L'équipe Vigil@nce veille les vulnérabilités publiques qui affectent votre parc informatique, puis propose des correctifs sécurité, une base et des outils pour y remédier.

Vulnérabilités informatiques de VxWorks

avis de vulnérabilité informatique CVE-2017-1000257

curl : lecture de mémoire hors plage prévue via IMAP FETCH Response

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via IMAP FETCH Response de curl, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : OpenOffice, curl, Debian, Fedora, QRadar SIEM, Juniper EX-Series, Junos OS, SRX-Series, openSUSE Leap, Solaris, pfSense, RHEL, Slackware, Ubuntu, VxWorks.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : serveur internet.
Date création : 23/10/2017.
Références : 2011740, bulletinapr2018, CVE-2017-1000257, DLA-1143-1, DSA-4007-1, FEDORA-2017-ebf32659bf, JSA10874, K-511316, openSUSE-SU-2017:2880-1, RHSA-2017:3263-01, RHSA-2018:3558-01, SSA:2017-297-01, USN-3457-1, VIGILANCE-VUL-24199.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via IMAP FETCH Response de curl, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2017-1000254

curl : lecture de mémoire hors plage prévue via FTP PWD

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via FTP PWD de curl, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Produits concernés : SDS, SES, SNS, OpenOffice, Mac OS X, curl, Debian, Fedora, Juniper EX-Series, Junos OS, SRX-Series, openSUSE Leap, Solaris, pfSense, RHEL, Slackware, Ubuntu, VxWorks.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : serveur internet.
Date création : 04/10/2017.
Références : 2011879, bulletinapr2018, CVE-2017-1000254, DLA-1121-1, DSA-3992-1, FEDORA-2017-601b4c20a4, HT208331, HT208394, JSA10874, K-511316, openSUSE-SU-2017:2880-1, RHSA-2018:3558-01, SSA:2017-279-01, STORM-2019-002, USN-3441-1, USN-3441-2, VIGILANCE-VUL-24018.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via FTP PWD de curl, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique 23727

libxml2 : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de libxml2.
Produits concernés : libxml, Slackware, VxWorks.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Date création : 05/09/2017.
Références : K-511315, SSA:2017-266-01, VIGILANCE-VUL-23727.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de libxml2.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

alerte de vulnérabilité CVE-2017-1000099 CVE-2017-1000100 CVE-2017-1000101

curl : trois vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de curl.
Produits concernés : SDS, SES, SNS, OpenOffice, Mac OS X, curl, Debian, Fedora, Android OS, Juniper EX-Series, Junos OS, SRX-Series, openSUSE Leap, Solaris, RHEL, Slackware, Ubuntu, VxWorks.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, lecture de données, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : serveur internet.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 3.
Date création : 09/08/2017.
Références : 2011879, bulletinapr2018, CVE-2017-1000099, CVE-2017-1000100, CVE-2017-1000101, DLA-1062-1, DSA-3992-1, FEDORA-2017-f1ffd18079, FEDORA-2017-f2df9d7772, HT208221, JSA10874, K-511316, openSUSE-SU-2017:2205-1, RHSA-2018:3558-01, SSA:2017-221-01, STORM-2019-002, USN-3441-1, USN-3441-2, VIGILANCE-VUL-23481.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans curl.

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via Globbing, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; CVE-2017-1000101]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow via TFTP, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:3/4; CVE-2017-1000100]

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via FILE, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; CVE-2017-1000099]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

vulnérabilité CVE-2017-7376

libxml2 : buffer overflow via HTTP Port Redirect

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow via HTTP Port Redirect de libxml2, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Debian, Android OS, openSUSE Leap, Ubuntu, VxWorks.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits utilisateur, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Date création : 07/07/2017.
Références : CVE-2017-7376, DLA-1060-1, DSA-3952-1, K-511315, openSUSE-SU-2017:1810-1, USN-3424-1, USN-3424-2, VIGILANCE-VUL-23160.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow via HTTP Port Redirect de libxml2, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

avis de vulnérabilité CVE-2017-7375

libxml2 : vulnérabilité via xmlParsePEReference

Synthèse de la vulnérabilité

Une vulnérabilité via xmlParsePEReference() de libxml2 a été annoncée.
Produits concernés : Debian, Android OS, Junos OS, openSUSE Leap, Nessus, Ubuntu, VxWorks.
Gravité : 2/4.
Conséquences : conséquence inconnue, accès/droits administrateur, accès/droits privilégié, accès/droits utilisateur, accès/droits client, lecture de données, création/modification de données, effacement de données, transit de données, déni de service du serveur, déni de service du service, déni de service du client, camouflage.
Provenance : document.
Date création : 03/07/2017.
Références : CERTFR-2018-AVI-288, CVE-2017-7375, DLA-1008-1, DSA-3952-1, JSA10916, K-511315, openSUSE-SU-2017:1810-1, TNS-2018-08, USN-3424-1, USN-3424-2, VIGILANCE-VUL-23114.

Description de la vulnérabilité

Une vulnérabilité via xmlParsePEReference() de libxml2 a été annoncée.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité CVE-2017-0663

libxml2 : débordement de tampon via xmlAddID

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un débordement de tampon via xmlAddID de libxml2, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Produits concernés : Debian, Android OS, openSUSE Leap, Ubuntu, VxWorks.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié, accès/droits utilisateur, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Date création : 03/07/2017.
Références : CVE-2017-0663, DLA-1060-1, DSA-3952-1, K-511315, openSUSE-SU-2017:1746-1, USN-3424-1, USN-3424-2, VIGILANCE-VUL-23113.

Description de la vulnérabilité

Un attaquant peut provoquer un débordement de tampon via xmlAddID de libxml2, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code.
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité informatique CVE-2016-9042 CVE-2017-6451 CVE-2017-6452

NTP.org : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de NTP.org.
Produits concernés : Mac OS X, Blue Coat CAS, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, FreeBSD, AIX, McAfee Web Gateway, Meinberg NTP Server, NetBSD, NTP.org, Solaris, Palo Alto Firewall PA***, PAN-OS, pfSense, RHEL, Slackware, Symantec Content Analysis, Synology DSM, Synology DS***, Synology RS***, Ubuntu, VxWorks.
Gravité : 2/4.
Conséquences : accès/droits administrateur, accès/droits privilégié, déni de service du service.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 10.
Date création : 22/03/2017.
Date révision : 30/03/2017.
Références : APPLE-SA-2017-09-25-1, bulletinapr2017, CVE-2016-9042, CVE-2017-6451, CVE-2017-6452, CVE-2017-6455, CVE-2017-6458, CVE-2017-6459, CVE-2017-6460, CVE-2017-6462, CVE-2017-6463, CVE-2017-6464, FEDORA-2017-5ebac1c112, FEDORA-2017-72323a442f, FreeBSD-SA-17:03.ntp, HT208144, K02951273, K07082049, K32262483, K-511308, K99254031, NTP-01-002, NTP-01-003, NTP-01-004, NTP-01-007, NTP-01-008, NTP-01-009, NTP-01-012, NTP-01-014, NTP-01-016, PAN-SA-2017-0022, RHSA-2017:3071-01, RHSA-2018:0855-01, SA147, SB10201, SSA:2017-112-02, TALOS-2016-0260, USN-3349-1, VIGILANCE-VUL-22217, VU#633847.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans NTP.org.

Un attaquant peut manipuler une estampille de paquets, afin de faire jeter le trafic de la machine visée. [grav:2/4; CVE-2016-9042]

Un attaquant peut provoquer un débordement de tampon via ntpq, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:2/4; CVE-2017-6460, NTP-01-002]

Un attaquant peut provoquer un débordement de tampon via mx4200_send(), afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:1/4; CVE-2017-6451, NTP-01-003]

Un attaquant peut provoquer un débordement de tampon via ctl_put(), afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:2/4; CVE-2017-6458, NTP-01-004]

Un attaquant peut provoquer un débordement de tampon via addKeysToRegistry(), afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:1/4; CVE-2017-6459, NTP-01-007]

Un attaquant peut provoquer un débordement de tampon dans l'installateur pour MS-Windows, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:1/4; CVE-2017-6452, NTP-01-008]

Un attaquant peut faire exécuter une bibliothèque avec des privilèges élevés via la variable d'environnement PPSAPI_DLLS. [grav:2/4; CVE-2017-6455, NTP-01-009]

Un attaquant authentifié peut soumettre une directive de configuration invalide, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2017-6463, NTP-01-012]

Un attaquant privilégié peut provoquer un débordement de tampon via datum_pts_receive(), afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:1/4; CVE-2017-6462, NTP-01-014]

Un attaquant authentifié peut soumettre une directive de configuration "mode" invalide, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2017-6464, NTP-01-016]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

annonce de vulnérabilité CVE-2016-7055 CVE-2017-3730 CVE-2017-3731

OpenSSL : multiples vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de OpenSSL.
Produits concernés : Blue Coat CAS, ProxyAV, ProxySG par Blue Coat, SGOS par Blue Coat, Brocade vTM, Cisco ASR, Cisco ATA, AsyncOS, Cisco Catalyst, Cisco Content SMA, Cisco ESA, IOS par Cisco, IOS XE Cisco, IOS XR Cisco, Nexus par Cisco, NX-OS, Cisco Prime Access Registrar, Prime Collaboration Assurance, Cisco Prime DCNM, Prime Infrastructure, Cisco Router, Cisco CUCM, Cisco Manager Attendant Console, Cisco Wireless IP Phone, Cisco WSA, Cisco Wireless Controller, Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, FileZilla Server, FortiAnalyzer, FortiAnalyzer Virtual Appliance, FortiOS, FreeBSD, hMailServer, AIX, Domino, Notes, IRAD, Rational ClearCase, Security Directory Server, Tivoli Storage Manager, Tivoli Workload Scheduler, WebSphere AS Traditional, WebSphere MQ, Junos OS, Juniper Network Connect, NSM Central Manager, NSMXpress, SRX-Series, MariaDB ~ précis, ePO, Meinberg NTP Server, MySQL Community, MySQL Enterprise, Data ONTAP, Nodejs Core, OpenSSL, openSUSE Leap, Oracle Communications, Oracle Directory Server, Oracle Directory Services Plus, Oracle Fusion Middleware, Oracle Identity Management, Oracle iPlanet Web Server, Oracle OIT, Solaris, Tuxedo, VirtualBox, WebLogic, Oracle Web Tier, Palo Alto Firewall PA***, PAN-OS, Percona Server, pfSense, Pulse Connect Secure, Pulse Secure Client, RHEL, Slackware, stunnel, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Nessus, TrendMicro ServerProtect, Ubuntu, VxWorks, WinSCP.
Gravité : 2/4.
Conséquences : lecture de données, déni de service du service, déni de service du client.
Provenance : document.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 4.
Date création : 26/01/2017.
Références : 1117414, 2000544, 2000988, 2000990, 2002331, 2004036, 2004940, 2009389, 2010154, 2011567, 2012827, 2014202, 2014651, 2014669, 2015080, BSA-2016-204, BSA-2016-207, BSA-2016-211, BSA-2016-212, BSA-2016-213, BSA-2016-216, BSA-2016-234, bulletinapr2017, bulletinjan2018, bulletinoct2017, CERTFR-2017-AVI-035, CERTFR-2018-AVI-343, cisco-sa-20170130-openssl, cpuapr2017, cpuapr2019, cpujan2018, cpujul2017, cpujul2018, cpuoct2017, CVE-2016-7055, CVE-2017-3730, CVE-2017-3731, CVE-2017-3732, DLA-814-1, DSA-3773-1, FEDORA-2017-3451dbec48, FEDORA-2017-e853b4144f, FG-IR-17-019, FreeBSD-SA-17:02.openssl, ibm10732391, ibm10733905, ibm10738249, ibm10738401, JSA10775, K37526132, K43570545, K44512851, K-510805, NTAP-20170127-0001, NTAP-20170310-0002, NTAP-20180201-0001, openSUSE-SU-2017:0481-1, openSUSE-SU-2017:0487-1, openSUSE-SU-2017:0527-1, openSUSE-SU-2017:0941-1, openSUSE-SU-2017:2011-1, openSUSE-SU-2017:2868-1, openSUSE-SU-2018:0458-1, PAN-70674, PAN-73914, PAN-SA-2017-0012, PAN-SA-2017-0014, PAN-SA-2017-0016, RHSA-2017:0286-01, RHSA-2018:2568-01, RHSA-2018:2575-01, SA141, SA40423, SB10188, SSA:2017-041-02, SUSE-SU-2018:0112-1, SUSE-SU-2018:2839-1, SUSE-SU-2018:3082-1, TNS-2017-03, USN-3181-1, VIGILANCE-VUL-21692.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans OpenSSL.

Un attaquant peut forcer la lecture à une adresse invalide via Truncated Packet, afin de mener un déni de service, ou d'obtenir des informations sensibles. [grav:2/4; CVE-2017-3731]

Un attaquant peut forcer le déréférencement d'un pointeur NULL via DHE/ECDHE Parameters, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2017-3730]

Un attaquant peut utiliser une erreur propagation de la retenue dans BN_mod_exp(), afin de calculer la clé privée. [grav:1/4; CVE-2017-3732]

Une erreur se produit dans la Broadwell-specific Montgomery Multiplication Procedure, mais sans impact apparent. [grav:1/4; CVE-2016-7055]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)

bulletin de vulnérabilité informatique CVE-2016-6302 CVE-2016-6303 CVE-2016-6304

OpenSSL : sept vulnérabilités

Synthèse de la vulnérabilité

Un attaquant peut employer plusieurs vulnérabilités de OpenSSL.
Produits concernés : SDS, SES, SNS, Mac OS X, Arkoon FAST360, Blue Coat CAS, ProxyAV, ProxySG par Blue Coat, SGOS par Blue Coat, Cisco ASR, Cisco Aironet, Cisco ATA, Cisco AnyConnect Secure Mobility Client, Cisco ACE, ASA, AsyncOS, Cisco Catalyst, Cisco Content SMA, Cisco ESA, IOS par Cisco, IOS XE Cisco, IOS XR Cisco, Cisco IPS, Nexus par Cisco, NX-OS, Cisco Prime Access Registrar, Prime Collaboration Assurance, Cisco Prime DCNM, Prime Infrastructure, Cisco Prime LMS, Cisco Router, Secure ACS, Cisco CUCM, Cisco Manager Attendant Console, Cisco Unified CCX, Cisco IP Phone, Cisco MeetingPlace, Cisco Wireless IP Phone, Cisco WSA, Cisco Wireless Controller, Debian, BIG-IP Hardware, TMOS, Fedora, FileZilla Server, FortiAnalyzer, FortiAnalyzer Virtual Appliance, FortiGate, FortiGate Virtual Appliance, FortiOS, FreeBSD, FreeRADIUS, hMailServer, HP Switch, AIX, DB2 UDB, IRAD, QRadar SIEM, Tivoli Storage Manager, Tivoli Workload Scheduler, WebSphere MQ, Juniper J-Series, Junos OS, Junos Space, NSM Central Manager, NSMXpress, MariaDB ~ précis, McAfee Email Gateway, ePO, MySQL Community, MySQL Enterprise, NetScreen Firewall, ScreenOS, Nodejs Core, OpenBSD, OpenSSL, openSUSE, openSUSE Leap, Oracle Communications, Oracle Directory Server, Oracle Directory Services Plus, Oracle Fusion Middleware, Oracle GlassFish Server, Oracle Identity Management, Oracle iPlanet Web Server, Solaris, Tuxedo, VirtualBox, WebLogic, Oracle Web Tier, Percona Server, pfSense, Pulse Connect Secure, Pulse Secure Client, Pulse Secure SBR, Puppet, RHEL, JBoss EAP par Red Hat, SAS Add-in for Microsoft Office, SAS Analytics Pro, Base SAS Software, SAS Enterprise BI Server, SAS Enterprise Guide, SAS Management Console, SAS OLAP Server, SAS SAS/ACCESS, SAS SAS/AF, SAS SAS/CONNECT, SAS SAS/EIS, SAS SAS/ETS, SAS SAS/FSP, SAS SAS/GRAPH, SAS SAS/IML, SAS SAS/OR, SAS SAS/STAT, SAS SAS/Web Report Studio, Slackware, Splunk Enterprise, stunnel, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Synology DS***, Synology RS***, Nessus, Ubuntu, VxWorks, WinSCP.
Gravité : 3/4.
Conséquences : accès/droits privilégié, déni de service du service.
Provenance : client internet.
Nombre de vulnérabilités dans ce bulletin : 7.
Date création : 22/09/2016.
Références : 1991866, 1991867, 1991870, 1991871, 1991875, 1991876, 1991878, 1991880, 1991882, 1991884, 1991885, 1991886, 1991887, 1991889, 1991892, 1991894, 1991896, 1991902, 1991903, 1991951, 1991955, 1991959, 1991960, 1991961, 1992681, 1993777, 1996096, 1999395, 1999421, 1999474, 1999478, 1999479, 1999488, 1999532, 2000095, 2000209, 2000544, 2002870, 2003480, 2003620, 2003673, 2008828, bulletinapr2017, bulletinjul2016, bulletinoct2016, CERTFR-2016-AVI-320, CERTFR-2016-AVI-333, cisco-sa-20160927-openssl, cpuapr2017, cpuapr2018, cpujan2017, cpujan2018, cpujul2017, cpuoct2017, CVE-2016-6302, CVE-2016-6303, CVE-2016-6304, CVE-2016-6305, CVE-2016-6306, CVE-2016-6307, CVE-2016-6308, DLA-637-1, DSA-3673-1, DSA-3673-2, FEDORA-2016-97454404fe, FEDORA-2016-a555159613, FG-IR-16-047, FG-IR-16-048, FG-IR-17-127, FreeBSD-SA-16:26.openssl, HPESBHF03856, HT207423, JSA10759, openSUSE-SU-2016:2391-1, openSUSE-SU-2016:2407-1, openSUSE-SU-2016:2496-1, openSUSE-SU-2016:2537-1, openSUSE-SU-2018:0458-1, RHSA-2016:1940-01, RHSA-2016:2802-01, RHSA-2017:1548-01, RHSA-2017:1549-01, RHSA-2017:1550-01, RHSA-2017:1551-01, RHSA-2017:1552-01, RHSA-2017:1658-01, RHSA-2017:1659-01, RHSA-2017:2493-01, RHSA-2017:2494-01, SA132, SA40312, SB10171, SB10215, SOL54211024, SOL90492697, SP-CAAAPUE, SPL-129207, SSA:2016-266-01, STORM-2016-005, SUSE-SU-2016:2387-1, SUSE-SU-2016:2394-1, SUSE-SU-2016:2458-1, SUSE-SU-2016:2468-1, SUSE-SU-2016:2469-1, SUSE-SU-2016:2470-1, SUSE-SU-2016:2470-2, TNS-2016-16, USN-3087-1, USN-3087-2, VIGILANCE-VUL-20678.

Description de la vulnérabilité

Plusieurs vulnérabilités ont été annoncées dans OpenSSL.

Un attaquant peut provoquer une surconsommation de mémoire via une requête OCSP, afin de mener un déni de service. [grav:3/4; CVE-2016-6304]

Un attaquant peut provoquer un blocage de processus dans SSL_peek, afin de mener un déni de service. [grav:2/4; CVE-2016-6305]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow via MDC2_Update, afin de mener un déni de service, et éventuellement d'exécuter du code. [grav:1/4; CVE-2016-6303]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow en lecture seule, afin de mener un déni de service. [grav:1/4; CVE-2016-6302]

Un attaquant peut provoquer un buffer overflow en lecture seule via le décodage d'un certificat X.509, afin de mener un déni de service. [grav:1/4; CVE-2016-6306]

Un attaquant peut provoquer une allocation excessive de mémoire pour des blocs TLS. [grav:1/4; CVE-2016-6307]

Un attaquant peut provoquer une allocation excessive de mémoire pour des blocs DTLS. [grav:1/4; CVE-2016-6308]
Bulletin Vigil@nce complet... (Essai gratuit)
Notre base de données contient d'autres bulletins. Vous pouvez utiliser un essai gratuit pour les consulter.

Consulter les informations sur VxWorks :