attaquant peut provoquer une erreur fatale via Client Rate Limiting, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2016-7426]

Une vulnérabilité inconnue a été annoncée via Reboot Sync. [grav:2/4; CVE-2016-7433]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2016-8635

Mozilla NSS : obtention d'information via Small Subgroup Confinement Attack

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données via Small Subgroup Confinement Attack de Mozilla NSS, afin d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Blue Coat CAS, Security Directory Server, NSS, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : LAN.
Date création : 16/11/2016.
Références : 1391818, 2000347, CVE-2016-8635, RHSA-2016:2779-01, SA137, SUSE-SU-2017:1175-1, SUSE-SU-2017:1248-1, SYMSA1391, USN-3163-1, VIGILANCE-VUL-21128.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données via Small Subgroup Confinement Attack de Mozilla NSS, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2016-5285

Mozilla NSS : déréférencement de pointeur NULL via PK11_SignWithSymKey

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer le déréférencement d'un pointeur NULL via PK11_SignWithSymKey de Mozilla NSS, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : Blue Coat CAS, Security Directory Server, NSS, Oracle Communications, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : client internet.
Date création : 16/11/2016.
Références : 1383883, 2000347, cpuoct2017, CVE-2016-5285, RHSA-2016:2779-01, SA137, SUSE-SU-2016:3014-1, SUSE-SU-2016:3080-1, SUSE-SU-2016:3105-1, SYMSA1391, USN-3163-1, VIGILANCE-VUL-21127.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer le déréférencement d'un pointeur NULL via PK11_SignWithSymKey de Mozilla NSS, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité CVE-2016-8610

OpenSSL : déni de service via SSL3_AL_WARNING

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut envoyer des paquets SSL3_AL_WARNING vers une application SSLv3 liée à OpenSSL, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : OpenOffice, Debian, Fedora, FreeBSD, FreeRADIUS, hMailServer, HP Switch, AIX, IRAD, Security Directory Server, Tivoli Storage Manager, Tivoli Workload Scheduler, Juniper ISG, Juniper J-Series, Junos OS, SSG, SRX-Series, Meinberg NTP Server, NetScreen Firewall, ScreenOS, OpenSSL, openSUSE Leap, Oracle DB, Oracle Fusion Middleware, Oracle Identity Management, Solaris, WebLogic, Palo Alto Firewall PA***, PAN-OS, pfSense, Pulse Connect Secure, RHEL, JBoss EAP par Red Hat, Shibboleth SP, Splunk Enterprise, stunnel, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu, WinSCP.
Gravité : 2/4.
Conséquences : déni de service du serveur, déni de service du service.
Provenance : client internet.
Date création : 24/10/2016.
Références : 1996096, 2000095, 2003480, 2003620, 2003673, 2004940, 2009389, bulletinoct2016, cpujul2019, CVE-2016-8610, DLA-814-1, DSA-3773-1, FEDORA-2017-3451dbec48, FEDORA-2017-e853b4144f, FreeBSD-SA-16:35.openssl, HPESBHF03897, JSA10808, JSA10809, JSA10810, JSA10811, JSA10813, JSA10814, JSA10816, JSA10817, JSA10818, JSA10820, JSA10821, JSA10822, JSA10825, openSUSE-SU-2017:0386-1, openSUSE-SU-2017:0487-1, openSUSE-SU-2018:4104-1, PAN-SA-2017-0017, pfSense-SA-17_03.webgui, RHSA-2017:0286-01, RHSA-2017:0574-01, RHSA-2017:1548-01, RHSA-2017:1549-01, RHSA-2017:1550-01, RHSA-2017:1551-01, RHSA-2017:1552-01, RHSA-2017:1658-01, RHSA-2017:1659-01, RHSA-2017:2493-01, RHSA-2017:2494-01, SA40886, SP-CAAAPUE, SPL-129207, SUSE-SU-2017:0304-1, SUSE-SU-2017:0348-1, SUSE-SU-2018:0112-1, SUSE-SU-2018:3864-1, SUSE-SU-2018:3864-2, SUSE-SU-2018:3964-1, SUSE-SU-2018:3994-1, SUSE-SU-2018:4068-1, SUSE-SU-2018:4274-1, SUSE-SU-2019:1553-1, USN-3181-1, USN-3183-1, USN-3183-2, VIGILANCE-VUL-20941.

Description de la vulnérabilité

Le produit OpenSSL implémente le protocole SSL version 3.

Le message SSL3_AL_WARNING est utilisé pour émettre une alerte de niveau Warning. Cependant, lorsque ces paquets sont reçus durant le handshake, la bibliothèque consomme 100% de CPU.

Un attaquant peut donc envoyer des paquets SSL3_AL_WARNING vers une application SSLv3 liée à OpenSSL, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité informatique CVE-2016-5983

IBM WebSphere Application Server : exécution de code via des objets empaquetés

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut utiliser une vulnérabilité via serial de IBM WebSphere Application Server, afin d'exécuter du code.
Produits concernés : Security Directory Server, Tivoli Directory Server, Tivoli System Automation, Tivoli Workload Scheduler, WebSphere AS Traditional.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié, accès/droits utilisateur.
Provenance : client internet.
Date création : 23/09/2016.
Références : 1990060, 1991866, 1991867, 1991870, 1991871, 1991875, 1991876, 1991878, 1991880, 1991882, 1991884, 1991885, 1991886, 1991887, 1991889, 1991892, 1991894, 1991896, 1991898, 1991902, 1991903, 1991951, 1991955, 1991959, 1991960, 1991961, 1995390, 1999671, 2000095, 2000544, 2002049, 2002050, 7014463, 7048591, CVE-2016-5983, VIGILANCE-VUL-20686.

Description de la vulnérabilité

Le produit IBM WebSphere Application Server s'exécute sur une machine virtuelle Java.

Il peut charger des objets empaquetés depuis une source extérieure. Cependant, il ne restreint probablement pas les classes qu'il charge lors du décodage de l'objet.

Un attaquant peut donc envoyer des objets empaquetés à IBM WebSphere Application Server, afin d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité informatique CVE-2016-5986

WebSphere AS : obtention d'information via Server Identification

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données via Server Identification de WebSphere AS, afin d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Security Directory Server, Tivoli Directory Server, Tivoli Storage Manager, Tivoli System Automation, WebSphere AS Traditional, IBM WebSphere ESB.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : client intranet.
Date création : 16/09/2016.
Références : 1990056, 1990724, 1991900, 1991987, 1995793, 2002049, 2002050, 7014463, CVE-2016-5986, VIGILANCE-VUL-20625.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données via Server Identification de WebSphere AS, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2016-2183 CVE-2016-6329

Blowfish, Triple-DES : algorithmes trop faibles, SWEET32

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut créer une session TLS/VPN avec un algorithme Blowfish/Triple-DES, et mener une attaque de deux jours, afin de déchiffrer des données.
Produits concernés : Avaya Ethernet Routing Switch, Blue Coat CAS, ProxySG par Blue Coat, SGOS par Blue Coat, Cisco ASR, Cisco Aironet, Cisco ATA, Cisco AnyConnect Secure Mobility Client, Cisco ACE, ASA, AsyncOS, Cisco Catalyst, Cisco Content SMA, Cisco ESA, IOS par Cisco, IOS XE Cisco, IOS XR Cisco, Cisco IPS, Nexus par Cisco, NX-OS, Cisco Prime Access Registrar, Prime Collaboration Assurance, Cisco Prime DCNM, Prime Infrastructure, Cisco Prime LMS, Cisco Router, Secure ACS, Cisco CUCM, Cisco Manager Attendant Console, Cisco Unified CCX, Cisco IP Phone, Cisco MeetingPlace, Cisco Wireless IP Phone, Cisco WSA, Cisco Wireless Controller, Debian, Avamar, VNX Operating Environment, VNX Series, Black Diamond, ExtremeXOS, Summit, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, FileZilla Server, FortiAnalyzer, FortiAnalyzer Virtual Appliance, FortiGate, FortiGate Virtual Appliance, FortiOS, FreeRADIUS, hMailServer, HPE BSM, LoadRunner, HP Operations, Performance Center, Real User Monitoring, SiteScope, HP Switch, HP-UX, AIX, DB2 UDB, Informix Server, IRAD, Security Directory Server, Tivoli Directory Server, Tivoli Storage Manager, Tivoli System Automation, WebSphere MQ, Junos Space, McAfee Email Gateway, ePO, Data ONTAP 7-Mode, Snap Creator Framework, Nodejs Core, OpenSSL, openSUSE, openSUSE Leap, Oracle Communications, Oracle DB, Oracle Directory Server, Oracle Directory Services Plus, Oracle Fusion Middleware, Oracle GlassFish Server, Oracle Identity Management, Oracle iPlanet Web Server, Oracle OIT, Solaris, Tuxedo, Oracle Virtual Directory, WebLogic, Oracle Web Tier, SSL (protocole), Pulse Connect Secure, Pulse Secure Client, Pulse Secure SBR, RHEL, JBoss EAP par Red Hat, SAS Add-in for Microsoft Office, SAS Analytics Pro, Base SAS Software, SAS Enterprise BI Server, SAS Enterprise Guide, SAS Management Console, SAS OLAP Server, SAS SAS/ACCESS, SAS SAS/AF, SAS SAS/CONNECT, SAS SAS/EIS, SAS SAS/ETS, SAS SAS/FSP, SAS SAS/GRAPH, SAS SAS/IML, SAS SAS/OR, SAS SAS/STAT, SAS SAS/Web Report Studio, SIMATIC, Slackware, Splunk Enterprise, stunnel, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Synology DS***, Synology RS***, Nessus, Ubuntu, WinSCP.
Gravité : 1/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : client internet.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 2.
Date création : 25/08/2016.
Références : 1610582, 1991866, 1991867, 1991870, 1991871, 1991875, 1991876, 1991878, 1991880, 1991882, 1991884, 1991885, 1991886, 1991887, 1991889, 1991892, 1991894, 1991896, 1991902, 1991903, 1991951, 1991955, 1991959, 1991960, 1991961, 1992681, 1993777, 1994375, 1995099, 1995922, 1998797, 1999054, 1999421, 2000209, 2000212, 2000370, 2000544, 2001608, 2002021, 2002335, 2002336, 2002479, 2002537, 2002870, 2002897, 2002991, 2003145, 2003480, 2003620, 2003673, 2004036, 2008828, 523628, 9010102, bulletinapr2017, c05349499, c05369403, c05369415, c05390849, CERTFR-2017-AVI-012, CERTFR-2019-AVI-049, CERTFR-2019-AVI-311, cisco-sa-20160927-openssl, cpuapr2017, cpujan2018, cpujul2017, cpujul2019, cpuoct2017, CVE-2016-2183, CVE-2016-6329, DSA-2018-124, DSA-2019-131, DSA-3673-1, DSA-3673-2, FEDORA-2016-7810e24465, FEDORA-2016-dc2cb4ad6b, FG-IR-16-047, FG-IR-16-048, FG-IR-17-127, FG-IR-17-173, HPESBGN03697, HPESBGN03765, HPESBUX03725, HPSBGN03690, HPSBGN03694, HPSBHF03674, ibm10718843, java_jan2017_advisory, JSA10770, KM03060544, NTAP-20160915-0001, openSUSE-SU-2016:2199-1, openSUSE-SU-2016:2391-1, openSUSE-SU-2016:2407-1, openSUSE-SU-2016:2496-1, openSUSE-SU-2016:2537-1, openSUSE-SU-2017:1638-1, openSUSE-SU-2018:0458-1, RHSA-2017:0336-01, RHSA-2017:0337-01, RHSA-2017:0338-01, RHSA-2017:3113-01, RHSA-2017:3114-01, RHSA-2017:3239-01, RHSA-2017:3240-01, RHSA-2018:2123-01, SA133, SA40312, SB10171, SB10186, SB10197, SB10215, SOL13167034, SP-CAAAPUE, SPL-129207, SSA:2016-266-01, SSA:2016-363-01, SSA-556833, SUSE-SU-2016:2387-1, SUSE-SU-2016:2394-1, SUSE-SU-2016:2458-1, SUSE-SU-2016:2468-1, SUSE-SU-2016:2469-1, SUSE-SU-2016:2470-1, SUSE-SU-2016:2470-2, SUSE-SU-2017:1444-1, SUSE-SU-2017:2838-1, SUSE-SU-2017:3177-1, SWEET32, TNS-2016-16, USN-3087-1, USN-3087-2, USN-3270-1, USN-3339-1, USN-3339-2, USN-3372-1, VIGILANCE-VUL-20473.

Description de la vulnérabilité

Les algorithmes de chiffrement symétrique Blowfish et Triple-DES utilisent des blocs de 64 bits.

Cependant, s'ils sont utilisés en mode CBC, une collision se produit après 785 GB transférés, et il devient possible de déchiffrer les blocs avec une attaque qui dure 2 jours.

Un attaquant peut donc créer une session TLS/VPN avec un algorithme Blowfish/Triple-DES, et mener une attaque de deux jours, afin de déchiffrer des données.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)
Notre base de données contient d'autres bulletins. Vous pouvez utiliser un essai gratuit pour les consulter.