L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.

Vulnérabilités informatiques de Tivoli Workload Scheduler

annonce de vulnérabilité CVE-2014-0076

OpenSSL : obtention du secret ECDSA

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant local peut deviner le secret de ECDSA utilisé par l'implémentation de OpenSSL, afin d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : Cisco ASR, Cisco ATA, Cisco ACE, ASA, AsyncOS, Cisco Catalyst, CiscoWorks, Cisco Content SMA, Cisco CSS, Cisco ESA, IOS par Cisco, IOS XE Cisco, IOS XR Cisco, Cisco IPS, IronPort Email, IronPort Management, IronPort Web, Nexus par Cisco, NX-OS, Prime Collaboration Assurance, Prime Collaboration Manager, Prime Infrastructure, Cisco PRSM, Cisco Router, Secure ACS, Cisco CUCM, Cisco Manager Attendant Console, Cisco Unified CCX, Cisco IP Phone, Cisco MeetingPlace, Cisco Wireless IP Phone, Cisco Unity ~ précis, WebNS, Cisco WSA, Debian, Avamar, EMC CAVA, EMC CEE, EMC CEPA, Celerra FAST, Celerra NS, Celerra NX4, EMC CMDCE, Connectrix Switch, ECC, NetWorker, PowerPath, Unisphere EMC, VNX Operating Environment, VNX Series, FreeBSD, HP-UX, AIX, Tivoli Workload Scheduler, WebSphere AS Traditional, WebSphere MQ, Juniper J-Series, Junos OS, Junos Pulse, Juniper Network Connect, Juniper UAC, MBS, McAfee Web Gateway, NetBSD, OpenSSL, openSUSE, openSUSE Leap, Solaris, pfSense, Polycom CMA, HDX, RealPresence Collaboration Server, Polycom VBP, ACE Agent, ACE Server, RSA Authentication Agent, RSA Authentication Manager, SecurID, Slackware, stunnel, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu.
Gravité : 1/4.
Date création : 21/03/2014.
Date révision : 05/06/2014.
Références : 1673696, 1681249, 1688949, c04336637, CERTFR-2014-AVI-179, CERTFR-2014-AVI-253, CERTFR-2014-AVI-254, CERTFR-2014-AVI-255, CERTFR-2014-AVI-279, CERTFR-2014-AVI-286, cisco-sa-20140605-openssl, CVE-2014-0076, DOC-53313, DSA-2908-1, FreeBSD-SA-14:06.openssl, HPSBUX03046, JSA10629, MDVSA-2014:067, MDVSA-2015:062, NetBSD-SA2014-006, openSUSE-SU-2014:0480-1, openSUSE-SU-2016:0640-1, pfSense-SA-14_04.openssl, SA40006, SB10075, SSA:2014-098-01, SSRT101590, SUSE-SU-2014:0759-1, SUSE-SU-2014:0761-1, SUSE-SU-2014:0762-1, USN-2165-1, VIGILANCE-VUL-14462.

Description de la vulnérabilité

L'algorithme ECDSA (Elliptic Curve Digital Signature Algorithm) utilise une valeur "k" secrète.

Cependant, un attaquant local peut observer le processus lié à OpenSSL, et utiliser l'attaque "FLUSH+RELOAD Cache" sur une branche conditionnelle (if) pour obtenir bit à bit la valeur secrète "k".

Un attaquant local peut donc deviner le secret de ECDSA utilisé par l'implémentation de OpenSSL, afin d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité CVE-2014-0907

IBM DB2 : élévation de privilèges via acsX et db2iclean

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant local peut créer une bibliothèque illicite, qui est chargée par acscim, acsnnas, acsnsan et db2iclean de IBM DB2, afin d'élever ses privilèges.
Produits concernés : DB2 UDB, Tivoli Workload Scheduler.
Gravité : 2/4.
Date création : 26/05/2014.
Date révision : 04/06/2014.
Références : 1610582, 1672100, 1678196, CVE-2014-0907, VIGILANCE-VUL-14801.

Description de la vulnérabilité

Le produit IBM DB2 installe plusieurs programmes suid root : acscim, acsnnas, acsnsan et db2iclean.

Cependant, ils sont compilés avec un RPATH relatif, c'est-à-dire qu'ils acceptent de charger les bibliothèques situées à partir du répertoire courant.

Un attaquant local peut donc créer une bibliothèque illicite, qui est chargée par acscim, acsnnas, acsnsan et db2iclean de IBM DB2, afin d'élever ses privilèges.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

vulnérabilité informatique CVE-2014-0963

IBM GSKit : boucle infinie de SSL

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut envoyer des messages SSL/TLS illicites vers les applications utilisant IBM GSKit, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : DB2 UDB, I-Connect, Informix Server, Security Directory Server, SPSS Modeler, Tivoli Storage Manager, Tivoli Workload Scheduler, Domino, Notes.
Gravité : 3/4.
Date création : 20/05/2014.
Références : 1610582, 1671732, 1672724, 1673008, 1673018, 1673666, 1673696, 1674047, 1674824, 1674825, 1681114, 7042179, CVE-2014-0963, VIGILANCE-VUL-14775.

Description de la vulnérabilité

La suite IBM Global Security Kit (GSKit) implémente le support de SSL/TLS pour plusieurs applications IBM.

Cependant, certains messages SSL provoquent une boucle infinie dans GSKit. Les détails techniques ne sont pas connus.

Un attaquant peut donc envoyer des messages SSL/TLS illicites vers les applications utilisant IBM GSKit, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2014-0139

cURL : vérification incorrecte de certificat via IP Wildcard

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut inviter les utilisateurs de cURL à se connecter sur un site IP illicite, afin de mener un Man-in-the-Middle.
Produits concernés : curl, Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, Tivoli Workload Scheduler, Juniper EX-Series, Junos OS, SRX-Series, MBS, MES, openSUSE, Slackware, Ubuntu.
Gravité : 2/4.
Date création : 26/03/2014.
Références : 1689461, CVE-2014-0139, DSA-2902-1, FEDORA-2014-6912, FEDORA-2014-6921, JSA10874, MDVSA-2014:110, MDVSA-2015:098, MDVSA-2015:213, openSUSE-SU-2014:0530-1, openSUSE-SU-2014:0598-1, SOL15862, SSA:2014-086-01, USN-2167-1, VIGILANCE-VUL-14474.

Description de la vulnérabilité

Le client cURL peut accéder à un serveur SSL soit en utilisant son adresse IP, soit en utilisant son nom de domaine.

Un certificat X.509 peut contenir le caractère '*' pour indiquer qu'il peut être utilisé sur les serveurs d'un même sous-domaine. Par exemple :
  w*.example.org

La RFC 2818 interdit les caractères '*' dans les certificats pour des adresses IP. Par exemple :
  *.2.3.4

Cependant, la bibliothèque libcurl autorise ces certificats.

Un attaquant peut donc inviter les utilisateurs de cURL à se connecter sur un site IP illicite, afin de mener un Man-in-the-Middle.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2014-0138

cURL : réutilisation de connexion non HTTP/FTP

Synthèse de la vulnérabilité

Dans certains cas, une application compilée avec libcurl et n'utilisant pas HTTP/FTP peut accéder aux données d'un autre utilisateur.
Produits concernés : curl, Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, Tivoli Workload Scheduler, Juniper EX-Series, Junos OS, SRX-Series, MBS, MES, openSUSE, RHEL, Slackware, Ubuntu, ESXi, VMware vSphere, VMware vSphere Hypervisor.
Gravité : 2/4.
Date création : 26/03/2014.
Références : 1689461, CVE-2014-0138, DSA-2902-1, FEDORA-2014-4436, FEDORA-2014-4449, FEDORA-2014-6912, FEDORA-2014-6921, JSA10874, MDVSA-2014:110, MDVSA-2015:098, openSUSE-SU-2014:0530-1, openSUSE-SU-2014:0598-1, RHSA-2014:0561-01, SOL15862, SSA:2014-086-01, USN-2167-1, VIGILANCE-VUL-14473, VMSA-2014-0008.2, VMSA-2014-0012.

Description de la vulnérabilité

Le produit cURL supporte des protocoles autres que HTTP et FTP : SCP, SFTP, POP3(S), IMAP(S), SMTP(S) et LDAP(S).

Afin d'optimiser ses performances, libcurl emploie un pool (réservoir) pour mémoriser ses connexions récentes. Cependant, après une première requête non HTTP/FTP, si la deuxième requête nécessite un nouveau login, la connexion mémorisée est réutilisée. Dans ce cas, les données d'authentification de la première requête sont alors employées pour la deuxième requête.

Dans certains cas, une application compilée avec libcurl et n'utilisant pas HTTP/FTP peut donc accéder aux données d'un autre utilisateur.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2013-6747

IBM GSKit : déni de service via SSL/TLS

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut envoyer des messages SSL/TLS illicites vers les applications utilisant IBM GSKit, afin de mener un déni de service.
Produits concernés : DB2 UDB, Informix Server, Security Directory Server, SPSS Modeler, Tivoli Directory Server, Tivoli Storage Manager, Tivoli Workload Scheduler, WebSphere MQ.
Gravité : 2/4.
Date création : 30/01/2014.
Références : 1610582, 1662902, 1665137, 1668664, 1670524, 1671732, 1673696, 1674047, 1674824, 1674825, CVE-2013-6747, VIGILANCE-VUL-14158.

Description de la vulnérabilité

La suite IBM Global Security Kit (GSKit) implémente le support de SSL/TLS pour plusieurs applications IBM.

Cependant, une chaîne de certificats malformée provoque une erreur. Les détails techniques ne sont pas connus.

Un attaquant peut donc envoyer des messages SSL/TLS illicites vers les applications utilisant IBM GSKit, afin de mener un déni de service.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2013-0169

OpenSSL : obtention d'information en mode CBC, Lucky 13

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut injecter des messages chiffrés erronés dans une session TLS/DTLS en mode CBC, et mesurer le temps nécessaire à la génération du message d'erreur, afin de progressivement déterminer le contenu en clair de la session.
Produits concernés : Debian, Fedora, FreeBSD, HP-UX, AIX, Tivoli Workload Scheduler, Juniper J-Series, Junos OS, Junos Space, NSM Central Manager, NSMXpress, MBS, MES, ePO, NetScreen Firewall, ScreenOS, OpenSSL, openSUSE, openSUSE Leap, Solaris, pfSense, RHEL, JBoss EAP par Red Hat, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, ESX, ESXi, VMware vSphere, VMware vSphere Hypervisor.
Gravité : 1/4.
Date création : 12/02/2013.
Références : 1643316, c03710522, c03883001, CERTA-2013-AVI-454, CVE-2013-0169, DSA-2621-1, ESX410-201307001, ESX410-201307401-SG, ESX410-201307403-SG, ESX410-201307404-SG, ESX410-201307405-SG, ESXi410-201307001, ESXi410-201307401-SG, FEDORA-2013-2793, FEDORA-2013-2834, FEDORA-2013-4403, FreeBSD-SA-13:03.openssl, HPSBUX02856, HPSBUX02909, JSA10575, JSA10759, Lucky 13, MDVSA-2013:018, MDVSA-2013:052, openSUSE-SU-2013:0336-1, openSUSE-SU-2013:0337-1, openSUSE-SU-2013:0339-1, openSUSE-SU-2016:0640-1, RHSA-2013:0587-01, RHSA-2013:0636-01, RHSA-2013:0782-01, RHSA-2013:0783-01, RHSA-2013:0833-01, RHSA-2013:0834-02, RHSA-2013:0839-02, RHSA-2013:1455-01, RHSA-2013:1456-01, RHSA-2014:0416-01, SB10041, SSA:2013-042-01, SSRT101104, SSRT101289, SUSE-SU-2014:0320-1, VIGILANCE-VUL-12394, VMSA-2013-0009.

Description de la vulnérabilité

Le bulletin VIGILANCE-VUL-12374 décrit une vulnérabilité de TLS/DTLS.

Pour OpenSSL, la solution VIGILANCE-SOL-28668 corrigeait cette vulnérabilité. Cependant, cette solution était incomplète.

Un attaquant peut donc toujours injecter des messages chiffrés erronés dans une session TLS/DTLS en mode CBC, et mesurer le temps nécessaire à la génération du message d'erreur, afin de progressivement déterminer le contenu en clair de la session.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2013-0166

OpenSSL : déni de service via OCSP

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut mettre en place un serveur OCSP illicite, afin de stopper les applications OpenSSL qui s'y connectent.
Produits concernés : Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, FreeBSD, HP-UX, AIX, Tivoli Workload Scheduler, Juniper J-Series, Junos OS, MBS, MES, McAfee Email and Web Security, ePO, OpenSSL, openSUSE, openSUSE Leap, Solaris, pfSense, RHEL, JBoss EAP par Red Hat, Slackware, ESX, ESXi, vCenter Server, VMware vSphere, VMware vSphere Hypervisor.
Gravité : 2/4.
Date création : 05/02/2013.
Références : 1643316, BID-57755, BID-60268, c03710522, c03883001, CERTA-2013-AVI-099, CERTA-2013-AVI-387, CERTA-2013-AVI-454, CERTFR-2014-AVI-112, CVE-2013-0166, DSA-2621-1, ESX400-201310001, ESX400-201310401-SG, ESX400-201310402-SG, ESX410-201307001, ESX410-201307401-SG, ESX410-201307403-SG, ESX410-201307404-SG, ESX410-201307405-SG, ESXi410-201307001, ESXi410-201307401-SG, FEDORA-2013-2793, FEDORA-2013-2834, FreeBSD-SA-13:03.openssl, HPSBUX02856, HPSBUX02909, JSA10575, JSA10580, MDVSA-2013:018, MDVSA-2013:052, openSUSE-SU-2013:0336-1, openSUSE-SU-2013:0337-1, openSUSE-SU-2013:0339-1, openSUSE-SU-2016:0640-1, RHSA-2013:0587-01, RHSA-2013:0636-01, RHSA-2013:0782-01, RHSA-2013:0783-01, RHSA-2013:0833-01, RHSA-2013:0834-02, RHSA-2013:0839-02, sol14261, SSA:2013-040-01, SSRT101104, SSRT101289, VIGILANCE-VUL-12378, VMSA-2013-0006.1, VMSA-2013-0009, VMSA-2013-0009.1, VMSA-2013-0009.2.

Description de la vulnérabilité

L'extension OCSP (Online Certificate Status Protocol) vérifie la validité des certificats.

La fonction OCSP_basic_verify() du fichier crypto/ocsp/ocsp_vfy.c décode la réponse OCSP reçue. Cependant, si la clé est vide, un pointeur NULL est déréférencé.

Un attaquant peut donc mettre en place un serveur OCSP illicite, afin de stopper les applications OpenSSL qui s'y connectent.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2012-2686

OpenSSL : déni de service via CBC et AES-NI

Synthèse de la vulnérabilité

Lorsqu'une application liée à OpenSSL s'exécute sur un processeur avec AES-NI, un attaquant peut stopper les sessions TLS en mode CBC.
Produits concernés : HP-UX, Tivoli Workload Scheduler, OpenSSL, openSUSE, Slackware.
Gravité : 2/4.
Date création : 05/02/2013.
Références : 1643316, BID-57755, c03883001, CERTA-2013-AVI-099, CVE-2012-2686, HPSBUX02909, openSUSE-SU-2013:0336-1, openSUSE-SU-2013:0337-1, openSUSE-SU-2013:0339-1, SSA:2013-040-01, SSRT101289, VIGILANCE-VUL-12377.

Description de la vulnérabilité

Depuis 2008, certains processeurs de la famille x86 implémentent les instructions assembleur AES-NI. Elles permettent de demander au processeur d'effectuer des calculs AES en une seule instruction.

Lorsqu'une application liée à OpenSSL s'exécute sur un processeur avec AES-NI, un attaquant peut stopper les sessions TLS en mode CBC.

Les détails techniques ne sont pas connus. L'erreur pourrait être située dans la fonction aesni_cbc_hmac_sha1_cipher() du fichier crypto/evp/e_aes_cbc_hmac_sha1.c.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2013-0169 CVE-2013-1619 CVE-2013-1620

TLS, DTLS : obtention d'information en mode CBC, Lucky 13

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut injecter des messages chiffrés erronés dans une session TLS/DTLS en mode CBC, et mesurer le temps nécessaire à la génération du message d'erreur, afin de progressivement déterminer le contenu en clair de la session.
Produits concernés : Bouncy Castle JCE, Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, FreeBSD, HP-UX, AIX, DB2 UDB, Tivoli Directory Server, Tivoli Storage Manager, Tivoli Workload Scheduler, WebSphere MQ, Juniper J-Series, Junos OS, Junos Space, NSM Central Manager, NSMXpress, MBS, MES, Mandriva Linux, McAfee Email and Web Security, ePO, MySQL Enterprise, NetScreen Firewall, ScreenOS, Java OpenJDK, OpenSSL, openSUSE, openSUSE Leap, Opera, Java Oracle, Solaris, pfSense, SSL (protocole), RHEL, JBoss EAP par Red Hat, Slackware, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Unix (plateforme) ~ non exhaustif, ESX, ESXi, vCenter Server, VMware vSphere, VMware vSphere Hypervisor.
Gravité : 1/4.
Date création : 05/02/2013.
Références : 1639354, 1643316, 1672363, BID-57736, BID-57774, BID-57776, BID-57777, BID-57778, BID-57780, BID-57781, c03710522, c03883001, CERTA-2013-AVI-099, CERTA-2013-AVI-109, CERTA-2013-AVI-339, CERTA-2013-AVI-454, CERTA-2013-AVI-543, CERTA-2013-AVI-657, CERTFR-2014-AVI-112, CERTFR-2014-AVI-244, CERTFR-2014-AVI-286, CVE-2013-0169, CVE-2013-1619, CVE-2013-1620, CVE-2013-1621, CVE-2013-1622-REJECT, CVE-2013-1623, CVE-2013-1624, DSA-2621-1, DSA-2622-1, ESX400-201310001, ESX400-201310401-SG, ESX400-201310402-SG, ESX410-201307001, ESX410-201307401-SG, ESX410-201307403-SG, ESX410-201307404-SG, ESX410-201307405-SG, ESX410-201312001, ESX410-201312401-SG, ESX410-201312403-SG, ESXi410-201307001, ESXi410-201307401-SG, ESXi510-201401101-SG, FEDORA-2013-2110, FEDORA-2013-2128, FEDORA-2013-2764, FEDORA-2013-2793, FEDORA-2013-2813, FEDORA-2013-2834, FEDORA-2013-2892, FEDORA-2013-2929, FEDORA-2013-2984, FEDORA-2013-3079, FEDORA-2013-4403, FreeBSD-SA-13:03.openssl, GNUTLS-SA-2013-1, HPSBUX02856, HPSBUX02909, IC90385, IC90395, IC90396, IC90397, IC90660, IC93077, JSA10575, JSA10580, JSA10759, Lucky 13, MDVSA-2013:014, MDVSA-2013:018, MDVSA-2013:019, MDVSA-2013:040, MDVSA-2013:050, MDVSA-2013:052, openSUSE-SU-2013:0336-1, openSUSE-SU-2013:0337-1, openSUSE-SU-2013:0339-1, openSUSE-SU-2013:0807-1, openSUSE-SU-2016:0640-1, RHSA-2013:0273-01, RHSA-2013:0274-01, RHSA-2013:0275-01, RHSA-2013:0531-01, RHSA-2013:0532-01, RHSA-2013:0587-01, RHSA-2013:0588-01, RHSA-2013:0636-01, RHSA-2013:0782-01, RHSA-2013:0783-01, RHSA-2013:0833-01, RHSA-2013:0834-02, RHSA-2013:0839-02, RHSA-2013:1135-01, RHSA-2013:1144-01, RHSA-2013:1181-01, RHSA-2013:1455-01, RHSA-2013:1456-01, RHSA-2014:0371-01, RHSA-2014:0372-01, RHSA-2014:0896-01, RHSA-2015:1009, SOL14190, SOL15630, SSA:2013-040-01, SSA:2013-042-01, SSA:2013-242-01, SSA:2013-242-03, SSA:2013-287-03, SSRT101104, SSRT101289, SUSE-SU-2013:0328-1, SUSE-SU-2014:0320-1, SUSE-SU-2014:0322-1, swg21633669, swg21638270, swg21639354, swg21640169, VIGILANCE-VUL-12374, VMSA-2013-0006.1, VMSA-2013-0007.1, VMSA-2013-0009, VMSA-2013-0009.1, VMSA-2013-0009.2, VMSA-2013-0009.3, VMSA-2013-0015.

Description de la vulnérabilité

Le protocole TLS utilise un algorithme de chiffrement par blocs. En mode CBC (Cipher Block Chaining), le chiffrement dépend du bloc précédent.

Lorsqu'un message chiffré incorrect est reçu, un message d'erreur fatale est renvoyé vers l'expéditeur. Cependant, le temps de génération de ce message d'erreur dépend du nombre d'octets valides, utilisé par un haché MAC.

Un attaquant peut donc injecter des messages chiffrés erronés dans une session TLS/DTLS en mode CBC, et mesurer le temps nécessaire à la génération du message d'erreur, afin de progressivement déterminer le contenu en clair de la session.

Il faut 2^23 sessions TLS pour retrouver un bloc en clair. Pour mener l'attaque, le client TLS doit alors continuer en permanence à ouvrir une nouvelle session, dès que la précédente s'est terminée en erreur fatale.
Bulletin Vigil@nce complet.... (Essai gratuit)
Notre base de données contient d'autres bulletins. Vous pouvez utiliser un essai gratuit pour les consulter.

Consulter les informations sur Tivoli Workload Scheduler :