L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.

Vulnérabilités informatiques de Synology DS***

vulnérabilité CVE-2019-1559

OpenSSL 1.0.2 : obtention d'information via 0-byte Record Padding Oracle

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données via 0-byte Record Padding Oracle de OpenSSL 1.0.2, afin d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : SDS, SES, SNS, Debian, AIX, IBM i, MariaDB ~ précis, McAfee Web Gateway, MySQL Community, MySQL Enterprise, Nodejs Core, OpenSSL, openSUSE Leap, Solaris, Percona Server, SIMATIC, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Synology DSM, Synology DS***, Synology RS***, Nessus, Ubuntu, WinSCP.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : client internet.
Date création : 26/02/2019.
Références : bulletinapr2019, CERTFR-2019-AVI-080, CERTFR-2019-AVI-132, CERTFR-2019-AVI-214, cpuapr2019, CVE-2019-1559, DLA-1701-1, DSA-4400-1, ibm10876638, openSUSE-SU-2019:1076-1, openSUSE-SU-2019:1105-1, openSUSE-SU-2019:1173-1, openSUSE-SU-2019:1175-1, SB10282, SSA:2019-057-01, SSB-439005, STORM-2019-001, SUSE-SU-2019:0572-1, SUSE-SU-2019:0600-1, SUSE-SU-2019:0658-1, SUSE-SU-2019:0803-1, SUSE-SU-2019:0818-1, TNS-2019-02, USN-3899-1, VIGILANCE-VUL-28600.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données via 0-byte Record Padding Oracle de OpenSSL 1.0.2, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité CVE-2019-6110

OpenSSH scp, PuTTY PSCP : spoofing via Scp Client ANSI Codes stderr File Hidding

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut usurper les noms de fichiers affichés dans le client scp de OpenSSH et PuTTY, afin de tromper la victime.
Produits concernés : IBM i, OpenSSH, openSUSE Leap, Solaris, PuTTY, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Synology DSM, Synology DS***, Synology RS***.
Gravité : 1/4.
Conséquences : camouflage.
Provenance : serveur internet.
Date création : 14/01/2019.
Références : bulletinjan2019, CVE-2019-6110, ibm10731015, openSUSE-SU-2019:0091-1, openSUSE-SU-2019:0093-1, SUSE-SU-2019:0125-1, SUSE-SU-2019:0126-1, SUSE-SU-2019:0132-1, SUSE-SU-2019:13931-1, VIGILANCE-VUL-28262.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut usurper les noms de fichiers affichés dans le client scp de OpenSSH et PuTTY, afin de tromper la victime.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité CVE-2019-6109

OpenSSH scp, PuTTY PSCP : spoofing via Scp Client ANSI Codes File Hidding

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut usurper les noms de fichiers affichés dans le client scp de OpenSSH et PuTTY, afin de tromper la victime.
Produits concernés : Debian, Fedora, IBM i, OpenSSH, openSUSE Leap, Solaris, PuTTY, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Synology DSM, Synology DS***, Synology RS***, Ubuntu.
Gravité : 1/4.
Conséquences : camouflage.
Provenance : serveur internet.
Date création : 14/01/2019.
Références : bulletinjan2019, CVE-2019-6109, DLA-1728-1, DSA-4387-1, DSA-4387-2, FEDORA-2019-0f4190cdb0, ibm10731015, openSUSE-SU-2019:0091-1, openSUSE-SU-2019:0093-1, openSUSE-SU-2019:0307-1, SUSE-SU-2019:0125-1, SUSE-SU-2019:0126-1, SUSE-SU-2019:0132-1, SUSE-SU-2019:0496-1, SUSE-SU-2019:0941-1, SUSE-SU-2019:13931-1, SUSE-SU-2019:14016-1, SUSE-SU-2019:14030-1, USN-3885-1, USN-3885-2, VIGILANCE-VUL-28261.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut usurper les noms de fichiers affichés dans le client scp de OpenSSH et PuTTY, afin de tromper la victime.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2018-19824

Noyau Linux : utilisation de mémoire libérée via usb_audio_probe

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via usb_audio_probe() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Debian, Fedora, Linux, openSUSE Leap, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Synology DSM, Synology DS***, Synology RS***, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, déni de service du serveur, déni de service du service.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 04/12/2018.
Références : CERTFR-2019-AVI-038, CERTFR-2019-AVI-042, CERTFR-2019-AVI-044, CERTFR-2019-AVI-051, CERTFR-2019-AVI-071, CERTFR-2019-AVI-114, CERTFR-2019-AVI-145, CVE-2018-19824, DLA-1731-1, DLA-1731-2, DLA-1771-1, FEDORA-2018-5904d0794d, FEDORA-2018-a0914af224, openSUSE-SU-2019:0065-1, openSUSE-SU-2019:0140-1, SSA:2019-030-01, SUSE-SU-2018:4069-1, SUSE-SU-2019:0148-1, SUSE-SU-2019:0222-1, SUSE-SU-2019:0224-1, SUSE-SU-2019:0320-1, SUSE-SU-2019:0439-1, SUSE-SU-2019:0541-1, SUSE-SU-2019:1289-1, SUSE-SU-2019:13937-1, SUSE-SU-2019:13979-1, USN-3879-1, USN-3879-2, USN-3930-1, USN-3930-2, USN-3931-1, USN-3931-2, USN-3933-1, USN-3933-2, VIGILANCE-VUL-27944.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer l'utilisation d'une zone mémoire libérée via usb_audio_probe() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2018-5407

OpenSSL : obtention d'information via ECC Scalar Multiplication

Synthèse de la vulnérabilité

Sur un processeur Intel (VIGILANCE-VUL-27667), un attaquant peut mesurer le temps d'exécution de la multiplication scalaire ECC de OpenSSL, afin de retrouver la clé utilisée.
Produits concernés : Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, AIX, IRAD, Rational ClearCase, MariaDB ~ précis, MySQL Community, MySQL Enterprise, OpenBSD, OpenSSL, openSUSE Leap, Oracle Fusion Middleware, Solaris, Tuxedo, WebLogic, Percona Server, XtraBackup, RHEL, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Synology DSM, Synology DS***, Synology RS***, Nessus, Ubuntu, WinSCP.
Gravité : 1/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 12/11/2018.
Références : bulletinjan2019, CERTFR-2018-AVI-607, cpuapr2019, cpujan2019, CVE-2018-5407, DLA-1586-1, DSA-4348-1, DSA-4355-1, ibm10794537, ibm10875298, K49711130, openSUSE-SU-2018:3903-1, openSUSE-SU-2018:4050-1, openSUSE-SU-2018:4104-1, openSUSE-SU-2019:0088-1, openSUSE-SU-2019:0234-1, RHSA-2019:0483-01, SSA:2018-325-01, SUSE-SU-2018:3864-1, SUSE-SU-2018:3864-2, SUSE-SU-2018:3866-1, SUSE-SU-2018:3964-1, SUSE-SU-2018:3989-1, SUSE-SU-2018:4001-1, SUSE-SU-2018:4068-1, SUSE-SU-2018:4274-1, SUSE-SU-2019:0117-1, SUSE-SU-2019:0395-1, TNS-2018-16, TNS-2018-17, USN-3840-1, VIGILANCE-VUL-27760.

Description de la vulnérabilité

Sur un processeur Intel (VIGILANCE-VUL-27667), un attaquant peut mesurer le temps d'exécution de la multiplication scalaire ECC de OpenSSL, afin de retrouver la clé utilisée.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2018-5407

Processeurs Intel : obtention d'information via SMT/Hyper-Threading PortSmash

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données via SMT/Hyper-Threading PortSmash sur un processeurs Intel, afin d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Debian, Avamar, BIG-IP Hardware, TMOS, AIX, IRAD, MariaDB ~ précis, Windows (plateforme) ~ non exhaustif, MySQL Community, MySQL Enterprise, OpenBSD, OpenSSL, openSUSE Leap, Oracle Fusion Middleware, Solaris, Tuxedo, WebLogic, Percona Server, XtraBackup, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Synology DSM, Synology DS***, Synology RS***, Ubuntu, Unix (plateforme) ~ non exhaustif.
Gravité : 1/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 05/11/2018.
Références : 530514, bulletinjan2019, cpuapr2019, cpujan2019, CVE-2018-5407, DSA-2018-030, DSA-4348-1, DSA-4355-1, ibm10794537, K49711130, openSUSE-SU-2018:4050-1, openSUSE-SU-2018:4104-1, openSUSE-SU-2019:0088-1, openSUSE-SU-2019:0234-1, SUSE-SU-2018:3964-1, SUSE-SU-2018:3989-1, SUSE-SU-2018:4001-1, SUSE-SU-2018:4068-1, SUSE-SU-2018:4274-1, SUSE-SU-2019:0117-1, SUSE-SU-2019:0395-1, USN-3840-1, VIGILANCE-VUL-27667.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données via SMT/Hyper-Threading PortSmash sur un processeurs Intel, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2018-0734

OpenSSL : obtention d'information via DSA Signature Generation

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données via DSA Signature Generation de OpenSSL, afin d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Debian, AIX, IRAD, Rational ClearCase, MariaDB ~ précis, MySQL Community, MySQL Enterprise, OpenSSL, openSUSE Leap, Oracle Communications, Oracle Fusion Middleware, Solaris, Tuxedo, WebLogic, Percona Server, XtraBackup, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Synology DSM, Synology DS***, Synology RS***, Nessus, Ubuntu, WinSCP.
Gravité : 1/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 30/10/2018.
Références : bulletinapr2019, bulletinjan2019, CERTFR-2018-AVI-607, cpuapr2019, cpujan2019, CVE-2018-0734, DSA-4348-1, DSA-4355-1, ibm10794537, ibm10875298, openSUSE-SU-2018:3890-1, openSUSE-SU-2018:3903-1, openSUSE-SU-2018:4050-1, openSUSE-SU-2018:4104-1, openSUSE-SU-2019:0084-1, openSUSE-SU-2019:0088-1, openSUSE-SU-2019:0138-1, openSUSE-SU-2019:0234-1, SSA:2018-325-01, SUSE-SU-2018:3863-1, SUSE-SU-2018:3864-1, SUSE-SU-2018:3864-2, SUSE-SU-2018:3866-1, SUSE-SU-2018:3964-1, SUSE-SU-2018:3989-1, SUSE-SU-2018:4001-1, SUSE-SU-2018:4068-1, SUSE-SU-2018:4274-1, SUSE-SU-2019:0117-1, SUSE-SU-2019:0395-1, TNS-2018-16, TNS-2018-17, USN-3840-1, VIGILANCE-VUL-27640.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données via DSA Signature Generation de OpenSSL, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique 27547

Synology DSM : obtention d'information

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données de Synology DSM, afin d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Synology DSM, Synology DS***, Synology RS***.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : client intranet.
Date création : 17/10/2018.
Références : Synology-SA-18:55, VIGILANCE-VUL-27547.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut contourner les restrictions d'accès aux données de Synology DSM, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2018-14634

Noyau Linux : débordement d'entier via create_elf_tables

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un débordement d'entier via create_elf_tables() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Junos Space, Linux, Palo Alto Firewall PA***, PAN-OS, RHEL, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Synology DSM, Synology DS***, Synology RS***, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, déni de service du serveur.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 26/09/2018.
Références : CERTFR-2018-AVI-457, CERTFR-2018-AVI-459, CERTFR-2018-AVI-460, CERTFR-2018-AVI-462, CERTFR-2018-AVI-478, CERTFR-2018-AVI-480, CERTFR-2018-AVI-567, CERTFR-2019-AVI-188, CVE-2018-14634, DLA-1529-1, JSA10917, K20934447, PAN-SA-2019-0006, RHSA-2018:2748-01, RHSA-2018:2763-01, RHSA-2018:2846-01, RHSA-2018:2924-01, RHSA-2018:2925-01, RHSA-2018:2933-01, RHSA-2018:3540-01, RHSA-2018:3586-01, RHSA-2018:3590-01, RHSA-2018:3591-01, RHSA-2018:3643-01, SUSE-SU-2018:2879-1, SUSE-SU-2018:2907-1, SUSE-SU-2018:2908-1, SUSE-SU-2018:2908-2, SUSE-SU-2018:3083-1, SUSE-SU-2018:3088-1, USN-3775-1, USN-3775-2, USN-3779-1, VIGILANCE-VUL-27320.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un débordement d'entier via create_elf_tables() du noyau Linux, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2018-17182

Noyau Linux : obtention d'information via vmacache_flush_all

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant local peut lire un fragment de la mémoire via vmacache_flush_all() du noyau Linux, afin d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Debian, Fedora, Android OS, Linux, openSUSE Leap, RHEL, SIMATIC, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Synology DSM, Synology DS***, Synology RS***, Ubuntu.
Gravité : 1/4.
Conséquences : lecture de données.
Provenance : shell utilisateur.
Date création : 19/09/2018.
Références : CERTFR-2018-AVI-462, CERTFR-2018-AVI-472, CERTFR-2018-AVI-480, CERTFR-2018-AVI-490, CERTFR-2018-AVI-508, CERTFR-2018-AVI-538, CERTFR-2019-AVI-019, CVE-2018-17182, DLA-1529-1, DLA-1531-1, DSA-4308-1, FEDORA-2018-d77cc41f35, FEDORA-2018-e820fccd83, openSUSE-SU-2018:3071-1, openSUSE-SU-2018:3202-1, RHSA-2018:3656-01, SSA:2018-264-01, SSB-439005, SUSE-SU-2018:3032-1, SUSE-SU-2018:3083-1, SUSE-SU-2018:3084-1, SUSE-SU-2018:3100-1, SUSE-SU-2018:3159-1, SUSE-SU-2018:3659-1, SUSE-SU-2019:0095-1, USN-3776-1, USN-3776-2, USN-3777-1, USN-3777-2, USN-3777-3, VIGILANCE-VUL-27257.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant local peut lire un fragment de la mémoire via vmacache_flush_all() du noyau Linux, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)
Notre base de données contient d'autres bulletins. Vous pouvez utiliser un essai gratuit pour les consulter.

Consulter les informations sur Synology DS*** :